Le jeu 650 km

650km : Le Forum
Ven 19 Oct 2018, 08:24 *
Bienvenue. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
News du 30/08/2018
Avis à tous les survivants!

Salut à tous, l'équipe de 650km à décider d vous laisser un peu plus de tps de jeu en retardant la fermeture de celui-ci pour une durée encore indéterminée suites à vos demandes
Nous vous souhaitons donc un bon jeu !

Échouez-vous avec nous dans notre nouveau canal discord dédié à 650km!
Cliquez sur le lien suivant et rejoignez-nous! https://discord.gg/SqxZ6HX


Une question sur le jeu ? Consultez le :
Merci de consulter les Règles du Forum avant toute participation.
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Discussion: [RP] L'Histoire de Shaolan  (Lu 20463 fois)
Dim 21 Déc 2008, 23:21
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer

Voici le livre ouvert des aventures des naufragés de Shaolan sur cet archipel.
Nous écrivons ensemble l'histoire de notre île au fur et à mesure :
n'hésitez pas à rejoindre le club des rédacteurs., nous avons besoin de tous !

Bonne lecture ;)




Sommaire


Citation de: 2006
Chapitre I. L'arrivée sur l'Ile (By Anji)
Chapitre II. Le temple (By Anji & Soliante)
Chapitre III. L'ile D'Aymeleen (By Matew & Soliante)
Chapitre IV. Le Labyrinthe (By Electronath)
Chapitre V. Le passage du Rentrai'd'claz (By Electronath)
Chapitre VI. Le Noël des rescapés (By Soliante)

Citation de: 2007
Chapitre VII. Le crash de Cupicon
Chapitre VIII. Comme un air de changement (By Electronath)
Chapitre IX. Encore un crash (By Kateya)
Chapitre X. Vent d'orient
Chapitre XI. Ghost busters
Chapitre XII. La venue du Survivor Claus

Citation de: 2008
Chapitre XIII. Les tournois de Beeeeach Boooooowl
Chapitre XIV. Shaol' Kermesse
Chapitre XV. Voyage, voyage
Chapitre XVI. Le chocolat CBon !
Chapitre XVII. Disco ! Disco !
Chapitre XVIII. Vive les vacances !
Chapitre XIX. Les jeux Shaolympiques (By Soliante)
Chapitre XX. Shalloween
Chapitre XXI. L'autre Temple ...
Chapitre XXII. La magie de Nowel

Citation de: 2009
Chapitre XXII. Les pirates de l'archipel
« Dernière édition: Mer 26 Août 2009, 07:02 par Kooki »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #1 Dim 21 Déc 2008, 23:22
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre I. L'arrivée sur l'Ile (By Anji)



Voici plusieurs mois que nous sommes sur cette île et rien ne se profile à l'horizon.
Une île, pensez vous ! Oui une île déserte, où la vie de chacun de nous a basculé.
Je ne peux pas dire si c'est une bénédiction ou une malédiction mais nous survivons comme nous le pouvons dans cette univers inconnu.
Ceci est l'histoire de notre vie et, Oh mon dieu, je l'écris sur des lambeaux de tissus.




Début Février 2006 -
Notre avion est destiné pour l'Europe.
La plupart des gens rentre chez eux pour passer des vacances en famille ... mais le destin semble en avoir décidé autrement.
Nous sommes une vingtaine de personnes dans cet avion. A mon goût, le vol se tient plutôt bien.
Comme la durée du vol pour regagner notre pays est longue, donc nous avons eu le temps de parler entre nous pendant le voyage. Je me souviens encore de Pandor et Lorel qui me racontaient, par quel hasard, ils s'étaient retrouvés sur ce vol.
Je voyais aussi au fond de l'appareil, un jeune couple qui revenait de leur lune de miel : Lapypuc et Ghllii ...

Qui aurait cru que nous nous retrouverions dans la même épreuve ?

Tout le monde commençait à s'endormir à bord, quand tout à coup, nous sentons l'avion piquer du nez.
Une voix sortant des haut-parleurs nous dit de rester calmes mais la communauté se doutait que l'aboutissement de ce vol serait le sol et serait inévitablement, la mort !
L'avion est près du sol... une dernière pensée pour ma famille et mes amis ! Adieu !




