Le jeu 650 km

650km : Le Forum
Mer 14 Nov 2018, 16:05 *
Bienvenue. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
News du 30/08/2018
Avis à tous les survivants!

Salut à tous, l'équipe de 650km à décider d vous laisser un peu plus de tps de jeu en retardant la fermeture de celui-ci pour une durée encore indéterminée suites à vos demandes
Nous vous souhaitons donc un bon jeu !

Échouez-vous avec nous dans notre nouveau canal discord dédié à 650km!
Cliquez sur le lien suivant et rejoignez-nous! https://discord.gg/SqxZ6HX


Une question sur le jeu ? Consultez le :
Merci de consulter les Règles du Forum avant toute participation.
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Discussion: [Journal] Bermudes 747  (Lu 2572 fois)
Ven 07 Déc 2007, 23:18
Hilt
Shaolanom
Hors ligne Hors ligne


Messages: 144



Journalisée
Bermudes 747

Destination Miami

   Tom était un jeune homme d'affaire de vingt-deux ans. Il a des cheveux plutôt courts et bruns. Il mesure 1m82 pour 87kg. Étant un bon élément de sa boîte, il gagne un bon salaire. Il est fasciné par toutes sortes d'armes, aussi bien arme à feu qu'arme blanche, mais détestait la violence. Il habite dans le 6e arrondissement de Paris.
   Le 22 décembre, Tom devait prendre l'avion de 8h30 pour la Floride, à Miami pour    être précis. Il n'aimait pas trop aller par là-bas, à cause du Triangle des Bermudes. Non pas qu'il y croyait vraiment, mais par question de sécurité disait-il. Son chauffeur, Jym, était malade et n'a donc pas put venir. Il appela une compagnie de taxi, il n'avait pas de taxi de libre, mais essaierait d'en avoir un le plus rapidement possible. La compagnie rappela deux minutes plus tard et demanda si cela ne le dérangeait pas de payer un peu plus cher, car le seul taxi qu'il avait de libre était celui d'une employée qui devait être en vacances, mais qui acceptait de l'amener à l'aéroport. Il accepta car sinon il finirait par être vraiment en retard.

