Le jeu 650 km

650km : Le Forum
Mar 17 Juil 2018, 19:11 *
Bienvenue. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
News du 22/06/2018
Avis à tous les survivants!

Suite à la discussion avec la communauté de 650km.com, Angelstar (le créateur du jeu), a décider d’aller de l’avant et d’engager toutes ses forces dans une toute nouvelle version du jeu!
Cela signifie que pour que ce nouveau projet avance correctement, le jeu en ligne vas s’arrêter courant septembre.
L’équipe de développement, votre modérateur préféré (bigbug001) et notre community manageuse sera là pour répondre à vos questions, vous montrer les avancées du jeu (qui ne sera pas un jeu web!) et plein d’autres discussions très interessantes! Ou pas :)
C'est donc pour ça que l'on vous fait cette proposition : Échouez-vous avec nous dans notre nouveau canal discord dédié à 650km!
Cliquez sur le lien suivant et rejoignez-nous! https://discord.gg/SqxZ6HX


Une question sur le jeu ? Consultez le :
Merci de consulter les Règles du Forum avant toute participation.
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Discussion: [Journal] L'effet Papillon (Tome XIII)  (Lu 5433 fois)
Lun 30 Juil 2007, 17:56
Tyler Lecteur
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 19


Use soap and a nice chianti



Journalisée
Préambule

L'Effet Papillon :

L'effet papillon provient du questionnement d'un météorologiste, E.N.Lorenz. Cet homme avait remarqué combien les modèles de prévision météo étaient sensibles à une variation infime des conditions initiales. Il s'est alors demandé si une tornade au dessus du Texas ne pouvait pas avoir été provoquée par le vol d'un papillon à l'autre bout du globe...

En gros, il a découvert que dans les systèmes météorologiques, une infime variation d'un élément peut s'amplifier progressivement, jusqu'à provoquer des changements énormes au bout d'un certain temps. Cette notion ne concerne pas seulement la météo, elle a été étudiée dans différents domaines. Si on l'applique aux sociétés humaines, cela voudrait dire que des changements de comportement qui semblent insignifiants au départ peuvent déclencher des bouleversements à grande échelle.


Les scientifiques qui analysent l'évolution de nos sociétés estiment que dans le futur, les transformations sociales seront de plus en plus liés à quelques actions individuelles plutôt qu'à des phénomènes de masse.

L'effet papillon peut s'appliquer à tout système très dépendant aux conditions initiales. Prenons comme exemple l'expérience du crayon:

- Un crayon en équilibre sur sa pointe
- Si on parvient à le mettre en équilibre
- Le moindre changement va précipiter le crayon dans sa chute
- Sa vitesse de chute va doubler à chaque instant: mouvement exponentiel
- Et, il est impossible de prévoir l'endroit de sa chute

Pour résumer, l'effet papillon se définit ainsi. Un petit changement des conditions initiales conduit à un tel changement de l'évolution ultérieure du système que les prédictions à long terme deviennent complètement vaines.

Diagnostic médical au 26/03/2007 :

Le patient Tyler Lecteur présente une psychose d’un type très particulier. Il prétend, en lisant et se concentrant sur son journal, pouvoir revenir à des instants précis de sa vie passée et être capable d’en modifier de petits actes qui ont pour effet direct de chambouler le présent. Sa vision de la réalité est totalement altérée mais il y a malgré tout dans ses propos une cohérence très impressionnante et nous n’avons pour le moment d’aucune manière réussi à trouver la moindre faille dans son raisonnement, il a réponse à tout et reste calme et sûr de lui en toute circonstance et quels que soient les tests.

Extrait de l’article de journal du 21/03/2007 « Le potentiel humain » :

L’homme est considéré comme l’être vivant le plus évolué sur terre et il n’utilise pourtant que 10% de son cerveau, qu’en serait-il si nous utilisions ne serait-ce que 20% de ce même cerveau ? Serions-nous tous des Einstein ou pourrions-nous tous prédire l’avenir ? Nul ne peut le dire mais il y a de fortes chances que certains d’entre nous utilisent consciemment ou pas des ressources cachées de notre cerveau.


Des recherches assimilent les voyances de certaines personnes à des manifestations de l’inconscient mais si cela est possible la maîtrise de cet inconscient pourrait-elle nous permettre d’agir sur notre nous d’hier ou avant-hier ? Quels sont les liens réels entre l’inconscient et l’espace temps ? Pourrions-nous maîtriser ces liens ?
De telles questions ouvrent sur bien des théories farfelues, mais comment savoir…
« Dernière édition: Mer 26 Jan 2011, 19:18 par Bing »
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies..
Faites moi savoir quand ses agneaux ne hurleront plus à vos oreilles...
Venez lire le journal qui défie le temps, L'Effet Papillon, Journal d'un rescapé pas comme les autres...
Réponse #1 Mar 31 Juil 2007, 10:53
Tyler Lecteur
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 19


Use soap and a nice chianti



Journalisée
[1ier Avril 2007]

Un nouveau mois pour un moi nouveau

00h17 :

Hier je clôturais le tome XII de mon journal de bord et aujourd’hui un nouveau tome commence. Ce livre est pour le moment une suite de pages vides dont la première se remplit petit à petit mais au fil des jours, au fil du temps il deviendra peu à peu moi, ma vie, mon histoire. Depuis 13 ans maintenant je consigne tous les jours ma mémoire, le récit de ma vie peu commune pour qu’il reste à jamais une trace de mon passage, peut être qu’un jour en lisant ces lignes quelqu’un comprendra enfin que je ne fabule pas, qu’il y a en moi quelque chose d’étrange et qui me permet de faire des choses qui dépassent l’entendement.