Un jour en Février -
Au plus haut point du soleil, je me réveille à côté d'une épave brûlante et d'autres passagers étendus au sol.
Tout le monde avait repris connaissance peu à peu et nous comptâmes le nombre de blessés et les personnes qui se sont envolées ... 2 morts et 6 blessés ... dont une gravement à la cheville.
Heureusement que Kooki était médecin dans la vie, sinon Soliante aurait eu peu de chances de remarcher un jour.
Les personnes décédées étaient les pilotes, et par chance les passagers étaient tous vivants ... Comme si quelqu'un ou quelque chose nous voulait en vie.
Nous étions au milieu de la jungle, à première vue vierge, donc nous décidâmes de rester à côté du seul symbole qui nous rappelait la vie "technologique".
Après quelques jours de repos à côté de l'épave, nous commençâmes à nous organiser pour explorer cette immense jungle, car nos réserves en eau et nourriture commençaient à être faibles.
Pendant que les plus gaillards des survivants étaient partis explorer ce nouveau monde encore inconnu, les femmes et les blessés restèrent pour essayer de trouver des choses dans l'avion qui était devenu enfin praticable.

Quelques heures se passèrent avant que tout le monde soit de retour au campement de fortune créé par les personnes restées près de l'avion.
Les éclaireurs avaient trouvé un point d'eau pas très loin du site du crash, ainsi que des fruits comestibles et, malheureusement, des animaux sauvages qui avaient coûtés à Triton, la perte de son harpon dont il se servait pour la pêche lors de ses vacances.
Mais le moral descendit d'un coup quand Electronath ramena, les larmes aux yeux, la radio de l'appareil complètement éventrée et brûlée.

Notre aventure commença vraiment à se moment là, quand tout le monde compris que nous ne pourrions pas prévenir le reste du monde de notre présence.




Quelques jours plus tard - Février -
Les "aventuriers" comme nous nous étions nommés, ont trouvé une plage de sable fin où la mer venait s'y frotter, puis peu à peu, nous compriment que nous étions sur une île complètement déserte comme Robinson Crusoé ... mais sans Vendredi !
Après une longue réflexion, nous décidâmes de la nommer "Shaolan".
Shaolan serait certainement notre dernière maison et notre tombeau ...
Tout le monde avait une tâche pour subvenir aux besoins de tous : eau, bois, poissons, fruits et même chasse car nous avions trouvé des bouquins sur la fabrication d'armes rudimentaires. Kikichoux était vraiment le meilleur pour se familiariser avec des instruments aussi archaïques ...
Nous essaiyons de faire ce que nous pouvions avec ce que nous avions, c'est à dire avec RIEN.


23 Février -
J'ai trouvé un vieux calendrier ! Donc maintenant nous pouvons savoir quelle date nous sommes grâce à la lune !

Quelques discordes commencent à se former au sein du groupe, ça ne m'inspire pas confiance ...
C'est ce jour-là que j'ai décidé d'écrire notre histoire qui, j'espère, sera lue et racontée ...




25 Février -
Le groupe commençe à se séparer malgrès les avertissements de Melusine33...

Nos errances commencèrent de cette manière. Tout le monde dût se débrouiller comme il le pouvait, tout seul car personne n'arrivait encore à s'entendre.
Donc je fîs de même et m'exila de mon côté pour voir si je réussissais mieux que les autres.




11 Mars -
La solitude aborda peu à peu tous les membres de l'ancien groupe, mais comment retrouver d'autres survivants dans cette forêt aussi dense ?
Et là, l'idée générale fût : LE CRASH ! Comme si une force nous avait attirée vers ce lieu !
Je me souviens de la joie que j'ai ressenti quand tout le monde se retrouva au crash, Dragibus nous attendait la première et avait même installé un camp de fortune à côté de l'épave au cas où nous reviendrions !
Ce jour là restera dans les mémoires comme le jour de la réunification.
Nous avons fait une soirée de fête mémorable pour nos retrouvailles. Le jus de coco coula à flot et chacun son tour parla de son périple et de ce qu'il avait pu voir sur cette île qui se révélait être merveilleuse.

L'histoire qui à suscité le plus d'intérêt était celle de Camomille qui, malgrès son jeune âge, nous conta une histoire avec une vieille ruine et des lumières bizarres ...
Mais la soirée était plus vouée à la rigolade donc personne n'y a réellement prêté attention à ce moment là ...


30 Mars -
La blessure de Soliante va mieux, donc nous n'avons plus de blessés !
Grand merci à Kooki notre "Médecine Woman".