    Quand il fût dehors, la première chose qui le frappa était le froid, bien qu'à cette époque de l'année c'était normal. Il se dit qu'il faudrait qu'il chauffe moins son studio. Dehors il faisait deux degré, bien que la météo en annonçait six et peut de voiture circulait. Tom pensa au pourquoi il devait aller à Miami, sur ces mots il frissonnât en repensant à un film qui se passait autour de Bermudes. Le contrat en question, s'il arrivait à le faire signer par Monsieur ou Madame, - Il ne savait pas encore, mais il espérait un homme, car il n'est pas à l'aise devant une femme - Meshejian, lui ferait gagner à lui et sa compagnie quelques milliers de dollars US. Il était plongé dans ces pensées, toutes les remarques que pourrait lui faire Mr Meshejian à propos du contrat et comment y répondre pour que finalement il accepte de signer. Une voix de femme, une voie charmante pensa t-il, l'interrompu à sa rêverie. Il ouvrit les yeux et vit le taxi et le chauffeur ou plutôt la chauffeuse.
    En ouvrant les yeux il répondit à cette voix qui l'appelait "Monsieur"
- Heu Hein, oui ça va, je pensais les yeux fermés. Oh c'est le taxi.
- Ben oui c'est moi répondit-elle amusée.
- Excusez de vous avoir fait attendre. Je monte tout de suite, dit-il en rougissant.
- Ce n'est rien, dit-elle. Bon c'est à l'aéroport Roissy Charles de Gaules que vous allez, c'est bien ça ?
- Oui, répondit-il en regardant sa montre et en fronçant les sourcils. Si vous voudriez dépasser un tout petit peu les limitations de vitesse, ça m'arrangerait parce que mon avion est dans trente minutes.
- Pas de problèmes, répondit-elle en accélérant. Vous allez où sans vouloir être indiscrète?
- A Miami, pour affaire.
- Non sérieux ! C'est là où je vais, tout à l'heure, c'est pour ça que je suis en vacances. Mais moi, c'est pour voir ma famille.
- Ben je ne reste pas longtemps. Je pars pour l'autre bout des USA après, pour voir ma famille aussi.
    A ces mots, la nostalgie le rattrapa un peu, car cela faisait trois bonnes années qu'il ne les avait pas vus. Il se reprit rapidement. Et continua sa conversation avec la chauffeuse.
   Elle s'appelle Mina. Elle mesure 1m73 pour 64kg. Elle a les cheveux noirs et longs. Elle vit deux un petit deux pièces le temps de trouver un meilleur travail, pas quel n'aime pas son travail actuel, mais le salaire n'est pas énorme.
   Quand il arriva l'aéroport, Tom a dit au revoir à Mina et parti en trombe, parce qu'il n'était pas en retard, mais presque. Il courut jusqu'aux panneaux d'information pour voir de quel terminal l'avion décollait. Il courut jusqu'à la zone d'embarquement et demanda à l'hôtesse si le vol pour Miami était déjà parti, tout en sachant que c'était inutile car il voyait voyait l'avion décoller. Et l'hôtesse le lui confirma.
   Il se dirigea alors vers les guichets pour changer son billet. Il demanda s'il restait des places pour le vol suivant vers Miami. Il demanda aussi s'il y avait une Mina enregistrée pour ce vol et s'il y avait de la place à côté. L'hôtesse confirma confirma qu'il y avait de la place à côté d'une dénommé Mina. Il prit la place à côté de Mina et appela la client qu'il devait rencontrer à Miami pour lui dire qu'il serait en retard puis il appela Mina pour lui dire qu'il avait raté son avion et qu'il prenait le suivant, avec elle. Mina est arrivé 1h plus tard avec ses valises. Puis ils discutèrent de tout et de rien jusqu'à ce que l'appel pour leur vol. Ils se présentèrent à l'hôtesse avec leurs billets. Ils passèrent par tout le bazar de sécurité et montèrent dans l'avion, puis s'assirent dans l'avion.
   Mina dit d'un air joyeux et enthousiaste à Tom : "C'est parti, on part Destination Miami."

(c) 2007 - HiltCorporation  XD ça me fait marrer le copyright. Et si vous avez un commentaire à faire (Pour n'importe quelle remarque, orthographe, l'histoire, un détail qui vous gène, des félicitations ^^, ...), envoyez moi un MP
« Dernière édition: Mer 20 Fév 2008, 16:59 par Lline »
Pas de signature -_-"
Réponse #1 Sam 08 Déc 2007, 22:20
Hilt
Shaolanom
Hors ligne Hors ligne