Aux yeux de tous je suis un modèle de psychose, je me crée ma propre réalité et me persuade que c’est LA vérité. Ce n’est pas nouveau que prôner la folie pour des choses que nous ne comprenons pas fait partie des méthodes du monde moderne pour se rassurer mais qui a réellement le pouvoir de dire ce qui est réel ou ce qui ne l’est pas ?

Pour ma part j’ai découvert par hasard il y a 14 ans que j’avais la capacité, en me concentrant sur un évènement de mon passé, de modifier à petite échelle mon comportement passé, ce qui a dans le présent des répercussions plus ou moins importantes.


Jouer avec le passé est quelque chose de très dangereux pour moi et mon entourage et c’est pourquoi je ne tente plus depuis de longues années de changer les choses sur un plan général. Je me contente aujourd’hui de petits changements de routine pour conserver ce don et expérimenter de nouvelles choses.

De manière plus terre à terre et pour synthétiser les 12 tomes précédents, j’ai 24 ans, je me marie aujourd’hui même et pars demain pour un voyage de noces au goût de paradis. J’habite avec ma future épouse au rez-de-chaussée d’une maison Londonienne que nous partageons avec 2 autres couples et un vieux célibataire qui a pour seule compagnie son chien, tout aussi vieux et affreux que lui. Je bosse depuis 2 mois maintenant dans un starbucks coffee pendant que ma future épouse (j’adore écrire ça) enseigne le Français à des Anglais incultes.


Pour notre mariage nous avons opté pour un mariage en France, nous sommes quand même Français à la base et il faut bien reconnaître que c’est là qu’habite toute notre famille et une grande partie de nos amis. La mairie de Toulouse et la place du Capitole nous accueilleront à 16h30 et l’église Saint-Sernin nous mariera devant l’éternel, il parait qu’il sera là, à 17h30. Le mariage à l’église ne faisait pas partie de mon idée de départ mais les parents de Audrey étant assez impliqués dans la religion j’ai donc tenu à tout faire pour que les choses aient lieu dans de bonnes conditions. J’ai donc durant des mois rattrapé mon manque d’éducation religieuse pour être en mesure d’offrir à Audrey un mariage en grande pompe à l’église. Je ne dirais pas que je suis devenu un chrétien de première classe mais je dois bien reconnaître que les préceptes de base de la religion me conviennent tout à fait, mis à part le pêché originel.

On loge dans notre appartement rue baillard que nous n’arrivons pas à louer depuis presque 10 mois, ce qui pour l’occasion nous arrange il faut bien le reconnaître.

Voilà pour la présentation rapide, et puis si vous voulez en savoir plus vous avez déjà XII tomes qui ne demandent qu’à être lus…
« Dernière édition: Lun 06 Août 2007, 10:47 par Tyler Lecteur »
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies..
Faites moi savoir quand ses agneaux ne hurleront plus à vos oreilles...
Venez lire le journal qui défie le temps, L'Effet Papillon, Journal d'un rescapé pas comme les autres...
Réponse #2 Mer 01 Août 2007, 11:31
Tyler Lecteur
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 19


Use soap and a nice chianti



Journalisée
Pour le meilleur et pour le pire…

07h42 :

Je me suis réveillé avant elle ce matin et j’ai passé plus d’une demi heure là, juste à ses côtés à la regarder dormir. Elle est si belle, elle semble dormir d’un sommeil si profond et serein. Je crois que je pourrais passer des heures à la regarder dormir, a écouter son petit souffle, a sentir son odeur. Et c’est plutôt une bonne chose vu que nous nous marions aujourd’hui et que j’aurais tout le loisir de le faire pour les restant de nos jours, comme le dira sûrement le curé tout à l’heure.

En tout cas maintenant que le jour est arrivé je dois dire que j’ai pas mal la pression, surtout avec ce mariage à l’église. Je suis athée moi à la base et même si j’ai pris des cours de rattrapage pour être opérationnel pour l’église je dois bien reconnaître que j’ai toujours l’appréhension de faire un truc de travers. Remarque en même temps il suffit que je me contente de dire «Oui » dès qu’on me pose une question et ça devrait aller.

Je vais aller lui préparer son petit déjeuner avant de la réveiller, faut que je lui fasse croire encore un jour que je suis l’homme idéal, après elle pourra changer d’avis se sera trop tard pour elle.

