Le jeu 650 km

650km : Le Forum
Mer 19 Sep 2018, 05:05 *
Bienvenue. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
News du 30/08/2018
Avis à tous les survivants!

Salut à tous, l'équipe de 650km à décider d vous laisser un peu plus de tps de jeu en retardant la fermeture de celui-ci pour une durée encore indéterminée suites à vos demandes
Nous vous souhaitons donc un bon jeu !

Échouez-vous avec nous dans notre nouveau canal discord dédié à 650km!
Cliquez sur le lien suivant et rejoignez-nous! https://discord.gg/SqxZ6HX


Une question sur le jeu ? Consultez le :
Merci de consulter les Règles du Forum avant toute participation.
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Discussion: [Journal] la mort dans la plaine  (Lu 5678 fois)
Jeu 03 Juil 2008, 22:04
theauchoco
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 96


je viens d'un lointain pays ( et si c'etait vrai )



Journalisée
   Je me trouvais dans un vieux train miteux en face d'un vieux marin mal rasé soudain le train s'immobilisa, étant auteur et cherchant l'inspiration, je me dis que l'aventure se trouvait ici . Je me levais, le marin me regarda et me dit
" Vous n'allez pas descendre ici ? "
" Hum ... Et bien si pourquoi ? "
La sonette du train retentit . Je descendais . L'homme me hurla par la fenêtre :
" Non ! vous ne pouvez pas !!! Vous ne pouvez pas ! "
Mais le train partait déjà et je n'entendis plus cet opportuniste .                                                   


I Une étrange gare
              Je me dirigeais ensuite vers la carte de la région située au fond de la gare. J'étais perplexe, pourquoi cette personne avait-elle si peur de l'endroit où je me trouvais à présent ? La carte n'était pas très détaillée. J'étais arrivé dans un gigantesque plaine portant le nom de "Lande de Stand Rover" au centre de la carte une forêt nommée "la forêt des brumes" et à côté un non moins sinistre "le chalet des chevreuils" :
"Voilà l'endroit où je passerai la nuit ! m'exclamai-je".
Je trouvais l'emplacement de la gare dans laquelle je me trouvais et vis qu'il me faudrait au moins tout le reste de l'après-midi et une bonne partie de la nuit pour pouvoir atteindre le chalet. Je soupirai en remarquant que deux habitations se trouvaient a mi chemin, "la ferme des " mise" " et " la villa de la famille Cannel de Montrency ". Je reposai ensuite mes yeux sur le chalet et à ma grande stupéfaction je remarquai que le nom avait changé, je me pinçai et me frottai les yeux pour voir si je rêvais mais non, le nom avait vraiment changé en " le chalet des monts Niacs ".

« Dernière édition: Ven 11 Juil 2008, 22:03 par theauchoco »
karaho: theauchoco en D7
mon petit journal : http://forum.650km.com/index.php?topic=38393.0
Réponse #1 Ven 04 Juil 2008, 13:08
theauchoco
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 96


je viens d'un lointain pays ( et si c'etait vrai )



Journalisée


II Rencontres inatendues
   Je sortais vivement de la gare. Je me dirigeais vers les deux maisons. Le paysage de ce lieu infame était monotone : de l'herbe à perte de vue, un arbre maigrichon tous les kilomètres et des rochers plein de lézards. Par contre pour ceux qui n'avaient rien contre les sauterelles et les grillons, c'était l'endroit idéal. Vers six heures, je les vis, la villa des Cannel de Montrancy, gigantesque, majestueuse et décorée d'arbres et de fleurs et la ferme délabrée des " Mise ". Un détail me frappa soudain, toutes les fenêtres étaient fermées :
" Etrange..., pensais-je . "
Je m'approcais de la maison qui me tentait le plus ; à savoir la villa et frappai à la porte. Celle ci semblait neuve et était en fer. Soudain deux hommes ouvrirent la porte à la volée ce qui me propulsa trois bon mètres plus loin. En retombant, je m'égratignais les mains. Les deux hommes pointaient leurs armes sur moi, le premier était armé de deux révolvers et le deuxième d'une carabine. Le premier qui, vu ses habits magnifiques, était sans aucun doute le maître des lieux fit un pas vers moi, puis me demanda :
" Qui êtes-vous ; que venez-vous faire ici ? "
" Je... je m'appelle Henri Bert et je suis venu me promener ici..., répondis-je complètement paniqué. "
" Ah..., alors rentrez... et désolé de vous avoir fait si peur, s'excusa le premier homme, je me présente : Charles Cannel de Montrancy, mais appellez moi juste Charles. Et voici mon voisin, Eric Mise. Il a emménagé ici à cuase du danger. Mais entrez vite avant que la chose n'arrive. Vite, il arrive ou pire encore ! "