Messages: 144



Journalisée
Bermudes 747

Escale en Enfer

   L'avion avait décollé depuis plus de deux heures quand le pilote annonçait qu'il arrivait droit sur un orage et qu'il y aurait pas mal de secousse. Tom n'aimait pas, mais alors vraiment pas les secousses. Quand l'appareil entra dans la zone orageuse et que l'appareil commença à être secoué, Tom faillit laisser échapper un cria. Mina elle dormait et ne se réveillait pas malgré les secousses. Plusieurs passagers, eux, ont étouffé un cri et avaient, pour certains, plus peur de l'orage que des turbulences. Les hôtesses, malgré l'orage et les secousses, continuaient de se déplacer pour calmer les gens. Plusieurs enfants pleuraient et leurs parents s'efforçaient d'essayer de les calmer.
   Pendant plusieurs minutes, qui pour certain parurent être des heures, l'appareil était plus ou moins secoué, quand un bruit fracassant se fit entendre à l'avant de l'appareil. Une hôtesse, Farnia, alla voir le pilote. Quand elle ouvrit la porte de la cabine, elle faillit hurlé, mais c'est retenu pour ne pas effrayer les passagers. L'avion n'avait plus de pilote, il avait tout simplement disparu. Elle alla cherché une autre hôtesse pour lui demander ce qu'il fallait faire parce que le pilote et son co-pilote qui disparaissent en plein vol c'était une grande première.
   Elles discutèrent quelques minutes alors que l'avion secouait de plus en plus. Et décidèrent d'avertir les passagers de la situation malgré la probable panique que cela allait créer. Comme Farnia l'avait dit cela à créer une panique énorme, la plupart des personnes n'ayant pas écouté les consignes de sécurités ils ne savaient pas comment se protéger si l'avion s'écrasait, ce qui n'allait pas tardé si l'avion ne retrouvait pas ses pilotes rapidement, car l'avion tanguait de plus en plus et se tenir debout était presque un exploit. Un passager déclara qu'il avait été pilote et qu'il pourrait essayer de piloter cet avion ou tout du moins limiter la casse.
   Il rampa sur le sol et s'accrochait au siège pour avancer. Les passagers, malgré leurs peurs et leurs cris, l'aidaient car il était surement leur seule chance de salut. Quand il arriva à la cabine de pilotage, il prit tant bien que mal les commandes de l'avion. Il essayait de faire en sorte qu'il tangue moins. Il réussit à faire que l'avion tangue moins et essayait à présent de contacter la tour de contrôle, mais la radio ne renvoyait que des parasites et les instruments pour situer l'appareil était HS. Il se demandait si c'était parce qu'ils survolaient les Bermudes ou si c'était une coïncidence. Un éclair frôla l'appareil ce qui le déséquilibra. Un second éclair toucha un des réacteurs, le mettant ainsi HS. Il repéra une île et tenta le tout pour le tout, un atterrissage sur ce caillou qui avait l'air d'être assez grand et inhabité.
   Il informa les passagers de la manoeuvre qu'il tentait de faire. Il expliqua que c'est leur seule chance car il ne pourrait pas faire voler bien longtemps l'appareil avec seulement trois réacteurs dans cette tempête. Les passagers se mirent dans la position que les hôtesses indiquaient pour que le choc soit réduit. Le pilote fit une prière, car il était pratiquement sûr que cette manoeuvre allait leurs coûtés la vie. Il approchait trop vite et l'avion était trop secoué.
Tom pensa qu'il irait peut-être à Miami, mais avant, il faisait une escale en Enfer.

(c) 2007 - HiltCorporation  XD ça me fait marrer le copyright. Et si vous avez un commentaire à faire (Pour n'importe quelle remarque, orthographe, l'histoire, un détail qui vous gène, des félicitations ^^, ...), envoyez moi un MP
« Dernière édition: Mar 18 Déc 2007, 21:22 par Hilt »
Pas de signature -_-"
Réponse #2 Dim 09 Déc 2007, 23:29
Hilt
Shaolanom
Hors ligne Hors ligne


Messages: 144



Journalisée
Bermudes 747

Mise en scène

   L'avion se dirigeait droit sur l'île. L'île, vue d'en haut, avait l'air inhabité et serait paradisiaque en d'autre circonstance. Mais sous ce ciel gris et le prélude de la catastrophe qui s'annonçait, l'île paraissait lugubre et inhospitalière.
   Quand l'avion fut à moins de 100 mètres au-dessus des arbres, le pilote déclara pour détendre l'atmosphère malgré la situation dans laquelle se trouvait :
- Madame et Messieur, nous allons atterrir dans une forêt, sur une île dont je ne connais pas le nom. Veuillez attacher vos ceintures pendant l'atterrissage.
    L'avion commença à toucher les arbres et les arrachaient dans un fracas épouvantable. Les arbres éclatèrent les cockpits laissant peu de chance de survit au pilote. L'avion se dirigeait sur une falaise haute de plus de quinze mètres. L'avion avec sa vitesse continuait d'arracher les arbres et les arbres eux abîmait de plus en plus l'appareil, éventrant de longue partie de l'appareil. Des personnes furent emportées quand des bouts de l'appareil se disloquait au fur et à mesure que l'avion avançait. L'appareil cassa en deux au niveau des ailes. La partie arrière rentra dans la partie avant de l'appareil, qui avait commencé à tourner sur elle-même, ce qui à eut pour conséquence d'éclater tous les hublots, blessant les personnes les plus proches. L'avion, éventré, cassé, continuait sa course folle vers la falaise. Une aile s'arracha dans un fracas épouvantable. La partie avant de l'appareil qui était encastré perpendiculairement devant la partie arrière de l'appareil servait de frein et de bouclier, mais pas assez pour que l'appareil ne s'éclate pas dans la falaise.
   En s'écrasant contre la falaise, des blocs de pierres se détachèrent et atterrirent sur les sol en écrasant tout se qui trouvait sur leur point de chute. Quelques rochers écrasèrent l'appareil, augmentant le nombre de victimes.
   Sur 417 passagers, seul 37 ont survécut et était plus on moins blessé. L'un des passagers pensa en pleurant presque : "Et là quelqu'un va débarqué et va nous dire que les gens qui était au place des rochers était des mannequins que c'était une blague, une mise en scène."

