Le jeu 650 km

650km : Le Forum
Mar 17 Juil 2018, 19:24 *
Bienvenue. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
News du 22/06/2018
Avis à tous les survivants!

Suite à la discussion avec la communauté de 650km.com, Angelstar (le créateur du jeu), a décider d’aller de l’avant et d’engager toutes ses forces dans une toute nouvelle version du jeu!
Cela signifie que pour que ce nouveau projet avance correctement, le jeu en ligne vas s’arrêter courant septembre.
L’équipe de développement, votre modérateur préféré (bigbug001) et notre community manageuse sera là pour répondre à vos questions, vous montrer les avancées du jeu (qui ne sera pas un jeu web!) et plein d’autres discussions très interessantes! Ou pas :)
C'est donc pour ça que l'on vous fait cette proposition : Échouez-vous avec nous dans notre nouveau canal discord dédié à 650km!
Cliquez sur le lien suivant et rejoignez-nous! https://discord.gg/SqxZ6HX


Une question sur le jeu ? Consultez le :
Merci de consulter les Règles du Forum avant toute participation.
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Discussion: [Journal] A l'état sauvage  (Lu 6766 fois)
Mer 31 Oct 2007, 10:20
tigroo
Mokonaka
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 131


Tigroo



Journalisée


"Ta famille, ta belle et grande maison, ta voiture, ton boulot pour lequel tu as tout sacrifié et ton poste haut placé... Tout est désormais poussière pour toi..."

Ces mots sonnèrent le réveil d'Harry et le tirèrent d'un mauvais rêve un matin d'octobre. Harry est un jeune homme modèle, à qui tout réussi, c'est une force de la nature qui lui a valu de se retrouver à 25 ans à la vice-présidence d'une grande marque de distribution en nutrition. Bien sûr il commença sa vie comme simple magasinier à stocker boîtes de barres de céréales et autres dans un établissement, mais grâce à sa volonté hors norme et son ambition, il a obtenu sa précosse et présente place dans cette même société.

La célèbre barre de céréales de la société d'Harry! "Noisetoko, la barre qui met votre appétit KO!"

Les matinées d'ordinaire assez chaudes en cette période de l'année lui paressèrent soudainement froides et moroses. Reprenant ses esprits, il s'aperçut alors d'où venait cette froideur: son T-shirt trempé de sueur avait refroidi et lui pétrifié le corps. De sa bonne humeur inhabituelle, il se leva du bon pied (telle était sa coutume), prit un petit-déjeuner rapide, une douche tiède et s'habilla.

Harry prit la peine de griffonner un mot destiné à sa fille et à sa femme, sur une enveloppe décachetée. Il y tenait, faire le maximum pour palier à ses absences répétées et à ses devoirs de père de famille. D'ordinaire plus court, il prit cette fois le temps de recouvrir toute l'enveloppe de doux mots pour Mary sa femme et Julia sa petite fille de 7 ans.

"Je t'aime, on sera bientôt au calme maintenant, courage."
"Ma puce je sais que tu vas le réussir haut la main ce contrôle de maths!"

Harry saisit son attaché-case d'un geste décidé en vigoureux et se dirigea vers l'entrée en faisant sauter ses clés de voiture au rythme de ses pas.

Le quartier paisible d'Harry, qui risque bien de lui manquer...

Un dernier regard vers sa demeure, acquise 6 mois avant dans la banlieue verdoyante de Solilane Road, puis il disparu à l'angle de la rue à bord de sa Bentley grise, direction l'aéroport de Kingsley, oui, pour le travail, un dimanche d'octobre.

[To be continued]
« Dernière édition: Lun 10 Déc 2007, 18:55 par Lline »
Rejoignez la secte de la Touillette à Café ! Adhésion: 3 filtres, 5 gobelets et 100g de kawa !
Faites un geste
Le casse-briques, c'est géant
Réponse #1 Mer 31 Oct 2007, 15:33
tigroo
Mokonaka
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 131


Tigroo



Journalisée


8h17, Harry est en avance au terminal D où il doit prendre son vol long-courrier de la McAlister Airlines à 10h00 en direction des États-Unis. Harry a l'habitude de ces trajets Royaume-uni/États-Unis, depuis qu'il exerce ses fonctions, il ne cesse de vanter les mérites de son entreprise à travers le monde.

Embarquement immédiat!

En attendant l'embarquement, il se dirige vers le duty-free du terminal pour acheter quelques quotidiens et un grand gobelet plein de caféine pour tenir le coup. Harry prend la peine de s'installer sur une des longues lignées de sièges assez vides. Le vide, ça lui fait du bien, il aime avoir parfois des moments de solitudes, pour se vider la tête. Il pense à sa fille qui lui a dit hier qu'elle voulait un poney pour noël et s'en veut un peu de s'être fâché car elle insistait trop à son goût. Résultat la petite est partie se coucher sans lui dire au revoir... il remonta pour frapper à la porte de sa fille, hésita quelques secondes et ouvris la porte. C'est là que le vide s'ouvrit sous ses pieds! Emporté par une dépression insurmontable, il tomba inexorablement dans ce vide, un vide d'un bleu pur et uniforme jusqu'à heurter après une longue chute, quelque chose d'invisible.

"Ahhhhh! Ahhhhh.."

Harry, sur son postérieur et avec un journal sur la tête, regarda avec une certaine incrédulité les quelques voyageurs qui le scrutait du coin de l'oeil. Un vieillard du nom de Buck (C'est ce qu'Harry déduisis du badge qu'il portait sur sa veste rongée par les mites)s'approcha de lui:

"Ça va m'sieur?"
"O..Oui..Oui, merci"

Le vieillard grogna des jurons incompréhensibles en passant sa serpillière pour lavé le sol souillé par le café renversé. Harry avec un grand étonnement, se demandait comment il avait pu s'assoupir de la sorte et se retrouver à terre. Quoiqu'il en soit il se dirigea vers les sanitaires pour essayer en vain de nettoyer sa chemise aussi souillée que le sol.

"Oh non quel idiot! Pourquoi je me suis endormi, quel abruti! Pourquoi est-ce q.."

Harry s'interrompit en levant la tête. Il avait le regard mêlé d'horreur et de panique fixé sur le reflet du miroir.

"Noooooooooooonnnnnn, pas çaaaaaa..."

