Le jeu 650 km

650km : Le Forum
Ven 16 Nov 2018, 11:09 *
Bienvenue. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
News du 30/08/2018
Avis à tous les survivants!

Salut à tous, l'équipe de 650km à décider d vous laisser un peu plus de tps de jeu en retardant la fermeture de celui-ci pour une durée encore indéterminée suites à vos demandes
Nous vous souhaitons donc un bon jeu !

Échouez-vous avec nous dans notre nouveau canal discord dédié à 650km!
Cliquez sur le lien suivant et rejoignez-nous! https://discord.gg/SqxZ6HX


Une question sur le jeu ? Consultez le :
Merci de consulter les Règles du Forum avant toute participation.
Pages: [1] 2   Bas de page
Imprimer
Auteur Discussion: [Journal] Comment ça #schgling# ?  (Lu 52554 fois)
Jeu 23 Mar 2006, 16:57
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
23 Mars 2006



C'était un merveilleux jour d'été.
Bon ok c'était pas l'été mais le printemps, enfin plus ou moins le printemps, bref...

Une de ces belles journées où l'on prend l'avion pour aller vers une destination connu et désiré depuis plus de 15 jours. Allez à Marseille en avion depuis Paris, certains trouveront que c'est du snoobisme quand il y a le TGV mais bon, c'était mon choix.

Et quel choix...

J'aurais mieux fait de m'abstenir de prendre ce soit disant vol direct car me voilà maintenant paumé au milieu de je sais pas où.

L'avion s'est écrasé sur une île. Je savais pas qu'il y avait une île au centre de la france... Ou alors l'avion a été détourné sans qu'on le sache ?

Remarquez, j'aurais du me douter de quelquechose quand on a mis 5 heures de vol au lieu d'une seule, pas mauvais finalement ces petits alcools en première classe. J'ai dormi et n'ai rien compris...

Mais le bilan est là, je me suis crashé avec les autres passagers et réveillé la tête coincé dans une valise même pas à moi. Au passage, je me suis coupé le front et la joue avec le rasoir et la glace brisée dans cette satanée trousse de toilettes resté ouvertes.

Manquerait plus que j'attrape une saleté de maladie. Ah lala, y'a vraiment des jours où on ferait mieux de pas se lever...

Bon ben maintenant je commence à être crevé, j'ai fait un petit tour de l'île, j'ai trouvé personne. Pourvu que je soit pas seul ici, mois qui supporte mal la solitude. Et en plus j'ai même pas de télé ni de radio pour m'occuper...

Encore faudrait il qu'il y ai une prise électrique cachée dans un arbre...

Et gaaaaaaaaalllllllèèèèèèèèèrrrrrrrrreeeee...
« Dernière édition: Mer 29 Juin 2011, 10:01 par Lline »
Réponse #1 Ven 14 Avr 2006, 18:49
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
14 Avril 2006



Déjà 3 semaines que je survit sur cette île et j'ai déjà rencontré tout un tas de choses et de personnes.

Beaucoup d'entres eux ne sont plus que l'ombre d'eux même, l'isolement a eu raison de leur esprit et ils ne sont plus bon qu'à rester sur le lieu de leur crash et se morfondent... Pourvu que je ne devienne pas comme eux à la longue...

Mes blessures se soignent lentement et je ne saigne plus du tout. J'ai eu de la chance que ça ne se soit pas infecté.

Je me suis construit un abri de fortune qui semble bien résister aux intempéries et aux animaux sauvages. En effet, je n'arrête pas de me faire agresser par des lapins et quelques renards, mais les lapins sont les plus nombreux et agressifs avec leur petites dents pointues...

Je commence également à me construire une jolie petite bibliothèque comprennant de nombreux tomes ainsi qu'un coin de ma cabane qui deviens un véritable musée avec ce que j'arrive à récupérer de la civilisation. Je commence à leur vouer un véritable culte, chose qui m'inquiètes un petit peu je dois l'avouer... Je passe des heures à les observer sous toutes les coutures et à rêver à ma vie passée...

Elle me manque... Elle me manque plus que tout et je ne peux pas lui donner de mes nouvelles...
Réponse #2 Ven 21 Avr 2006, 23:27
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
22 Avril 2006



Bientôt un mois que je suis échoué seul ici et j'ai eu le temps de faire tout le tour de l'île une bonne vingtaine de fois.

Mes blessures se sont soignées assez rapidement, j'ai pu changer me pansements régulièrements en trouvant 3 boites qui ont du tomber au cours du crash.

Je me suis aussi procuré un petit scalpel avec lequel j'arrive plus ou moins à me raser sans trop me blesser.

J'ai également renforcé un petit peu ma cabane et j'ai complété ma bibliothèque d'un ou deux ouvrages supplémentaires. Pourvu que je ne trouves pas un lire du genre kama sutra, je risquerais de me faire du mal tout seul en voyant tout ce que la nature nous propose et de ne plus pouvoir l'assouvir...  :/

Sinon j'ai rencontré énormément de monde l'autre soir en me rendant sur le lieu du crash. J'ai entendu un tas de gens hurler à la mort à la vue de la lune et je me suis joins à leur complainte pleurant et criant la disparition de mon adorée.

J'ai rencontré tout un tas de gens mais pas celle que j'espéras trouver... Je ne suis même pas sur qu'elle soit elle aussi sur cette île. Ce serait tout de même le comble que l'on soit tout les deux échoué sur cette île sans jamais se trouver...

Mais je ne désespère pas, si elle s'y trouve comme je le pense, nous nous trouverons.

En attendant, je vais aller croquer dans une barre de céréales, j'ai pu en sauver une ou deux avant que les loups n'attaquent de la carlingue calcinée...
Réponse #3 Ven 28 Avr 2006, 23:40
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
28 Avril 2006



Cela fait bientôt une semaine que je passe mon temps à améliorer le confort de mon campement certe encore minimal.

Mes seules petites ballades quotidiennes consistent à aller vérifier mes pièges et ramasser un peu de viande pour le souper.

Heureusement, j'ai pu trouver une valise à pharmacie contenant encore 3 boites de pansements en excellent état et un vaccin. Cela peut être pratique au cas où je tombe malade.

J'ai mangé tout mon riz en milieu de semaine car j'avais choppé un truc pas cool avec les pluies torrentielles qui s'abbattent sur l'île en ce moment.

J'ai également trouvé un hache appartenant visiblement à un bucheron tué par un ours à la vue des marques sur son squelette et sur les arbres aux alentours, j'ai également récupéré sa chemise rouge à carreaux, ça me portera un peu plus chaud que ce que j'ai actuellement.

Toujours pas de nouvelles des autres survivants de mon avion, j'ai trouvé des personnes égarées, mais elles ne venaient pas du même endroit que moi...

Pourvu qu'ils soient encore tous en vie !
Réponse #4 Jeu 04 Mai 2006, 03:04
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
Réponse #5 Ven 05 Mai 2006, 21:46
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
5 Mai 2006



C'est fou comme le temps passe vite...
Je n'ai le temps de rien faire sur cette île tant la survie au quotidien deviens difficile.

J'ai cassé mon scalpel et ne peux donc plus me raser pour le moment...
Les temps sont durs sur cette île de malheur...

Cette semaine, je me suis construit un arc de chasse et des flèches pow-pow qui m'ont été bien utile pour me faire une bonne réserve de fourrures et de viandes.
Je me suis fait un festin de roi. Au menu, lapins, renards, termites carnivores, aigle royal, oeufs frais et même un loup.

Bon je vous l'accorde, le loup est pas très bon, mais avec une bonne sauce aux cèpes, ça nourrit son homme.

Je l'ai encore cherché pendant des heures mais ne l'ai pas trouvée.
Elle me manque décidément terriblement. J'ai cru l'apercevoir à un moment donné et j'ai entendu quelqu'un courir dans la jungle, je suis partit à sa poursuite pensant qu'elle avais eu peur d'une bête.

J'ai rattrapé la personne et fut étonné en m'apercevant que c'était un jeune homme à la peau noire et non pas ma belle Magaw. L'homme était visiblement en pleine chasse son arme archaïque à la main, il pourchassait visiblement du gibier et disparu dans les fourrés avant que je n'ai eu le temps de lui de mander son nom. Sans doutes le recroiserais-je à nouveau un jour...

Je me permets d'écrire plus longuement car j'ai trouvé 1 gros cartable entre deux rochers dans les montagnes. Il était pleins de cahiers d'école, de feuilles vierges et de matériel pour écrire et dessiner. Avec tout ça, je vais pouvoir écrire plus régulièrement. Mon stock de papier baissait à vu d'oeil et je commençais à songer à ne plus écrire pour en économiser pour quelque chose de plus important. A présent, je vais pouvoir écrire un roman même !  :lol:  Peut être même que je pourrais le publier quand on nous aura retrouver ?

Ne rêvons pas trop non plus, il ne faut pas que je m'emporte et ne me fasse trop de films. Je sais à quel point il peut être douloureux de retomber quand un rêve s'écroule sous nos pieds.  :/

Je suis tout de même assez content malgré tout ça, je vie là une grande et belle aventure de la vie sur cette île perdue au milieu de nulle part... ou du moins de je ne sais pas où !

Bon c'est pas tout ça mais j'entend comme des grognements dans la jungle proche de mon campement, si c'est encore cet ours de malheur, je vais lui faire tâter de mes flèches. Pourvu que je ne finisse pas comme ce pauvre bûcheron...

Bien sur que non, s'il y a un face à face entre nous, c'est lui qui repartira les griffes devant... Enfin non derrière... Mouais, je veux dire que lui sera cloué au sol et moi je resterais debout et fier de ma prise !

Oui, je vais peut être songer à me faire des couches de cuir supplémentaires en prévision de cette rencontre...
Réponse #6 Mer 10 Mai 2006, 00:34
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
9 Mai 2006



Heureusement que j'ai cet agenda 2006 pour connaitre la date exacte...
Je coche chaque jour qui passe et je m'amuse à lire à vois haute le nom de la fête en question. C'est devenu une sorte de rituel du réveil que j'aime accomplir au lever du soleil.
J'ai décoré une grosse pierre avec des bouts de tissus et de feuilles de palmiers, et je lui ai dessiné un visage avec un morceau de braise. Je lui souhaite une bonne fête chaque jour et lui donne un nouveau nom.

"Aujourd'hui mardi 9 Mai 2006 jour de la St Pacôme,
je te souhaite une bonne fête, à toi, mon ami Pacôme !"

Mon ami du jour, mon ami Pacôme... Mon seul ami que je retrouve tout les soirs au campement...  :)

J'ai trouvé un petit tube de baume antiseptique et ça calme la démangeaison de mes plaies, on n’y verra bientôt plus rien, si ce n'est cette petite cicatrice sur mon front.
J’aurais sans doute pu l’atténuer si j’avais eu du fil et une aiguille car l’hameçon de ma canne à pêche rudimentaire était trop gros pour que je puisse me recoudre.

Vous allez dire que je suis une petite nature, mais essayez de vous transpercer volontairement le front sans anesthésie avec un crochet effilé. En tout cas, moi je n’en ai pas eu le courage.
Ce n’est pas grave, ça plaira sûrement à ma belle de me voir ainsi, ça renforcera un peu mon côté baroudeur. Enfin du moins je l’espère… :)

En tentant de chasser l’ours dans la Jungle, je suis tombé sur un petit stock de plaques de plexiglas coincées dans un arbre. J’ai écarté celles qui étaient cassées pour ne garder que les plus belles.
Une fois ramenées au campement, j'ai réussi à monter ensemble et à isoler avec de la pâte à base de jus de coco et de feuilles mâchées. J'ai bien ficelé le tout avec de la corde et je l'ai rempli d'eau douce.
J'ai capturé des petits poissons dans la source et je tente de voir si j’arrive à me faire un petit élevage.
Je ne suis pas du tout sur du résultat mais au moins ça m'occupe de les voir tourner en rond dans ce semblant de bocal.

Autre évènement inattendu, j’ai fait hier une chute de 6 mètres dans les montagnes près du bateau échoué au sud-ouest de l’île.J’étais tranquillement en train de faire le plein d’œufs dans les nids des rocheuses, j’ai trouvé un coin où ça pond comme des poules.
Mais je me suis malheureusement fais repérer par les parents aigle royaux qui n’ont pas cessez de m’agressé et m’ont poursuivie pendant 25 minutes ralentissant ma fuite. Quand leur serres acérés se sont enfoncées dans mon épaule, j’ai lâché prise et suis tombé à la renverse atterrissant sur des buissons qui ont heureusement ralentit ma chute.

J’ai du rentrer en boitillant jusqu’au campement où j’ai tout de suite appliqué mon baume pour ne pas que ça s’infecte. Je ne risque pas de retourner les taquiner avant un bon moment. :/

Plus le temps passe et plus je me dis que je vais rester ici longtemps.
J’ai encore vu des avions passer dans le ciel mais un bruit assourdissant a retenti quand ils se sont vers l’ouest.
C’est tout de même incroyable le nombre  de crash qu’il y a dans la région.
Je commence à me demander s’ils n’y auraient pas un point commun ou une raison secrète à tout cela.

Par temps de plein soleil, je vois des îles autour de nous. Nous sommes dans une région apparemment très fertile et j’ai cru apercevoir une île sur laquelle il y aurait un volcan vu l’étrange fumée noire et les grondements qui proviennent de la terre.

Je m’ennuie d’elle. Souvent je pense à elle. Elle m’obsède et dans mes rêves elle vient me rejoindre. Quelque chose me dit qu’elle n’est pas loin de moi. Si elle a tenté de me retrouver, peut être est elle arrivé elle aussi sur cette île, ou dans une aux alentours.
Dans mes rêves les plus fous, je me dis que ce serait merveilleux si elle était là avec moi. Si elle était là avec moi.
Je commence à devenir fou, j’en viens à souhaiter qu’elle ai pris l’avion et se soit écrasé ici. Tout ça pour être avec moi ? Je deviens complètement fou…  :mad:

Allez, demain j’arrête de manger des champignons, j’ai l’impression qu’ils me jouent des tours…
Réponse #7 Ven 12 Mai 2006, 22:55
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
12 Mai 2006



"...je te souhaite une bonne fête, à toi, mon ami Achille !"

Ce qui est bien avec un ami qui est une pierre, c'est que l'on ne se fâche jamais.
Pas de cris, pas de pleurs, pas de conflits...
Le jour où j'en arriverais à pouvoir me fâcher contre un caillou, je devrais à tout prix partir d'ici. Pour le moment, j’arrive à gérer mon stress et je garde espoir, on va me retrouver...
Je vais la retrouver... :)

J'ai passé 3 jours à ramasser des galets sur la plage ainsi que des cailloux pour renforcer mon campement.
Je crains de me faire attaquer la nuit alors je fais en sorte d'entretenir mon feu tout au long de la nuit.
Je me réveille parfois en pleine nuit et je remets une bûche sur les flammes pourtant encore assez vives.
Et au petit matin, je me réveille et retrouve des  braises et des cendres encore fumantes.

Je prends plaisir également à regarder mes petits poissons tourner dans leur bocal.
Mais j'ai malheureusement un souci avec eux...  :/
J'ai un taux de mortalité très fort avec les plus jeunes.
J'en ai conclu qu'eux non plus n'aiment pas les champignons.
Demain je vais essayer avec de la viande ou de petits morceaux de fruits.

J'ai eu une agréable surprise il y a 2 jours. J'ai fait un rêve très agréable.
J’étais un personnage important qui aidait des jeunes gens perdu sur une île à s'y retrouver et subsister.
J'ai l'impression que c'est dû soit aux champignons que je mange, soit à mon envie de m'échapper d'ici.
Le fait même que j’aide toutes ces personnes doit avoir un sens mais je n'arrive pas encore à déchiffrer les signes...
Chose également très étonnante, ceux que j'aide ne sont pas sur cette île, enfin elle y ressemble par certains points mais je sens que ce n'est pas la même...
Je rêve que leur avion s'écrase à eux aussi et que je les guide et leur apprend mes techniques de survies,
tout en leur laissant découvrir par eux même... Etrange... Peut être en rêverais-je encore cette nuit ?