3 Mars -
Sihel à trouvé des bouquins pour confectionner un tonne d'outils à base de presque rien.
Je pense que ça nous sera bien utile.




19 Avril -
Un peu plus d'un mois depuis le jour de la réunification, et je n'ai pas eu pas le temps de continuer à raconter notre périple.
Tout le monde travaille de son mieux pour le bien de la communauté, j'entend encore Ghllii se plaindre de son mal au bras à force de polir la tôle de la carcasse de l'avion !
(heureusement que Ladypuc n'est jamais bien loin de lui pour pouvoir lui "soigner" ses mains avec un bisous magique).

C'est à ce moment là que nous avons pu trouver les matières premières pour la survie, je vais vous en faire un détail par utilité :

, , : Notre principale source de nourriture, nous mangeons correctement grâce à bienveillance de Dame Nature.
  : Nos "foyers" respectifs deviennent de plus en plus solides grâce ce genre de granite que nous avons trouvé dans une espèce de carrière.
  : Tous nos instruments de cuisine, ustensiles divers sont à base d'ossement d'animaux.
  : Nécessaire pour faire un bon feu qui éloigne les bêtes et nous réchauffe. Nos maisons et nos armes sont principallement à base de bois.
  : Nous aide à faire le feu, ainsi que des lames affûtées !
  : Elle nous sert à faire des casseroles et autres choses très utiles pour la vie de tous les jours !
  : Grâce aux mains expertes d'Electronath nous avons toujours de jolis vêtements, et même quelques fois des vêtements du soir, mais comment fait-elle ?


A suivre ....
« Dernière édition: Dim 21 Déc 2008, 23:53 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #2 Dim 21 Déc 2008, 23:22
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre II. Le temple (By Anji & Soliante)



Voilà quelques mois que nous étions établis sur Shaolan.

Chacun avait pris ses aises et ses habitudes.
Une vie communautaire s’était instaurée mais certains préféraient tout de même l’isolement et le repos qu’un campement un peu éloigné leur procurait.


L’idée de pouvoir un jour rentrer chez nous nous taraudait toujours mais il ne fallait pas se laisser aller à la mélancolie, cela s’avérait dangereux et dans ce milieu hostile nous devions rester sur nos gardes en permanence.

Mais depuis peu, de mystérieuses vieilles pierres arrivaient à maintenir notre curiosité en éveil.
En effet, certains d’entre nous, partis en expédition vers les montagnes du nord pour chercher des silex, s’étaient aventurés à une balade touristique. Comme s’ils n’avaient rien de mieux à faire !

Sortis de la moiteur de la jungle sud et se dirigeant un peu trop vers l’est, ils l’avaient découvert ! LE temple de Shaolan !
Telle une vieille dame âgée pleine de rides et de sagesse,  un énorme amoncellement de vieilles pierres se tenait devant eux.
Ils auraient pu le jurer : c’était la copie conforme d’un temple maya !

La splendeur et la magnificence du lieu leur avait coupé la parole.
Le temps avait passé avant qu’ils n’osent bouger et avancer mais, pas à pas, avec une lenteur extrême ils décidèrent d’approcher du lieu.

Ils s’étaient séparés en deux groupes pour faire le tour de l’édifice : à première vue, rien de particulier.
Un temple, posé là comme par magie, envahi par endroits par la nature luxuriante qu’ils côtoyaient depuis de longs mois qui semblait vieux, très vieux … tellement vieux mais en même temps, aussi bizarre que cela pu paraître : en bon état.



Ils ne purent pas résister à tant de mystère bien longtemps : il leur fallait le visiter.
Mais pas de précipitations inutiles : en tous jeunes naufragés qu’ils étaient, ils avaient déjà appris la prudence.
De retour au camp et après un récit détaillé au reste de la communauté ils décidèrent de partir, plus nombreux et mieux équipés cette fois, en expédition découverte.
Mieux que le Club Med cette île j’vous dit !

Ils avaient installé un bivouac digne du manuel des castors juniors et ils pouvaient vivre ici pendant plusieurs jours en toute quiétude.


Les premières recherches à l’extérieur du temple avaient montré des dalles avec des inscriptions. Elles semblaient être dans une sorte de vieil espagnol et il n’était pas si simple de comprendre le sens des phrases.
Tel un vieux sphinx grec posant des énigmes ou un stratéguerre s’amusant avec ses troupes,  le « groupe réflexion » mettait en commun ses déductions au centre du campement. Une sorte de forum antique où tout le monde donnait son avis afin de faire progresser la communauté.