[To be Continued]
« Dernière édition: Dim 11 Nov 2007, 15:17 par tigroo »
Rejoignez la secte de la Touillette à Café ! Adhésion: 3 filtres, 5 gobelets et 100g de kawa !
Faites un geste
Le casse-briques, c'est géant
Réponse #2 Ven 02 Nov 2007, 12:08
tigroo
Mokonaka
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 131


Tigroo



Journalisée


"Nonnnnnnnnnnn!" Harry resta pétrifié jusqu'à en perdre sa respiration.

Lui qui n'avait jamais connu ça, se retrouva malgré lui dans cette fâcheuse situation...
Dans le reflet du miroir des sanitaires, il vit l'horloge, elle indiquait 13hoo... Il fallu quelque secondes à Harry pour se rendre compte qu'avec l'effet miroir les aiguilles étaient inversées.

L'heure fatale...

11hoo, c'est quand même trop tard. Jamais de sa vie Harry n'avait raté un train, un avion ni quoi que ce soit, il avait ce sentiment au fond de lui d'un enfant qui allait se faire gronder par ses parents en rentrant.
Qu'à cela ne tienne, il couru à son embarquement, en traînant sa valisette derrière lui, le souffle haletant en se disant "Fais le sinon pas de vol avant demain!"
Harry arriva à l'embarquement avec billet en main:

"Désolé monsieur, l'avion va quitter la piste d'un instant à l'autre"
"mais...S'il vous plaît!"
"Désolé." Fît la non moins charmante hôtesse d'un ton sans réponse.
"Mer** pfffff" se résigna Harry en se tournant vers les sièges à nouveau, abattu..

Le hall presque désert était calme, seul le bruit lointain d'un moteur le perturbait, ce bruit s'approchait...

"Hé...Héééé, toi! Oui toi..."
"Oui?!" Balbutia Harry.
"Monte et vite y'a encore une chance"
"O...Ok" répliqua Harry hésitant mais ne sachant plus quoi faire, il monta à bord de la voiturette de golf que conduisait Buck, le manutentionnaire de l'aéroport.

"Direction piste 9!" Dit-il en appuyant sur l'accélérateur de sa voiturette qui envoya Harry se coller malgré lui au fond de son siège.

"J'appelle tour de contrôle RSR34, ici Buck, j'ai oublié une clé près du vol de 10h3o. Besoin d'une intervention rapide" Intervient Buck à l'aide de son talkie walkie.
"Vas y Buck, c'est Dean, la voie est libre, le pilote vérifie quelques paramètres, c'est un jeunot, hahaha  ;)" L'interlocuteur s'étouffa de rire puis éteignit son talkie Walkie.

La sauveuse...

5 petites minutes plus tard, dévalant la piste avec toute l'allure que pouvait avoir cette voiturette, Harry descendit et avant même qu'il puisse ouvrir la bouche:

"Monte il reste peu de temps, ne me remercie pas, non, vraiment pas.."
"Euh..bah.J'vous revaudrez ça...Buck"

Buck s'en alla s'en rien ajouter. Harry se hâta d'entrer dans l'avion et se fît sermonner par une hôtesse sous prétexte qu'il était encore debout.
Il s'avança vers sa place, pris 3 somnifère au lieu du seul habituel, s'écroula de son plein gré sur son siège n°15 et il lui fallu à peine 5 minutes pour s'endormir... et faire le même rêve que la nuit dernière, suivi de la chute, la même qu'il rêva dans le hall du terminal..
Cette chute interminable et ce bleu, uniforme, beau et menaçant à la fois...

Mais cette fois, il avait les yeux ouverts, le bleu était moins uniforme que son rêve mais était là, conscient, il lui fallu quelques instants pour bouger ses membres et toucher une matière granuleuse à ses côtés: du sable, tout autour. au loin, des débris fumants, un corps qui lui semblait inanimé. Il resta allongé sur le sable avec cette simple vision.

Harry compris qu'il était là, à la suite du crash de son avion et pendant un instant la satisfaction d'être encore en vie après ça lui traversa l'esprit, seulement un instant. En effet, en tournant la tête de l'autre sens une toute autre vision s'offrait à lui...

[To be continued]
« Dernière édition: Dim 11 Nov 2007, 14:55 par tigroo »
Rejoignez la secte de la Touillette à Café ! Adhésion: 3 filtres, 5 gobelets et 100g de kawa !
Faites un geste
Le casse-briques, c'est géant
Réponse #3 Ven 02 Nov 2007, 16:02
tigroo
Mokonaka
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 131


Tigroo



Journalisée


Sa nuque le picotait douloureusement, tout comme quelques-unes de ses côtes qui étaient probablement fêlées voire cassées comme lors du fameux match de football de sa vie gagné 1-0 face à la réserve du FC Darlington. Bref, la douleur l'importait peu, seule ce qu'il voyait semblait gagner entièrement son attention.

De l'autre côté de la plage, s'étendait l'océan bleu nuit qui était le reflet du ciel devenu noirâtre à l'horizon, alors qu'il était encore bleu au-dessus de sa tête. Des grondements de l'orage se mêlèrent à ce qui semblait être le vent fort et doux qui s'immisçait dans les feuillages des arbres voisins. Une vision apocalyptique lorsque des éclairs arrachèrent de courts instants ce voile de ténèbres. Mais la vue de quelque chose d'encore plus d'effrayant se déroulait sous ses yeux: à quelques mètres de lui, jonchait sur le sol un corps d'homme allongé comme lui, sa silhouette paraissait floue à Harry à cause du choc mais cette silhouette lui suggéra qu'il était en train de respirer, de plus en plus vite.

Une menace plane sur Harry

"Hé..." fît Harry en ouvrant fébrilement la bouche. Chaque effort était pénible pour lui...

La respiration de l'homme était de plus en plus saccadée, jusqu'à s'arrêter soudainement..

"Hé,hé..monsieur...répondez..s'il vous..."

Harry l'avait compris, l'homme était mort, sous ses yeux, impuissant. Cette vue mêlée d'horreur et de peur donna à Harry une force inespérée pour ramper jusque sous un rocher à la lisière de la forêt exotique qui bordait la plage. Le souffle emprunté, il se mit en position du foetus et n'avait qu'une envie à présent: s'endormir et sortir de ce cauchemar.

Echouer ici ou mourir...

Le ciel était à présent au dessus de sa tête et les grosses gouttes commencèrent à tomber. Harry lui s'était à nouveau assoupi, pour la 3ème fois de la journée... Après avoir compris qu'il allait devoir retourner à ce qu'il n'a jamais été, à l'état sauvage.