08h24 :

C’est fou comme une tasse de thé, 3 tartines de confitures et un réveil tendre peut la rendre encore plus belle. J’adore ces moments du matin où l’on déjeune ensemble sans forcément se parler mais où nos regards se croisent et s’échange tout l’amour du monde. Comme tous les jours je finis mon petit déjeuner après elle. Faut dire que c’est vrai que les mecs, ou du moins moi, ne peuvent pas faire plusieurs choses à la fois et du coup tout le temps que je passe à la regarder manger je ne le fais pas moi-même.


Elle est partie à la douche et ira ensuite chez sa sœur pour les préparatifs, moi je reste ici comme un grand à me préparer aussi et à peaufiner 2-3 petites choses pour le départ de demain. J’suis un pro pour faire les sacs en dernière minute mais je vais essayer de me surprendre pour une fois.

12h11 :

Mon frère et mon témoin sont enfin arrivés, faut dire qu’il est presque 11h30 comme prévu…
Bon en même temps je ne suis pas super bien placé pour faire des commentaires, je suis arrivé alors que la cérémonie avait déjà commencée lors du mariage de mon frère. Oui je sais c’est honteux mais je suis le champion pour ces situations embarrassantes. J’avais d’ailleurs à l’époque voulu modifier un peu ça pour arriver à l’heure au final et vous vous souvenez sûrement pourquoi j’ai fini par opter pour le retard (cf. Tome XII). Pas simple de modifier ne serait-ce que d’un poil le passé sans chambouler complètement le présent.
Bref ils étaient maintenant là et le mariage me semblait soudainement encore plus proche que je ne le pensais. J’y étais, dans moins de 5 heures on échangera nos « oui » et mes parents n’auront plus d’enfant à marier…
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies..
Faites moi savoir quand ses agneaux ne hurleront plus à vos oreilles...
Venez lire le journal qui défie le temps, L'Effet Papillon, Journal d'un rescapé pas comme les autres...
Réponse #3 Lun 06 Août 2007, 10:46
Tyler Lecteur
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 19


Use soap and a nice chianti



Journalisée
14h32 :

Me voilà tout beau tout propre. Je pourrais aller jouer du piano sur une grande scène que je passerais inaperçu, au moins jusqu’au moment où je toucherais le piano bien sur. Le décollage pour le centre ville est imminent et mes jambes ne me portent déjà presque plus. C’est assez flippant en fait de flipper comme ça, je m’apprête à faire une chose magnifique et je suis en stress total. C’est sûrement le fait de ne pas aimer être le centre des attentions, ça m’évoque inévitablement mes nombreux entretiens psychologiques. Au milieu d’une flopée de médecins sûrs d’eux et de leurs théories, à devoir justifier de la véracité de mes propos sans jamais le moindre espoir.
Mais là cela n’a rien à voir, il s’agit de mon mariage, de mon mariage avec elle que j’aime tant. Je sais comment se passent ces moments là, on a la pression qui monte bêtement toute seule à force que l’on nous répète sans cesse « Comment te sens-tu ? » ou « Tu te sens prêt ? ». Je me marie dans 2 heures comment je pourrais ne pas être prêt sérieusement ?! Un conseil d’ami à tous ceux qui liront ce journal, ne posez pas ce genre de questions stupides aux mariés avant la cérémonie, ils n’ont pas besoin de vous pour se poser la question et vous ne leur rendez pas service.

Mon frère m’appelle, c’est l’heure du départ. Mon prochain écrit sera celui d’un homme marié.


23h23 :

Je viens de m’éclipser un pit moment pou écrire un peu. Me voilà marié et fier de l’être, et c’est peu de la dire. La cérémonie était très jolie et mes amis très gentil. J’ai tout bien fait comme il faut et je suis super heureux, le vin aidant je dois bien le reconnaître. Faut dire qu’il était bon quand mêm, il a assuré mon père sur ce coup. Uneuh super journée qui été bien, j’aurai pas rêvé mieux. Je m’attrade m’arttade reste pas d’ailleurs parce qu’on m’attend et que en plus je l’aime.
« Dernière édition: Lun 06 Août 2007, 10:46 par Tyler Lecteur »
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies..
Faites moi savoir quand ses agneaux ne hurleront plus à vos oreilles...
Venez lire le journal qui défie le temps, L'Effet Papillon, Journal d'un rescapé pas comme les autres...
Réponse #4 Mer 08 Août 2007, 11:45
Tyler Lecteur
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 19


Use soap and a nice chianti



Journalisée
[2 Avril 2007]

Et pour le pire qu’il disait…

08h43 :

Il semblerait que je n’étais pas dans les meilleures dispositions pour écrire hier soir, sûrement que la soirée avait été trop agréable pour rester sobre. En tout cas la fin de soirée fut exquise et mon premier réveil avec ma femme dans mes bras était tout autant merveilleux. Je sais que je tombe dans le mielleux là mais comment faire autrement, c’est tellement ça.

Mon mariage s’est passé comme dans les films, pas le moindre incident, pas le moindre dérapage. J’avais pourtant prévu d’avoir un ou deux amis complètement ingérables en fin de soirée, mais non, rien, tout le monde s’est tenu et a profité de la soirée.