Le « groupe explorateur » avait, quant à lui,  plus de mal à progresser.
Pas de soucis pour les alentours du temple : on en connaissait maintenant les moindres recoins. Par contre, impossible de pénétrer à l’intérieur.
Mise à part la première salle, une sorte de grande entrée baignée miraculeusement de lumière, impossible de trouver le moindre passage pour progresser à l’intérieur.



Ils en étaient pourtant persuadés : il était impossible qu’un tel monument n’ait pas contenu de grandes salles, de pièces, d’autel ou que sais-je encore !

Au bout de quelques jours, les recherches étaient vaines.
Les naufragés explorateurs étaient exténués et les champollions en herbe buttaient sur une étrange  histoire de pleine lune et de lumière …
Dépités mais pas vaincus, ils abandonnèrent quelques temps l’idée de l’hypothétique ouverture des ruines …



Plusieurs mois plus tard …

Par habitude, ils se réunissaient tous les mois au moment de la pleine lune devant le temple.
En effet, de retour à leur vie quotidienne, les réflexions n’avaient jamais cessées et ils étaient maintenant surs et certains que la lune jouerait son rôle dans l’ouverture des ruines.




Ils recoupaient leurs informations et apportaient avec eux toutes sortes de choses bizarres : torches, boites d’asticots ou sachets de thé. L’expédition était devenue une caravane miraculeuse où l’on pouvait trouver quantité d’objets improbables dans les balluchons.

Relisant sans cesse les parchemins et les stèles, certains étaient persuadés d’avoir trouvé la formule magique : les bonnes offrandes au bon endroit et au bon moment.
Il était alors assez drôle de se poser un peu à l’écart et d’observer les gens.


Triton jonché sur une pierre centenaire et jouant l’équilibriste avec une torche et une bouteille de thé glacé en tentant de capter la lumière que la lune laissait transparaitre au milieu des nuages.
Pandor, plus cocasse, avait revêtu une sorte de veste en cuir tannée (qui sentait encore le vieil ours mais personne n’osait le lui dire), agitait deux lingettes parfumées, la tête en l’air scrutant la sainte lune.
Esmeralda elle, avait décidé de faire offrande de nourriture et préparait sans cesse des petits plats qui sentaient bon le "comme à la maison".
Au moins, si la lune n’aimait pas le menu, nous, nous étions certains de nous régaler !

Parfois des choses essentielles semblent manquer cruellement sur une île déserte : un appareil photo !!

Quoi qu’il en soit, un beau jour, ou plutôt une nuit, Flushy, jeune rescapée discrète et dont la douceur et le sourire semblait charmer la gente masculine, nous annonça : cette fois, je suis certaine d’y arriver !

Une telle affirmation et une telle détermination nous avait laissés interloqués.
Dans un silence quasi religieux et accompagnée de nos regards, elle s’avança dans la nuit, droit devant le temple et se mit à gravir les marches.
Elle avait sur elle un petit balluchon dont le contenu nous était mystérieux et juste une torche à la main.

Elle entra dans le vestibule, avança avec légèreté et avec un grand respect posa les objets au sol.
La lumière si mystérieuse de la salle s’intensifia et les murs pourtant si impénétrables avaient purement et simplement disparus.


Après de nombreuses hésitations, le temple fut baptisé Maraé Huna ("temple mystérieux" en tahitien).

Flushy, notre élue, ne savait pas encore qu’elle venait d’ouvrir la voie à des mystères bien plus grands que celui qui nous avait tenus en haleine de nombreux mois ...

« Dernière édition: Lun 22 Déc 2008, 07:51 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #3 Dim 21 Déc 2008, 23:22
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre III. L'île D'Aymeleen (By Matew & Soliante)




Matew, Début Juin 2006




La vie sur l’île de Shaolan s’était un peu mieux organisée, mais elle restait un peu triste et monotone.

Les mystérieuses ruines refusaient toujours de s’ouvrir.
On essayait, de temps a autre de découvrir leurs secrets, surtout quand nous partions du Sud pour aller chercher des silex dans la montagne, ça faisait une petite halte en chemin, mais dans l’ensemble, seul quelques fous en avait fait leur objectif prioritaires.