[To be continued...]
« Dernière édition: Dim 11 Nov 2007, 14:56 par tigroo »
Rejoignez la secte de la Touillette à Café ! Adhésion: 3 filtres, 5 gobelets et 100g de kawa !
Faites un geste
Le casse-briques, c'est géant
Réponse #4 Ven 02 Nov 2007, 19:53
tigroo
Mokonaka
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 131


Tigroo



Journalisée


C'était le lever du soleil, Harry avait dormi de nombreuses heures durant et avait récupérer pas mal d'énergie. En un éclair il se remémora les évènements de la veille, se secoua le visage et les grosses gouttes de pluies qui perlées sur son visage tombèrent sur le sable déjà chaud.
Le soleil était revenu est brillé assez haut dans le ciel et le vent était tombé mais quelque chose clochait: Pourquoi était-il seul? Où était la cinquantaine de passagers plus l'équipage de l'avion? Autant de questions même deux fois plus lui tortillait l'esprit. Mais autre chose le faisait tortiller: son estomac!

"Il se fait faim sur cette île! j'ai 2 barres de céréales, en attendant les secours, faut relativiser..halala"

Une fois son bien grêle festin terminé, son regard se posa sur le corps de l'homme plus loin sur la plage, puis se leva et se pinça les lèvres.

"Hé merde.." dit-il en se dirigeant vers le corps inerte.

Il fouilla la poche intérieure de sa veste pour y déloger un portefeuille et un couteau suisse, ce dernier qu'il mit machinalement dans la poche de son pantalon.

"James McBrain... J'aurais bien voulu t'aider...Désolé..." balbutia Harry d'un ton monocorde.

Il se souvînt également avoir bousculé cette homme en se faufilant à sa place lors de sa montée inespérée dans l'engin et du regard hautain de ce dernier.

"Si j'avais su..."

A l'aide d'un bout de bois, Harry creusa pendant plus d'une heure un trou, une tombe pour y déposer le corps et le recouvrir. Avec 2 bâtons et un lacet de chaussure, il construisis une croix et grava avec le couteau suisse "McBrain 1965-2007"

"A toi mon vieux!" Célébra sobrement Harry en levant une liqueur provenant de l'avion et la descendit aussi vite.

"Pouahhh! C'est rude, j'ai pas l'habitude, maintenant au boulot, si je dois passer encore une nuit ici, ce sera sous un toit!"

En parcourant les sous-bois, il rassembla multitudes de morceaux de bois et d'énormes feuilles vertes résistantes, ainsi que quelques mangues, bananes vertes et ce qui ressemblait à des figues. Puis il parti à la recherche de quelque chose qui l'aiderait à assembler ces choses inutiles séparement. En contournant les rochers au bout de la crique, il découvrit une autre partie de la plage et surtout une surprise de taille...

[To be continued]
« Dernière édition: Dim 11 Nov 2007, 14:58 par tigroo »
Rejoignez la secte de la Touillette à Café ! Adhésion: 3 filtres, 5 gobelets et 100g de kawa !
Faites un geste
Le casse-briques, c'est géant
Réponse #5 Lun 05 Nov 2007, 11:48
tigroo
Mokonaka
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 131


Tigroo



Journalisée


"L'avion!!" S'écria Harry en se précipitant vers l'épave encore fumante.

En effet, sur la plage se tenait l'avion, ou plutôt plusieurs morceaux de fuselage qui jonchaient sur le sol.
Il se dirigea vers le plus grand avec un pas à la fois pressé et retenu car il savait ce qu'il allait trouver et sa peur se réalisa: une fois arrivé, il vît plusieurs cadavres encore attaché dans la carcasse avec des visages sans expression. Les masques à oxygène pendaient encore et balançaient au gré du vent. Il reconnu également sa place, où la ceinture pendait comme son siège voisin.

Ce qui reste du vol d'Harry

Malgré cette découverte macabre, quelque chose de plus intéressant retînt l'attention d'Harry: depuis la place à côté de la sienne, des pas ensanglantés se dirigeaient vers la plage, formant ensuite des traces ovales dans le sable pour disparaître dans la jungle... Il n'était plus seul! Sans plus attendre il courra vers la jungle avec ses côtes lui faisant mal, s'arrêta à quelques mètres à l'intérieur de l'immense jungle tropicale et s'écria:

"Héhooooo! Y'a quelqu'un? Ses cris lui revinrent en échos sourd.
Ouhouuuuu! Je suis à l'épave, vous n'êtes pas seul! Insista Harry.
Héhoooooo...Zut pas de réponse"

Déçu ne n'avoir trouvé personne, il retourna au fuselage et se raidit d'un coup, car au bout du fuselage se dressait une forme sombre, assez petite, animale... La chose sentit la présence d'Harry et le fixait maintenant avec ses deux yeux verts, ronds  comme des billes. Harry saisit un morceau de métal pointu pour parer à une éventuelle attaque, la peur l'envahissait, il se sentait seul, la bête avançait à présent...
Une forme qui semblait être la queue de l'animal se balançait, l'animal arrivait bientôt à la lumière du jour...
Harry lâcha son semblant d'arme, recula d'un pas et trébucha sur une pierre qui le fît tomber le postérieur le premier, l'animal se rua sur lui!

"Schlurppppp! Slap, slap, slap"
"Un chien! Pffff tu m'a fait une sacrée peur toi, idiot!
L'animal jappait d'un air ahuri et continuait de lécher Harry à la tempe.
Ça va, ça va, merci l'ami mais j'ai pris ma douche ce matin...Enfin hier matin. Nous voilà à deux donc! Tu as un médaillon... NANAKI... Moi c'est Harry, oui enchanté aussi...
"Ouaf! Ouaf" aboya le jeune berger allemand qui semblait l'avoir compris.
"Qu'est ce que tu fouillais là dedans? demanda Harry en regardant de plus près l'endroit où se trouvait le chien.
Ahhh je vois! Des croquettes! T'en as de la chance, tiens!"
Harry posa le contenu de la boîte au pied du chien qui se régala toujours en balançant la queue.
Voyons ce qui va m'intéresser..."

Le nouveau compagnon rescapé d'Harry: Nanaki!

Pendant plusieurs heures, Harry s'attela à trouver autant de vivres et d'objets que nécessaire, toujours dans l'espoir de voir bientôt arriver les secours. En attendant il s'installa dans un morceau de fuselage à quelques mètres dans la jungle, sous de hauts arbres, un fuselage de la taille d'un petit appartement, avec des hublots encore intactset quelques sièges siglés au nom de la compagnie.
Ses trouvailles furent diverses et variées, parmis lesquelles: D'innombrables boissons alcoolisées ou non, des barres céréalières, des lingettes bébés, des nécessaires de toilettes, ciseaux, couteaux, fourchettes, vêtements, chaussures, pharmacie de secours, couverture, câbles électriques et bien d'autres.
Il avait fait littéralement  le ménage dans l'avion, mis à part les cadavres et avait même réussi à collecter du kérozen dans des bouteilles vides qui l'aiderait à faire son premier feu mais aussi brûler les restes de l'avion...