Nos parents semblaient heureux, nos amis aussi et nous l’étions plus que tout.

Je ne vais pas rentrer dans les détails sinon j’en ai pour des heures et on a un avion à prendre mais juste faut que je le dise, le foie gras mi-cuit au Montbazillac c’est vraiment à refaire.

Bon c’est pas tout ça mais faut qu’on finisse de se préparer, l’avion décolle à 16h00 et faudra être à l’aéroport 2 heures avant donc on va jouer la prudence.

11h56 :

Le paquetage est prêt, nous sommes prêts et les îles nous attendent. Je sens que l’on va encore se régaler ces quelques jours, j’ai vraiment hâte d’y être.


Audrey n’est pas très fan d’avion et le vol l’angoisse un peu mais bon statistiquement l’avion est l’un des moyens de transport les plus sûrs quand même. J’avoue que tous les arguments du monde sont inutiles face à des peurs de ce genre mais bon c’est mon rôle de la rassurer quand même.

La maison est propre, le frigo vidé et nous partons d’une minute à l’autre chez sa sœur qui nous amènera à l’aéroport après le repas. Je l’aime beaucoup cette Sara. Elle porte a merveille son ventre tout rond et tout le monde fait le jeu des pronostics, fille garçon, garçon fille, en tout cas ce sera un sportif vu le remue-ménage qu’il fait.

Allez on doit y aller, je reprendrai ma plume à l’aéroport si j’en ai le temps.
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies..
Faites moi savoir quand ses agneaux ne hurleront plus à vos oreilles...
Venez lire le journal qui défie le temps, L'Effet Papillon, Journal d'un rescapé pas comme les autres...
Réponse #5 Jeu 09 Août 2007, 22:00
Tyler Lecteur
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 19


Use soap and a nice chianti



Journalisée
15h47 :

Bagages enregistrés, embarquement effectué, il ne nous reste plus que le décollage et à nous la lune de miel.

Bon écrit comme ça on pourrait croire que tout c’est bien déroulé mais se serait un petit raccourcis. Au niveau de l’enregistrement des bagages, comme à chaque fois que je prend l’avion, j’ai du débourser quelques euros supplémentaires pour le surpoids des sacs. Bon il faut reconnaître que le fais que je ne veux jamais me séparer de mes journaux n’arrange pas les choses, mine de rien les XII tomes dans la soute pèsent un certains poids. Ma femme, je ne me lasse pas d’écrire ça, trouve ça vraiment contraignant mais je dois dire que c’est un des points sur lesquels je ne suis pas du tout flexible. Mes journaux me suivent quelque en soit le prix et les complications et c’est un fait immuable, ce qui ne m’empêche pas d’être flexible et conciliant sur beaucoup d’autres points.

L’embarquement lui c’est bien passé et j’ai pu avoir une des places que je préfère, un hublot au dessus de l’aile. Oui je suis resté très gamin à ce niveau là, mais la danse des volets m’a toujours captivé.

Décollage imminent, je raccroche mon stylo.


22h12 :

Au secours !! A l’aide !! Cela fait plus de deux heures que je cours dans tous les sens en hurlant à la mort et rien à faire, pas la moindre réponse. Il n’y a plus que vers toi mon vieux journal que je peux me retourner pour hurler. Pourquoi nous sommes nous crashé ?! Pourquoi tous ces morts ?! Pourquoi elle ?! Je ne peux et pourrais pas accepter ça et je vais rompre un serment. Je ne devais plus interférer avec le passé pour modifier le présent mais j’en suis bien obligé aujourd’hui et pourquoi aurais-je un tel don si c’était pour ne pas pouvoir changer ce genre d’atrocité ?? Je suis bien trop sous le choc et incapable de réfléchir et de me concentrer pour le moment pour tenter quoi que se soit mais ce crash ne sera qu’un vague souvenir dès que j’irais mieux. Et puis pas la peine de m’affoler, je tenterais de modifier tout ça jusqu’à ce que nous nous retrouvions tous les deux ensemble à nouveau. Mais quoi qu’il advienne la vue de son corps inerte à mes côtés me glace le sang.


23h49 :

Impossible pour moi de me concentrer ce soir, tout aussi impossible de dormir aussi mais je ne tenterais rien d’ici demain. Chaque fois que je me suis précipité j’ai toujours empiré les choses et hors de questions que j’empire les choses ce coup ci. Et j’ai un autre problème, tous mes journaux ont disparus dans le crash sauf le tome en cours mais qui ne date d’il y a seulement deux jours. Il faudra que je fasse ça dans l’urgence, pas moyen de changer de destination lors de l’achat des billets. J’espère que la nuit me portera conseil et que je saurais quoi faire dès demain matin.
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies..
Faites moi savoir quand ses agneaux ne hurleront plus à vos oreilles...
Venez lire le journal qui défie le temps, L'Effet Papillon, Journal d'un rescapé pas comme les autres...
Réponse #6 Lun 13 Août 2007, 14:51
Tyler Lecteur
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 19


Use soap and a nice chianti



Journalisée
[3 Avril 2007]

Un pouvoir bien limité...