J’ai également parcouru toute l’île de long en large à la recherche de nounours mais je ne l’ai pas trouvé.
Décidément, il joue à cache cache avec moi. Je me joue également de lui et le provoque en hurlant son nom :

 "Nounours, je sais que tu es pas loin !!!
Tu ne veux pas venir faire joujou avec une cible de choix ?
Je t’attend ma peluche griffu…
J'ai de jolies pow-pow rien que pour toi !"

Je l’entends grogner en retour assez souvent, mais sans savoir la direction d’où provient cet écho.
Il m’est même parfois arriver de l’entendre rugir puis d’entendre les cris de pauvres malheureux qu’il devait terroriser.
Comme j’aimerais m’en fait une belle descente de lit. Je suis désolé pour ceux sur qui il passe sa colère et rage, mais sachez une chose, si je fais tout ça, c’est pour notre bien à tous.
Je me dois de rendre cette île plus calme en m’occupant moi-même de cet ours.

C’est l’une des raisons qui me pousse à aller de l’avant. La raison mineure je dirais.

La plus importante et celle qui me porte étant de tout faire pour retrouver mon tendre et bel amour.

Celle qui plus que jamais est chère à mon cœur...

Mon unique…

Ma poupoute…
Réponse #8 Mar 16 Mai 2006, 23:11
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
16 Mai 2006



"...je suis honoré de partager mon déjeuner avec toi, mon ami Honoré !"

Je sais ce que vous allez me dire, c'est nul comme blague...
Mais que voulez vous, on fait ce qu'on eput pour garder le sourire et le moral sur cette île.

J'ai été très surpris de rencontrer un autre aventurier comme moi il y a peu.
Big_Troll il m'a dit qu'il s'appellait... Il a du rester pudique ou timide pour ne pas me dire son vrai nom.
Tous ceux qu iarrivent ici prennent décidément de drôle d'habitude.
On se croiraient tous habités par quelqu'un d'autre, on a l'impression de perdre le contrôle...

Nous avons longuements discutés tout les deux. Il est très sympa et drôle.
Ca fait plaisir d'avoir un ami qu inous réponde quand on parle.
Nous avons échangés des denrées alimentaires que nous gardions dans nos sacs en gage d'amitié.

Il m'a dit où était son campement de fortune, peut être devrions nous nous rapprocher pour survivre en groupe plutôt que seul,
mais je ne sias pas encore si je vais le faire ou pas.
Ca peut paraitre étrange mais j'aime mon isolement par moment.

Pas de voisins, pas de bruits génants, beaucoup d'intimité mais personne pour la partager...  :(

J'ai cru la croiser il y a 2 jours. Alors que je ramassais des bouts de sièges et du tissus dans la carlingue écrasé au nord, j'ai cru l'appercevoir brièvement...

Du coup je suis resté 2 jours entier à la chercher aux alentours et à hurler à en perdre la voix.
Je me suis choppé un mal de gorge atroce et j'ai une grippe maintenant...
En hurlant comme un fou, j'ai attiré à moi énormément de monde,
des corps sans âme pour la plupart, étranges coquilles vides tenant en vie on ne sait comment,
ils sont debout les yeux fixés vers moi comme des moustiques attirés par un néon dans la nuit sombre...

Ca en deviens même impressionnant et très ça me fait peur.
Heureusement qu'ils ne s'éloignent pas du site du crash,
j'aurais l'impression de me retrouver dans un mauvais film de série Z.

Ah oui j'oubliais, autre chose de très amusant.
J'ai rencontré un autre personnage assez intriguant.

Notre rencontre a été pour moi assez atypique je dois l'avouer.
Moi avec ma voix cassée, j'avais du mal à formuler mes mots et à me faire comprendre.
Et lui avec sa combinaison intégrale noire et son casque. J'entendait difficilement ce qu'il disait.
Sons entrecoupés de râles rauques, on aurait dit qu'il était asmathique.

Je l'ai tout d'abord apperçu en contrejour, sa combinaison, sa cape noire et son casque était assez reconnaissable mais je pensais rêver.

Citer
"- Mais qui es tu toi qui trones ici parmis ces corps sans vies.

- Malgrès ta voix cassée, je sens que la force de survivre est puissante en toi.
Mon nom est Darth Vader, et je suis ton père !
Non je déconne...  :D

- ...

- Allez fais pas la gueule, fallait bien que je la sorte celle là à un moment ou à un autre.  ;)

-Mouai, elle était bien placée je dois l'avouer !  :D "
Enfin une autre personne comme moi avec un sens de l'humour à 2 € !
Je me sens de moins en moins seul sur cette île. Lui et son costume me redonnait le sourire.
Je ne sait pas s'il se prend vraiment au sèrieux ( il a l'air fou parfois et je ne l'ai jamais vu sans son casque qu'il ne retire jamais, pas même pour manger ),
ou s'il se rendait à une convention Star Wars dans l'avion mais,
tout comme moi il s'est écrasé ici...

On a partagé un bout de bélier que j'avais explosé par mégarde avec mes flèches et il est repartit à travers la fôret.

J'ai trouvé des amis et je pensais pouvoir dormir tranquille ce soir !  :)

Malheureusement, j'eu la désagréable surprise de vois que mon campement avait été tout retourné...
Je ne sais pas si c'était cet ours, un sanglier, ou un troupeau de lapin sauvages mais tout était sans dessus dessous.

Ils ont du s'y mettre à plusieurs, c'est pas possible, les troncs cassés, les feuilles dévorées, les pierre éparpillées partout...

Il va me falloir au moins 2 jours minimum pour tout remettre en état et je vais alelr faire un carnage dans la fôret !

Ca va chier des bulles carrées là, je suis en colère !!!
   
Réponse #9 Ven 19 Mai 2006, 14:39
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
Réponse #10 Ven 19 Mai 2006, 22:09
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
19 Mai 2006



"...oué, salut à toi et bonne fête, Yves, mon pote !"


Bientôt 2 mois que j'ai atterri ici et je n’ai toujours pas de piste pour m'évader.
Je cherche partout un moyen de quitter cette île mais tout ce que je vois à l'horizon,
ce sont d'autres îles où des gens ont l'air de s'écraser tout comme moi.

J'ai fait une jolie rencontre hier, l'homme noir que j'avais croisé l'autre fois rapidement dans la foret.
Il m'a dit s'appeler Eko et nous avons rapidement sympathisé.
Nous allons faire des échanges de matériaux que nous avons tout deux recueillis sur les site de crash ou tout simplement trouvé dans la foret.

J'ai aussi rencontré pleins d'autres personnes qui se sont retrouvés comme par magie sur le site du crash dans la soirée.
C'était amusant de nous voir tous hurler et crier en recherchant des proches ou plus simplement quelqu'un à qui parler.

J'ai noté dans un carnet la liste de tout les gens que j'ai rencontré sur cette île, certains ne bougent jamais des sites de crash, d'autres sont comme moi toujours en vadrouille et assez difficile à retrouver.
L'île a beau ne pas être bien grande, il n'est pas toujours évident de retrouver notre chemin.

Je suis retourné sur la carcasse de l'avion pour en ramasser un maximum de tôle.
Je n'ai plus de flèches pow-pow et ma traque de l'ours sans cela en est retardée.
Impossible de le pourchasser avec une simple lance et ma chemisette et mon short.

Je vais devoir commencer à y songer plus sérieusement, je vais devoir me prévoir des vêtements réellement solide et pratique.
Si les griffes de la bête venaient à me toucher, je n'en sortirais jamais vivant.

* soupir *

Ma voix reviens doucement et je peux refaire des phrases de plus de 5 mots sans qu'elle finisse dans un souffle strident.
Je suis très content de mes nouveaux amis.

Il y a aussi un certain robien que j'ai rencontré et avec qui je récupère de la tôle sur le site.
Il n’y a pas à dire, le travail à deux est beaucoup plus rapide et rentable, sauf qu'au moment de la répartition du métal, il en prend une plus grande part car ses ciseaux à métal l'aide drôlement.

Mais j'ai bien remarquée qu'au final, je n'avais pas à me plaindre.
Et puis travailler à plusieurs et tout de suite plus amusant que tout seul.
On s'amuse à se faire des blagues plus nulle les unes que les autres.

Notamment celle où en regardant dans un morceau de tôle, on rie de voir à quel point nous sommes sales.
Je ne me lave plus depuis un moment, en effet, mon odeur est pratique pour la chasse.
En sentant comme la nature, les animaux ne fuient plus en ma présence.
Cette odeur de savon ne devait pas sembler normale à leur flair aiguisé.

Ca peut paraître sale mais disons que je me passe juste un petit coup d'eau pour l'hygiène de temps en temps,
il ne faudrait pas que je tombes malade non plus ni que j'ai des problèmes d'infections sous cutanée.
Mais pour le moment, tout se passe bien à ce niveau et j'amasse une grande quantité de viande.

Il fait nuit à présent et nous continuons à découper à la lumière d'un feu de camp !
Mais tiens, j’entends du bruit dans les fourrées tout proche, une sorte de grognement…
Pourvu que ce ne soit pas l’ours, je ne suis pas équipé pour notre première rencontre…:/

Je vais aller voir ce qu’il en retourne, c’est plus fort que moi, je deviens de plus en plus curieux…
Peut être est-ce tout simplement elle qui me rejoins, comme ce serait beau…

Je vais aller voir pour en avoir le coeur net !!!

Réponse #11 Mar 23 Mai 2006, 23:37
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
23 Mai 2006



J'ai eu beau courrir partout dans la fôret et dans les collines, je n'ai trouvé nulle trace de la chose qui as hurlé...
Je ne sais pas ce qui s'est passé, j'espère que ce n'était pas elle qui m'appellait à l'aide...  :(
Bref, passons, je n'en saurais rien pour le moment...

"... salut Didier, la pêche ? Bien ou quoi ? Check ça et bonne fête mon pote !"

Vous vous demandez quand est ce que j'en aurais assez de parler aux cailloux ?
Moi même je me pose la question, mais depuis que j'ai rencontré mes amis que je croise à l'occasion sur l'île,
la vie est plus douce.

J'ai enfin terminé de faire mes flèches mais elles partent à une vitesse folle.
Je les ai moins bien réalisées et elles n'explosent pas toujours au contact.
Elles sont moins efficaces. Je vais devoir en refaire bientôt !
Il m'a fallu 4 flèches pour avoir un lapin l'autre jour... 4 flèches, vous imaginez ça ?
Alors que le lendemain, j'ai abattut un cochon sauvage avec une seule et unique flèche,
et j'ai même pas pu ramasser toute la viande tellement elle avait été dispersés dans toute la fôret !

Du coup, je me suis un peu calmé sur ma chasse et vais plutôt m'occupper de mon campement et de mes vêtements...
Je me suis fait un joli petit bandanna avec une vieille chemise trouver dans une valise sur la plage.
C'est joli en rouge comme ça, j'aurais préféré du bleu ou du vert mais bon, on fait avec ce que l'on a !  :)

C'est drôlement calme depuis hier.
J'ai l'impression que la fôret est vide.
Les oiseaux ne chantent plus et j'entend de moins en moins de bruits.
C'est assez effrayants de se sentir aussi seul.

Je me demande si tout est vraiment plus calme ou si c'est pas mes oreilles qui percoivent moins les bruits.  :/
Demain, j'irais sur le site de crash pour rechercher de la tôle et chercher une boite à pharmacie.
Il faudrait que je me trouve dse gouttes pour les oreilles, manquerait plus que j'ai une ottite sur cette île perdue.

Moi qui me faisait une joie de n'avoir jamais été malade encore malgrès mon hygiène de vie plus que douteuse.
Il va falloir que je fasse plus attention à l'avenir. La petite douche du soir ne suffit plus.
Allez, au moins un bain dans la source par semaine, promis !  :P
Surtout que si je la croise ici, j'ai intéret à être beau, je me vois mal la recevoir ici en loque et avec une barbe de 3 semaines.

Et me revoilà en train de penser à elle...
A son joli sourire...
Sa douce voix...
A ses yeux d'une beautées sans pareille...
A ses courbes si féminines...
A sa chevelure brune si soyeuse...

Mais pourquoi je me fais du mal comme ça moi ? Je devrais me calmer un peu.
Et en plus je dort tout seul ce soir encore. Comment se faire du mal en 1 leçon, demandez PhilouZ !  :D
Comme la solitude est pesante par moment...

Et j'ai même pas de PC pour faire des petits dessins pour me détendre.
Je vais finir par perdre toutes mes connaissances et après, bonjour pour trouver du boulot !  :/

Du boulot ? Du boulot... ahahahahahahah... Voilà que je me met à penser au boulot...
Je dois vraiment être malade moi ce soir, je vais plutôt aller me coucher tiens.

" Bonne nuit Didier, mon pote, Didier... Ca me fait penser à un film drôlement sympa avec un chien qui se transforme un jour en homme et qui... "

Et voilà que je me met à vraiment parler et raconter un film à une pierre ! :/
Je suis vraiment atteint là, demain je vais me chercher de l'aspirine !!!
Réponse #12 Sam 27 Mai 2006, 00:23
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
26 Mai 2006



Il se fait tard et je ne me suis pas encore levé.
Hier j'ai jeté par terre la pierre des fêtes et elle s'est brisée en milles morceaux.
Je ne sais pas ce qui m’est arrivé, j'ai été pris d'un accès de colère et j’ai eu une envie de tout casser.

Ca fait maintenant plusieurs semaines que je la recherche partout sans jamais la trouver…
Je commence à désespérer et je me sens comme la justice… c'est-à-dire aveugle !

Je ne sais pas comment je le sais, mais elle est ici pas très loin de moi, je le sens.
C’est comme si on était tout le temps connecté l’un à l’autre, j’ai même parfois l’impression de voir ce qu’elle fait ou bien l’endroit où elle se trouve.
Et le temps que je me rende sur les lieux, c’est déjà trop tard. Elle n’y est plus !!!

J’ai déjà épuisé tout mon stock de flèches pow-pow, j’ai du retourner au site du crash pour récupérer à nouveau du métal. Je fais en faire un stock de 100 ou 200 afin d’être tranquille à l’avenir.
Ca prendra le temps que ça prendra mais j’y arriverais.

Je me suis déjà fait des vêtements renforcés pour contrer les griffes et dents des bêtes de cette maudite île.

Ca y est, voilà que je la maudis à présent… Ce jour est décidément bien triste…
Pourquoi haïr un lieu qui m’apporte tout, logis, nourriture, distraction, occupation, amitiés…
Tout sauf l’amour en somme. :/

A quoi vaut de vivre sur une île déserte et paradisiaque si c’est pour le faire seul ?

Il n’y a pas que des mauvaises nouvelles après tout, j’ai tout de même tué assez de bêtes sauvages pour placarder des peaux sur les murs et le toit de mon campement.
Maintenant il y fait bien plus chaud la nuit, bien plus chaud oui…

Où es-tu mon ange de la nuit ? Où es-tu mon amour ?

Tu me manques terriblement aujourd’hui.
Pourvu que je te trouve bientôt…
J’espère que nous serons prochainement réunis…
Unis jusqu’à la fin des temps.

Je te recherche et je t’aime désespérément…

Toi que je voulais rejoindre et épouser…

Toi…

Magaw !
Réponse #13 Mer 31 Mai 2006, 00:03
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
30 Mai 2006



Et voilà que j'ai passé 3 jours enfermé dans le cockpit de l'appareil... :/
J'ai récupéré de la tôle et des morceaux de métal pour me refaire des flèches.
Il restait des corps sans vies dans l'appareil et j’ai dû les enterrer en bordure de plage.

C’est si triste de penser que jamais plus ils n’auront la chance de revoir leurs proches,
Et que ceux-ci doivent à l’heure actuelle s’inquiéter de leur sort sans savoir où ils sont.