Harry se mit à aménager son petit chez lui loin de chez lui avec Nanaki roupillant sur un siège qui lui, était bien loin de se soucier de quoique ce soit d'autre...

[To be continued...]
« Dernière édition: Dim 11 Nov 2007, 14:59 par tigroo »
Rejoignez la secte de la Touillette à Café ! Adhésion: 3 filtres, 5 gobelets et 100g de kawa !
Faites un geste
Le casse-briques, c'est géant
Réponse #6 Ven 09 Nov 2007, 09:53
tigroo
Mokonaka
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 131


Tigroo



Journalisée


Il fût arrivé la tombée de la nuit quand Harry eût finit son habitation qui, malgré sa précarité, ressemblait davantage à une paillotte moderne avec un mélange d'acier, de hublot et de végétaux. Il avait barricadé l'arrière du fuselage qui donnait sur la jungle et avait fait de même à l'avant en prenant soin de laisser l'espace pour former une ouverture, qu'il orna de ficelles avec coquillages et cailloux pour former des rideaux de porte!

A l'intérieur, était disposé 2 sièges au préalablement démontés autour d'un gros bidon où s'animait un feu doux et dont les flammes s'échappaient par un trou formé au plafond et recouvert par un chapeau en cas de pluie. De l'autre côté, un lit fait également avec des sièges rabattus et recouverts de plusieurs couches de couvertures pour le confort. A côté s'entassaient toutes sortes de babioles avec plus ou moins d'importance, de la trousse de secours à la boule de bowling en passant par une voiture télécommandée. Il avait même prit le temps de confectionner des rideaux en tissus déchirés aux  hublots et un nid douillet pour nannaki qui ne s'était pas fait prier pour s'y lover confortablement au coin du feu  :love:.

Bon feu de bois = Chaud repas

Harry avait bien travaillé mais il lui manquait des choses à manger autres que barres de céréales et sandwiches qui commençaient à avoir un peu chaud. Armé d'un bâton il arpenta la plage pour collecter quelques énormes crabes comme il n'en avait jamais vu, des coquillages de toutes sortes et en tombant d'un rocher glissant, planta avec son bâton un poisson exotique à la chair rose et tendre. De retour à la lisière de la forêt, il avait collecté également quelques fruits pour compléter ce qui allait être un joyeux festin!

Toi et tes potes mon Coco, vous n'allez pas faire long feu!

Au campement, Harry raviva le feu et fit bouillir dans une bassine de métal, 3 des 10 crabes attrapés au dessus du feu sous le regard appréciateur et envieux de Nannaki le berger allemand. Il avait également ouvert une valise en coque de plastique dure en deux et la mis dans un trou de 50 centimètres dans le sable, rempli la valise d'eau de mer et y déposa le reste des crabes qui étaient à présent emprisonnés.
Harry se délecta des chairs de crabe avec les doigts et dégusta avec vigueur le poisson pêché par chance jusqu'à en sucer les arrêtes. Nannaki eût le droit à un crabe également ce qui le contenta grandement. Il ne voyait toujours pas de secouristes arriver ou de survivants mais ce qui était sûr, c'est qu'il était prêt à survivre avec comme seule idée, retrouver sa famille.

Une fois la nuit totalement tombée, Harry reput et épuisé, tomba sur son lit et plongea dans ses rêves...

"Tout n'est que pousière à présent... Tout!"

Une voix familière et glaciale était revenue hanter son sommeil...

[To be continued...]

N'hésitez pas à laisser vos commentaires et réactions, merci beaucoup :-[ Histoire de voir si je suis suivi  :-X
« Dernière édition: Dim 11 Nov 2007, 15:00 par tigroo »
Rejoignez la secte de la Touillette à Café ! Adhésion: 3 filtres, 5 gobelets et 100g de kawa !
Faites un geste
Le casse-briques, c'est géant
Réponse #7 Sam 10 Nov 2007, 19:59
tigroo
Mokonaka
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 131


Tigroo



Journalisée


Au beau matin, sous un soleil radieux qui pointait son nez, Harry se réveilla la bouche sèche, un peu perturbé par la voix de cette nuit.
« Elle paraissait si…réelle, cette voix, elle venait de… » Son regard se posa sur le fond du fuselage, là où il avait barricadé le trou vers la forêt tropicale.
- Étrange »
Il se leva et sortit dehors, en t-shirt et caleçon, se frotta les yeux et vit au loin sur la plage Nanaki qui courrait vers lui avec quelque chose dans la gueule qui l'empêchait d'aboyer. Ce fût seulement lorsqu'il arriva à quelques mètres de lui, que Harry s'aperçut qu'il s'agissait d'un gros lapin marron, que déposait à présent Nanaki aux pieds de son nouveau maître tout en s'asseyant.
- Mon dieu ! Toi je t'adore tu le sais ? Dit Harry réjouit.
« Ouaf, Ouaaaaf » Aboya Nannaki en tendant sa patte ensablée avec répétition.

Si Harry avait eu le don d'apprendre le langage canin, ce dernier aurait juré que le chien lui avait dit « Oui je sais, on me le dit souvent ».
Après avoir remercier Nannaki en le nourrissant copieusement de chair de crabe de la veille et de mollusques, Harry prit un bain de mer qui eut le don de l'agacer (Les vagues salées dans la bouche ce n'est pas terrible), s'habilla et se dirigea vers la forêt tropicale en quête de nouveauté. Au bout d'une dizaine de mètre, il marcha dans ce qui semblait être une flaque d'eau. En regardant plus près il vît un mince filet d'eau provenant de sa droite jusqu’au-delà des fourrages. En écartant les branches et marchant quelques mètres une vision idyllique s'offrait à ses yeux : devant lui s'étendait un plan d'eau de la taille d'une petite piscine, surmontée de gros rochers gris couverts de mousse. En s'avançant davantage, une eau claire et limpide coulait des rochers. Une porta à sa bouche de l'eau du creux de sa main : un bonheur, fraîche à souhait!
Cependant, un imprévu allait perturber ce moment de plaisir. En effet, tel un boulet de canon, Nanaki fonça droit dans l'eau entraînant Harry malgré lui.
« Splashhhhh » 