06h04 :

Je n’ai quasiment pas dormi de la nuit, trop préoccupé par tout ce qui m’arrive. J’ai relu le seul tome de mon journal qui me reste pour trouver comment éviter d’être là maintenant, je ne vais pas avoir beaucoup d’autres solutions que de sacrifier cette lune de miel. C’est loin de m’enchanter mais je n’ai pas assez de temps pour pouvoir changer simplement de destination.

Il me reste encore à trouver comment amener la chose à Audrey, je doute que de lui dire simplement « j’ai un mauvais pressentiment » suffise à la convaincre de ne plus partir en voyage. Elle sait ce dont je suis capable mais je ne veux pas lui dire qu’elle devrait mourir dans ce crash, je dois à tout pris contourner le problème pour qu’elle ne se doute de rien.

Allez je me lance…

Expérience temporelle 245
[1ier Avril]
07h42 :
Je me suis réveillé avant elle ce matin et j’ai passé plus d’une demi-heure là, juste à ses côtés, à la regarder dormir…

M’y voilà… le matin de mon mariage…
Elle dors encore, c’est le moment idéal pour faire disparaître les billets d’avions…
Merde où ils sont d’ailleurs ces billets ?!
C’est elle qui gère ce genre de chose justement…
Ah oui… dans le tiroir de la commode…
Bon j’ai les billets… maintenant direction la cuisine pour brûler tout ça…
Elle va me tuer…

Aïïïïïïïïïeee…

10h43 :

Yes !! Tout est rentré dans l’ordre !!
Audrey et moi somme ensemble et en bonne santé, toujours à Toulouse, pas dans les îles certes mais ensemble, c’est tout ce qui compte. Elle est persuadée que c’est elle qui a perdu les billets, ce qui semble être la seule possibilité vu que c’est elle qui les gère tout le temps, mais j’ai du mal à garder tout ça pour moi et de la voir sans cesse culpabiliser. J’ai beau lui dire que rien ne compte plus pour moi que le fait d’être avec elle, c’est dur pour elle de ne pas être monté dans cet avion hier après midi.

Je vais d’ailleurs retourner à ses côtés, on est jeunes mariés ne l’oublions pas.

13h02 :

Je sors à peine de table et nous avons regardé les infos ensemble. Notre vol a totalement disparu des radars au dessus de l’océan et les recherches n’ont pour le moment permis de ne donner aucune information complémentaire. Ma femme n’est pas dupe et a très vite compris qu’elle n’avait en fait pas perdu les billets mais que j’ai encore une fois interféré avec le passé pour nous sortir de ce vol.
Je pensais naïvement que le fait de ne pas prendre ce vol pourrait influencer suffisamment le présent pour que l’avion ne subisse pas le même sort mais c’était bien prétentieux de ma part.

Si j’ai un tel don ce n’est certainement pas pour me permettre de me sortir d’un tel accident mais bien pour tout faire pour qu’il n’ai pas lieu. Je ne peux pas continuer mon petit bonhomme de chemin comme si de rien n’était. Ma femme ne l’accepterait de toute façon pas.

Il vas falloir que je trouve un moyen d’éviter que ce vol se crashe. Je suis bon pour un retour en arrière.
« Dernière édition: Ven 24 Août 2007, 15:58 par Tyler Lecteur »
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies..
Faites moi savoir quand ses agneaux ne hurleront plus à vos oreilles...
Venez lire le journal qui défie le temps, L'Effet Papillon, Journal d'un rescapé pas comme les autres...
Réponse #7 Ven 24 Août 2007, 15:55
Tyler Lecteur
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 19


Use soap and a nice chianti



Journalisée
14h06 :

Il faut que j’intervienne avant le décollage de l’avion mais pas juste à notre niveau. Le vol lui-même doit être annulé ou tout du moins retardé, peut être que quelques minutes plus tard les turbulences à l’origine du crash seront moins forte.

Je dois tenter quelque chose…

Expérience temporelle 246
[2 Avril]
11h56 :
Le paquetage est prêt, nous sommes prêts et les îles nous attendent. Je sens que l’on va encore se régaler ces quelques jours, j’ai vraiment hâte d’y être...


J’y suis… H-4 avant le décollage…
Vite le téléphone… c’est mon seul moyen de tenter quelque chose d’ici…
Et merde… c’est toujours quand on a besoin d’un truc qu’on ne le trouve pas…
Où est ce fichu annuaire ?!
Super !!! Dans la salle de bain… un endroit très astucieux pour ranger un annuaire…
Et forcément il était déjà là quand on a pris nos douches ce matin…
A quoi va bien pouvoir me servir un annuaire dont les pages sont toutes mouillées et collées les unes aux autre ?!
Pas le temps de sécher les pages je vais sur le net…
Me voilà fin prêt à appeler l’aéroport… il ne me prendront jamais au sérieux…
« Bonjour, pas le temps pour les présentations, je sais de source sure que des terroristes ont prévues de prendre pour cible le vol ****** de 16h00 à destination d’*******. Je ne sais pas s’ils comptent s’en prendre à l’appareil via un paquet embarqué à bord ou d’une autre manière mais je vous conjure d’annuler ce vol. Je ne doute pas du nombre d’alertes à la bombe fictives que vous devez recevoir mais il en va de la vie de nombreux passagers. J’espère que vous pourrez éviter le pire… »
Bon… c’est un peu léger mais je ne vois pas trop ce que je pourrais faire de plus…
Peut être rappeler plus tard pour enfoncer le clou ?!