Ensuite je suis resté bloqué dans la carcasse pendant 2 jours pour une raison toute bête.
Alors que je dormais confortablement installé sur le siège du co-pilote, j’ai réalisé au petit matin que l’eau était montée jusqu’à bloquer l’entrée.

Le va et viens des vagues avait ramené le sable qui avait bouché l’entrée et fais basculer l’appareil sur lui-même.
Heureusement que des hublots avaient éclaté pendant le crash ce qui m’a permis d’avoir de l’air en quantité illimité.
Je ne sais pas comment je m’en serais sortit autrement.
J’ai pu découper la tôle autour des hublots et me faire une sortie à la longue.

Et pensez vous que quelqu’un serait venu me prévenir que la marée montait parfois et que dormir dans l’appareil n’était pas conseillé ?
Moi qui ai un campement dans les collines, je ne le savais pas.

Bilan de l’opération, une belle trouille de mourir noyé, assez de métal pour me faire 100 flèches pow-pow !
Je vais pouvoir repartir à la chasse à l’Ours ! Il est pour moi celui là !!!

Je me ferais un plaisir de tanner son cuir pour m’en faire une bonne grosse couverture chaude.
Avec sa viande, je pourrais manger pendant plusieurs jours et même inviter mes amis à un barbecue ! A condition qu’ils ramènent les chips et les petites sauces cocktails.

Ca m’a fait plaisir de retrouver mon campement après 3 jours en dehors.
Il est toujours en état, je suis content qu’il n’y ait pas de pillard ni de voleur sur cette île.

Que dis-je, cette île ? Mon île ! Mon Inaho.

J’ai comme l’impression que je vais en passer du temps ici moi.
Coup de bol, je n’ai pas encore eu de coup de soleil, à croire que le soleil est naturellement filtré.
Il n’agresse pas et ne me donne que soif quand il se fait torride.
Je pourrais presque m’en faire un ami du soleil et aussi des nuages.

Moi qui ai compté déjà plus de 300 personnes ici avec moi, je continue à chercher des amis.
Je continue à la chercher elle surtout… Elle…  :)  

En attendant que je la trouve, je vais me faire un autre ami de proximité…
J’ai découpé et préparer une feuille de cocotier pour qu’elle ressemble à un visage.
A la lumière de mon feu de camp, elle semble prendre vie et s’animer.

Mon amie la feuille…
Réponse #14 Ven 02 Juin 2006, 21:44
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
2 Juin 2006



"Aujourd'hui vendredi 2 Juin 2006 jour de la Ste Blandine,
je te souhaite une bonne fête, à toi, ma copine Blandine !"

Elle était si jolie ma feuille dont le soleil donnait un beau teint vert pâle.
La nuit à la lueur du feu de camp, elle prenait des teintes sépia...
Comme elle était jolie.  :D

Mais elle a très vite séché avec la chaleur de plomb qui s'abat sur nous chaque jour et dans la nuit, tandis que je dormais, le feu a crépité en fendant la bûche en deux ce qui a projeté des petites braises chaudes aux alentours.

La feuille a brûlé en partie et le temps que je l'éteigne, elle avait noirci et brûlé du haut.
Du coup, elle ressemble à un visage et la feuille noirci et partiellement dévoré par les flammes lui donne un effet de chevelure noire.
Elle est encore plus jolie du coup, elle fait très féminine et me rappelle sans cesse mon amour.  :)

J'ai cherché l'ours toute la semaine dans la jungle mais ne l'ai jamais trouvé.
En revanche, j'ai pu abattre tellement de bestioles que je me suis fait un joli manteau en fourrure.
Il est bien pratique la nuit quand la température baisse subitement.

Le climat ici est vraiment étrange.
Impossible de savoir avec certitude le temps du lendemain en observant la couleur des nuages ou du soleil...  :/

Sinon à part ça, tout va bien. Je rencontre régulièrement des amis dans la forêt ou en plaine et nous échangeons quelques avis sur l'île et ses ressources, échangeant un morceau de viande contre du poisson ou de la tôle contre de la pierre à l'occasion.

Cet endroit deviens un véritable lieu d'échange, à croire qu'une nouvelle civilisation utopiste se créée en ce moment même.

Pas de gouvernement, pas de règles ni de lois et pourtant tout le monde se respecte et s'entraide.
Cette île a quelque chose de magique, et rien que pour ça, je ne regrette pas la france.
Si seulement elle était là, j'aimerais que ma famille aussi me rejoigne ici ainsi que mes amis.
Quel bonheur ce serait de vivre ici avec eux sans soucis ni tracas.

Pas de boulot, métro, dodo !  :lol:
Comme c'est reposant de travailler pour sa seule survie.

Pas d'impôts, pas de taxes, pas de contravention ni de stress...
Cette île est vraiment un bienfait finalement.
Comme il est loin le temps où je te maudissais Inaho !
Comme il est loin...  :)
Réponse #15 Mar 06 Juin 2006, 22:27
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
6 Juin 2006



"Aujourd'hui mardi 6 Juin 2006 jour de la St Norbert,
..."
Et zut alors, tu vas quand même pas changer de sexe de feuille ma Blandine !  :/

Cela fait 4 jours que je cherche nounours dans la forêt mais je ne le trouve pas.
Je me suis fait une collection de fourrure et m'amuse à tailler des flûtes dans les os.
Pour l'instant, elles ne sifflent pas juste mais je compte bien y arriver avant 2 ou 3 ans.  :)

J'ai donc fait du camping dans la forêt afin de guetter la bête, mais rien de rien...
Pas la moindre piste du nounours.  :/
J'ai bien croisé à un moment une créature en fourrure mais c'était un zombi qui s'était éveillé pour aller d'un site de crash à un autre...
Il y a vraiment des phénomènes sur cette île !

Je me suis blessé en sortant de la jungle, en effet je me suis pris le piège dans un collet.
Je me demande encore qui a laissé traîner ça ici, il l'avait bien camouflé dans des fougères et j'ai du passer tout de suite de la crème antiseptique à base de jus de fruits et d'un reste d'alcool à 70° qui me restait dans ma boite à pharmacie au campement.

Et c'est là que le drame est arrivé...

Alors que je lui parlais de la pluie et du beau temps, Blandine a entendu comme moi le bruit assourdissant dans le ciel.
En levant la tête, j'ai reconnu le bruit d'un réacteur en surchauffe et le métal de la carlingue qui fend l'air  tandis qu'il lâche dans le ciel tout son contenu.

Blandine a reçu un poste à soudure en plein sur le dessus de la feuille, déchirant et lacérant ses belles fibres vertes...  :(
J'ai du l'enterrer avec Monsieur caillou, qu'ils reposent en paix...
Ma blandine.

Je suis allé faire un petit tour sur l'île pour noyer mon chagrin avec une bouteille de thé glacé quand je suis tombé sur 4 autres postes à soudure.
Je les ai tous ramené au camp et les ai caché derrière des feuilles de bananier, on ne sait jamais !  :)

Je me suis rendu compte que je n’étais pas le seul en voyant que Darth Vader, Eko et Robien avait eux aussi fait leur collecte de poste à soudure.
Comme on a rie de nous voir ainsi tous équipé !

Maintenant, je vais continuer à chercher nounours, je suis sur que je vais finir par te tomber sur le dos !
Tiens, du bruit dans la forêt, je vais aller voir ce qui se passe…

Hé hé hé
Réponse #16 Ven 09 Juin 2006, 22:47
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
9 Juin 2006



J'ai fait des rêves étranges cette semaine...
J’étais dans une grande ville sombre et je voyais des morts vivants partout autour de moi !!!
Mais je n’étais pas effrayé, bien au contraire, ça me semblait normal et naturel de les voir en ce lieu.
Je me mettais alors à errer dans la ville traversant de nombreux bâtiments et couloir à la recherche de je ne sais quoi...

Puis finalement, je le trouvais enfin, un être sombre et malfaisant et au moment où il allait se retourner pour que je vois son visage,
un frisson me parcourait de tout mon corps et je me réveillais...
Je sautais de ma paillasse dans un cris qui sortait malgrès moi.
C'est la peur au ventre que je reprennais petit à petit mes esprit.
Je suis sur que toute l'île a dû se demander quel créature sauvage s'était éveillé !  :P

Etrangement, j'ai l'impression que ce soir je ne referais pas ce rêve,
mais quel chose étrange n'est-ce pas ?  :/

J'en ai des frissons dans le dos rien que de l'imaginer à nouveau,
ce corps recousus de partout avançant vers moi avec sa jambe raide…  :rolleyes:

Bref, voilà ce moment de passer à présent et tout va mieux.
J'ai même recommencé à récolter de la tôle, je vais pouvoir me refaire des flèches.

J'ai fait pas mal d'échanges avec robien cette semaine, comme nous rions quand nous nous rencontrons et parlons de nos mésaventures.
Je lui raconte ma traque à l'ours et lui me dis de me méfier car je commence à beaucoup lui ressembler, tant par l'aspect que par l'odeur... :rolleyes:  

Je devrais peut être en effet prendre plus souvent un bon bain dans la source !  :D

J'ai cru croiser ma Magaw l'autre jour, alors que je faisais mon tour en jungle à la recherche de l'ours, j'ai aperçu une forme féminine disparaître dans les buissons...

Je lui ai couru après mais ne l'ai plus retrouvé… Où es-tu mon amour ?
Je sens que tu n’es pas loin de moi…
Peut être traînes-tu vers ces ruines que je n’ai jamais explorées jusqu’à présent ?
J’irais demain pour en être sur !!!

hé hé hé
Réponse #17 Mar 13 Juin 2006, 23:15
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
13 Juin 2006



J'ai passé ma semaine à chasser l'ours sans succès...

J'ai également chercher ma bien aimé sans la trouver...

Je me suis bêtement embrouillé avec une amie à cause de mon égocentrisme maladif...

Je passe chaque jour à travailler sur cette île et à voyager pendant des heures à la recherche du paradis perdu.

Et que vois-je ? Une brume épaisse qui s'était installé ici avec les grosses chaleurs s'est dissipé pour laisser apparaitre un petit îlot accessible...

Je n'ai pas de barques mais je vais tout faire pour la rejoindre,
j'ai même l'impression que je n'en aurais pas besoin, c'est un peu comme si une déesse me parlait dans la tête et m'invitait à un voyage spirituel et merveilleux...

Je ne suis sur de rien... Nous verrons bien !!!
Réponse #18 Ven 16 Juin 2006, 21:40
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
16 Juin 2006



Dommage, mais je n’ai pas pu les rejoindre… Je n’ai pas de barques et à la nage jusque là bas, je le sentait pas trop.

Et avec la fourrure que je ne veux pas lâcher ni mouiller dans l’océan, ça n’était pas envisageable.

Et en plus, déjà que je me suis rendu sur les ruines l'autre fois pour m'habritter de la pluie et j'ai attrappé un rhume en parcourant les couloirs sombres à la bougie, ça va comme ça les aventures, non merci !  

Je suis donc un peu repartit à la chasse à l’ours et j’ai croisé des bêtes féroces et sauvages.
Je n’avais plus assez de flèches et ma lance était ébréchée, j’ai du plonger dans un tas de ronces pour leur échapper et mes vêtements ont souffert en me redressant.

Je suis immédiatement rentré au camp pour m’en confectionner une autre neuve avec mon plus beau silex. J’en ai trouvé un si aiguisé que j’ai pu commencer à me raser, puis ai abandonné tellement il tranchait. J’ai pas voulu avoir une profonde entaille à la gorge, avec ça, je vais pouvoir re-préparer des brochettes et inviter mes amis à manger.  

En parlant de ça, j’ai vu robien et les autres partir ensemble sur une embarcation de fortune vers cette petite île embrumée. Ils ne m’ont pas attendu, soit disant parc que je ressemblais à ce que je chasse… Et aussi parce que j’ai une tendance à tirer des pow-pows dans tout les sens et que je détruis toute l’île.

Ils me font bien rire, on verra bien quand on sera débarrassé des bêtes sauvages s’ils ne me remercieront pas. En même temps, plus j’en tue et plus j’ai l’impression qu’il y en a.  



Non je dois me faire des idées !!! Quelle imagination débordante dont je fais preuve…
Imaginer un être supérieur qui pourrait d’un mouvement de doigt faire ressurgir créatures et ressources sur notre île.
Et pourquoi pas nous faire miroiter monts et merveilles à propos de contes, mythologies et énigmes…

Ahahahahahah !!!  

Au moins, j’en rie et garde le moral.
Je vais y repenser toute la journée en récupérant de la tôle pour mes flèches. Il ne m’en reste qu’un peu plus de 40, c’est bientôt la pénurie, je vais en refaire un petit stock. On se croirait à l'usine quand on voit comment je désosse la carcasse.  

Je suis bien content d’avoir trouvé ces ciseaux à tôles et postes à soudure, le travail avance nettement plus vite avec tout ça ! :)

Etrange comme l’île est calme depuis qu’ils sont tous partis vers cet îlot.
J’espère qu’il ne leur arrive rien de grave au moins. :/
Il n’y a pas un bruit et j’ai comme l’impression qu’il y a beaucoup de choses qui se passent là bas et que beaucoup d’autres ne s’en doutent même pas…  
Réponse #19 Mar 20 Juin 2006, 23:36
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
20 Juin 2006



J’ai reçu un pigeon voyageur d’Eko, il me dit que là bas tout se passe bien et qu’il y a une jeune femme un peu folle échouée là depuis des années…
Comment elle a fait pour survivre seule sur cet îlot ? :/

J’aurais peut être du y aller mais j’ai pas eu le temps, avec la création de ma piscine juste sous ma digue, j’ai creuser pendant 2 jours non stop et maintenant j’aurais plus à aller bien loin pour le laver.

Il me reste plus qu’à trouver un système pour qu’il y ait des bulles pour faire le jacuzzi tant attendu de ma bien aimée.
J’ai cru l’apercevoir l’autre jour, et le temps que je lui coure après, je suis tombé sur un cochon sauvage que j’ai du calmer à la pow-pow !
Mais du coup j’ai perdu sa piste.

Comme elle était belle les cheveux au vents, sa courte jupe faite avec de la récupération de tissus, ses longues jambes bronzées, j’imagine à force d’aller à la pêche.
J’ai nettement eu le temps de voir son visage et je sais que c’est bien elle.

Je me rappelle la première fois que je l’ai vu, nos premiers mots…

Citer


On ne va pas se précipiter mais sache que de penser à toi éclaire mes journées en ce moment.



En tout cas, je suis impatient de te voir et te prendre dans mes bras.



Tu me manques de trop... Faut vraiment que je me surveille moi, je m'emporte trop rapidement et je deviens un vrai coeur d'artichaut.




Gros mon coeur, tu me manque déjà...  

C’est fou comme le temps passe. J’ai l’impression que c’était hier.
Et puis il y a eu le crash d’avion alors que je devais te rejoindre…

Ne t’inquiètes pas, je nous prépare une jolie cabane tout confort, il manquera plus que l’électricité et Internet.
Mais on verra tout ça plus tard !

Au fait je parles à qui moi là ? Je deviens fou… J’ai même plus un caillou ou une feuille,
Je me met à parler avec une personne imaginaire…:/

Il est vraiment temps que j’aille au lit… Je reprendrais ma chasse à l’ours demain !

Réponse #20 Ven 23 Juin 2006, 23:20
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
23 Juin 2006



Je suis sur une piste... J'ai cru apercevoir mon frère passer sur la plage tandis que je me faisais mes flèches pow-pows...

Le temps que je me rende jusqu'à l'endroit en question, il n'y était plus... J'ai alors aperçu ma femme près de l'épave... J'ai donc courru vers elle en hurlant mais c'était peine perdue.

Dégouté d'avoir loupé par deux fois mes amis, j'ai décidé d'aller faire la chasse à l'ours !

Mais rien de rien... Il y a des jours comme ça où il ne se passe rien. Mais alors rien de rien.

Cette nuit, je pense que je vais dormir dans l'avion, pas envie de rentrer à mon campement, et on sait jamais s'isl repassent par là.  :/

J'ai également vu robien hier passer me voir au campement avec une grosse brouette pour faire du troc. On a échangé en masse du poisson, des ossements d'animaux chassés, des fruits et du bois.