« Dernière édition: Sam 05 Juil 2008, 18:42 par theauchoco »
karaho: theauchoco en D7
mon petit journal : http://forum.650km.com/index.php?topic=38393.0
Réponse #2 Sam 05 Juil 2008, 18:04
theauchoco
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 96


je viens d'un lointain pays ( et si c'etait vrai )



Journalisée
III Questions, questions
   Je rentrais rapidement dans la maison. A l'instant où je pénétrai dans la demeure, la lourde porte de métal claquait. Charles la ferma à clé et Eric tira les innombrables verrous puis cala une chaise sous la poignée. Le vestibule était encombré d'armes : des dagues, un coutelas, des carabines, des révolvers, beaucoup de batons de dynamite et même un fusil à  éléphants  : servez-vous, armez-vous, il risque de réussir à entrer dans la maison..., dit Charles. "
Je pris le coutelas, un révolver et trois batons de dynamite, mais j'avais la tête ailleurs, des tas de questions me tourmentaient l'esprit : qui était " il " alias " la chose " pour faire si peur à mes deux hôtes ?, Pourquoi Eric ne parlait-il
pas ? Comment le plan de la gare avait-il changé ? Et n'étais-je pas en train de rêver ?
karaho: theauchoco en D7
mon petit journal : http://forum.650km.com/index.php?topic=38393.0
Réponse #3 Sam 05 Juil 2008, 18:04
theauchoco
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 96


je viens d'un lointain pays ( et si c'etait vrai )



Journalisée
IV Les habitants au complet
    Charles me fit signe de le suivre, il me mena dans un dédale de pièces et d'escaliers et nous arrivâmes dans une salle à manger elle aussi occupée d'armes. D'autres personnes étaient présentes dans la salle. Charles me les présenta, il y avait Emilie le femme de Charles et Elodie leur fille. Janine Mise, l'épouse d'Eric et Sarah Degré une distributrice de cartes d'un casino de Las Végas qui s'était perdue dans la région. Je me mis à poser des questions qui me torturaient depuis tout à l'heure : la chose était une créature ou une personne cachée dans une grande cape noire et qui avait assassiné deux personnes retrouvées mortes, égorgées. Eric n'était pas muet, il parlait peu, c'est tout. Bien sûr, non je ne rêvais pas... Après cela, le silence tomba, lourd, profond, effrayant. Soudain je leur dis que je souhaitais passer la prochaine nuit dans un chalet des environs.
"Non ! Vous ne devez pas y aller ! s'écria Eric, c'est là-bas qu'il vit !"
Je levais les yeux au ciel, un fou de plus ! Non, bien sûr, ils avaient inventé cette histoire pour mettre de l'ambiance dans ce lieu isolé, c'est tout ! Même si, tout de même, ils avaient l'air d'y croire dur comme fer.
"J'irais, décidai-je, et je vous montrerai à tous que rien n'est dangereux dans le coin."
 tous les yeux furent rapidement rivés sur moi.
"En ce cas, lança Charles, je viens avec vous."
"Nous aussi ! acquiéscèrent Eric et Janine."
En quelques minutes, tous étaient d'accord avec moi pour partir le lendemain. Mais à voir leur visage, c'était soit pour ne pas avoir l'air d'être couard ou pour ne pas rester seul dans la grande maison, seul Eric avait l'air vraiment enthousiaste. Je dormis mal cette nuit là, je ne savais pas pourquoi mais je savais que j'aurais dû écouter le voyageur du train et ne pas descendre... ici.
karaho: theauchoco en D7
mon petit journal : http://forum.650km.com/index.php?topic=38393.0
Réponse #4 Sam 05 Juil 2008, 18:05
theauchoco
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 96


je viens d'un lointain pays ( et si c'etait vrai )



