Le jeu 650 km

650km : Le Forum
Mer 14 Nov 2018, 16:17 *
Bienvenue. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
News du 30/08/2018
Avis à tous les survivants!

Salut à tous, l'équipe de 650km à décider d vous laisser un peu plus de tps de jeu en retardant la fermeture de celui-ci pour une durée encore indéterminée suites à vos demandes
Nous vous souhaitons donc un bon jeu !

Échouez-vous avec nous dans notre nouveau canal discord dédié à 650km!
Cliquez sur le lien suivant et rejoignez-nous! https://discord.gg/SqxZ6HX


Une question sur le jeu ? Consultez le :
Merci de consulter les Règles du Forum avant toute participation.
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Discussion: [Journal] Journal d'un naufragé  (Lu 2461 fois)
Lun 07 Jan 2008, 16:17
francys
Mokonaka
Hors ligne Hors ligne


Messages: 4




Journalisée
Citer
Journal d'un naufragé
Mokona - 258ème jour


Le soleil renaît de ses cendres,
que déja ses premiers rayons
filtrant a travers les planches disjointes de mon abri de fortune,
viennent caresser mes joues de sa chaleur bienfaisante.
Oui grâce à dieu, encore une journée d'espoir s'offre à moi.

Qu'allais-je faire aujourd'hui ?
Glaner quelques objets sur la plage,
que l'orage d'hier aurait ramenés de l'océan ?
Irais-je fouiller cette épave qui me rappelle mon infortune ?
Ou vagabonderais-je au gré de mes pas,
chercher ce morceau de carte qui est peut-être faux ?

Non aujourd'hui j'ai envie de rêver,
je vais m'étendre sous ce cocotier
et profiter de son ombre,
en écoutant le chant des oiseaux
qui se mèle au reflux des vagues.
« Dernière édition: Mer 12 Mar 2008, 01:11 par Lline »
Réponse #1 Lun 28 Jan 2008, 18:09
francys
Mokonaka
Hors ligne Hors ligne


Messages: 4




Journalisée
Citer
Journal d'un naufragé
Mokona - 279ème jour


Ce matin le ciel est sombre de présage
les embrins me griffent la peau
la rage de l'océan s'essoufle sur la plage
comme dans un ultime soubresaut

Un désespoir inexorable m'envahit
j'ai révé d'elle qui est si loin
ses dents rieuses m'ont ébloui
ses cheveux sentaient le jasmin

Mon coeur saigne de son absence
je sens mon âme s'écouler
grande est la sentence
car seul le chagrin me tient éveillé


« Dernière édition: Lun 28 Jan 2008, 18:10 par francys »
Réponse #2 Mar 05 Fév 2008, 16:30
francys
Mokonaka
Hors ligne Hors ligne


Messages: 4




Journalisée
Citer
Journal d'un naufragé
Mokona - 287ème jour


Que tous les oiseaux du ciel
traversent les flôts
et apportent a ma belle
tout l'amour de mes mots

il n'est pas une journée
ou je ne pense a elle
la vie nous a séparé
rien n'est plus cruel

je ne souhaite qu'une chose
et qu'importe les années
je n'aurai nulle pause
avant de la retrouver



Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP SMF 2.0 | SMF © 2011, Simple Machines XHTML 1.0 valide ! CSS valide !