Nous avons encore bien ri ensemble à voyager dans la jungle avec une brouette entre nos deux campement !  :)

Allez c'est décidé, demain pour changer de mes habitudes, je récupère de la tôle sur l'avion.

Ben quoi, on s'amuse comme on peut non ?
Réponse #21 Lun 26 Juin 2006, 22:28
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
Je t'ai enfin retrouvé mon amour...
Je t'ai enfin auprès de moi Magaw !!!

Réponse #22 Mar 27 Juin 2006, 23:13
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
27 Juin 2006



Cher journal, cette nuit a été fabuleuse, j’ai fait un doux rêve qui m’a mis de bien bonne humeur.
J’ai eu une sorte de vision où je voyais une sirène remonter le courant et nager en cercle dans une surface d’eau assez vaste.
En voulant me rapprocher pour voir son corps et son visage, je me suis réveillé…

Je n’ai plus ensuite trouver le sommeil et ai donc décider de partir à la chasse à l’ours.
Mais avant, j'ai décidé de me raser et d'arranger un peu ma coupe de cheveux, và savoir pourquoi...  :P

Vous pensez que je me suis fait beau pour ma rencontre avec l'ours, c'est pas faux...
Je l’ai cherché pendant plusieurs heures avant de tomber sur un homme de dos qui semblait lui aussi le chasser vu son équipement.
Il avait l’air de ressembler à un serveur de café échoué mais sa carrure m’était familière.
Des chaussures cirées mais pleines de boues, un pantalon en tweed déchiré, un veston par dessus une chemise en lambeaux dont la manche gauche manquait…
Ce n’est qu’en tirant une flèche pow-pow dans les buissons proche de lui que je le reconnu vraiment !!!

Mon frère, Eugen, ici en ce lieu ? Mais quand, où comment et pourquoi ?

Nous avons discuté pendant des heures racontant nos mésaventures et la raison de notre présence ici.
Lui avait échoué ici peu de temps après moi, son avion s’étant crashé ici,
simple coïncidence ?:/  Je ne le pense pas !

Nous nous sommes ensuite séparés en indiquant le lieu où nous avons établis notre campement. Nous avons convenu de nous revoir pour échanger nos ressources inutiles.

Eugen en ce lieu, j’avais décidément de la chance mais ce n’était pas fini.

C’est en me dirigeant vers la source que j’ai le plus gros choc de ma vie.
J’eu une vision tel un rêve éveillé, alors que je passais mes plaies récentes à l’eau pour les nettoyer, je remarquais qu’il y avait quelqu’un sous la cascade.

En observant un peu plus, je me mit à discerner les formes d’une jeune fille brune et me sentit gêné de la voir ainsi dans le plus simple appareil…
Elle était comme la sirène de mon rêve… Tout simplement divine, la plus belle des femmes…

Au moment où elle se retourna vers moi, je reçu les foudres de Zeus en plein cœur et les larmes me montèrent aux yeux !
Elle était là, devant moi… Magaw ! Mon amour que j’avais tant de fois appelé dans mes pensées.

Je cru tout d’abord à une hallucination et me surpris à me pincer le bras, mais elle ne disparu pas.
Au contraire, elle semblait s’approcher et c’est ainsi que je remarquais qu’elle n’était pas nue mais dans un sublime bikini que je n’avais pas remarqué à travers la chute d’eau.

Elle se mit à courir dans l’eau à ma rencontre et fut rapidement sur la rive.
Nos regards restèrent fixés pendants quelques instants avant qu’on ne se jette dans les bras l’un de l’autre en pleurant de bonheur.

Je n’y croyais pas, d’abord mon frère puis ma femme dans la même journée… Cela semblait impossible.
Elle me raconta que de ne pas me voir arriver à Marseille et de ne pas avoir de nouvelles l’a rendu morte d’inquiétudes et c’est pour ça qu’elle a aussitôt pris un billet pour me rejoindre sur Paris et en savoir plus.
L’avion a été détourné pour on ne sait quelle raison, et tout comme moi, il y a eu le crash…

Sale temps pour les compagnies aériennes j’ai l’impression ! :D

Nous sommes ensuite allé à son campement pas loin de là pour rassembler ses affaires et elle décida de venir me rejoindre dans le mien.

Pendant 3 jours, nous avons agrandit mon cabanon et l’avons renforcé à deux.
C’est fou comme le travail est plus enrichissant avec celle que l’on aime.
Nous avons pu faire un très beau campement et avons amélioré le lit de paillasse avec un matelas géant qu’elle avait récupéré dans la soute de son appareil.

Depuis 3 jours, je suis sur un nuage. Je vois cette île comme une île paradisiaque où je me suis fait de très bons amis et peux envisager un avenir à mon couple.
Elle est si belle avec sa petite robe qui vole au vent quand elle court derrière les lapins dans la plaine.

Elle est trop chou. Je l’aime de tout mon cœur
et compte bien faire son bonheur en ce lieu si jamais les secours ne viennent.

Demain, nous avons décidé d’aller nous balader sur la plage et de récupérer un maximum de tissus pour donner un meilleur rendu à notre intérieur.

Enfin la vie peut commencer… elle… moi… nous…

♥ Je t’aime ♥
Réponse #23 Ven 30 Juin 2006, 22:32
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
30 Juin 2006



Un peu plus de 3 jours que nous sommes ici ensemble tout les deux,
et le temps passe désormais à vive allure.

Magaw s'amuse à s'occupper de moi et elle me fait des tresses dans la barbe et voudrait même que je me coupe les cheveux, mais je ne le ferais que quand j'aurais trouvé des outils adapté !  :)

Nous avons aménagé notre campement du mieux possible tout les deux, la pluie et le vent peuvent venir, tel Naf-naf, notre abri en pierre et en tôle va bien nous abriter.

Notre petit nid d’amour a été finement décoré à l’intérieur par Magaw.
Elle a tressé des cordages et nous as fait un grand tapis de type sol en toile de Jonque.
C’est tellement agréable le soir en rentrant de la chasse de sentir sous la plante des pieds le doux cordage d’algues marines.
C’est un divin massage dont je ne me lasse pas…
Les murs sont quand à eux renforcé avec de la toile des sièges de l’appareil, elle a finement cousu les différentes parties entre elles avec un hameçon effilé.
Pour chasser les bêtes sauvages, elle a mis en place un système de feu de camp alimenté automatiquement avec un bidon d'essence…
Je ne sais pas où elle va chercher tout ça, mais elle est bien plus bricoleuse que moi.
Elle a même amélioré et réparé la douche qui peut maintenant se fermer et amène de l’eau chauffée par le système de réserve d’eau dans un tonneau métallique près du feu de camp.

J’ai été très surpris par ma chasse d’hier… Déjà en partant le matin, ça m’a fait plaisir de voir mon amour sortir de la cabane en me donnant des conseils :
Citer
- Surtout fais bien attention à tes arrières dans la Jungle…
- Boutonne bien ta chemise à carreaux et ferme ta veste pour être bien protégé et ne pas prendre froid…
- Ne tire pas à tord et à travers, tu sais qu’il deviens dur de faire tes chères pow-pows…
- Et viens me faire un bisous avant de partir mon amour, je t’aime et suis heureuse avec toi tu sais… :)
Autant vous dire que je suis partit à la chasse revigoré et plein d’entrain !!!

J’ai passé toute la journée à refaire la géologie d’Inaho à coup de pow-pows et je peux vous dire que je connais le terme déforestation et frappe chirurgicale approximative.
 
Mais vous ne me croirez jamais ce que j’ai vu en rentrant de ma traque de l’ours…
Il y avait une bête sauvage dans le campement, une créature féline, avec des taches noires sur tout son pelage roux...
Je m’approchais de la bête en bandant mon arc tandis qu’elle se retourna vivement et me fixa de ses yeux, c’était Magaw qui avait revêtu sa tenue en peau de bête et attendait mon retour avec impatience.

J’eu à peine le temps de relâcher la pression sur la corde et de ranger la flèche qu’elle me bondit dessus telle une panthère et commença à me déshabiller méthodiquement.
Une fois en boxer, elle fis le tour de chaque partie de mon corps afin de vérifier que je n’avais pas été blessé. Ce n’est qu’une fois rassurée qu’elle referma l’entrée du campement pour me montrer à quel point je lui avais manqué pendant ces heures…

* soupir de bonheur *

Réponse #24 Mar 04 Juil 2006, 22:39
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
4 Juillet 2006



L'agenda me dit qu'on est mardi,
c'est drôle car j'ai l'impression que chaque jours c'est le weekend.
Quand je pense que le mardi j'allais au volley,
moi qui était promis à un grand avenir dans ce sport.
Au bout de 5 ans à la passe, j'avais acquis un bon niveau...  :/

C'est si loin tout ça à présent... Mais ça me donne une idée,
et si je demandais à mes amis de faire un championnat de volleyball.

J'ai fais du ménage dans la liste des gens que j'ai rencontré et ai supprimé toute les personnes dont je n'avais plus de nouvelles.
La liste qui s'étendaient à plus de 330 personnes est passé à 49 individus seulement.
Et depuis, je ne cesse de les croiser, nos campements ne sont psa si éloignés les uns des autres et je suis devenu le boucher officiel de l'île.

En effet, j'ai cette semaine fourni à mes amis plus de 2000 kilos
de viandes de gibier en tout genre.
Et croyez moi ou pas, mais j'ai une technique infaillible pour la conserver.
Je la fait saler à l'eau de mer pour qu'elle ne pourrisse pas
et je l'entrepose dans un cabanon en tôle où elle sèche.

En revanche, j'ai du piéger tout les alentours du cabanon car ça attirait les bêtes sauvages. C'est ainsi que j'ai rajouté à l'intèrieur 3 renards trop curieux, 2 loups, 3 lapins et 15 oies.

Vosu imaginez ça, des oies attirés par l'odeur de la viande séchée,
c'est à n'y rien comprendre...  :/

Sinon pour en revenir au volley,
j'ai commencé les tests pour le ballon et voici le compte rendu :

- les noix de coco sont bien trop dur pour servir de balle,
on risquerait de se briser les os des mains.

- les tomates et autres fruits sont trop fragiles et explosent au premier choc, sympathique,
j'ai pu faire une superbe salade de fruit à ma chérie, elle était toute contente.

- les cailloux sont comme les noix de coco, ça fait trop mal quand on s'en sert.

- idem pour les carapaces de tortues et cranes d'animaux.

C'est au moment où je commencais à déserpérer que j'ai eu l'idée,
et si je m'en construisais un ?  :D

Je part donc à la recherche de tout ce qu'il me faut pour faire
un tissu imperméable et léger afin de me faire un ballon.

Magaw a décidé de m'aider dans la couture où elle est passé maître en la matière.

Que ferais-je sans elle, je me le demande...

Je m'en vais donc les contacter de ce pas pour voir si ça les tente !  :)
Réponse #25 Ven 07 Juil 2006, 21:56
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
7 Juillet 2006



J’ai été pris d’une grosse frayeur ce matin en me levant, elle n’était plus près de moi.
Normalement je me réveillais tandis qu’elle était encore assoupie dans mes bras…

Et là rien… je sors de mon campement et part à sa recherche dans les alentours et rien.
Aucune trace d’elle.

Je commençais à m’inquiéter et je décidais de retourner au camp et de faire une fouille approfondie pour voir si elle n’aurais pas pris des affaires et serait partit à la chasse ou à la cueillette sans me le dire.

Une fois rentré au camp… personne. Je cherche dans le campement, la douche, la réserve à viande séché, le bocal des poissons, le jardin, le cabanon qui sert d’entrepôt, rien aucun indice…

C’est en rentrant finalement me reposer après toutes ces recherches sous un soleil de plomb que je l’aperçu dans le coin cuisine.
Elle s’approcha de moi un grand couteau de chasse à la main.

Citer
- Ma chérie, que fais-tu avec ce couteau ?
- Laisse moi faire !
- De quoi ? Te laisser faire quoi au juste ? Tu me fais un peu peur…:/
- Surtout ne bouges pas d’un poil et tout se passera bien et sans bobo.
- Qu’est ce que tu me racontes là…
J’ai eu une grosse frayeur quand elle l’approcha de ma gorge en me tirant les cheveux en arrière, je ne voyais pas ce qu’elle faisait mais sentait un produit visqueux qu’elle enduisait sur mon visage, le cou, autour de ma bouche, sur mes joues…

Citer
- Ne fais pas ça ma chérie… Je ne sais pas ce que j’ai fait mais je suis sur qu’il y a moyen de s’arranger…
- Non il n’y a rien d’autre à faire que ce que je me prépare à faire.
- ... Tu me fais peur tu sais !
- Il ne faut pas, ce sera bientôt fini ! :)
- Aïe aïe aïe, je sens le tranchant qui parcours mon cou, ne me découpe pas !
- Si tu ne bouges pas, ça ne dureras pas longtemps et ce sera sans douleur mon chéri.
Je ne voyais plus son visage et la lame passait de long en large tranchant parfois la surface supérieure de ma peau.
N’osant pas bouger de peur que ce ne soit pire, je me laissais faire en tentant d’être décontracté.

Au bout de 15 minutes, elle se recula et approcha de mon visage un morceau de tôle que l’on avait poli pour en faire un miroir.

Mon visage était partiellement rasé, enfin surtout rasé de près autour de la bouche.

Citer
- Tu m’as rasé ?
- Oui, je voulais que tu soit tout beau, et tes poils me piquait lors de nos baisers… :rolleyes :
 - Tu aurais pu me le dire, j’aurais fait ça moi-même ! ;)
- Oui mais je voulais le faire moi-même et voir ta réaction ! :P
- Heureusement que je n’ai pas mal réagi alors, tu m’as fait vraiment peur tu sais ?
- Désolé mon amour, tu sais que je ne te ferais jamais de mal.
- Oui, je le sais et tu sais que je t’aime ♥ !
- Je t’aime aussi ♥ !
- Mais tu n’as pas voulu me couper un peu les cheveux aussi ?
- Non pour eux, j’ai d’autres projets mais ils ne sont pas encore assez longs…
Je n’ai pas compris à l’heure actuelle ce qu’elle voulait dire par là.
J’espère juste que ce ne sera pas aussi effrayant ni même douloureux ! :D
Réponse #26 Mar 11 Juil 2006, 21:52
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
11 Juillet 2006



La traque a été dure mais je l’ai enfin eu.
Ce renard qui m’a chapardé de la viande, je l’ai traqué pendant 2 jours entiers et je l’ai finalement touché de ma flèche !

Quand je me suis approché pour en ramasser la viande, j’ai eu la désagréable surprise de voir que trop de poudre dans une pow-pow réduisait en bouillie une zone de 10 m² et que rien n’était récupérable…:/

Dommage, il semblait bien gros pour un renard, presque de la taille d’un louveteau.

Je décidais donc de ramasser un maximum de « morceaux » afin de faire un ragoût et partit direction les ruines pour me laver les mains près de la plage. Il y a un petit ruisseau qui déverse son eau douce dans la mer, pratique de connaître ce bras de source ! ;)

C’est en passant devant le tas de cailloux que j’entendis du bruit venant de l’intérieur…
Je sortit ma boite d’allumettes et prépara une torche pour aller voir ça de plus près, on sait jamais des fois que ce soit Nounours qui se soit caché à l’ombre.

Une fois la torche jetée à l’intérieur, je ne distinguais toujours pas âme qui vive et je pris mon arc et y chargea une flèche pow-pow !

Citer
- Si il y a un être humain là dedans, je lui conseille de sortir avant que je ne tire.
  A 3 !!! 1 … 2 …
- Non non c’est moi, c’est nicesweet ne tire pas.
- Nicesweet, qu’est ce que tu fais là ?
- J’était entré car j’ai ressentit un appel du lieu, et je me suis fait agresser par des termites en grand nombre, et au moment où j’allais sortir poursuivi par elles, je t’ai vu dehors brandissant ton arc dans ma direction. :(
- Oups, désolé, je ne voulais pas te menacer, je t’avais pris pour Nounours…
- Non pas de soucis, tu n’as pas tiré mais tu m’as fiché une de ces trouilles ! ;)
Et c’est à ce moment là que les termites sortirent en nombres des ruines, je décochais la flèche naturellement et en fit de la chair à hot-dog.