Journalisée
V Une suite désastreuse
        Le lendemain, nous nous préparâmes pour aller au chalet. Tout le monde s'occupait de son propre sac à dos. Dans le mien je mis un sandwich à l'ail, mon plat préféré et de l'eau, le coutelas, un révolver et trois batons de dynamite. Nous partîmes rapidement et tôt, vers six heures et demie. Nous marchâmes toute la matinée et on s'arrêta pour manger, Janine nous donna à chacun une cuisse de poulet et de la salade. On repartit très rapidement. Vers quatorze heures un vent frais se leva puis il devint glacial soudain un brouillard arriva de nulle part, il était si compact qu'on n'y voyait rien du tout, deux minutes plus tard un cri affreux, strident, sortit du brouillard, suivi d'un rire diabolique. Quelques secondes plus tard le brouillard se dissipa ou plutôt, disparut en un instant comme par magie. Et là, à un mètre de moi, le corps lacéré de Janine...
"C'est... c'est... affreux ! Hurla Sarah."
Emilie vomissait. Eric restait calme, l'air grave. Il s'agenouilla près du corps de son épouse et lui ferma les paupières. Soudain le même rire que tout à l'heure retentit et nous nous mîmes tous à courir dans des directions opposées ? J'étais avec Eric et Sarah, nous suivions Eric qui courait vers un rocher. Je sautai derrière et me retournai : ce que je vis me glaça le sang, une armée énorme de fourmis grignotait Emilie, Charles et Elodie avaient disparu et on ne savait pas s'ils s'étaient fait manger ou s'ils s'étaient enfuis. Eric me tira la manche et m'invita à entrer dans une grotte qui était cachée sous une pierre.
"Nous y serons à l'abri, dit-il, vite entrez, elles arrivent !"
C'était vrai, les fourmis fonçaient sur nous, je me glissais le plus rapidement possible dans la cavité où se trouvait déjà Sarah. Quelques instants plus tard Eric arriva, il avait positionné la pierre de façon à ce que les fourmis ne puisssent pas venir.       
"Vite ! suivez-moi ! ordonna-t'il."
Nous le suivîmes dans un labyrinthe de tunnels, Eric avait l'air de connaître ces lieux comme sa poche et Sarah paraissait de plus en plus heureuse. J'étais totalement paniqué, j'étais gelé et je palissais à vue d'oeil. Nous arrivâmes dans une pièce circulaire avec en son centre, un autel avec un crâne posé dessus. Les yeux de Sarah s'illuminaient.
"Voilà où tu l'avais caché depuis tout ce temps ! ricana t'elle."
Elle courut vers l'autel et pris le crâne. Elle se retourna et rit :
"Vous êtes perdus. Ah Ah Ah !"
Puis elle se volatilisa.
"Non ! hurla Eric, non pas ça ! Tout mais pas ... ça !"
Aussitôt après il s'élança dans un autre tunnel me laissant seul, tremblant dans la pièce. Je ne sais combien de temps je restais planté là. Puis un long moment après qu'Eric soit partit je me ressaisis :
"Non , non, c'est impossible, je perds la tête, je... je ah ah ! Mais oui ! euh..."
Je m'évanouis...
« Dernière édition: Sam 05 Juil 2008, 18:48 par theauchoco »
karaho: theauchoco en D7
mon petit journal : http://forum.650km.com/index.php?topic=38393.0
Réponse #5 Sam 05 Juil 2008, 18:05
theauchoco
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 96


je viens d'un lointain pays ( et si c'etait vrai )



Journalisée
VI Une fin tragique
   Je me réveillais au même endroit. Une forme vaguement humaine se trouvait devant moi. Quand elle me vit elle disparut je me relevais et avançait vers le tunnel. J'étais perdu, perdu et je resterais ici... à tout jamais. Je repensais au voyageur du train. C'est lui qui avait raison je n'aurais pas dû descendre... ici.Je réussis à me relever après de pénibles efforts, j'avançais en titubant jusqu'à un tunnel j'entendit alors le même rire diabolique et tout devint noir .
theauchoco

--------------------------------------------------------------------------------
 
 
« Dernière édition: Sam 05 Juil 2008, 18:54 par theauchoco »
karaho: theauchoco en D7
mon petit journal : http://forum.650km.com/index.php?topic=38393.0
Réponse #6 Sam 05 Juil 2008, 23:10
theauchoco
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 96


je viens d'un lointain pays ( et si c'etait vrai )