Aïïïïïïïïïeee…

17h22 :

Fiasco total !!
L’avion a disparu, je ne suis pas monté à bord et me retrouve en garde à vue en temps que suspect et témoin principal. La disparition de l’avion a donné un poids considérable à mon appel et il n’a pas été dur pour la police via les archives téléphoniques de l’aéroport de me retrouver. Le fait que je figure sur la liste des passagers et que je ne me sois pas présenté à l’enregistrement ne plaide pas des masses en ma faveur.
Il semblerait que toutes les informations que la police en sa possession fasse de moi au mieux un complice ayant eu des remords et ayant tenté de faire capoter l’attentat ou dans le pire des cas la tête pensante qui aurait passé un coup de fil uniquement pour humilier au mieux les services de sécurités.

Bref, quoi qu’il en soit je suis mal barré et je n’ai en rien sauvé des vies.

Par chance j’ai pu conserver avec moi mon journal et je vais pouvoir tenter une nouvelle fois ma chance de manière différente. Il ne me reste plus qu’à trouver cette manière différente d’opérer.
« Dernière édition: Ven 24 Août 2007, 15:57 par Tyler Lecteur »
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies..
Faites moi savoir quand ses agneaux ne hurleront plus à vos oreilles...
Venez lire le journal qui défie le temps, L'Effet Papillon, Journal d'un rescapé pas comme les autres...
Réponse #8 Dim 26 Août 2007, 11:21
Tyler Lecteur
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 19


Use soap and a nice chianti



Journalisée
17h37 :

J’ai tenté le coup en ne prenant pas le vol, l’avion disparaît mystérieusement des radars et je n’épargne que moi et ma femme.
J’ai tenté le coup en prévenant d’un problème sur l’avion avant le décollage, là aussi l’avion disparaît des radars.
Il ne me reste plus qu’un espoir, c’est de réussir à faire changer les choses depuis l’intérieur du vol lui-même.

J’ai retrouvé le passage de mon journal qui ma permettra de tenter quelque chose, seulement c’est avant le décollage de l’avion donc je pense que le mieux que je puisse faire c’est de retarder le décollage. J’espère que cela suffira.

En route pour les îles…

Expérience temporelle 247
[2 Avril]
15h47 :
Bagages enregistrés, embarquement effectué, il ne nous reste plus que le décollage et à nous la lune de miel...


L’avion est prêt a décoller…
Tout le monde est bien assis et a sa ceinture attachée…
Je pourrais refaire le coup de l’alerte à la bombe mais je ne suis pas sur que se soit la chose la plus efficace qui soit… surtout si je dois me retrouver à nouveau en garde à vue…
Si le vol est retardé de quelques minutes peut être n’y aura-t-il pas le crash…
Je dois essayer…
J’ai le devoir d’essayer…
En avant pour le mode malaise…
« Tyler ?! Tyler !! »
Audrey m’appelle… faut dire que je ne m’effondre pas tous les jours sur ma tablette de voyage…
Le plus dur est de ne pas broncher…
« Ah l’aide !!! Mon mari vient d’avoir un malaise !! »
Je m’en veux terriblement de lui faire subir ça mais c’est le meilleur moyen que j’ai trouvé…
J’entends du monde accourir et s’afférer autour de moi…
Il faut que je continue à faire le mort… surtout ne pas ouvrir les yeux… ne pas bouger…
Aïïïeee… je sens que je ne vais pas pouvoir rester plus longtemps…
Il faut que je tienne encore un peu… Aïïïee
Chaque minute peut éventuellement nous sauver…
Aïïïee… je ne peux plus tenir...

Aïïïïïïïïïeee…

19h34 :

Dur retour à la réalité, je suis bel et bien sur une île et bel et bien seul. Je n’ai pas su éviter le crash et les quelques minutes que j’ai pu gagner avant le décollage n’ont visiblement servies à rien.

Trois tentatives, trois échecs.
Je sais qu’il me faudrait faire encore d’autres tentatives mais tout cela m’épuise. Je ne me sens pas les épaules de recommencer sans cesse pour à tous les coups redécouvrir et revivre ce crash.