Nanaki nage dans le Bonheur

Émergeant de la source Harry cracha filet d'eau à la manière de Manneken Pis mais par la bouche cela dit… Nanaki nageait en rond autour de Harry en poussant des aboiements sonores.
« Au moins on peut pas dire que je ne me suis pas lavé aujourd'hui » dit-il avec une pointe de bonne humeur.
Avec cette bonne découverte à son profit, Harry construisit le jour même une mini réserve d'eau avec du bois et une bâche pour son campement et le reste de la journée son caractère maniaque lui ordonnait de finir de ranger  le reste de son campement. Il dessina même une esquisse de son campement avec ses piètres talents de dessinateur sur une feuille tiré d'une de ses publicités. L'avantage d'être échoué ici, se disait-il,  c'est que le temps n'a plus d'importance, on fait ce que l'on veut et surtout ce que l'on peut, mais la solitude commençait à peser malgré la présence franchement détectable de Nanaki…

L'esquisse rapide du campement de Harry, par Harry




« Dernière édition: Dim 11 Nov 2007, 15:02 par tigroo »
Rejoignez la secte de la Touillette à Café ! Adhésion: 3 filtres, 5 gobelets et 100g de kawa !
Faites un geste
Le casse-briques, c'est géant
Réponse #8 Dim 11 Nov 2007, 15:16
tigroo
Mokonaka
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 131


Tigroo



Journalisée


Tout simplement: MERCI  ;)
Merci tout d'abord d'être quelques dizaines à avoir jeté un coup d'oeil ou à suivre cette "Story", "Nouvelle" ou "Journal", c'est comme vous voulez.

Et ce matin, surprise, je vois mes écritures primées d'un "épinglage" en "Nouvelle du mois"!
Merci à ceux qui m'ont accordé leur vote ce qui me motive à continuer et aussi à reprendre une activité que je pratiquais plus: l'écriture. Certes, c'est dur de se "remettre" à la langue française écrite mais ça fait un bien fou, surtout quand il s'agit de débrider son imagination pour essayer de faire frémir et palpiter les lecteurs.

Bref, cela me fait bien plaisir et j'espère vous le rendre dans les prochains chapitres où il se passera pleins de choses et de rebondissements: Promis!  ;)

En attendant, j'ai effectué un embellissement du titre et des chapitres, j'essayerais également d'apporter de temps à autre des croquis faits par mes soins (comme dans le dernier chapitre: l'habitat de Harry), histoire de vous mettre un peu plus dans l'ambiance  ;) Et aussi un effort visuel dans les (mono)dialogues.

Encore merci et à bientôt dans le chapitre IX.
Rejoignez la secte de la Touillette à Café ! Adhésion: 3 filtres, 5 gobelets et 100g de kawa !
Faites un geste
Le casse-briques, c'est géant
Réponse #9 Lun 12 Nov 2007, 11:36
tigroo
Mokonaka
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 131


Tigroo



Journalisée



Sept. C'est le nombre de jour qu’Harry avait déjà passé sur son île on ne peut plus déserte, en compagnie du jeune Nanaki le fidèle et serviable berger allemand. Tous deux avaient pris leurs habitudes à présent et on ne pouvait pas dire que c'était inefficace: Nanaki apportait de temps à autre un bon lapin dans sa gueule ou encore mieux de bons lièvres bien graissés, Harry s'affairait à apporter chaque jour une bonne réserve d'eau de source dont une partie servait à se laver et l'autre pour boire ou pour cuire des aliments. Il s'était même payer le luxe de réaliser une douche moderne, en construisant une cabine en bois, surmontée d'un demi-bidon en métal couvert de tôle. Sous le soleil de plomb (temps quasi habituel) les tôles chauffaient facilement l'eau par le phénomène de rayonnement, ce qui permettait à Harry d'avoir de l'eau chaude! Rien de tel pour lui remonter un peu le moral!

Brave animal. Qui connaîtra le même sort que ses amis les crabes.

Ce jour là, tandis que Nanaki était en vadrouille pour la énième fois, Harry prit comme à son habitude le court trajet pour se rendre à la source avec ses bidons vides. Il se pencha pour remplir ses récipients tout en sifflant et balayant du regard les alentours quand quelque chose lui retînt l'attention. Plus loin sur le bord de l'étendue d'eau, jonchait une sorte de tissu sale qu’Harry alla immédiatement identifier. Il s'agissait d'une sorte de robe, blanche à l'origine sans doute, mais souillée par la terre et les végétaux.

« Ce n'était pas là hier ! » S’exclama-t-il.

Deux mètres plus loin, une autre guenille, un t-shirt sans doute, baignant à moitié dans l'eau. Ramassant le t-shirt pour l'examiner il vît des tâches de sang sur le vêtement mais aussi un mouvement dans l'eau, non en réalité c'était un reflet. Un reflet représentant deux personnes : Harry et une forme humaine troublée par l'ombre des arbres brandissant un bâton. En une fraction de seconde, le cœur battant à tout rompre, Harry fît volte face et s'arrêta net.

« Aidez…Moi….Aidez…S’il…Vous...Plaît »

C'était une femme, assez jeune, qui peinait à rester debout, elle se tenait fermement le bras enroulé dans une écharpe ensanglantée. Il était difficile de définir la couleur de ses cheveux tellement ces derniers étaient crasseux et parsemés d'herbe, son teint était pâle, ses yeux à moitié fermés, sa peau froide et tremblante. Le bâton qu'elle tenait fébrilement ne menaçait pas Harry en réalité, mais lui servait apparemment  à se déplacer. Dans un bref susurrement inaudible, la jeune femme tourna de l’œil et s'écroula aux pieds d’Harry.

« Héééé, relevez-vous, madame, vous m'entendez ?! » S'écria Harry prit de panique.

La chute avait découvert la grave blessure que portait la femme sur le bras gauche, des sortes de morsures et diverses griffes. Après quelques secondes d'hésitation, il souleva la femme et la mit sur son épaule, direction le campement.

Une ombre s’abat sur Harry.

