Le jeu 650 km

650km : Le Forum
Mar 18 Juin 2019, 03:35 *
Bienvenue. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
News du 20/11/2018
Avis à tous les survivants!

Salut à tous, il y a du mouvement en approche sur notre serveur discord, alors vite, venez nous rejoindre, on vous attend !

Échouez-vous avec nous dans notre nouveau canal discord dédié à 650km!
Cliquez sur le lien suivant et rejoignez-nous! https://discord.gg/SqxZ6HX


Une question sur le jeu ? Consultez le :
Merci de consulter les Règles du Forum avant toute participation.
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Discussion: [Aventure RP] Tombé à l'eau...  (Lu 3371 fois)
Dim 05 Août 2007, 23:36
Djéhouty
Shaolanom
Hors ligne Hors ligne


Messages: 4




Journalisée
Qui suis-je?

Etonnant comme cette question prend un sens ridicule, alors que je me reveille agrippé à une planche, mes doigts enserrant douloureusement cette ultime boué, l'instinct de survit peut etre puissant semble t'il... mais cette pensé est tout autant ridicule... me voilà donc en train de barbotté je ne sais où, je ne sais depuis quand, et surtout je ne sais pour qu'elle raison, et je m'adone au joie d'une future théorie sur l'instinct de survie...

Je regarde autour de moi.

De l'eau, a perte de vue.

La peur aurai du me prendre alors, face a tellement d'ignorance, mais la fatigue posa son véto, et me voilà inconscient, dans les bras de Morphé...

Combien de temps s'est ecoulé? je l'igore, encore une interogation stupide qui me viens, je suis echouer sur une plage, devant moi une carcasse d'avion, sur ma gauche cette planche à qui je dois le salut, à ma droite, la lisière d'une forêt... et je me demande combien de temps j'ai dormis?!!

Je me sentirais bien stupide de m'interroger ainsi d'autant d'hors de propos, si mes jambes endolories n'avaient pas decidé de se lever pour aller chercher pitance pour mon estomac qui appelle depuis si longtemps maintenant...

Quelle étrange sensation d'ubiquité, mon esprit s'adonnant à des réflexions abstraites, et mon corps, réagisant, primalement, aux appels de sa survie... si encore j'etais un spectateur attentif de ce qui m'arrivait alors... mais même pas!! mon corps agit pour lui même, et moi, moi dont j'ignore le nom, se pose des questions sans interet pour la survie de ce corps...

Qui suis je?

Que m'est'il arrivé?

Etais je passager de cet avion encore fumant?

Pourquoi étais je à l'eau alors?

Où suis je vraiment?

Quelle heure est'il?

Quel jours somme nous?

Qui suis je?

Soudain! un bruit...




to be continued


« Dernière édition: Jeu 09 Août 2007, 08:31 par Jack Sparrow »
Réponse #1 Lun 06 Août 2007, 21:46
Djéhouty
Shaolanom
Hors ligne Hors ligne


Messages: 4




Journalisée
Qui est là?

Un mouvement dans les fourées, j'en suis sur et certain, mais... aucune réponse, si ce n'est un bruissement, d'aile certainement, une oiseau... ce n'etait rien... peu à peu, l'adrénaline se disipe dans mes veines, la tention se relache dans mes muscles et, une fois de plus, le joug de la fatigue pèse sur mes épaules, avant de me faire fléchir.

2 heures se sont écoulés tout au plus. Comment je le sais? je l'ignore, mon corps trouve cette information dans les replis de mes cellules, instinctivement je le sais, mon corps le sais... j'ai jamais été franchement un rural, et les joies du camping me renvoient à ma jeunesse... mais mes certitudes sur le vivant sont fortes... Homo sapiens n'est sortit de sa forêt qu'il ya deux millions d'année, sur le plan évolutif, sur l'echelle des temps géologique, c'etait hier... et mon corps le sais...

Par où dois je commencer? un campement! mais pas ici... là sur ma gauche, des collines... mon objectif! du haut d'une collines, on voit autour de soi, pas de marée, pas d'innondation, seul ennemie, le vent, et mon campement s'arrangera de casser ses assaut répété, mon corps saura batir ma forteresse...

Me voilà donc en route vers les colines certaniement sources de materiaux divers, de nouriture varier, et d'un point de vue execptionel sur mon environnement... la chance est de mon coté dans mon malheur d'etre ici, au pied de la collines, une source d'eau claire, j'y fais halte avant de m'attaquer au coteau peu abrupt mais néanmoins fatiguant. Arrivé en haut, c'est l'Eden, mon Eden... j'ai tout ce qu'il me faut, racines et champignons, pierres et feuillages, dans mon dos la source, et pas loin la foret et son bois... c'est ici que sera mon campement!