(c) 2007 - HiltCorporation  XD ça me fait marrer le copyright. Et si vous avez un commentaire à faire (Pour n'importe quelle remarque, orthographe, l'histoire, un détail qui vous gène, des félicitations ^^, ...), envoyez moi un MP.
Court épisode mais il ne raconte que le crash.
« Dernière édition: Mar 18 Déc 2007, 22:21 par Hilt »
Pas de signature -_-"
Réponse #3 Dim 23 Déc 2007, 17:05
Hilt
Shaolanom
Hors ligne Hors ligne


Messages: 144



Journalisée
Bermudes 747

Parés à survivre

   Mais personne ne vint, personne n'est venu dire qu'ils étaient figurants d'un film catastrophe. Personne, juste quelques survivants, perdu sur une île hostile et proie à tous les dangers.
   Après le fracas du crash, se fut le silence, un silence lugubre et angoissant. Même les animaux c'était tuent. Puis un sanglot, faible, plaintif et puis une voie, toute petite qui disait plaintivement :
- Papa, Maman, où vous êtes ? J'ai peur.
   Le pleur et la petite voie venait de la même personne. Mina se dirigeât vers la petite et essaya de la consoler.
   Mickeal était un homme de 26 ans, plutôt grand et musclé. Il n'était jamais parti de France jusqu'à aujourd'hui. Il venait de se marier et il avait pris cet avion pour partir en lune de miel. Il se leva lentement et déclara que c'était fini, que l'avion ne bougerait plus. Un homme d'une quarantaine d'année, les cheveux grisonnant qu'il commençait à perdre, se leva et dit d'une voie paniquée, rapide, confuse et plutôt aiguë :
- Un peu qu'on bougera plus. On va tous crever sur cette 'tin d'île. Personne viendra nous sauver.
   Puis il sortit de l'avion en courant, riant comme un aliéné, s'enfonçant toujours plus dans la sombre forêt. Les survivants, ayant entendu le discours de cet homme un peu fou, sortaient de leur torpeur et commencèrent à murmurer, se lever et se diriger vers l'extérieur de l'appareil. Mickeal demanda l'attention et l'obtenu facilement. En cette période où tout le monde était choqué, effondré les gens sûr d'eux trouvaient facilement leur place. Et même si Mickeal paraissait serein, il venait de perdre sa femme, il maudissait ce vol, les gens qui leur avaient offert ce voyage, les gens qui leur avaient vendu les billets, ces pilotes qui ont mystérieusement disparu, ce pilote amateur qui n'avait pas put les sortir de cette tempête. Mais il ne le montrait pas, il ne voulait pas le montrer, il voulait que les gens restent là, il avait peur d'être seul. Mais cette peur il ne la montrait pas non plus. Mickeal dit qu'ils fallaient rester groupé, que leurs chances de survie étaient plus grandes s'ils restaient groupés. Il leur dit de ne pas s'éloigner de l'appareil pour l'instant.
   Mina avait réussit à calmer le chagrin de la petite. C'était la seul enfant de moins de 14 ans à avoir survécu. Tom, lui, aidait les personnes blessées. Mais il y en avait très peu, les gens étaient soit très peu blessé soit mort. C'était attristant mais vrai. Tout à coup un cri troubla le silence de la forêt. Ce cri était celui d'un homme, un homme ayant extrêmement peur. Puis un cri d'animal, un cri grave, puissant, encore plus que celui d'un lion. Aucun des survivants autour de l'appareil ne reconnut le cri. Seul le pauvre homme qui était en face de la créature savait qui poussait ce cri monstrueux.