Journalisée
votre attention : la suite qui arrive n' a plus comme heros Henri Bert qui semble etre incapable de continuer mais une jeune fille du nom de Elisa .
je précise qu'il s'agit de la même histoire quelques mois plus tard et je la posterai dans quelques jours .
« Dernière édition: Lun 07 Juil 2008, 16:59 par theauchoco »
karaho: theauchoco en D7
mon petit journal : http://forum.650km.com/index.php?topic=38393.0
Réponse #7 Mar 08 Juil 2008, 15:16
theauchoco
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 96


je viens d'un lointain pays ( et si c'etait vrai )



Journalisée
I-bloqués nul part

     "Elisa ! Lève-toi ! Il est 5 heure du matin ! "
C'est mon père qui parle, il m'appelle car on part en expedition familiale . Aujourd'hui on part au lac de Garech, un super voyage en perspective pffff ...
" Deux minutes, j'arrive !"
Je me lève péniblement je m'habille et descend les escaliers .
" Ah te voilà la grosse fainéante ! crie ma famille en coeur "
Je m'assis à coté de James, mon petit frère, en face ma soeur jumelle Alice mord dans sa tartine beurrée, à coté, mon grand frère Franc et à chaque bout de la table mes deux parents Alain et Lucie . Au total nous sommes six, ça fait serré dans la voiture . On boucle les ceintures et on démarre, un très long voyage commence et je m'endors ...
     Une fois réveillée je remarquais papa et mamanplongés dans une carte, à travers la fenêtre je voyais une grande plaine sans fond, mon père se retourna et me dit :
"Nous allons camper là cette nuit, je me suis trompé de route alors nous allons pouvoir passer la journée dans cette contrée magnifique sauvage et préservée ! Superbe, non ? "
" Fabuleus papa ... répondis-je en haussant les epaules . Je peux faire un tour ? "
Mon père me fit signe que oui et je sortis de la voiture . Je fis quelques pas pour me dégourdir les jambes lorsque j'entendis une explosion, je me retournais d'un bond et vis que les quatre pneus de la voiture avais explosés ! Décidement ce voyage m'enchantait de plus en plus ...
"Elisa regarde sur la carte pour voir si il y a des habitations non loin d'ici . "
Je pris la carte et remarquai qu'à une dizaine de kilomètres se trouvais une villa et une ferme .
" Il y a deux maisons à environ dix kilomètres à l'Est ."
"Mais c'est merveilleux ! s'enthousiasma ma mère "
Et nous nous mîmes en route .


karaho: theauchoco en D7
mon petit journal : http://forum.650km.com/index.php?topic=38393.0
Réponse #8 Jeu 10 Juil 2008, 21:21
theauchoco
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 96


je viens d'un lointain pays ( et si c'etait vrai )



Journalisée
II Quelques ames en moins

     Deux heures plus tard environ, nous arrivâmes en vue des deux maisons, une des deux, une ferme je crois était brulée, la deuxième était lézardée à certains endroits, ce lieu avait connu une énorme catastrophe . Nous frappâment à la porte et un homme d'une trentaine d'années nous ouvrit . Il semblait vraiment accablé . Ma mère lui demanda :
" Bonjour ! Excusez-moi de vous deranger, mais nous avons crevé à dix kilomètres, auriez-vous des pneus à nous donner s'il vous plaît ? "
" désolé, repondit-il d'une voix lasse, je n'en ai pas "
"Oh, répondit ma mère, pourriez-vous nous indiquer où se trouve la prochaine station service ? "
L'homme éclata alors d'un rire sans joie mais bruyant qui nous fit tous sursauter :
" Ah ah ah ! La prochaine station service ? Elle est au moins à deux cents bornes d'ici ! "
Nos visages blemirent:
" Quoi ? s'exclama mon père, à deux cents bornes ? vous vous fichez de nous ! "
" Si vous le souhaitez, vous pouvez dormir ici cette nuit, proposa l'homme "
Nous acceptâmes et ma mère et mes frères partirent dans la cuisine car cette dernière voulait remercier l'étranger pour son hospitalité, mon père et ma soeur étaient repartis à la voiture, j'était seule avec l'inconnu . Il me dit :
" Je m'appelle Eric . "
" Ah, répondis-je prise au dépourvu "
Il se rapprocha de moi et me glissa à l'oreille d'une voix blanche presque cadavérique :
" Toi et ta soeur avez encore une chance de survie, fuyez, fuyez ! "
Il recula et disparu dans une pièce adjacente . une minute plus tard j'entendis un hurlement retentir dans la cuisine . J'y courru et le sinistre spectacle que j'y découvris me glaça le sang : mes frère et ma mère était placardés au mur en face de moi par des couteaux .
Je sortis de la maison et courrus jusqu'à la voiture, ma course folle dura me semble t'il des heures . Mon père et ma soeur y étaient avec l'inconnu
" Vite Elisa ! cria ma soeur, il faut fuir ! "
Je m'élançais vers eux, mais je me pris dans une racine . Au même moment une énorme fissure s'ouvris dans le sol et nous fument tous précipités dans le vide sauf Eric qui s'était enfuit avec notre voiture quelques secondes plus tôt ...
 