Quelques heures passent, et mon abris prend forme, ça n'est pas encore le palace de mes rêves, mais ya déjà matière à fantasmer... les champignons m'on offert rapidement la nouriture qui me fallait, la colline m'a donné toute matière pour mes première construction et dans l'aprem, une petite escapade vers la foret toute proche m'a apporter plus de bois qu'il ne m'en faudrait pour les semaine a venir, à y etre, j'ai fais un petit detour vers la carcasse de l'avion afin d'y trouver quelques outils pour plutard, la chasse fut fructueuse, et je devinet rapidement un expert dans la recherche des décombres, me voilà antiquaire :D.

Mais le soleil déjà se dirige vers l'horizon, il est temps de rentré pour passer la nuit, je trouve, flottant entre deux eaux un briquet cassé, je l'essaye, la pierre fonctionne, et l'étincelle est vive mais je ne ferrai aucune flame avec lui, j'arrache un lambeau de rideau à ce qui devait être le cour couloir entre les 1ere et seconde classe, je l'enroule autour d'un branchage, je l'imbibe de ce corps huileux qui se perd dans le sable, un hydrocarbure a n'en pas douter, mais je ne suis pas sur que ce soit le carburant de l'avion, peut m'importe après tout, et me voilà a essayer de faire du feu a partir d'une simple étincelle... j'y arrive facilement, à ma grande surprise, j'y croyais pas vraiment, mais ma chance est de courte duré, je m'aperçois que la pierre du briquet viens de casser, c'est son ultime eclat qui embrasa ma torche avant que sa propre vie ne s'eteigne... me voilà poète pour remercier Promethé... mais le temps passe, en route.

Arriver a mon "chateau" j'allume la grande cheminé et l'allimente de mon mieu, avant de m'endormir simplement, auprès du feu, pour passer a première nuit ici...

« Dernière édition: Mar 07 Août 2007, 14:29 par Djéhouty »
Réponse #2 Mar 07 Août 2007, 00:08
Djéhouty
Shaolanom
Hors ligne Hors ligne


Messages: 4




Journalisée
Je me réveille l'estoma dans les talons, j'ai passé une bonne nuit mis le réveil est douloureux... j'engouffre deux barres de céréales parmis les 5 que j'ai trouvé hier sur le site du crash, l'effet n'est pas immédiat, mais une demi heure plus tard, la troupe de légionnaires qui faisait les 100 pas dans mon ventre se met au garde a vous puis finalement au repos... ma faim est apaisés pour un moment.

Il est temps de découvrir un peu mon nouveau pays... depuis le haut de ma colline, je vois bien qu'il n'est pas très grand, et l'océan embrasse l'horizon de tout coté, par où fais je bien commencer mon exploration, allez le Sud, c'est partit, plein Sud pour commencer, jusqu'a la plage, j'aviserai là bas...

Le chemin est un vrai parcours de santé, je dois sauter pardessus des arbres morts, éviter de m'empêtrer dans des lianes aussi tôt entrer dans la foret qui débute après une courte plaine... ça serai presque amusant... puis soudain, au détour d'une fougère, surprise!!

Un second site de crash!! et qui dis nouveau site, dis certainement nouveau objets a trouver, mais je reviendrais plus tard... je file vers la plage, et je bifurque a gauche... finalement il n'y a pas grand chose d'intéressant sur la plage, c'est la constatation que je fais après m'être fatiguer à la longer pendant 1 heure... je me redirige alors vers le nord, et là, après avoir a nouveau pénétré la foret, je tombe sur une clairière et en son centre... la connaissance!!

Un livre!!!... de couture... :/ le destin est bien ironique... et tu veux que je face quoi hein? que je me reprise mes chaussettes? depuis hier soir je marche pied nues... bon!! ne devenons pas moribond... voyons voir ce qu'il ya dans ce bouquin, au pire ce soir, je me fait le luxe d'une auto daffé au campement...

...

Bon j'ai été médisant... j'ai appris des truc, et pas des moindre, je sais désormais me confectionner mon uniforme du dimanche... enfin c'est comme ça que je l'appellerai... problème: le tissus... Solution: le second lieux du crash, un peu au Sud-ouest de ma position. Et c'est reparti pour crapahuter dans les bois...

Arrivé sur place, je ne perd pas de temps a trouver autre chose que du fils, des rideaux, des draps et couverture, un polo, une jupe déchirée, bref... tout ce qui ressemble de près ou de loin a du tissus, c'est pour bibi.