Citer
- Oh la, c’est drôlement dangereux ton truc, qu’est ce que tu as fait pour les exciter comme ça ?
- Ben rien, j’ai fait des offrandes !
- Des offrandes ? Et ça les rend comme ça ?
- …
- Si tu veux un conseil, ne leur offre plus rien, ça n’a pas l’air de les enchanter…
- …
- Ben quoi ? J’ai pas raison ? Tu ne leur as pas offert de viande de Termites au moins ? :lol :
- Non pas du tout, je dois te laisser, je dois aller me laver, c’était sale tout au fond des sombres couloirs…
- Ok, on se voit plus tard au barbecue ! ;)
Bizarre quand même ces gens qui font des offrandes, ceux qui prient pour s’en sortir, ceux qui errent sans buts autour des carcasses découpé par les rescapés et enfin les vendeur ambulant comme moi.

Citer
- Pas cher ma viande… Pas cher la viande du boucher… j’ai aussi du poisson en quantité si vous avez faim… :)
C’est Magaw qui est contente en ce moment, elle me rase, me coupe un peu les cheveux quand les pointes rebiquent et maintenant elle se plait à faire toute sortes de plats mélangeant viandes et poissons.

Quelle chance j’ai de l’avoir à mes côtés.

Hé hé hé
Réponse #27 Ven 14 Juil 2006, 22:04
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
14 Juillet 2006



La matinée s'était bien déroulée avec ma chère et tendre.
La chasse aux lapins avec les pow-pows, le ramassage des collets et des filets pour préparer le plat du midi, la cueillette des fruits et légumes.

Comme il est plaisant de faire tout ça ensemble et non plus tout seul,
le quotidien n'est vraiment plus comme avant depuis que l'on s'est retrouvé !  :)

Nous avons tout mis en place ensemble, dressé la table et mangé les yeux dans les yeux.
Ensuite nous avons préparé nos affaires pour aller à la rencontre des autres rescapés.

Tous ensemble nous avions décidé de fêter de 14 Juillet ensemble et de faire un feu de sauvetage d’artifice.
Nous avons tous allumé et lancé nos fusées de détresses à tour de rôle.
Comme c’était joli ! ^^



Du moins c’était joli jusqu’au drame…

Un jeune garçon de 18 ans environ a utilisé sa fusée mais a paniqué en voyant la mèche projeter des étincelles vers se mains et l’a lâché en plein milieu du groupe.
Tout le monde s’est mis à courir dans tout les sens et j’ai été projeté contre le sol la tête dirigée vers le bout de la fusée.

J’ai tenté de me relever mais j’étais piétiné par des gens paniqué…
Ensuite je me suis rappelé avoir poussé moi aussi les gens au dessus de moi afin de me relever et ai pris Magaw par la main et ai commencé à courir avec elle.

Nous avions fait quelques mètres lorsque nous avons entendu le son caractéristique de la fusée crachant ses étincelles enflammées et j’ai vu la boule de feu passer juste au dessus de ma tête.
C’est seulement après que j’ai ressentit la douleur à l’arrière de mon crâne et que j’ai réalisé que je tombais en avant.

Puis ce fut le trou noir…





...

A mon réveil, je vis que ma chérie avait veillé auprès de moi et qu’il faisait encore nuit.
Je me retournais vers elle pour la gratifier d’un tendre regard jusqu’à ce que je réalises que je ne sentait plus mes cheveux longs le long de mon cou mais plutôt des sortes de serpentins.

Je touchais le dessus de mon crâne et sentit des tresses africaines, le genre de tresses qu’on certains personnages rasta dans les jeux vidéos.

Elle m’avait fait des tresses, et je réalisais que j’étais également rasé de près.

Citer
- Et bien ma chérie, tu t’es encore amusé avec moi on dirait ? :)
- Oui mon chéri, je t’ai fait une beauté mais j’y étais bien obligé… La fusée t’as frappé derrière la tête et as brûlé une partie de tes cheveux. J’ai tout d’abord pensé tout couper mais finalement, la solution des tresses m’a interpellée, et je me suis bien amusé à les faire mon amour.
- Non tu as eu raison, j’ai toute confiance en ton jugement, et si tu l’as fait, c’est que c’était utile ou indispensable. Merci. ;)
- Hihihi ! :P
- Je peux au moins voir à quoi je ressemble avec tout ça ?
- Oui bien sur, voilà ton miroir en tôle.
- Hé hé hé :P
J’étais content du résultat, les tresses étaient intéressantes, surtout avec les cheveux aussi longs.
En revanche, j’ai du mal avec le bouc en moins… Je vais le laisser pousser, sans les poils sur mon visage, j’ai l’impression d’être un enfant. :/

En tout les cas, je m’en rappellerais de ce 14 Juillet là, c’est sûr et certain…  :D
Réponse #28 Mar 18 Juil 2006, 21:57
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
18 Juillet 2006



Il y a 3 jours, j’ai retrouvé un message de Magaw laissé dans le sable.
Elle est partit pour quelques temps à son ancien campement pour me réserver une surprise.
Le message disait que je ne devais pas m’inquiéter et qu’elle reviendrait dès que cela lui sera possible.
Elle pense qu’elle aura besoin de moi quand elle aura finit ce qu’elle a à faire.
Elle m’enverra un pigeon m’as-t-elle dit…:/

Alors là, si vraiment elle a appris à dresser des pigeons voyageurs, j’en resterais bouche bée.
Déjà qu’elle me fasse cette cachotterie m’étonne mais alors là, c’est le bouquet…

Elle me manque… :(

C’est fou ça que quand on s’habitue à la présence de celle que l’on a attendu pendant des mois,
Et de se laisser quelques jours, c’est une interminable torture…
( comment ça je dramatise ? :P )

Hier, j’ai remis la couronne du chasseur à un très grand chasseur : chrisfsa.
C’est une couronne en os que j’ai faite de mes mains avec les ossements de petits mammifères qu j’ai attrapé dans mes collets.
Il a eu la peau du nounours avant moi, il a eu de la chance que j’ai du m’occuper de mon campement, sinon je l’aurais eu avant lui, c’est sur !  :rolleyes :

Et en plus, j’ai eu droit à une invasion de fourmis toute à la fin de la journée.
Obligé de passer toute la soirée à piéger les contours du campement et du stock de viande et de brûler la colonie au napalm !
Enfin pas du vrai napalm bien entendu, mais une préparation que je fais avec de l’extrait de fleurs de bananier et de la salive de varan macéré et mélangé avec de la poudre de pow-pows !
Effet garantit ! ;)

Le temps passe et passe encore le temps.
Je commence à songer à agrémenter mon bocal à poisson avec un petit jardinet.
Ca serait du plus bel effet pour le retour de ma belle.

Oh oui, je vais faire ça ! Je vais faire pousser de jolies fleurs pour elle !
Et avant qu’elles ne fanent, je les cueillerais pour en faire du napalm !
Oh oui, comme je vais m’amuser…

Hé hé hé
Réponse #29 Ven 21 Juil 2006, 23:03
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
21 Juillet 2006



Et zut… J’ai eu un petit souci avec ma réserve à napalm…:/
Chrisfsa m’avais prévenu de faire attention avec ma mixture,
soit disant qu’elle était instable comme de la nitroglycérine.
Alors que si on n’y touche pas, il n’y a aucun risque…

Comment il voulait que je prévoie qu’un singe et ses petits viendraient se balader dans mon secteur de chasse.
J’avais piégé des bouteilles en plastiques remplies de mon produit relié à un fil tiré et prêt à lâcher au moindre contact.

Lorsque la mère chimpanzé toucha le fil tendu, la bouteille se renversa et le mélange se déversa sur le mammifère, sa mixture fesant fondre sa peau et ses poils.
En 5 minutes, la bête était morte brûlée intégralement et ses petits tentaient de l’aider à se relever…

Cela me fit beaucoup de peine car je ne voulais pas faire du mal à ces singes car non seulement leur viande n’est pas bonne mais ne plus ils sont trop minions, mais en plus Magaw avait craqué en les croisant dans la forêt.

Chose étrange de ma part, je pris le corps carbonisé et l’enterra dans la forêt en dehors de ma zone de chasse.
Je taillais un bout de bois en forme de croix pour indiquer qu’ici était une sépulture et gravait avec mon scalpel retrouvé un nom que je lui donnais pour me souvenir d’elle : « Cheeta ».

Ses petits disparurent dans la forêt quelques heures plus tard en réalisant que rien ne sortirait de la terre.
Je du les faire fuir en les menaçant d’un bout de bâton en les voyant gratter et fouiller la terre.

Ca me fit un coup au cœur de devoir faire ça, mais je ne pouvais pas les laisser creuser et déterrer son corps pour qu’ils attire les bêtes sauvages et soit dévoré.
Je m’en voulais que ça soit arrivé…

Moi, un grand chasseur, attristé par une proie supplémentaire à mon palmarès…
Mais cette proie ci je ne la voulais pas, non je ne la voulais pas.

Vite j’ai hâte que mon amour revienne de son campement,
Elle me manquait tellement…
Et j’avais besoin de réconfort suite à cette chasse malencontreuse. :(

Pauvre Cheeta…
Réponse #30 Mar 25 Juil 2006, 22:39
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
25 Juillet 2006



Ce matin, j’ai été réveillé par des bruits dans mon campement, quelqu’un jouait avec ma douche et vidait la réserve d’eau.

Je me suis approché pour voir si ce n’était pas Magaw qui était rentré et quelle ne fut pas ma surprise de voir cette magnifique créature totalement nue devant moi.
Enfin dire à poils aurait été une formule plus adaptée…

La plus jeune et petite des chimpanzés se tenait là devant moi, ses petits yeux brillants et pleins de malice. Elle mâchonnait une feuille en me fixant droit dans les yeux.



Je ne pouvais pas la laisser errer seule dans la jungle sans la protection de sa mère et je pris donc le partit de la prendre avec moi dans le campement, le temps qu’elle grandisse et puisse s’assumer.

Je décidais donc avec une grande originalité de l’appeler « Mardi » !

Elle me faisait bien rire avec sa petite bouille. Elle me permettait d’attendre le retour de ma chérie en occupant mon esprit. Elle m’accompagnait partout dans la jungle quand je partais relever mes collets.

Elle se mettait même à imiter mes gestes et se moquait gentiment de moi dans ces mouvements qui lui semblaient complètement inutile.
Comme il doit être doux parfois d’avoir l’innocence d’un animal.
Pas de regrets, pas de remords, pas de prises de tête. Juste la survie dans un milieu plus ou moins hostile.

En revenant de la balade, elle grimpa à un arbre et jeta en contrebas une valise qui était resté perchée.
Et à mon grand étonnement, elle se mit à mettre sur elle des habits, sans doute pour plus me ressembler.
Elle se civilisait toute seule… C’était tout simplement incroyable.
Comme elle était belle ainsi.



J’ai gribouillé dans mon carnet une image d’elle. J’espère qu’elle restera avec moi.
En tout cas, cette nuit elle a dormi avec moi dans le campement.
Perché sur une branche d’arbre, je la voyais à travers un trou dans le fuselage, sorte de fenêtre sur la jungle.

Ah Magaw… Quand rentreras-tu pour voir cette surprise ? :D
Réponse #31 Ven 28 Juil 2006, 23:27
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
28 Juillet 2006



Hier le vent a soufflé très fort sur la plage.
J'ai même eu peur que Mardi s'envolle tellement les bourrasques étaient violentes.

Je lui ai alors fabriqué une sorte de petit harnais relié à l'équivalent d'une laisse.
Je n'aime pas trop le principe de ne pas lui laisser sa liberté mais je fais ça pour son bien.
Elle pourrait se faire très mal si un souffle plus puissant que les autres la projetait
contre un arbre ou contre des débris de tôles.

La marée est montée bien plus haut que d'habitude.
J'ai alors décidé de récupérer le maximum de ressources au lieu de ramasser ma tôle.
La carlingue devenant trop dangereuse et s'enfoncant un peu plus dans le sable,
il était trop risqué de tenter le diable en utilisant mon poste à soudure.

J'ai donc fais des tas d'allé retour avec mon filet de pêche le plus solide
pour rapporter le maximum de denrées périssables.
On ne sait jamais si les flots devaient tout emgloutir,
j'aurais un peu de réserve.

Magaw ayant pris la brouette de fortune,
enfin ce que j'appelle brouette était plutôt un fauteuil roulant en fait mais passons.
Elle l'a pris avec elle pour faire son déménagement de campement
et je dois donc faire avec les moyens du bord.

Je devrais aller vérifier si la marée s'attaque aussi à l'autre épave,
il y a sans doutes pleins de choses à récupérer également...
Réponse #32 Mar 01 Août 2006, 22:44
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
1 Août 2006



J'ai perdu puis retrouvé mon carnet de feuilles ce qui a retardé mon écriture...  ;)

Enfin Magaw est revenue.
Elle m'a ramenné une brouette pleine de flèches pow-pows, tout un stock de tôles accumulées pour renforcer son abri et voilà que pour me faire plaisir elle en a fait des flèches.
Comme elle est chou !  :P

Et maintenant, la suite...

J'ai malheureusement taché quelques pages de mon sang en chassant ces derniers jours.
Ma réserve de viandes ayant été vidé par des animaux sauvages, j'ai remis des pièges, ai renforcé avec de la tôle et du fil barbelé et suis partit en quête de viandes à faire sécher.

Et quel meileur endroit que la jungle pour se refaire rapidement un stock de viande.
Que je tire sur la bête ou fasse tomber les arbres, elle n'en réchappe que très rarement.
C'est ça de chasser à la pow-pow.

Ce fut la fête du slip et j'ai pu entasser des peaux de bêtes dans la fôret, des tas.
Et pendant que je chassais, Magaw quand à elle ramennait au campement la viande et la préparait pour la

conserver.

Tout se déroulait comme sur des roulettes jusqu'à ce que je croise ce petit chat.
Un petit félin de 200 kilos et avec des grifes et des crocs ascérés comme des rasoirs.
Il bondit vers moi en miaulant et je saute dans les ronces en tirant une flèche dans sa direction.
Après l'explosion, c'est toute la partie arrière qui atterrit près de moi, l'avant ayant disparu dans un nuage de fumée.

Je n'en revenais pas, c'était la première fois que je croisais une telle créature et j'en sortait indemne.
Alors que je commencais à récupérer sa fourrure pour m'en faire un bandana que j'entendis dans mon dos un grognement pourtant rauque et pourtant que je connaisais bien...

Nounours arrivait pour demander sa part du butin.
Sans doute attirré par l'odeur de la viande grillée, il était là devant moi, ses pattes gigantesques levées vers le ciel comme un prêtre débutant son sermon.

Comme il est amusant à ce moment précis pour un athée de laisser échapper quelques mots malgrès lui :

Citer
- Oh mon Dieu...
Les trois ou quatres flèches qui furent décocher dans la panique firent touchèrent sans doute au but...
Il est vrai que les yeux fermées et dans la panique, peu importait qu'elle touchent ou pas, il fallait au

moins lui faire peur, voir le stopper.
Et c'est danbs un long rale qu'il s'écroula à mes pieds, abattu, la bête reconu son infèriorité.

J'avais vaincu mon adversaire de toujours, le Nounours d'Inaho était tombé.
Et c'est dans un hurlement de joie que je sortit mon scalpel retrouvé il y a peu dans la vallée pour récupérer sa fourrure afin d'en faire une bonne couverture pour les prochaines longues soirées au frais.

Un craquement dans mon dos, un grognement sauvage, à peine le temps de me retourner et je sentit mon coup craquer et mon corps se soulever en direction de l'arbre le plus proche.
Mon dos entra en collision avec le tronc et je ressentit la vive brulure au niveau de mon visage, le sang coulait sur mon oeil droit...

