Le jeu 650 km

650km : Le Forum
Mer 14 Nov 2018, 16:30 *
Bienvenue. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
News du 30/08/2018
Avis à tous les survivants!

Salut à tous, l'équipe de 650km à décider d vous laisser un peu plus de tps de jeu en retardant la fermeture de celui-ci pour une durée encore indéterminée suites à vos demandes
Nous vous souhaitons donc un bon jeu !

Échouez-vous avec nous dans notre nouveau canal discord dédié à 650km!
Cliquez sur le lien suivant et rejoignez-nous! https://discord.gg/SqxZ6HX


Une question sur le jeu ? Consultez le :
Merci de consulter les Règles du Forum avant toute participation.
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Discussion: [Journal] La vie d'Akujiki  (Lu 1943 fois)
Jeu 22 Nov 2007, 17:31
Akujiki
Shaolanom
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 2




Journalisée
Mon voyage devait se passer sans encombre, j'avais était selectionner par mon chef d'equipe pour presenter un de nos nouveau produit a l'etranger, simple me disait t il... Hum, apres huit jours passer au pays des kongourous j'avais fait mon affaire, et je devais rentreé car on avait besion de moi a Londres, m'etant lever assez tard je pris un autre vol le 707 airline a destination de Paris...
Hum je penser tant que je pouvais visiter la ville des amoureux.
Le debut du vol se passa dans le calme et la bonne humeur, normale pour une fin d'année; la plupart des passagées avaient le sourire aux levre, et plus d'une dizaine m'avaient souhaiter une bonne année, mais dans mon coeur comme dans mon âme les fêtes n'étaient pas là, je pensais sans cesse a l'homme que 3 heures au part avand j'avais tuer.
Je pensais qu'avec le temps je mis serais habituer, ooh je ne vous est pas dit qu'elle et mon metier, et bien je ne suis pas fier de vous le dire mais je suis assassin.
On me paye pour que je tue des hommes et même parfois des femmes, enfin c'est une partie de ma vie ou je suis le moins fier, j'ai toujours rever d'avoir des supers pouvoirs, des fois j'essaiye de fermer les yeux et je pense très fort a etre pas ce que je suis maintenant, si dieu existe il n'aime pas ma gueule, pas parce que je suis laid...nan pour 24 ans je suis pas mal, mais il a fait de moi un monstre plus qu'un homme.
Je commencais a m'endormir faut dire que le decalage horaire m'avais bien assomer, puis soudain un grondement sourd perca le calme l'impide.
Les eclaires, je regarda par le hublo le ciel noir t'elle mon coeur,hum... je plins les pilotes.
Apres 10 bonnes minutes l'avion commença a s'agiter, puis une jolie voix sortie d'un haut-parleur.
"mes dames et messieurs nous allons actuellement passer par des zones de turbullance vellier redresser vos tablette et attacher votre ceinture."
A peine que la femme fini de parle que l'avion piqua du nez, tous le monde hurla de terreur, j'avais tellement peur que rien ne sortie de ma bouche, puis le queu de l'apparaille ceda sous la pression.
La terreur s'enlivra de moi alors qu'une petite fille dans l'allez central hurla de terreur, je voiyez bien que ça ceinture allez lacher, je pris mon courage a deux mains je me detacha et me redressa, si c'était ma dernier heure a vivre peux etre que faire une bonne action me donnerais les grace de dieu.
Puis d'un geste rapide je sauta pour m'agrippe au siege de l'allez central j'allais lachez prise quand soudain une main de forte puissance me pris le bras et me dit.
"Tenez bon."
L'homme m'aida puis il d'ecolla, d'un dernier geste d'energie je pris sa main en me penchant sur le dossier du siege, l'homme me suplia de pas le lachez, puis j'ai reussis je ne sais pas comment j'ai su le posez sur le siege, l'homme s'atacha immediatement, puis je me remie sur le siege, m'attacha et pris la petite fille dans mes bras, je regarda vers le hublo et vit l'ocean, on allez s'ecrasé en pleine mer.
"Haut mon dieu."
Certain dit quand on va mourire on voix sa vie defilez, effectivement c'est ce qui se passa.
« Dernière édition: Lun 24 Déc 2007, 20:25 par Akujiki »
Réponse #1 Mar 27 Nov 2007, 20:34
Akujiki
Shaolanom
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 2




Journalisée
"Akujiki"
Une voix que je connaisse bien m'appella, je me leva.
"Je...je suis mort?"
"Oui"
"Mais qui et tu"
il y avait personne dans cet immense salle blanche, puit soudain un homme de ma taille et surment de mon age aparru.
Je le reconnue tout de suite.
"Kataro?!"
"Salut pti frere."
"Attend c'est pas possible mais tu et mort."
"Oui et alors?"
"Alors je devrai même pas te parle."
"Ecoute moi bien si tu et ici c'est pas pour rien."
"Comment ça?"
"Oui je vais te donneé une mission."
"Hien?"
"Tu a aujourd'huit fait une tres bonne action...tu a sauve une petit fille."
"Ouai et alors? t'aurai fait la même choses si tu aurai ete a ma place."
"Oui mais le probleme c'est que sa mere et mort dans l'avion."
"Ouai surment."
"Ecoute moi bien pti frere, tu vas protege cet fille, au peril de ta propre vie si il le faut."
...
Puit le noir totale, ensuite j'attend une petit voix qui m'appelle.
"Monsieur...monsieur."
J'ouvrie mais yeux avec du mal, et je vi la petit fille de 10 ans que j'avait sauve.
"Vous alle bien?"
Je me redressa.
"Oui...enfin je croix, et toi?"
"Moi ça vas merçi."
je regarda autour de moi, des arbres a pert de vue.
"On c'est echoue sur cet ile. me dit calmement la petit fille.
Je la regarda, elle porte un pull  bleu, avec un patalon rouge et noir.
"Tu...tu t'appelle comment?"
"Suzuka, Suzuka Asahina et toi?"
"Akujiki Takayanagie."
Je me leva et regarda encore une fois autour de moi.
"Bon on doit retrouve la carcasse de l'avion."
"Pourquoi?"
"Dedans il y a une boit noir.
"Et elle ser a quoi cet boite?"
"Tu na jamais regarde les filme, dans tout les avion il y a une boite noir et aussi un emeteur radio qui nous servira a appelle les secour."
La petit fille me regarde tout êbétè.
"Bon laisse tombe...tu peux marché?"
"Euh j'ai mal a ma jambe"
Je pris la petit fille et la mi sur mes epaule, pui je marcha, marcha et marcha jusque a la plage, comme je me doute la carcasse de l'avion ete là il y a avait pleind de monde qui hurlé de douleur ou de peur, je sortie de ma poche un foullar.
"Tien mais ça sur tes yeux!" je dit a Suzuka.
"Mais pourquoi?"
"Fait se que je te dit"
Suzuka mi le foullard sur c'est yeux.
 
Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP SMF 2.0 | SMF © 2011, Simple Machines XHTML 1.0 valide ! CSS valide !