A bout de souffle, Harry parvînt à poser délicatement la blesse sur son lit en prenant soin d’écarter son bras blessé et recouvra le reste du corps tressaillant de pas moins de trois couverture. Après avoir partiellement nettoyé la plaie et appliqué un tissu imbibé d'eau chaude sur le front de l'inconnue, celle-ci se réveilla pendant un instant au grand bonheur d’Harry pour lui murmurait à l'oreille :

« Je ne l'ai pas vu… Il m'a attaqué…Par derrière
« Qui ça ? Qui ?
- Faîtes attention…Il est ici…Il rôde
- Qui est ici ? Il y a quelqu'un d'autre ? Où ça ? »

Et sans répondre à Harry elle rajouta ces mots avant de replonger dans son sommeil forcé :

-Tout… Tout n'est que poussière maintenant… Pour nous… »

[To be continued]
« Dernière édition: Lun 12 Nov 2007, 14:57 par tigroo »
Rejoignez la secte de la Touillette à Café ! Adhésion: 3 filtres, 5 gobelets et 100g de kawa !
Faites un geste
Le casse-briques, c'est géant
Réponse #10 Mer 14 Nov 2007, 14:27
tigroo
Mokonaka
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 131


Tigroo



Journalisée



La matinée fût spéciale pour Harry avec la découverte de cette mystérieuse jeune femme à la source.  Dans son campement, il pansait les plaies de l'inconnue, qui étaient bien propres à présent grâce à la biseptine et aux compresses d'une des trousses de premiers secours. La blessure avait l'air moins grave que prévue mais toujours impressionnante et ce n'est que lorsque Harry tenta de faire boire de l'eau à l'inconnue qu'elle se réveilla, dans l'après midi.

« Du calme mademoiselle, tout va bien, vous êtes en sécurité ici. Rassura Harry en lui tapotant la main.
« Où suis-je ? Demanda-t-elle fébrilement.
- Disons… Chez moi en quelque sorte. Vous êtes resté allongée quelques heures et j’dois dire, vous avez meilleure mine. Et… Quel est votre nom ?
- Anna. Anna Wallcott. Et vous ?
- Harry, dit-il sobrement.
- D'accord. Harry ?
- Oui ?
- Merci beaucoup et… Tutoies moi si tu veux bien !
- Euh oui si vou.. Si tu veux ! En attendant je vais aller chercher de quoi prendre un bon repas  pour nous remettre de nos émotions, enfin surtout toi j'imagine. Je vais pas te fatiguer avec mes questions, pas maintenant. A tout à l'heure ! »
-  A tout à l'heure Harry et  encore merci. »


Un bien on ne peut plus utile sur une île déserte...

Harry sortit du fuselage l'esprit plus tranquille, il avait secouru cette jeune femme Anna mais surtout c'était la première fois qu'il revoyait et parlait à un humain en sept jours. Le dernier était le pauvre James McBrain mort sous ses yeux sur la plage lors de son réveil. Et en parlant de vivant Harry vît Nanaki rentrer au campement, toujours aussi bondissant et avec un 3ème gibier en  7 jours. C'est alors qu'il mît le fruit de la chasse dans une valise "garde-manger" et qu'il alla jusqu'à la lisière de la jungle accompagné de Nanaki, pour  que ce dernier ne réveille pas Anna.

Dans cette excursion, Harry alla remplir un gros bidon d'eau, trouva encore quelques fruits, cueillit quelques fleurs sauvages, des champignons et buta sur son chemin sur ce qui semblait être un Talkie-walkie muni d'une grosse antenne. Immédiatement il pensa que lors du crash « heureux » de l'avion, de nombreux objets volèrent à quelques centaines de mètres voir plus. Le talkie-walkie ne fonctionnait pas mais il le prit quand même au cas ou 
En rentrant au bout de 2 heures au fuselage, Harry alla immédiatement voir Anna en se souciant de son état de santé et à sa grande surprise, celle-ci se tenait devant la marmite improvisée remplie d'eau sur le  feu, une grande cuillère taillée dans du bois à la main et un large sourire jusqu'aux oreilles. Sa mine était encore meilleure, son teint était passé de blanc à légèrement hélé, habillée de nouveaux vêtements. Seuls ses cheveux étaient quelques peu en période de guerre.

"Ah! Te voilà! Comme tu le vois je suis sur pieds, un peu groguie mais sur pieds. Je me suis permis de refaire un feu et d'y mettre ta marmite et j'ai aussi pris quelques vêtements… dit Anna sur un air gêné.
"Oh! Mais t'as bien fait, fais comme chez toi Anna. Que dirais-tu d'aller prendre une douche derrière pendant que je fais à manger ? Lapin sauce champignon ça te va ? Et tiens y’a même du shampooing, j'ai tout trié.
- Une douche ici? Du lapin? Bien…Euh…Parfait.  Répondit Anna surprise de toutes ces attentions avec un air de quelqu'un qui débarquerait sur une autre planète.
- File je m'occupe du reste maintenant!"


Tandis qu’Harry s'affairait un préparer un copieux repas pour trois, Nanaki se léchait les babines et Anna prenait une douche inespérée. Harry improvisa une table avec en guise de chaises deux sièges d'avion (il y en avait au moins une vingtaine derrière le fuselage) rehaussés grâce à des valises vides. Anna arriva à point nommé pour le repas servit bien sûr, dans les assiettes de l'avion.


Ingénieux système D, pour douche G(éniale)

"C'est dingue ce que tu as réalisé pendant une semaine! Dit Anna apparemment enchantée de sa douche.
" Faut dire, je suis tombé un peu plus près de l'avion que toi apparemment. Où t'es-tu retrouvé ?
- A vrai dire je ne sais plus trop, j'ai marché durant des jours dans cette jungle jusqu'à cette rencontre avec… Cet…Ours… Brrrr… N'en parlons pas tout de suite je meurs de faim!
- C'est vrai on mérite un bon repas, jugea Harry en vidant deux fioles de Gin dans des verres. A nous!"
- A nous et à ce lapin! Clama joyeusement Anna."
"Ouafff!"


Les deux compères dégustèrent le savoureux lapin en discutant de tout et de rien pendant des heures, parfois riant et par moment avec l’œil affectif d’Anna posé sur Nanaki qui rongeait langoureusement des os dans son coin. La fatigue se faisant sentir, ils décidèrent qu'il était temps de se reposer et pour la première fois, Harry allait réellement se coucher avec une humeur resplendissante et Anna s'endormirait  avec un sentiment de sécurité et surtout dans un lit!