karaho: theauchoco en D7
mon petit journal : http://forum.650km.com/index.php?topic=38393.0
Réponse #9 Jeu 10 Juil 2008, 21:24
theauchoco
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 96


je viens d'un lointain pays ( et si c'etait vrai )



Journalisée
à présent que notre petite Elisa est au fond de son ravin écrasée sur des rochers  :evil: nous allons bientôt pouvoir accueillir Patrick et James qui vivront des aventures ayant un rapport plus evident avec 650 km
j'en profite pour changer le titre avec quelque chose de plus ... ressemblant avec le thème de l'histoire .
karaho: theauchoco en D7
mon petit journal : http://forum.650km.com/index.php?topic=38393.0
Réponse #10 Ven 11 Juil 2008, 22:41
theauchoco
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 96


je viens d'un lointain pays ( et si c'etait vrai )



Journalisée
I A la recherche de la vieille grand-mère folle

     " Tu dors Patrick ? "
" Non James, regarde la route plutôt . "
" Pfff, il n'y a rien, c'est une lande déserte, l'oiseau que l'on cherche n'est sûrement pas ici . "
" On en sait rien . Tiens, arrête toi, je vais vérifier si elle ne se cache pas derrière ce rocher . "
Nous arrêtâmes la voiture devant un grand roc . Nous fesions partie du FBI et nous recherchions une grand-mère pyromane .
" Bon, elle n'est pas là; soupira James, je t'avais bien dis que ce n'était pas ici qu'il fallait aller . "
Je soupirai, ah James ! Il voulait toujours avoir raison !
" On reprend la voiture ou pas ? me demanda t'il . "
" Oui, oui James, je reprend le volant . "
Nous remontâmes dans notre voiture banalisée et reprimes notre route dans cette espèce de savane immense . Quelques minutes plus tard un homme sortit de derrière un rocher et se mit à courrir vers nous en gesticulant .
" C'est qui ce malade ? soupira James "
Je stoppai la voiture . L'homme arriva à ma portière, je baissai ma vitre :
" On peut vous aider ? lui proposai-je "
" Peut-être, auriez-vous des cordes ? dit-il "
" Pourquoi ? questionna James "
" Je vous ai demandé si vous aviez des cordes . répéta l'inconnu "
" Pourquoi ? redemanda James "
" Oui, nous en avons, dis-je "
" Donnez les moi vite . "
" Non, répondit sèchement James, pas temps que vous ne m'aurez pas dit pourquoi vous les voulez "
" il faut le récupérer, vite ! Le temps presse ! "
" OK, dis-je posément, laissez-nous nous préparer, nous vous accompagnons . "
L'homme acquiesça, il n'avait guère le choix de toute manière .
karaho: theauchoco en D7
mon petit journal : http://forum.650km.com/index.php?topic=38393.0
Réponse #11 Lun 14 Juil 2008, 12:33
theauchoco
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 96


je viens d'un lointain pays ( et si c'etait vrai )



Journalisée
II La fin d'un ami

     Quelques minutes plus tard nous partîmes . Une brise légère s'éleva . L'homme qui s'appellait Eric se crispa d'avantage et agrandit ses pas :
" Eh ! Vous ! cria James "
" Dépéchez-vous ! répondit celui-ci "
Le vent devint bourrasque, la bourrasque devint tempête et la tempête prit en puissance et devint une vrai tornade qui fonçait droit sur nous :
" C'est ... c'est impossible ! hurlais-je "
Je sortis de la voiture et courrus me cacher derrière un rocher imposant . Eric qui, quelques instants plus tôt, avait sauté derrière ce roc était en train de se faufiller dans un passage :
" Venez ! Votre ami est mort ! "
C'était vrai, James et la voiture avaient disparus dans la furie de la tornade .
karaho: theauchoco en D7
mon petit journal : http://forum.650km.com/index.php?topic=38393.0
Réponse #12 Mar 15 Juil 2008, 16:05
theauchoco
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 96


je viens d'un lointain pays ( et si c'etait vrai )