Une grande forme au dessus de moi, de la fourrure sombre, une odeur familière...
Impossible, je venais de tuer l'ours et sa chair scalpée était encore sous mes yeux.
Un autre ours ?

Je résistait encore un instant pensant voir ma fin arriver, la bête s'approchait et son museau semblait juger de mon état.
J'allais tenter de lui parler et de lui signifier sa victoire sur moi, mais je n'en eu pas le temps et sombra

inconscient sur un tapis de feuilles.

* * *

QUelques heures plus tard, à mon réveil, Mag était à mes côtés et me racontait qu'elle m'avait trouvé au sol.
Le sangcoulant de mon visage, elle avait tenté de soigner mes blessures comme elle l'avait pu et m'avait suturé l'arcade et la joue.

Trois grandes griffes marquaient mon visage désormais...
Je du reconnaitre que l'ours avait été plus fort...

Qu'il en profite, j'allais m'entrainer et ça ne durerais pas...  ;)
Réponse #33 Ven 04 Août 2006, 22:59
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
4 Août 2006



Déjà deux jours que je ne m’étais levé du lit conjugal, enfin le terme n’était pas approprié vu que Magaw et moi n’étions pas mariés.
Mais nous avions déjà notre petite chimpanzé à charge, et s’en occuper demandais au moins autant de temps et d’effort. Enfin nous nous plaisions à le croire. :)

Magaw avait tanné la peau de l’ours et de la panthère et en avais fait une magnifique descente de lit qui nous maintiendrait bien au chaud pour les jours de grande pluie.
Elle avait décidément toutes les qualités requises pour survivre sur une île déserte.

Comme je l’aime ma petite femme.

Voyants que mon œil était douloureux et souffrait de la lumière, elle entrepris d’aller fouiller le bateau pirate et me confectionna ce petit bandeau avec du tissus récupéré dans les calles.
Elle me dit aimer ce côté pirate en moi et que ça m’allais parfaitement.

Elle commença même à préparer des plans et schémas pour me faire des vêtements plus pratique et plus résistants pour la chasse.
Soit disant que je devais être mieux protéger à l’avenir car pour abattre ce nounours là, je devais être préparé au mieux.

Voilà que c’était maintenant elle qui me donnait des conseils de chasse, m’indiquant comment traquer sa piste, le piéger et l’envoyer sur de fausses pistes pour faire une attaque surprise.

Décidément, il fallait vraiment qu’on aile chasser tout les deux, je lui proposais d’aller chercher l’ours ensemble dès que j’irais mieux, je lui passerais mon arc et mes flèches pow-pows tandis que je me confectionnerais une arme de corps à corps.

Les flèches avaient un côté totalement aléatoire quand on tirait les yeux fermés, et ça c’était pas normal. Je devais trouver une solution, et l’idée de me tailler une hache avec des morceaux de silex inutilisés ma parut une bonne idée.

Le lendemain, Magaw avait ramené tout un tas d’ustensiles et de tissus en provenance du bateau pirate et entrepris de refaire ma garde robe et la sienne.

Un style pirate… Et pourquoi pas tiens…  :)
Réponse #34 Mar 08 Août 2006, 23:09
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
8 Août 2006



Depuis hier, je suis tout triste... Alors que je chassais dans la jungle, j'ai perdu de vue Mardi qui s'est élancé dans les arbres.
J'ai eu beau lui courir, elle a été trop rapide et s'est balancé de lianes en lianes jusqu'à disparaître dans des feuillages.

Magaw était triste de me voir rentré sans elle, elle s'était habitué à lui donner des bananes et commençait à la reconvertir à boire du jus de coco.
J'ai passé une partie de la journée à la chercher mais rien n'y fait, elle s'était comme volatilisée.

Pourvu qu'elle ne soit pas partit vers ces ruines qui me semblaient encore il y a peu fort dangereuses.

Et si elle était prise dans un éboulement ?

Et si elle était attaquée par une bête sauvage, comme un lièvre ou un cochon...  :/
Les créatures les plus vicieuses de l'île d'après moi !!!

Car encore, les panthère ou les nounours te mettent KO en un seul coup,
alors que un cochon te mord les chevilles et te pousse de tout son poids jusqu'à l'épuisement.

On ne me croyait pas que c'était des bêtes dangereuses jusqu'à ce que mon frère, Eugen se prenne une charge au niveau des talons, tombe à la renverse et s'assomme en se cognant la nuque contre une souche.

Depuis il est d'accord avec moi, les cochons, c'est ce qu'il y a de pire après les pigeons T-rex !

Des petits pigeons qui semblent tout minions et qui pourtant arrivent à te picorer la tête jusqu'à ce que l'on soit pris de vertiges et que le mal de tête nous submerge.

Heureusement que maintenant j'ai la solution, je me suis fabriqué une superbe hache à double tranchant.
Deux rangées des silex taillés et inséré dans la tôle, des fils de fer haute résistance pour maintenait la ferraille au manche en bois, et un peu de cuir en guise de manche pour mieux la tenir.

Je peux vous dire qu'avec ça, les pigeons, j'en fais de la purée directe,
et les cochons, des rondelles de saucissons ultra fines !

C'est ma petite femme qui est contente de s'occuper de faire cuir et de rendre commercialisable la viande que je lui rapporte.  :)

Tellement contente de mon travail qu’elle m’a fait un joli costume avec le tissu et les accessoires qu’elle a trouvé dans le bateau échoué, celui avec la voile noire. ;)

Un blouson saillant et un chapeau troué qui me donne un aspect de pirate !
J’aime bien ça ! :P  

On va commencer à songer à créer une entreprise familiale d'artisan boucher sur Inaho !

C'est pas cher, c'est pas cher, mes morceaux de barbaques !!!
Allez allez allez, vous trouverez pas mieux ailleurs ma petite dame !  :D

:P:P:P
Réponse #35 Ven 11 Août 2006, 23:21
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
11 Août 2006



Je part pour les ruines chercher du papier, je n'en ai plus...  :o

Il m'a fallu 2 jours pour graver ces quelques mots dans la tôle.
Je vous en raconterais plus bientôt !!!
Je me demande comment faisait les égyptiens à l'époque des hiéroglyphes...  :/
Réponse #36 Ven 18 Août 2006, 21:02
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
18 Août 2006



6 jours que je suis resté bloqué dans ce fichu labyrinthe et tout ce que j’y ai gagné, c’est de ma faire harceler par des bêtes sauvages et de me couper de partout en fouillant le sol…

Je suis même tomber dans les pommes pendant le moment où je ne trouvais pas de nourriture, et on m’a piqué mes affaires !!! Ma veste, mon beau pantalon et mes bottes ainsi que mon chapeau de pirates… On m’a tout prix.

Je suis en colère du coup et je n’arrive pas à me calmer depuis que j’en suis sortit…

Heureusement qu’à un moment de mon périple, j’ai été attiré par une lueur provenant d’un couloir, une lueur bleutée qui a attiré mon œil et j’y ai découvert un trésor.
Je n’avais jamais vu pareille chose et j’ai soigneusement gardé le précieux artefact à l’abri.

Au moins ça me fera un souvenir de cette visite.

J’ai retrouvé également un peu de papier pour écrire la suite de ma survie avec Magaw mais en tellement petite quantité, je ne sais pas combien de jours je peux tenir avec ça…
J’espère d’ailleurs qu’elle ne s’est pas trop inquiétée de mon absence, je ne sais plus exactement depuis combien de temps je suis partit.

Dans ce dédale de salles et de couloirs, sans la lumière du jour, on perd rapidement la notion de temps et de journées…
Je dirais que ça fait 5 jours, peut être 6 mais pas plus, enfin je ne pense pas.

J’ai enfin réussi à sortir ce matin et je suis rentré épuiser au campement ou Magaw s’est empressée de me préparer à manger et de panser mes blessures.

L’avantage c’est que 6 jours ont permis à ma blessure de cicatriser, j’ai une nouvelle jolie cicatrice à l’œil, sacré nounours, si je t’attrapes je te mord ! :D

* * *

L’artefact au mur est du plus bel effet, et quand on le découvre et que l’on retire l’étoffe qui la protège, elle émet une lueur bleutée et diffuse qui donne une ambiance romantique à notre abri.

Je peux vous dire que Magaw a fêté dignement mon retour à sa façon…
Ah la la, comme je l’aime. :)

Je lui ai même fêté son anniversaire en retard, normal j’étais enfermé dans ces maudites ruines sans en trouver la sortie.

Je lui ai offert un collier en coquillage, et au centre de ce collier, une perle précieuse incrusté dans un cœur en ivoire que j’ai taillé dans le cimetière à l’Est de l’île.

Bon anniversaire en retard mon cœur ! ;)
Je t’aime
Réponse #37 Mer 23 Août 2006, 00:10
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
22 Août 2006



Dans un morceau de cuir d'ours, je me suis décidé à écrire une petite histoire,
fruit de mes pérégrinations sur cette île et de mes découvertes...

Citer
Il était une fois, un petit bonhomme qui marchais dans la jungle à la recherche
de feuillages pour isoler son toit qui avaiss eu une fuite avec les récentes averses.
Et devinez quoi ?

Ce petit bonhomme tomba sur une toile tendu à travers les arbres, une toile d'araignée
assez solide et en voulant récupérer de la soie pour tenter d'en faire de la corde,
il réveilla la gentille petite araignée qui voulu lui faire un cadeau
en l'embrassant avec ses crocs vénéneux.

Le gentil bonhomme ne se laissa pas faire et la coupa en deux avec un morceau
de tôle avant qu'elle ne puisse lui mordre la main, et depuis, il se ballade avec un
bandana dans lequel il a glissé des morceaux de tôles ascérés en guise de couteau de chasse.

Comme quoi, la survie ne tiens pas à grand chose, n'est ce pas ?
Magaw avais rit aux éclats en lisant ma petite histoire et réalisa qu'elle était vraie
en voyant le petit filin de soie que j'avais pu récupérer de la toile de la défunte veuve noire.
Le rouleau de fil blanc n'était aps suffisament solide pour faire de la couture
ou quoi que ce soit d'autre mais je me décidais à le garder de côté,
peut être lui trouverais-je une utilité plus tard.  :)

Je me retaillais donc deux autres couteaux de lancé en tôle et décidais de partir à la chasse au nounours...
Il fallait bien que je test mes nouvelles armes sur l'animal, sait on jamais, je pourrais peut être avoir de la chance,
voir même être doué pour le lancer de dague.

Je n'eu malheureusement pas la chance de tomber sur mon nounours préféré mais sur une nouvelle victime
que je n'avais pas encore eu à mon palmarès.

J'eu a peine le temps de lancer un couteau dans sa direction que l'animal bondit vers moi,
en me roulant au sol, j'évitais de peu ses deux grosses pattes !  :/

Une roulade avant, le temsp de sortir mon arc et de décocher une flèche powpow juste derrière lui
et la créature fut bloqué sous un tronc d'arbre énorme.
Elle tenta bien de se dégager en se dandinant mais elle me vis approcher avec ma dague
et dans ses yeux, je m'apperçu qu'elle reconnaissait sa défaite...

Le temps de l'achever car elle était mourante et de tanner sa peau,
j'allais pouvoir rapporter une magnifique peau de lion pour ma femme.

Elle pourrait en faire au choix une descente de lit ou un manteau pour l'hiver.  :D

Le lion n'était plus le roi de la jungle dans l'archipel, comme l'ours,
il y avait un nouveau prédateur bien plus dangereux...  ;)

:evil::evil::evil:
Réponse #38 Ven 25 Août 2006, 23:01
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
25 Août 2006



Hier la mer a déversé sur la plage des restes d’un radeau… J’ai recherché des survivants
d’un éventuel naufrage mais je n’ai rien trouvé de particulier.
Etant donné que personne n’est là pour revendiquer les restes de cette embarcation,
j’ai ramassé tout ce qui pouvait être utile, bois, matières plastiques, bidons, tôles, tissus…

Une fois tout ramené au campement, nous avons fait du tri et des répartit
les matériaux par utilité et rareté.
C’est ainsi que nous avons pu renforcer notre barque en lui ajoutant
des bidons vides sur les côtés qui rendent sa ligne de flottaison plus stable.

Nous avons pu ainsi faire le tour de l’île en amoureux,
elle s’était protégée du soleil avec un parasol en feuille de bananier.
Oui, maintenant on se fait attention car les coups de soleil sur les épaules de l’autre jour nous ont bien rappelé
que nous n’avions pas les crèmes pour apaiser les morsures de l’astre de feu.

Sur l’océan, nous avons pu voir nager des dauphins près de l’embarcation,
comme il était agréable d’entendre leurs petits cris et de les voir jouer avec nous.

L’un d’entre eux nous as apporté un ballon de volley venu d’on ne sait où. :/
Nous l’avons lancé dans l’eau et nous avons joué ensemble des heures.
Le temps est passé tellement vite que nous n’avons rejoint le campement qu’à la nuit tombée.
Il était magnifique de voir l’île de nuit depuis le large avec ses centaines de feux dispersés,
preuve du nombre de campement et de survivants qui ont échoué en même temps que nous.

Inaho commençait à former une belle et grande communauté où chacun
s’entraidait et se soutenait, dans les joies comme dans les peines.
Nombreux étaient ceux qui avaient regroupés leur campement
en ce lieu que maintenant tout le monde appelait en souriant la capitale : Ohana !

Magaw et moi-même avions longuement discutés sur l’idée d’aller s’installer là bas ensemble,
de rejoindre le groupe d’amis que nous nous étions fait, et tôt ou tard,
nous savions bien que nous les rejoindrions.

Nous avons cessé d’attendre les secours, au début Magaw continuait d’aller sur la plage
et de chercher à l’horizon une trace de passage de navire,
elle a même plusieurs fois utilisé des fusées de détresse dans le ciel,
mais cela n’avait fait que se déplacer des curieux de l’île se demandant qui pouvais envoyer cet appel à l’aide.

Ainsi s’instaurent petit à petit les règles de vie sur nôtre île…
La fusée de détresse n’est à utiliser qu’en cas de danger ou pour signaler sa présence,
ce n’est pas un jeu et on ne doit pas l’utiliser à la légère.

De trop nombreuses personnes ont perdu la tête d’avoir ainsi envoyer un appel à l’aide sans avoir de réponses.

Nombreux sont ceux qui désormais errent sur l’île tels des zombies,
sans but et n’ayant plus de forme de langage compréhensible,
ils ne sont plus que des coquilles vides.



Corps sans âmes à la dérive, les pauvres…
Réponse #39 Mar 29 Août 2006, 23:56
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
29 Août 2006



Cela fait maintenant plus de 5 jours que nous n'avons plus croisé de zombies avec Magaw.
Pourtant, nous avons longuement voyagé au bord la plage avec la barque
et nous avons même trouvé une valise coincée entre les récifs.

Après une escalade de 30 minutes, j'ai réussi à atteindre la malle et l'ai ouverte.
Moi qui ai le vertige, j'aurais du y réfléchir à deux fois avant de monter là haut
et de réaliser que j'étais à plusieurs dizaines de mètres du sol.

Magaw semblait toute petite en bas, la barque flottait au grès des vagues
et je l'entendait me donner des instructions
mais le vent m'empéchait de comprendre distinctement de quoi il sagissait...  :/

Et j'eu à peine le temps de me retourner que je compris de quoi elle voulait me parler,
je plongeais sur le côté pour esquiver les coups de serres de l'aigle
qui fit demi-tour pour me replonger sur moi le bec en avant.

Je cherchais une lame de tôle coincé dans mon bandana
et le lançait à la tête de l'animal qui s'écroula sur le coup.
Je descendait que quelques mètres pour pouvoir lancer dans la barque le corps inerte de l'oiseau.
Mag pourrait lui retirer les plumes et le faire cuire ce soir.