Harry s'affaissa dans un siège avec une couverture au coin du feu et s'endormit avec la tête de Nanaki posée sur ses genoux, lui bavant abondamment dessus…

[To be continued...]
« Dernière édition: Mer 14 Nov 2007, 14:28 par tigroo »
Rejoignez la secte de la Touillette à Café ! Adhésion: 3 filtres, 5 gobelets et 100g de kawa !
Faites un geste
Le casse-briques, c'est géant
Réponse #11 Jeu 22 Nov 2007, 15:46
tigroo
Mokonaka
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 131


Tigroo



Journalisée



Le soleil était déjà haut lorsqu’Harry se leva, un peu éméché par le repas de la veille et des nombreuses liqueurs avalées. Durant ce repas avec Anna, il apprit qu’elle était employée dans une compagnie publicitaire, célibataire et qu’elle se rendait à New-York non pas pour le travail comme Harry, mais pour rendre visite à ses parents et profiter  de l’ambiance  grandiose d’Halloween que seules les grandes villes américaines sont capables d’offrir. Ils reparlèrent ensemble de leurs premiers jours sur l’île et d’après leur théorie, Anna aurait échoué sur la partie est de l’île à quelques kilomètres d’Harry. Elle s’était réveillée dans un morceau de fuselage déchiqueté et fumant en pleine jungle avant de chercher du secours qu’elle ne trouva pas, se nourrissant de ce qu’elle pouvait jusqu’à trouver Harry à une source d’eau.

"Boubaaa, boubaaa, le petit oursonnn"

Bien sûr, elle raconta sa mésaventure avec la rencontre d’une sorte d’ours brun et de la chance extrême qu’elle a eue à s’en tirer presqu’indemne. C’est lorsqu’elle s’approchait du bord d’une petite vallée pour cueillir des baies sauvages, qu’un ours la chargea une première fois : en donnant un atroce coup de patte en fin de course, l’ours avait littéralement fendue la chair du bras d’Anna. Et quand il chargea pour la seconde fois, Anna, par instinct de survie, plongea en boule vers la pente de la vallée qu’elle dévala et fût stoppée par des ronces aussi grandes que piquantes. Bref, même en 7 ans de scoutisme elle n’avait connu telle aventure et n’était pas prête pour l’oublier de si tôt !

Quand Harry sortit du fuselage, Anna s’amusait sur la plage avec Nanaki, un bras en écharpe et l’autre jetant inlassablement un morceau de bois dans les vagues que le berger allemand se pressait de ramener. Le temps était plus maussade que ces 5 derniers jours, un petit vent frais s’immiscer dans la chevelure et la barbe mal rasée d’Harry, ce qui lui faisait un bien fou après les fortes chaleurs d’auparavant.

« Bonjourrrrr  Harryyyy, cria au loin Anna en faisant de grands signes de la main, tu viens jouer avec nous ?
« Bonjour ! Une douche m’attend avant ! Répliqua Harry avec une certaine fierté d’avoir éviter à balancer des bâtons au réveil.
- Euh… Je crois que y’a plus d’eau, dit-elle en marchant vers Harry, désolée… On va à la source à deux ?
« Ouafff, Ouarff, Grrraaaou »
- Ok, à 3 !


Les deux rescapés éclatèrent de rire devant l’attitude de Nanaki, semblable à lui-même.

« Mais avant prenons ça ! Ca nous évitera peut-être quelques soucis ! »

Harry sortit de sous une bâche deux bâtons assez fins mais robustes avec ancrés et ficelés aux deux extrémités, des morceaux de tôles coupés et très pointus et le long des bâtons de bois, deux morceaux de tissus tressés en lanière, ce qui permettait une bonne prise en main de l’arme. Anna, Harry et Nanaki prenaient à présent le chemin habituel et bien connu de la source sous un ciel de plus en plus menaçant, comme si il allait retrouver ses couleurs ténébreuses du jour du crash.

Et ce qui devait arriver, arriva. Arrivés à l’étendue d’eau, les clapotis de la pluie retentirent sur la surface calme de l’eau, d’abord lentement puis tellement rapidement qu’on entendait à présent qu’un bruit assourdissant et irrégulier : un joli petit déluge ! La froideur de la pluie battante contrastait furieusement avec  la chaleur de la terre sèche, le tout baigné dans un rayon de soleil puissant encore présent, une belle aquarelle s’offrait aux yeux des rescapés qui s’étaient mis à l’abri sous un arbre sur le rivage en attendant une brève accalmie.

« Brrr, je suis trempée.
« Moi aussi, dit Harry d’un air absent.
-Tiens prends ça, ajouta Anna en tendant un pull tiré de son sac à dos.
-Merci. Harry ne pris même pas la peine de regarder ce que lui tendait Anna et l’attrapa à tâtons.
-Ca va ? Qu’est-ce que tu… Son regard suivait à présent celui d’Harry et elle comprit ce qui lui retenait l’attention. De l’autre côté de la rive se trouvait une famille de castors, dont le plus gros, sans doute la mère, dirigeait sa marmaille dans un trou sur le flanc de l’énorme roc. Un trou de la circonférence presqu’égale à un grand couvercle de poubelle, assez pour qu’un homme s’y hisse aisément.
-Tu as vu ? demanda Harry en montrant du doigt l’ouverture. Tu crois que…
-Oh c’est juste une tanière. »
-Impossible. Aucun animal n’est capable de tailler de la pierre comme cela a été fait, regarde le tour de l’ouverture. »


L'entrée d'une tanière mystère?

Et en effet, après avoir constaté qu’autour de l’entrée de la « tanière » une multitude de taillades étaient apparentes, on ne pouvait qu’imaginer que quelqu’un  avait agrandit le trou à l’aide d’un outil. A présent à côté de leur découverte, Harry, Anna et Nannaki inspectaient consciencieusement l’endroit en essayant de glaner la moindre image de l’intérieur de cette grotte, mais en vain. Anna se redressa et d’un air songeur dit :

«  Retournons au fuselage, prenons de quoi fouiller cet endroit.
-Je suis pour également, ça m’intrigue très franchement. »
-Il y a quelqu’un d’autre sur cette île, mais qui …? »


Ses yeux se tournèrent vers Harry  et tous deux arboraient maintenant un visage mêlant espoir et inquiétude. Ils retournèrent hâtivement au fuselage pour préparer leur première expédition inconnue de cette île.