Tout affairé a mes recherche, je n'entend pas la première fois ou ce cris est émis:


Héééhooo?

A la seconde sommation, mon oreille m'alerte: un autre survivant!!!

Je m'empresse de répondre, un bref échange de hurlement m'apprend qu'il ou elle, difficile a discerner avec le bruit du vent, s'appelle Helder... sa façon de s'exprimer est étrange et bien vite, je n'entend plus de réponses à mes appels... étrange... mais bon, je sais désormais que je ne suis pas seul sur l'île, même si j'ignore où est mon nouveau compagnon d'infortune...

Finalement je rentre au campement, je trouverai bien le moment de passer un nouvel appel non?!, arrivé au "Djéhouty palace" j'ai la surprise de tomber sur une nouveau livre... en d'autre temps et d'autre lieu, je me serai poser dessuite la question du comment? comment un livre apparaît subitement à l'endroit même où j'ai établi campement et passer une bonne parti de la journée d'hier... une seule réponse aurai du m'être alors apporter: qq un te surveille, et se joue de toi en t'apportant peu a peu les outils pour ta survie... mais... j'étais trop content de lire le titre pour me poser cette question: le livre des armes et dès les première page, je vois le schéma d'une fronde... je suis pourtant pas tomber de la dernière pluie, je sais déjà ce qu'est une fronde, et comment la fabriquer, mais il est vrai que je n'y ai pas penser l'ombre d'une seconde... mais voilà un forfait de réparé... quelque instant plus tard, me voilà en possession de mon nouveau "fusil de chasse à-propulsion-élastique-de-cailloux"...

Allez!! je vais dire que cette seconde journée fut très prolifique... je me couche presque avec le soleil, pour être en forme demain... car demain... je compte bien m'offrir un steak fritte... faute de fritte, je prendrais des racines, mais pour le steak... pas d'ersatz... j'aurai ma viande...

Allez bonne nuit!
Réponse #3 Mar 07 Août 2007, 20:28
Djéhouty
Shaolanom
Hors ligne Hors ligne


Messages: 4




Journalisée
Je me suis levé en pleine forme ce matin, une petite fringale qui pourai bien attendre un peu, un peu d'eau à la source pour me désaltérer, mais je ne me lave pas... je commence à sentir la jungle, et même si c'est pas plaisant, j'aurai plus de chance pour attraper mon... mon steak!

Bon quel terrain de chasse serai le mi eu pour moi? voyons voir... les animaux, ça aime les points d'eau, j'ai rencontré un lac souterrain au nord est, je vais commencer par là, mon fusil dans la poche, mes munitions dans l'autre, me voilà parti pour une parti de chasse endiablé...

...

Voilà 5h que j'erre, pas un seul animal en vue... ils lisent dans mon esprit ou quoi? hier encore j'ai vu un mammifère indéfinissable depuis mon campement, des oiseau, j'en entend par millier, mais j'en vois pas un, et les lézards... pourquoi ils lézardent pas au soleil hein? je fais un bien piètre chasseur tiens... mais heureusement, j'ai trouvé un nid, faute d'avoir le steak, je me ferrai une omelette...

Tout accaparé a faire mon marché fermier ici, je n'entend pas plonger sur moi maman aigle, qui viens certainement me demander si je paye en carte ou en taveler chèque... mais ses manières ne sont pas très catholique finalement, elle essaie de me raqueter plus qu'autre chose... oulà ça va pas se passer ainsi... j'épaule mon fusil, je mets en joue et j'appuie sur la gâchette... un petit *stouing* se fait entendre comme toute détonation, et le sifflement de la pierre qui fend l'air le succède bien vite...

Finalement je vais me faire une cuisse avec l'omelette, c'est bon une cuisse...

J'ai revu Helder après le repas... enfin quand je dis revu, on a reparler, mais de loin en loin, les mains en porte voix... il m'a dis qu'il été là depuis 2 ou 3 mois déjà, il ne se rappelle plus trop, parcontre il m'apprend qu'on est pas seul... il fait allusion à quelques amis à lui... avant que nous ne perdions le contact une fois de plus... décidément cette île parai petite, mais elle doit bien être assez grande pour qu'on soit plusieur, et qu'encore je n'ai rencontré qu'Helder...

Enfin bon... je décide de retourner vers le lieu du crash nord, là où je me suis éveillé sur cette île, s'il ya du monde ici, ça pourai bien être par là que je trouverai... ou serait trouvé...
Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP SMF 2.0 | SMF © 2011, Simple Machines XHTML 1.0 valide ! CSS valide !