C'est en remontant vers la malle que le drame se produisit,
mon pied a loupé son accroche et j'ai commencé à chuter et dévaller la falaise,
je pu me rattrapper de justesse à un rocher ce qui me provoqua une grande douleur
dans tout les bras et je sentit que mon pantalon s'était déchiré
sous l'effet du frottement contre la falaise de silexs.

En voyant ma chérie affollée dans la barque, je lui criais que tout allais bien et que c'était plus de peur que de mal.
Une fois rassuré, j'entrepris de tout de même retourner à la malle pour la débloquer et la ramener dans la barque.
Je pu donc rejoindre l'endroit où elle était bloqué et en forçant un peu,
je réussi à la déloger de sa prison pour la lancer dans l'eau.

J'entrepris donc ma lente descente vers notre embarcation de fortune et aidais ma chérie à charger les affaires.

Ce n'est qu'une fois au campement que nous avons ouvert la malle.
Et quelle ne fut pas notre surprise d'en découvrir son contenu...  :o

J'ai pris ces lunettes de soleil super classe à l'intèrieur tandis que magaw récupérait des tissus de qualité à l'intèrieur
pour me faire ce joli costume noir et les ajustements aux vêtements déjà à l'intèrieur.

Je ne vais pas tout dire dès maintenant, mais ce coffre renferme des merveilles...  :)
Réponse #40 Ven 01 Sep 2006, 18:54
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
1 Septembre 2006



Oh la la… J’ai bien mangé ce midi. :)
Ma Magaw d’amour m’a préparé de bons champignons rouges avec de la sauce, et c’était vraiment délicieux.

Mais il y avait une chose bizarre, c’est qu’à la suite de ce somptueux repas, j’ai été pris un peu de somnolence mais je n’ai pas trouvé le sommeil.
Ma femme chérie aussi a eu cette envie d’aller s’allonger sur la paillasse mais nous n’avons pas pu y accéder.  :/

Forcément avec cet éléphant qui était assis sur un tas de cailloux à l’entrée de notre abri, on ne pouvait plus y accéder.
En plus il n’avait pas payé sa place de parking et l’horodateur le plus proche était à 5 kilomètres vers la plage sud.

S’il avait pris un abonnement à l’année comme nous, il n’aurait pas eu ces problèmes.
Je vois par exemple, j’en parlais la semaine dernière à Madame cailloux et elle-même me racontait comment son fils avait eu une amende pour non-conformité des noix de cocos dans son sac à dos.

On vie dans un monde pleins de sable et de pioches, je vous jure…:/

Enfin, ceci étant dit, je ne vous ai pas raconté comment après on a été assailli par une invasion de papillons multicolores !
Ils avaient de grosses têtes et pleins d’antennes qui leur donnaient un air de Gloria Gaynor.

A un moment, il y en a même deux qui m’ont chanté I Will Survive en stéréo tandis que les autres dansaient sur la musique de Hot Stuff…

Je ne comprenais pas pourquoi ils ne dansaient pas en rythmes, mais heureusement que la chanson des schtroumfs s’est arrêtés au moment où je commençais à avoir un mal de crâne terrible.

Je me suis frotté les tempes avec des orties pour calmer la douleur, et au bout de 5 à 6 cafards, la douleur avait disparu.

Et c’est seulement quand Mag a voulu se relever et qu’elle avais des fourmis dans ses 4 jambes qu’on a décidé de faire la sieste sur la table directement, on serait de toute façon réveillé le lendemain matin au pire par le chant du crocodile du matin.

Il est lourd ce croco, il chante au lever du soleil tout les jours et je pense que demain, j’irais l’abattre à coup de hache.

Je n’aime pas les crocos qui chantent, je préfère les pies qui volent avec leurs petites ailes et surtout qui…

Je ne sais pas ce que j’ai mais je pense faire ma nuit maintenant !!!  :rolleyes:

Promis demain, j’arrête les champignons…

* Rrrroooooooonnnnnnnnnnn ppiiiiisssssssssssshhhhhhhhhhhhhhh *
Réponse #41 Mar 05 Sep 2006, 22:47
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
5 Septembre 2006



Une semaine après la découverte du coffre et nous en sommes toujours émerveillés !
Il renferme tout un tas de costumes et accessoires aussi divers et variés.

Il y a de quoi casse la monotonie des semaines et de bien nous amuser.
Magaw a trouvé de quoi nous faire des costumes en tout genre et de paraître ce que l’on est pas !

Je vous montrerais prochainement tout ça, mais nous avons le temps.
Toujours pas de trace de bateau ni même d’avions dans le secteur.
Comme il est triste de nous savoir isolés et définitivement perdu.

Nous avons cessé d’espérer que l’on nous retrouve et avons décider de vivre au jour le jour sur cette île qui est maintenant la nôtre.
Ah Inaho, comme tu es magique avec tes merveilleuses vallées et ta terrible jungle.

Je suis également allé faire un tour dans le désert cette semaine et j’ai tenté de faire de systèmes de récupérateurs d’eau dans des cactus mais ce fut en vain.
Pourquoi ne suis-je pas aussi doué que ma femme pour tout ce qui est mécanique.
C’est à vous frustrer d’être un homme de la voir ainsi démonter ce qui lui passe sous la main pour l’améliorer ou en faire un tout autre objet.

Hier encore, elle m’a fait un merveilleux chariot pour son petit jardinet afin de me faciliter la tache pour la récupération des légumes et des graines.

Nous n’avons toujours pas de nouvelles de notre petite chimpanzée. :(
J’ai cru l’entendre une fois dans la jungle et j’eu a peine le temps d’accourir à son secours qu’un lion me barrait la route.
Dérangé pendant son repas, le roi des animaux étant en train de dévorer une chèvre, il eu la mauvaise idée de me voir comme un dessert probable.

Résultat : Magaw a eu un joli cadeau, une belle jupe en peau de lion avec des boots à fourrure,
Elle a trouvé ça gentil mais inutile vu la chaleur qu’il fait en ce moment, mais elle me remerciera quand l’hiver sera venu ! ;)

J’ai croisé des amis qui m’ont dit avoir trouvé une planque de pirate sans aucun doute, il y avait là une réserve de baril de vins mais je n’en ai pas encore trouvé pour ma part.

Ils m’ont dit avoir dépouillé la planque mais savoir qu’il y en a d’autres cachés sur l’île…

Auraient ils un plan de ces trésors ? Mais surtout pourquoi ne pas me le dire ?
C’est étrange, j’ai envie de mener mon enquête… :rolleyes :
Réponse #42 Sam 09 Sep 2006, 00:04
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
8 Septembre 2006



Ca fait 5 jours que je ramasse des silexs et j'en ai mal aux mains.

Va falloir que je me procure des pansements...
Réponse #43 Ven 15 Sep 2006, 23:50
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
15 Septembre 2006



Les avions que nous désossons chaques jours commencent à ne plus déceler grand chose de récupérable.

Nous avons passer plusieurs jours à récupérer le tissus des sièges et les armatures métalliques, du cable et de la fibre optique pour tenter des constructions plus évoluées.
Pourvu que ça nous mène quelquepart, Maga semble confiante dans ses possibilités de construction mais moi j'ai des doutes...

Je nous vois mal en milieu hostile créer des objets que nous n'avions même pas chez nous auparavant ?  :/

Je dis milieu hostile car depuis quelques temps, j'ai croisé de nouvelles bêtes dangereuse que je n'avais encore jamais vues.
Des lions, tigres et araignées très dangereuses sont récemment apparus et ont attaqué plusieurs rescapés.

Je ne comprend pas comment nous avons fait pour leur échapper jusqu'à maintenant, mais au moins, maintenant j'ai pu rajouter des petites bêtes à mon palmarès !

Comme j'aime la chasse, c'est plaisant de se sentir aussi bestial que ces bêtes sauvages.

IL n'y a que ça de vrai, le face à face de l'homme contre l'animal.

En chassant un lion, il m'a déchiré mon joli costume, du coup j'ai du aller chercher dans le coffre autre chose à me mettre sur le dos et j'ai trouvé ce joli maillot de bain et un masque qui m'a amusé.

Magaw a trouvé que je faisais peur avec cette tête là, mais moi je la trouve amusante pour  aller à la chasse.

Mes réserves de papier se sont épuisés avec les pluies récentes, j'ai perdu plus des 3/4 de mes stocks.

Je vais devoir écrire un peu moins si je ne veux pas me retrouver dans quelques temps sans laisser de nouvelles...

Dans l'espoir que quelqu'un nous trouve un jour sur cette île, ou le cas échéant, qu'il y ai une trace de notre vie et passage ici.

Je vais demander à Mag de faire un boite fermé hermétiquement pour pouvoir conserver toute ces notes, pour éviter qu'elles ne se perdent à jamais si la pluie venait à tomber encore plus longtemps...
Réponse #44 Sam 11 Nov 2006, 23:02
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
11 Novembre 2006



C'est sur le sol encore humide que je repris conscience...
Les membres endoloris par les diverses chutes et blessures subit au cours des dernières semaines.

L'esprit embrouillé, je tentais de me souvenir de ce qui c'était passé depuis plusieurs semaines.

Flou, tout était si flou à présent.

Je me souviens de notre départ tout les deux pour aller dans les montagnes...

Je me souviens que nous avons chassés et ramasser des oeufs dans les nids pour nous restaurer.
Mais un jour que nous ramassions des oeufs d'aigles, ce fut la fois de trop...

Les parents rentrèrent plus trop que nous l'avions prévu de leur chasse et nous tombèrent dessus.

Les plus grands aigles que j'eu l'occasion de voir sur l'île. Ils nous foncèrent dessus et nous avons tentés de nous défendre comme nous le pouvions.

Je n'avais malheureusement plus de flèches pow-pows et je du me résoudre à les combattre à la hache. Je réussis à blesser ce qui devait être la femelle, ce qui mit le mâle dans une rage folle et il me lacéra le corps de part en part.

Magaw était désemparé de me voir ainsi maltraité et ne savais que faire pour m'aider.

Elle était tétanisé de peur et n'eu pas le temps de réagir quand l'aigle lui fonça dessus, l'entraînant dans sa chute de la falaise...

J'eu à peine le temps de réaliser et de bondir vers la crevasse que je la vis tombé en contrebas. Impossible de voir d'ici si elle allais bien ou pas.

J'entrepris donc la descente quand l'aigle se décida à reprendre ses assauts sur moi.

Je n'eu pas l'occasion d'éviter ses serres acérées qui se plantèrent à proximité de mes yeux.

La douleur était intense et impossible de savoir si j'étais gravement touché ou atteint.
Je me rappelle simplement d'avoir sentit le sang couler sur mon visage et sur mes yeux, donnant une teinte bordeaux à ce que j'apercevais brièvement, puis ce fut le noir complet.

Dans ma chute, je me rappelle m'être demandé si je la reverrais un jour, et quelque part au fond de moi, je savais que c'était la dernière vision que j'aurais d'elle.

Mon coeur s'étreignit tandis que je perdais connaissance.
Je n'eu ainsi pas le loisir de ressentir la douleur et la violence du choc quand la chute pris fin.

Quelques os brisés, des contusions nombreuses mais par chance, aucune déchirures ni hémorragies.

Je ne sais pas combien de temps je suis resté ici, ni même pourquoi l'aigle ne m'a pas achevé, mais en me relevant, je réalisait que je ne voyais plus. J'avais beau ouvrir les yeux en grand, impossible de discerner la moindre forme, juste la lumière et la chaleur du soleil sur mes paupières.

J'entrepris donc de les protéger au mieux en déchirant un morceau de mon pantalon et me décidait de tenter de rentrer au camp pour soigner mes blessures.

Il m'était difficile de la laisser derrière moi sans savoir si elle allait bien ou pas, sans pouvoir l'aider, mais à ce stade, je ne pouvais plus rien pour elle.

Je devais penser à ma survie avant tout, car dans ces conditions, je n'étais d'aucune utilité.
Il est parfois des choix très difficiles à prendre, surtout quand l'autre souffre...

Mais il est bien connu à présent que la vie n'est pas un long fleuve tranquille.

Je suis seul et aveugle à présent, guidé par mon simple instinct.
Et je sais que quoi qu'il arrive, on doit faire avec...
car la situation, même mauvaise, peut toujours être pire.

Profitons du jour présent et rentrons à la maison...
Rentrons au campement.
Réponse #45 Jeu 23 Nov 2006, 00:41
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
22 Novembre 2006



Le retour vers le campement ne fut pas de tout repos. Le chemin jusqu’à la montagne avait déjà été long à l’allé, alors je vous laisse imaginer l’angoisse du retour sans ne rien y voir.

L’arc à la main avec une flèche pow-pow toujours prête à être décoché dans une direction plus ou moins précise. J’eu la chance de ne pas croiser d’amis ni de contact dans les premières heures. J’avais peur de toucher une cible qui ne serait pas agressive.

Je marchais en longeant la forêt mais sans y pénétrer, j’avais trop peur de me cogner sans cesse dans les arbres. Et tout compte fait, marcher à la lisière n’était pas mieux avec les racines et tronc couper.

Il devait y avoir des survivants à proximité pour faire autant de ravage dans la nature. Et c’est alors que l’idée des dégâts infligés par mon arc me vint à l’esprit…

Mais c’était pour me défendre contre des bêtes sauvages… Ce n’était pas la même chose… Pour me protéger et protéger les miens.

Je marchais donc pendant des heures jusqu’à arriver sur la plage, la plage qui devait être à proximité de mon campement. Je décidais donc de monter vers le nord et de m’engager dans la forêt pour rejoindre mon abri et enfin pouvoir m’y reposer.

Je marchais jusqu’à arriver dans un endroit froid et humide. Je me suis tout de suite demander où je pouvais bien être. Ce froid, ce ne pouvais pas être simplement la forêt, et chaque bruits de pas se répercutaient à l’infini. Et cette impression de me trouver dans un lieu plus sombre que la nuit…

- Oh non !!! Je suis entré dans les ruines… Je n’y vois rien et je suis entré dans ce labyrinthe, et sans mon plan en plus…:/

Il n’y avais pas d’endroits sur l’île où je n’aurais pas du me trouver dans cette situation. Et si je ne trouvais plus jamais la sortie et me retrouvait enfermé ?

Et dans ces conditions, comment ferais-je pour la retrouver ? En mon fort intérieur, je sentait déjà le lien qui nous unissait se dissiper dans les ténèbres… Peut être était elle ici elle aussi, ou bien peut être n’était elle plus là ?

Etrange sensation que celle que je ressentais, au plus profond de moi, je savais qu’elle n’était plus ici. Je sentais que d’une façon ou d’une autre, elle avait réussi à quitter l’île. Mais comment serait-ce possible ? Mon cœur n’avait pas de réponse, mais je savais que je ne la reverrais sans doutes pas ici.

Peut-être était elle entré à son tour dans les ruines et en avaient enfin trouvé l’issu ? Je me décidais à chercher la porte en métal trouvé la dernière fois, si elle était encore ici, elle ne pourrait être que là bas.

En marchant dans ce dédale de pierre, je rencontrait des objets et situations plus étranges les unes que les autres… Des vieux meubles de bois qui cassaient à mon contact, des trous dans les murs où je n’osais pas mettre la main de peur de ce qui pourrait arriver, des coffres à ouvrir, et ce jusqu’à ce que je trouve suffisamment d’objets pour remplir mon sac jusqu’à la limite de l’explosion de coutures.

Je marchais pendant plusieurs heures dans les couloirs, cherchant à me repérer en fonction de la luminosité, et je fus étonné de constater que j’approchais d’une grande zone lumineuse. J’avais trouvé la sortie, et à travers ce bandeau, sans y voir, je distinguais des formes et couleurs.

Je n’étais finalement pas aveugle, mais mes yeux me jouaient des tours et la lumière m’était insupportable, je devais trouver un moyen d’y voir plus clair et de faire fonctionner mes yeux doucement au début, puis les mettre à l’épreuve.

Je retirais mon bandeau plein de sang et en reconstruisais un avec un morceau de tee-shirt déchiré.