Je n’ai plus le courage de faire une nouvelle tentative ce soir. Je vais me contenter de retourner sur le site du crash pour fouiller les décombres et pourquoi pas y trouver des indices qui pourront m’aider à comprendre le crash.
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies..
Faites moi savoir quand ses agneaux ne hurleront plus à vos oreilles...
Venez lire le journal qui défie le temps, L'Effet Papillon, Journal d'un rescapé pas comme les autres...
Réponse #9 Mar 09 Oct 2007, 00:18
Tyler Lecteur
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 19


Use soap and a nice chianti



Journalisée
20h15 :

En me baladant parmi les décombres à la recherche d’un survivant ou d’une information qui pourrait m’être utile pour éviter ce crash je suis tombé par hasard sur une feuille volante, une feuille de mon journal, le tome II ou III je pense. J’ai décidé de garder cette page, non pas qu’elle pourrait me servir à grand-chose mais c’est un souvenir plutôt agréable qui me revient en mémoire.

Citation de: Pages retrouvée, Tome II ou III
18h50 :
Aujourd’hui j’ai passé une très bonne journée au collège. Normale dans son ensemble mais j’ai eu la bonne surprise en cours de français d’être félicité pour un exercice que j’avais fait la semaine dernière.  On nous avait demandé d’écrire une petite histoire, la plus originale possible et tirée directement de notre imagination et aujourd’hui on devait voter pour les meilleures histoires.

Il y a beaucoup d’élèves qui écrivent très bien dans ma classe cette année et c’est très difficile d’écrire quelque chose qui puisse être mis en rivalité avec leurs écrits mais pour une fois j’y suis parvenu. Clémentine a eu le premier prix, faut dire qu’elle écrit drôlement bien, Bing était lui deuxième et Joyce et Roxanne ont, elles, été troisièmes ex aequo. En général il n’y a pas plus de 4 personnes qui voient leurs écrits affichés au fond de la classe mais pour une fois il y en a eu un de plus. Mon histoire a aussi été récompensée. C’est super agréable de savoir que ce que l’on écrit plait aussi aux autres, j’ai toujours aimé écrire et mon journal en est aussi la preuve mais j’écris rarement pour faire lire aux autres et cette fois ça m’a redonné confiance en moi.

Pendant un mois je vais avoir mon histoire affichée au fond de la classe et tout le monde pourra la lire. J’espère que je réussirai le mois prochain à écrire quelque chose qui plaira autant.

En tout cas j'ai remercié tous ceux qui ont voté pour mon histoire parce que j’ai pris beaucoup de plaisir à l’écrire et que ces retours me motivent plus que jamais pour continuer à écrire.

Très agréable de relire cette page oubliée de mon journal, surtout dans un moment pareil ça donne du baume au cœur.

Je profite de ces quelques moments de répits et je reprends les recherches
« Dernière édition: Lun 19 Nov 2007, 02:30 par Tyler Lecteur »
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies..
Faites moi savoir quand ses agneaux ne hurleront plus à vos oreilles...
Venez lire le journal qui défie le temps, L'Effet Papillon, Journal d'un rescapé pas comme les autres...
Réponse #10 Lun 19 Nov 2007, 02:30
Tyler Lecteur
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 19


Use soap and a nice chianti



Journalisée
23h12 :

Et merde !!!
Je suis retourné faire des recherches dans la carlingue et j’ai fais une découverte à laquelle je ne m’attendais pas du tout, une gamine a survécu au crash. Je pensais être le seul mais là ça change totalement la donne. Bien sur je suis ravie que cette petite ait survécu au crash mais elle est dans un état très inquiétant.
Je ne l’ai pas trouvée parce qu’elle pleurait ou parce ce qu’elle bougeait non, mais uniquement parce que je suis passé tout proche d’elle et que je l’ai entendue respirer. Elle était blottie dans les bras de sa mère inerte, enfin je suppose que c’était sa mère, elle était toute pale et aucunes larmes ne coulaient sur son visage, elle semblait totalement anesthésiée.

J’ai du m’y reprendre à plusieurs fois pour la séparer du corps de sa mère et c’était vraiment horrible pour moi. La gamine n’a pas bronché, pas une seule larme, pas un seul cri, pas même un seul son n’est sorti de sa petite bouche. J’ai séparé un poids mort d’un corps inerte et je tiens depuis cet instant cette fille dans mes bras. J’ai tenté de lui parler pour la faire sortir de sa torpeur, de la serrer pour la réconforter mais je n’ai pour le moment obtenu aucun échange de parole, pas un regard, pas un geste, je suis très inquiet quand à son état. Elle s’est malgré tout ça endormie au creux de mes bras et je souhaite de tout mon cœur qu’elle ne fasse pas de mauvais rêves même si cela me semble surréaliste.

Me voilà avec une raison de plus d’éviter tout ça, elle n’a pas à subir tout ça, c’est beaucoup trop pour une gamine de son âge, c’est d’ailleurs beaucoup trop pour n’importe qui. C’est la quatrième fois que je survie à ce crash mais c’est surtout la quatrième fois qu’ELLE n’y survie pas et je ne peux plus le supporter non plus. Ce crash ne doit pas arriver quelques en soient les moyens utilisés. Je suis en manque d’idée, je n’ai rien trouvé sur la carlingue qui puisse m’indiquer d’une quelconque manière que se soit la cause de l’accident. J’ai juste pu mettre la main sur une valise intacte, la valise d’un certain Arthur Pinson, qui m’a permis d’envelopper la fillette dans un manteau épais pour passer la nuit. Demain je repars, je dois absolument trouver LE moyen d’éviter tout ça.
Maintenant il faut vraiment que je dorme, que je puisse demain faire en sorte que cette petite retrouve la parole et ses parents avant tout. La nuit porte conseil il parait.
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies..
Faites moi savoir quand ses agneaux ne hurleront plus à vos oreilles...
Venez lire le journal qui défie le temps, L'Effet Papillon, Journal d'un rescapé pas comme les autres...
Réponse #11 Sam 16 Oct 2010, 18:37
Tyler Lecteur
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 19


Use soap and a nice chianti



Journalisée
[4 Avril 2007]

Ne pas confondre vitesse et précipitation...