[To be continued…]
Rejoignez la secte de la Touillette à Café ! Adhésion: 3 filtres, 5 gobelets et 100g de kawa !
Faites un geste
Le casse-briques, c'est géant
Réponse #12 Mar 19 Fév 2008, 16:36
tigroo
Mokonaka
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 131


Tigroo



Journalisée

Chapitre XII: L'Expédition

L'ambiance sur le retour du campement était à la fois lourde mais excitante. Lourde car Anna repensait sans cesse à son affrontement terrible contre l'ours, mais excitante car la monotonie commençait à s'installer malgré les pitreries incessantes de Nanaki.
Harry n'avait pas prévu de se servir de ses armes pour cette expédition, mais c'est plus rassurant se dit-il en saisissant un arc rudimentaire et un carquois remplit de flèches assez droites et légères ornées de plumes multicolores. Il tendit également une veste rembourrée à Anna qui l'enfila sans demander le pourquoi du comment puis lassa ses chaussures une énième fois avant d'arnacher Nanaki à une corde pour le garder près d'eux. Il expira un grand coup et se tourna vers la jeune femme:

"Prête?
"Prête, chef!
- Chef? Répondit Harry embarassé.
- Ah oui tu l'es, Nanaki et moi t'avons désigné chez d'expédition, fit-elle en arborant un large sourire un brin moqueur.
- Qu'à cela ne tienne, ton chef te dis de porter l'eau!
- Quoi? J'aurais dû me....taiiire", grommela Anna en rattrappant de justesse une gourde d'eau lancé nonchalamment par son compère.
- En route, quitte à ne rien trouver, on occupera la journée!"

Le binôme d'explorateurs amateurs s'enfonça dans les bois sur les traces du chemin qui les mènerait à cette grotte non commune. Arrivés à la source, Harry lâcha Nannaki pas habitué à la liberté conditionnelle et ce dernier, avec sa grâce habituelle, jeta toute sa masse dans l'eau en ne manquant pas d'éclabousser ses "geôliers".
Harry sorti un vieux tissu, non pas pour s'essuyer, mais pour l'enrouler autour d'un solide morceau de bois, l'imbiber d'huile contenue dans une fiole et d'y mettre le feu avec un briquet. La torche improvisée s'embrasa instantanément permettant de voir l'orée de la grotte et son entrée de la taille d'un demi humain. On voyait toujours et avec une plus grande précision sur le pourtours que quelqu'un s'était servi d'un outil pour agrandir l'orifice. L'orage allait répéter sa folle symphonie tropicale d'après les grondements lointains, tandis que Harry et Anna entraient dans la grotte en s'agenouillant, rejoint par un Nanaki survolté par l'excitation et aboyant à tout va.

"Pas rassurée, hein?
"J'ai connu mieux, c'est vrai, pas toi?
- Oh si! J'aurais jamais cri un jour me retrouver dans un conduit sous 5 mètres de roche avec une jeune femme agréable à regarder...Aïe! Aïe!!
- Bien fait!"

Après s'être pris un gentil coup de coude dans le tunnel étroit, Harry se cogna la tête sur la paroi en voulant l'éviter et continua d'avancer en grommelant dans ce corridor qui descendait de plus en plus. Après quelques mètres, la grotte s'élargissait et offrait une hauteur assez grande pour permettre de tenir debout. Stupeur! A la lueur de la torche, on pouvait apercevoir le large couloir qui était ponctué de plusieurs flambeaux accrochés au mur, éteint. La théorie d'une civilisation n'était plus à démontrer! Plus loin, dans une salle rectangulaire, taillée en partie, était érigée une table en pierre d'un seul tenant. Autour, des masques, de style africains, des lames rouillées et d'autres bibelots. Harry avait eut la jugeote d'allumer les flambeaux tout autour pour découvrir en totalité la pièce.

"C'est une impasse, il n'y a pas de doute, fît remarquer Anna.
"Oui... Il y a ou avait donc bien quelqu'un sur cette île...Moi qui ne savait pas qu'il existait des îles désertes, c'est bien ma veine.
- Oh, regarde! Anna repousa de sa main le monticule de poussière recouvrant la table ou stèle pour dégager ce qui s'apparentait à des inscriptions.
- Des écritures? Anna tu serais déchiffrer, ou parlerais-tu le...Je sais même pas quoi! Demanda Harry ironiquement.
- Parfaitement!
-Quoi? Tu plaisantes?
- Non et viens de ce côté gros bêta!
- Gros bêt..
- Regarde! Ce n'est pas que des inscriptions! Anna dessina un contour avec son doigt.
- Une carte?
- Oui je pense bien.
- De l'île?
- Non, de l'Angleterre... Bien sûr de l'île! La source, ce "temple", la montagne, ici et ici des sortes de lieux.. Oh! Un bateau! Une épave? Et...Oh mon dieu...
- Qu'est-ce qu'il y a?" Harry leva le regard vers l'endroit que montrait Anna sur la carte: sur un rivage, une sorte d'engin avec des ailes fumant, c'était le lieu du crash d'Harry...

"Pfiouuuuuuuuuuuuuuuhouuuuuuuuu" Un vent d'une intensité inhabituelle se souleva dans la grotte depuis le dehors et souffla violemment toutes les torches!

"OUaffffff, grrrrr, ouafff" Nanaki semblait" à présent terrifié, tout comme les 2 compères.

"Que se passe-t-il? Demanda Anna, pétrifiée.
"Ecoute! Des cliquetis..C'est...
- Mes pieds, de l'eau! Harry.."
- L'eau monte! Vite sortons, allez vite!"

La crue soudaine commençait à emplir la grotte à toute vitesse, Nannaki avait déjà fait marche avant en se faufilant aisément dans les entrailles de la grotte mais Anna et Harry avait déjà de l'eau jusqu'aux mollets. Arrivés au tunnel, Harry se fît pousser en premier par Anna, ne se posa pas de questions et rampa à s'en blesser les genoux sous l'impulsion des cris d'empressement d'Anna. Le tunnel était déjà à trois quart remplit qu'Harry était obligé de prendre sa respiration, plonger sa tête et s'aider des parois pour remonter à contre-courant. Le tumulte et l'échos étaient tels qu'il n'entendait plus rien à part le bruit de l'eau sauvage et battante. Le chemin lui paru 5 fois plus long qu'à l'aller jusqu'au moment où il aperçu la sortie, un halo de lumière grisâtre parsemé d'éclairs de temps à autre. Il s'extirpa tant bien que mal hors du tunnel et tendit une main dans ce dernier pour attraper Anna, mais en vain, plus personne...

"Annaaaa, Annaaaaaa, Annaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa"

Le son de sa voix résonnait et se perdait dans ces infâmes entrailles de terre et de roches qui venaient probablement de lui faire perdre une amie précieuse...
« Dernière édition: Mar 19 Fév 2008, 17:25 par tigroo »
Rejoignez la secte de la Touillette à Café ! Adhésion: 3 filtres, 5 gobelets et 100g de kawa !
Faites un geste
Le casse-briques, c'est géant
Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP SMF 2.0 | SMF © 2011, Simple Machines XHTML 1.0 valide ! CSS valide !