Il fallait que je retrouve la vue à tout prix,
et pour le comment, j’avais une petite idée en tête… :)
Réponse #46 Dim 26 Nov 2006, 01:53
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
26 Novembre 2006



Enfin à l’air libre, je ne savais plus combien de temps j’étais resté dans ces maudites ruines, mais le temps m’avait semblé être une éternité. Je fouillais dans mon sac en bandoulière pour trouver ce qui me paraissait être indispensable à présent. Deux petites lentilles colorées que j’avais trouvé auparavant au détour d’un couloir, après avoir trébuché sur un os, m'être écroulé de tout mon long sur ce qui devait être une table de chevet, la réduisant à l’état de poussière.

Ce fut le tintement que firent les lentilles au sol qui attira mon attention et je les ramassais toutes deux. Et si je m’en faisais des lunettes, elles protègeraient mes yeux de la lumière du soleil et me permettrait de m’acclimater en douceur à cette lumière qui me brûlait la rétine.
Et puis il fallait l’avouer, ça m’amusait de voir le monde déformé par ces milles et une couleur.

Ce mois-ci, les ruines ne m’ont pas fait recouvrir la vue mais ouvrir les yeux. Je me sens un peu mieux qu’avant… Je me sens apaisé d’une certaine façon… Et j’ai eu la preuve indéniable qu’elle est partit et qu’elle a réussi à quitter l’île. C'est sans doute mieux ainsi. Elle n'était pas fait pour la vie sauvage de toute façon...  :|

C’est donc seul que je me mis à la recherche de mon campement, sur et certain de tomber dessus maintenant que je discernais un peu mieux mon environnement. Cela ne m’empêcha pas de me cogner à des troncs ou d’être griffé par des branches rebelles, mais dans l’ensemble mon voyage se passa convenablement.

Enfin quoi que… Il y eu tout de même cette drôle de rencontre que je fis au détour d’une colline, ce que je pris pour un ami (j’ai cru que c’était toi eko qui me faisait une blague) se révéla être autre chose. Cette forme dont je ne distinguais pas les traits discuta avec moi longuement avant de m’assommer par son discours et de me piquer mes fringues et mon arme. :/

Il eu de la chance que je ne vis pas la direction dans laquelle il disparu mes affaires sous le bras car j’avais mon arc et mes flèches à portée de main. J’eu à peine le temps de lui crier mon mécontentement qu’il m’injuria, hurlant à son tour que si j’étais pas content, j’avais cas en trouver un de pigeon moi aussi et de le piller à mon tour…
Je n’étais pas satisfait de cette réponse et décocha une flèche dans la direction de la voix. La végétation fut déchiqueté par l’explosion, mais j’entendais encore son rire au loin, j’avais du le louper cette fois ci…

Je courrais à sa poursuite quand je me pris les pieds dans une racine, et en me relevant, je le vis au dessus de moi, grand, moustachu, flou, il ricana et me lança un vulgaire caillou au visage et me disant :
« Tiens, tu l’as pas volé celui là »…
Non seulement il se fout de moi, mais en plus me voilà avec une belle bosse à présent.   :mad:

Ah d’accord, je me retrouvais en slip au milieu de la forêt avec une bosse de la taille d'un oeuf et ce caillou lisse comme seul butin de cette rencontre. Me faire piquer mes vêtements par un vieux… Quelle honte…  

Il fallait que je retourne à mon campement m'équiper quand je tomba nez à nez avec un lion. Ah la saleté de bestiole !!!
Maintenant que j’étais devenu le Maître des nounours, le soit disant roi de la forêt voulait se mesurer au challenger.
Et bien entendu, il se présente à moi quand je suis à poil.  :/

2 flèches pow-pows plus tard, la carcasse fumante de l’animal semblait bien moins impressionnante. Je récupérais tout de même la peau pour m’en faire des bottes, on ne sait jamais, l’hiver approche rapidement, il va falloir prévoir de quoi se réchauffer !

Le campement semblait bien vide à présent, des odeurs familières me sautaient aux narines et me remplissaient de nostalgie. L’endroit sentait son odeur… Cette pensée me retournait l’estomac. Penser à autre chose, je dois penser à autre chose…

J’entrepris de partir dans la forêt avec ma hache pour couper du bois et préparer un brasier pour la nuit. Au moins, je ne serais pas déranger par les créatures sauvages dans mon sommeil. Du moins c’était ce que je pensais…

Car sans parler de créatures sauvages, je n’étais pas préparer à rencontrer cet autre inconnu qui me vola ma hache… Je ne saurais dire comment il s’y est pris, les lunettes marchant moins bien la nuit… Enfin c’est pas tout a fait vrai. Disons que les couleurs se faisaient moins puissantes, mais les formes restaient tout aussi déformées et tordus. Mais ça valait toujours mieux que de ne rien y voir.

Pour en revenir à ce voleur, je n’entendis simplement que le bruit de ses pas et ne retrouva plus ma hache. Pas le peine de songer à le poursuivre dans la nuit et avec ces lunettes, je me retrouverais par terre en moins de 2.

J’hurlais alors simplement ma rage et ma colère de me faire ainsi dépouiller. Non mais sans blague, ils n’ont pas honte de s’en prendre à un infirme ? Mais ils ne perdent rien pour attendre, je connais au moins le son de la voix du premier, et le second, j’ai son odeur en mémoire. Une odeur de vieille moisissure et de pourriture. Comment il pouvait vivre comme ça, sur une île, qu’on ne me dise pas qu’il ne trouve pas d’eau pour se laver…

-   Je te retrouverais ordure !!!

* BING … Aïe *

Et voilà que je me retrouve encore une fois par terre, le front douloureux et un autre caillou tombé près de moi.

Non mais dites moi pas que c’est pas vrai cette histoire… Ils me cherchent les lanceurs de cailloux… Vous allez voir ce que vous allez voir. Je fouillais dans mon sac et posait des pièges à loups d’ici jusqu’au campement. Avec un peu de chance, il y en aura un qui se prendra le pied dedans et moi aussi je pourrais jouer au jeu de massacre avec sa tête.

Si seulement ils savaient que j’ai moi-même une belle collection de caillou au camp. Des petits, des gros, des pointus et des tranchants. J’ai même des galets ramassés sur la plage qui écorchent la peau à cause des algues séchées sur la surface et qui se sont incrustés jusqu’à faire corps avec la pierre.

Je vais charger mon sac de ces petits galets, de silex, de coquillages et d’un peu tout ce que j’ai au camp pour leur lancer au visage si je les recroise.
Je vais plus gaspiller de pow-pow pour eux, mais me battre à arme égale.

Et puis je vais aller refaire un tour dans les ruines et me rechercher des vêtements… J’ai trouvé un coin une fois où il y avait un véritable vestiaire, des vêtements de toutes sortes, mais je n’avais plus de place pour les emporter, et encore faudrait-il que je retrouve l’endroit où était cette penderie…

Je retournais donc dans le labyrinthe le lendemain…

Au bout de 3 heures d’exploration, 3 heures à éviter les mécanismes divers et variés, je ne tentais même plus de mettre la main où que ce soit pour avancer, quand ça devenais trop dangereux, je préférais faire demi tour plutôt que de risquer ma peau.

C’était du moins mon projet jusqu’à ce que je cogne dans ce qui semblait être une porte en métal… A travers les lunettes, je distinguais que cette porte renvoyait une lumière étrange… Bleu… Je discernais clairement une couleur bleue… Impossible de dire si ça provenait de la porte ou de ces verres, car une fois les lunettes enlevées, je ne voyais plus rien…:/

En cherchant la poignée, je m’aperçu que le mécanisme d’ouverture était autrement plus compliqué. Il y avait des creux et des bosses sur la porte, et je suis pris d’une envie de tenter de crocheter et d’abîmer cette serrure.

Je pris un peu de recul et décocha des flèches qui en explosant ne firent visiblement rien de plus qu’un peu de chaleur. Comme c’était beau toutes ces couleurs dansantes à travers mes binocles. Je restais là au moins une demi heure jusqu’à ce que les flammes s’éteignent. Un très joli spectacle que je vous recommande si jamais un jour vous échouez ici à votre tour !  :)

C’est alors que je sortit tout ce que j’avais sur moi et le lança sur la porte avec rage. Mes livres, mes cailloux, ma viande, mes coquillages, mon poisson, toutes mes babioles qui traînaient sous mes doigts, je les lançais sur le métal. Et une fois que je n’eu plus rien à lancer, j’entrepris de la salir et je pris chaque choses et l’appliqua sur la porte. Elle commençait à sentir bon la viande, le poisson et le savon quand j’entendis comme un cliquetis… Ce que j’avais en main rentrait parfaitement dans l’orifice et la porte s’ouvrit… Zut alors. Ce n’est pas vrai…

Je pu donc pénétrer la salle sans rien avoir sur moi. Ayant tout saccagé pour je ne sais quelle raison… Et dans cette salle, il se passa pleins de choses et je fus pris d’un immense regret d’avoir passé mes nerfs sur cette pauvre porte.

La prochaine fois, je ne me laisserais pas aller à la colère et la rage. Moi qui avais tout pour moi. Je ressortais du labyrinthe pauvre et presque sans rien. Il me restait plus qu’à rentrer au camp avec mes pauvres lunettes sur le nez, et de me remettre à récolter ce que j’avais perdu bêtement.

La rage et la colère sont mauvaises conseillères… Pour la peine, je ne partirais pas à la traque de ces voleurs, mais si par malheur ils recroisent ma route, ils auront vite fait de perdre plus que la vie.

Maintenant, je suis fatigué, mes yeux me piquent et je pense que je ferais bien d’aller me reposer si je veux un jour recouvrer complètement la vue...
Réponse #47 Ven 08 Déc 2006, 23:14
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
8 Décembre 2006




Une semaine que je suis rentré au camp et je n’ai pas arrêté de dormir dans mon hamac. Dès que je me lève, je ne vais pas bien, je ne sais pas à quoi c’est dû… J’ai chaud et souvent la tête qui tourne. En revanche, mes yeux vont un peu mieux, je n’y vois toujours pas très bien, mais la nuit est ma compagne, elle me réconforte et je me sens en meilleure forme la nuit.

Quand j’y pense, tout a commencé dans les ruines, quand en fouillant derrière ces tas de cailloux à l’aveuglette, j’ai senti cette vive piqûre sur ma main. Il ne m’a pas fallu longtemps pour me débarrasser de cette petite araignée mais je sentait bien que ma main avait dors et déjà enflée. C’était peu de temps avant que je ne tombe sur la porte bleue.

Je me souviens d’avoir rangé tout mon matériel dans mon sac, même ce tissu que je pensais m’appartenir. Avec du recul, je réalise que ce n’était pas à moi. Ces vêtements de tissus traînaient près de la porte et je les ai emporté avec moi en repartant.

Je ne les ai trouvé qu’il y a 2 jours, traînant au fond de mon sac, je me suis demandé un instant ce que c’était et surtout ce que ça faisait là. Il m’a fallu ces quelques jours de réflexion pour faire le point sur la situation.

Trouvant que ce bleu et ce rouge étaient de jolies couleurs, je me décidais à enfiler le costume et je fus aussitôt étonné de remarquer que les verres du masque avaient le même effet sur mes yeux que mes jolies lunettes de soleil. Je voyais même un peu plus distinctement mais avaient une étrange impression… L’impression que mon corps était plus léger et souple qu’à l’ordinaire.

Mon instinct ne me trompait pas, je sentais que j’étais différent. Et dès ce moment là, je fus étonné de voir à quel point j’étais agile et rapide dans ce costume. Plus aucune bête sauvage n’arrivait à m’atteindre. Et les rares qui me touchaient ne me faisait pas le moindre mal. J’étais comme invulnérable… Invincible… Immortel même…

Comment cela était il possible ? Je sais que ce que la nature donne, elle le reprend à un moment ou à un autre. Et je commençais à me demander si le prix à payer plus tard ne serait pas trop élevé. :/

Je pris donc la décision de l’enlever, mais dès que je commençais à essayer de le retirer, je ressentais au plus profond de moi une grande gène et un sentiment de détresse. C’était comme si le costume ne voulait pas que je le retire. Un costume avec une âme propre ?
Je commençais à devenir fou à nouveau…
Et si je me remettait à parler ave un caillou ou une feuille ? …

Il fallait que je trouve une explication et solution pour m’en défaire… Peut être qu’en allant me frotter aux ours, lions et autres panthères, j’arriverais à le déchirer suffisamment pour l’enlever…

- Allez, partons à la chasse !  :)
Réponse #48 Lun 25 Déc 2006, 22:42
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
25 Décembre 2006



Après plusieurs jours de chasse, il y a pas à dire... Cette combinaison est fantastique pour tout ce qui est d'éviter les coups de griffes et les crocs, mais ça ne m'aide pas à chasser et à toucher ma cible.

Les gants sont agréables à porter mais ne me permettent pas de manipuler correctement les armes. Dommage, moi qui ai pourtant un grand besoin de viandes pour ce soir. Et oui c'est ce soir la nuit de Noël et j'ai retrouvé par un grand hasard un chapeau de père Noël.

Et ça c'était bien évidement avant l'évènement magique, alors que le ciel était couvert de gros nuages gris, j'ai senti comme des petits chocs dans mon dos. Je compris aussitôt ce qui arrivait en regardant au ciel...

La trainée sombre dans le ciel et le bruit maintenant assourdissant était le signe qu'un avion tombait à nouveau dans l'archipel... Et il entraina dans sa chute la neige contenu dans les nuages au dessus de nos têtes.

Et oui il neigait, il tombait parotut de gros flocons blancs volant au vent et sentant bon le sucre... Vous vous demandez comment peut faire de la neige pour sentir le sucre, et bien c'est très simple. Cette neige n'était pas naturel. En fait ce n'était même pas de la neige.

L'avion qui s'était écrasé avait tout simplement sa soute pleine de popcorn et avais vidé son contenu au dessus de l'île sans doute dans un geste déséspéré d'alléger l'appareil. Et grâce à eux, il neigeait du popcorn au dessus d'Inaho.

Vous comprendrez donc qu'avec tout cela, j'ai construit une autre cabane de réserve où j'ai stocké un maximum de ces petites sucreries...

On verra plus tard pour la viande, ce soir c'est popcorn au coin du feu.  :P
Réponse #49 Dim 31 Déc 2006, 17:41
PhilouZ
# Mettre ici le titre #
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 4949


Quand on est incompétent, faut savoir s'entourer !


WWW
Journalisée
31 Décembre 2006



Décidément, cette île me jouera mille et un tour...
Le sor du 31 décembre, alors que j'observais les étoiles, je fu étonné de voir briller haut dans le ciel une étoile multicolore.

Me levant pour l'observer avec plus d'attention, je réalisais que l'étoile grossissait à vue d'oeil, grossissait au point de devenir énorme.

Que pouvais il se passer, allait elle exploser dans le ciel ?

Ce n'est qu'en entendant le bruit de fusion et de vitesse que je compris ce qu ise passait. Un émtore ou une météorite tombait du ciel et se dirigeait droit vers l'île, pour ne pas dire droit sur moi.

Pris de peur, je commençait à courrir le plus vite possible pour aller me réfugier dans les ruines, mais je n'eu malheureusement pas le temps d'y arriver.

La pierre des étoiles tomba non loin de moi et l'onde de choc me fit tomber par terre.
Le caillou était tombé juste devant moi, lancant ses eclats argents en tout sens.

Mon dernier souvenir fut une grande douleur dans tout mes membres, comme si j'étais transpercé par des milliers d'aiguilles éfilées.

A mon réveil, mon corps tout entier était rcouvert d'une fine couche de métal apparement indestructible, enfin c'est ce que j'en conclus quand une flèche pow-pow explosa malencontreusement juste devant moi, soufflant les arbres aux alentours et me laissant seul, debout au milieu du cratère fumant.

On aura vraiment tout vu !  :D
Pages: [1] 2   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP SMF 2.0 | SMF © 2011, Simple Machines XHTML 1.0 valide ! CSS valide !