Journalisée
III Blessure et souterain

     Au moment où je rentrais dans la grotte, une pierre particulièrement coupante se détacha du rocher et me trancha net le majeur et l'annulaire de ma main gauche, mais j'étais trop terrorisé pour être triste ou avoir mal . Eric me fit signe de le suivre, il me mena dans un chemin tortueux creusé à même le roc gris foncé, nous finîmes par arriver dans une salle circulaire avec un autel au centre . Eric me dit :
" Viens ... "
Je le suivis encore un bon moment et nous finîmes par arriver dans une pièce plus chaude que le dédale des souterains glacés .
" Ecoute moi bien, m'ordonna Eric, je vais partir un moment pendant environ 8 heures et je vais te laisser ici, si tu entend le moindre bruit cache-toi  . Et surtout ne sort pas d'ici compris ? Tu as à manger et à boire derrière le rocher là bas . A tout à l'heure et fais bien ce que je t'ai dit ! "
Après ces mots il partit .
karaho: theauchoco en D7
mon petit journal : http://forum.650km.com/index.php?topic=38393.0
Réponse #13 Jeu 17 Juil 2008, 19:45
theauchoco
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 96


je viens d'un lointain pays ( et si c'etait vrai )



Journalisée
IV La bibliotheque

     Je me dirigeai ensuite vers le rocher qu'Eric m'avait indiqué, le chagrin et la douleur arrivaient . Je m'assis, anéantis par tout ces malheurs . Comment cela pouvait-il être possible ? Je n'en savais rien ... La nourriture consistait en une tranche de bacon, une bouteille d'eau, une baguette et quelques feuilles de salade, il y avait également un rouleau d'essuit tout . Avant tout je pris mon mouchoir et me fis un bandage . Je pris ensuite mon repas . Je me remis debout et parcourus la pièce du regard . Etant policier, si quelque chose était anormal dans cette pièce, je ne manquerais pas de le remarquer . Une petite saillie rocheuse attira mon attention, je marchai vers elle et, arrivé à sa hauteur je remarquai une petite pierre bleutée, je la touchai du bout des doigts et un passage s'ouvrit dans le mur . Je rentrais immediatement dans la nouvelle pièce et découvrit qu'elle possédait quelques étagères remplis de livres poussiéreux . J'en pris un au hasard, il s'intitulait " différents détenteurs du crâne ocre " une suite de nom y était ensuite inscrits : Gemerald Dento Closüm, Marianne la noire, Morg, Erikaum Lebrache, Marianne la noire, Bill Dupont, Zeus, Palficorne, Erikaum Lebrache, Morg, Palissandra, Marianne la noire, Grouss, Marianne la noire, Erikaum Lebrache, Emilie Cannel de Montrancy, Erikaum Lebrache, Marianne la noire, Morg . Au moment où je reposai le livre, un bruit de pas retentit, je jetai un coup d'oeil à ma montre, Eric n'était pas sensé revenir avant cinq bonnes heures, cela ne pouvait être lui, l'air devint glacé, la peur me prit et je me cachai dans un coin de la bibliotheque . Les pas et le froid finir par disparaître et je pus retourner inspecter les livres . Un livre qui était plus ou moins dissimulé derrière un autre me rendit perplexe, il était tellement vieux que la couverture n'était pas en cuir comme celle des autres, mais en bois faucilisé avec de fines fleuritures en or et en argent, avec soin, je pris l'ouvrage ancestral et lus le titre . Mais les lettres étaient me semblait-il d'étranges runes indechiffrables . Je le mit dans mon sac à dos, puis me remis à regarder les écrits, rien d'autre ne paraissait digne d'intérêt . Je sortis de la bibliotheque et refermais la salle en touchant la pierre bleutée .
karaho: theauchoco en D7
mon petit journal : http://forum.650km.com/index.php?topic=38393.0
Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP SMF 2.0 | SMF © 2011, Simple Machines XHTML 1.0 valide ! CSS valide !