05h32 :

Deuxième nuit sans sommeil mais comment dormir en de telles circonstances ? Heureusement pour ma petite protégée elle semble avoir trouvée une réponse et dors encore à mes côtés. Son sommeil a été aussi calme et sans éclat que notre rencontre pas le moindre frémissement, pas le moindre sursaut, son état m’inquiète énormément.

J’ai réfléchis et ai peut être trouvé un autre moyen d’empêcher le vol de partir. Si je parviens a endommager un hublot avec le décollage ils seront bien obligé de nous faire changer d’avion ou tout du moins de retarder le décollage le temps de réparer et cela devrait suffire a changer la donne.

Pas une minute a perdre, la petite dors et je suis au calme.

Expérience temporelle 248
[2 Avril]
15h47 :
Bagages enregistrés, embarquement effectué, il ne nous reste plus que le décollage et à nous la lune de miel...


Tout le monde est assis à sa place…
Pas une minute a perdre…
Vite briser cette vitre…
Merde mais mon coude va se péter avant elle à ce rythme !!!
« Tyler ?! Mais qu’est ce que tu fais !! »
J’essai juste de nous sauver mais je n’arrive a rien !!
Satané hublot…
J’aurais dû y penser…
C’est pas avec mon coude que je vais passer au travers…

Aïïïïïïïïïeee…

06h09 :

Gros fiasco, toujours sur mon île, toujours avec ma protégée et avec en prime un coude qui fait le double de l’autre. Tu parles d’une idée de génie.

Il faut que je retente le coup avec un maillet, je refais différemment mon bagage a main, ensuite je retourne dans l’avion et le tour est joué. Un peu de repos et je repars.
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies..
Faites moi savoir quand ses agneaux ne hurleront plus à vos oreilles...
Venez lire le journal qui défie le temps, L'Effet Papillon, Journal d'un rescapé pas comme les autres...
Réponse #12 Sam 23 Oct 2010, 13:06
Tyler Lecteur
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 19


Use soap and a nice chianti



Journalisée
06h43 :

Bon j'ai repris un peu d'énergie et j'me suis calmé, j'suis prêt pour repartir.

C'est partis pour refaire son paquetage.

Expérience temporelle 249
[2 Avril]
11h56 :
Le paquetage est prêt, nous sommes prêts et les îles nous attendent. Je sens que l’on va encore se régaler ces quelques jours, j’ai vraiment hâte d’y être...


Vite trouver ma caisse à outils…
Là le maillet, il devrait facilement faire l’affaire…
Je le glisse dans mon bagage à main et voilà…
Je n’ai plus qu’à le retrouver dans l’avion…
Allez je peux repartir…



Je ne peux même pas contrôler ça…
Aïïee… c’est pour bientôt…

Aïïïïïïïïïeee…

06h57 :

La petite dort toujours et pour le moment aucuns changements visibles, je retourne dans l’avion.

Expérience temporelle 250
[2 Avril]
15h47 :
Bagages enregistrés, embarquement effectué, il ne nous reste plus que le décollage et à nous la lune de miel...


Mon bagage a main vite…
Je prends le maillet…
Le maillet ?!
Ou il est ce fichu maillet ?!!



Triple buse !!! Tu pensais vraiment que ton maillet aller passer les contrôles ?!!
Je suis une calamité…
Une calamité qui va se retrouver en enfer encore une fois…

Aïïee…

Non je ne veux pas y retourner…
Je veux rester ici avec ELLE…

Aïïïïïïïïïeee…

07h09 :

Quel con !! Mais quel con !! Il a fallu que je confonde vitesse et précipitation et le résultat c’est que je suis claqué, j’ai dépensé énormément d’énergie et j’ai les nerfs à vifs. Je ne pourrais plus rien tenter ce matin et il va falloir que je récupère un peu pour avoir une chance de parvenir à faire quelque chose cet aprem. Par contre sur ce coup là il faudra que je réfléchisse plus de deux minutes avant de foncer têtes baissée.

Y’a des jours comme aujourd’hui où je me dis que j’ai vraiment la palme quand même !!
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies..
Faites moi savoir quand ses agneaux ne hurleront plus à vos oreilles...
Venez lire le journal qui défie le temps, L'Effet Papillon, Journal d'un rescapé pas comme les autres...
Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP SMF 2.0 | SMF © 2011, Simple Machines XHTML 1.0 valide ! CSS valide !