   Kim, une jeune femme de 19 ans demanda à la personne qui était à côté d'elle comment elle allait. Elle mit un doigt sur sa bouche comme pour dire à Kim de se taire. Mais de l'autre main elle cherchait quelque chose dans son sac. Elle trouva rapidement la chose qu'elle cherchait. C'était un écriteau où il était écrit :
- Je suis muette, Je m'appelle Tiana. Elle rajouta sur un papier à part : Et toi ??
- Je m'appelle Kim. Tu as besoin d'aide ? Ou pas ?
- Je peux me débrouiller. Et toi ?
- Si tu veux m'accompagner à la soute je veux bien. C'est pour récupérer mes bagages.
   Tiana fit un signe pour montrer qu'elle était d'accord. Elles se dirigèrent vers l'arrière de l'appareil. La porte de la soute à bagages était bloqué par un tronc d'arbre, mais elle était éventrée sur trois bons mètres et elles pouvaient passer facilement. Il faisait sombre dans la soute. Pas assez pour ne pas voir les bagages pas, mais assez pour que l'on puisse lire les étiquettes. Elles sortaient donc les bagages pour trouver les leurs. Quelques survivants approchèrent pour voir ce qu'il se passait. Mina donna la petite fille à Tom pendant qu'elle allait chercher les bagages. Mina entra dans la soute et sortit les bagages jusqu'à ce qu'elle trouve le sien. Elle l'amena à Tom. Elle demanda le nom de la petite, elle s'appelait Kilia et lui demanda si elle avait un sac. Mina lui si son nom était dessus, mais Kilia répondit que non mais qu'elle pourrait le reconnaître. Mina amena donc Kilia dans la soute. Elles trouvèrent le sac de Tom et celui de Kilia. Elles sortirent et retournèrent voir Tom.
   Tom s'occupaient encore des blessés, avec Mickeal, Maxime et Jiana. Ils avaient trouvé quatre trousses de soins contenant chacun :
- 20 Sparadras
- 4 Bandages
- 1 Mercurochrome
- 1 Désinfectant
- 1 Boîte de Calmant
    Ils pansaient les blessures et les désinfectaient. La seule blessure grave à laquelle ils avaient eu affaire était un bras amputé au niveau du coude lorsqu'un morceau de l'appareil avait été arraché. Jiana était infirmière donc le soigna du mieux qu'elle pouvait avec les moyens du bord. Elle versa un flacon quasi entier de mercurochrome et de désinfectant pour que la blessure ne s'infecte pas et quelle soit plutôt sèche. Il prenait ça bien même s'il souffrait, car il avait de la chance d'être encore en vie lui et sa femme. Elle, elle était affolée et demandait toutes les 10 secondes s'il allait bien.
    Après qu'ils eurent soigné tout le monde et que tous ceux qui le voulaient, avaient récupéré leurs bagages, ils ne savaient pas quoi faire. Rester ou Bouger. Maxime suggéra de bouger, car rester près de l'avion, ça lui foutait les j'tons. La plupart des survivants approuvèrent. Tiana ajouta, par écrit, qu'elle avait vue une montagne par les hublots avant de s'écraser. Et qu'ils trouveraient surement une grotte ou un abri du même genre là-bas. Mina, Tom, Mickeal, Kim, Maxime, Jayna et Tiana formaient le groupe que les autres suivaient, car ils ne savaient pas quoi faire et qu'ils étaient sûr d'eux malgré le drame.
   Ils étaient parés à survivre.

(c) 2007 - HiltCorporation  XD ça me fait marrer le copyright. Et si vous avez un commentaire à faire (Pour n'importe quelle remarque, orthographe, l'histoire, un détail qui vous gène, des félicitations ^^, ...), envoyez moi un MP et Joyeux Nowel aussi ^^
« Dernière édition: Dim 23 Déc 2007, 17:08 par Hilt »
Pas de signature -_-"
Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP SMF 2.0 | SMF © 2011, Simple Machines XHTML 1.0 valide ! CSS valide !