En tout cas je remercie aujourd’hui ceux-ci de nous avoir permis de découvrir le mystère des ruines. Mais revenons en à notre histoire.

Cela va faire bientôt plus d’un an que celle-ci eut lieu.
Un an déjà …

La vie sur notre île nous pesait : ramasser, assembler, construire et éviter les pièges de la nature : tel était notre quotidien.
Nous qui venions de pays industrialisés nous n’avions pas l’habitude de vivre de cette façon. Nous aspirions sans doutes à de nouvelles découvertes, de nouvelles rencontres et un peu d’activité pour ne pas sombrer dans la dépression.
Je me rend compte a présent que c’est peut-être la cause de notre aventure.


Un beau matin de printemps, après mon habituel bain dans la source, je me rendis compte de quelque chose d’étrange.
Le vent soufflait. Bon d’accord en soi ce n’est pas quelque chose d’étrange mais là il soufflait en provenance du nord … Étrange …
En effet après avoir longtemps observé ce phénomène pourtant si anodin, je me rendis sur la plage pour ramasser des galets.
A la lisière de la forêt des gens couraient … Encore étrange …
En arrivant sur la plage, je me rendis compte que tous les naufragés que j’avais déjà rencontré erraient sur cette plage. Et tous ne regardaient que dans une seule direction.
Au loin, derrière quelques panaches de brume qui semblaient hésiter à se laisser emporter par ce vent du nord, on distinguait les contours d’une île.





Une île ???
Dans cette direction ? Une île ???

Je n’en croyais pas mes yeux.
Vous me direz, une île mais c’est commun ça une île, on en voyait déjà avant, l’île de Mokona ou d’Inaho par exemple avec qui nous avions réussi à communiquer assez régulièrement.
Mais cette île là était différente ... et … surgissant de nulle part !!!
Détail important, elle était plus prés que les autres îles et à priori, il ne semblait pas y avoir de forme de vie.
C’était alors comme une évidence. Je devais y aller.
Une terre inconnue à découvrir, voilà qui sortait bien de l’ordinaire de Shaolan !



A partir de ce moment tout est allé très vite.

Certains construisaient une barque ou n’importe quel autre moyens de passer les énormes vagues qui s’écrasaient sur les récifs de corail au loin. C’était l’obstacle majeur.

Heureusement les fous ayant tenté la traversée à la nage n’ont pas réussis à esquiver les vagues et ont été retrouvés mort de fatigue et pratiquement noyés sur la plage un peu plus loin. Kooki était là pour les soigner.

La plupart des gens tentait la traversé en solitaire et au bout d’une journée la majorité avait déjà abandonné.
Ils restaient alors sur cette plage, scrutant l’horizon pour être sûrs qu’ils ne rêvaient pas et que cette île (un îlot devrait-on dire) était toujours bien là.

Un peu plus loin sur la plage, en haut de la dune, Triton, que j’avais déjà rencontré près du temple en ruine, était assis à côté d’une femme (Soliante me semble-t-il). Tous deux le regard perdu au loin songeant certainement à la même chose que moi : Rejoindre cet îlot.

Le lendemain, au petit matin, j’avais décidé avec Luc et Vincent de construire une barque.
Triton et Soliante nous proposèrent alors d’unir nos forces et de construire une embarcation à double coque.
Brillante idée : en équipe on est toujours plus forts non ?



Après de multiples péripéties : Comment construire quelque chose qui flotte alors que nous sommes tous dedans ? Comment réussir à passer les vagues sans que le bateau ne casse ? Ou encore combien de vivres emporter ?
Sans trop savoir comment (et surtout pourquoi) notre petit groupe hétérogène c’est retrouvé sur l’îlot.






Errant sur ce bout de terre qui nous semblait désert, une rencontre (la plus surprenante ma vie) nous figeât littéralement : Aymeleen.

Cette vieille dame, d’une beauté indescriptible et d’une aura sans égal vivait depuis si longtemps toute seule sur cette île qu’elle ne savait plus elle-même le nombre des années passées ici en solitaire.
Elle semblait réjouie de nous voir arriver.



Nous n’étions pas les seuls à avoir tenté l’aventure et quelques naufragés d’Inaho, de Mokona, de Karaho et même de Mélanah (dont nous ne connaissions pas l’existence) étaient là aussi.
D’autres naufragés de Shaolan arrivaient aussi peu à peu.



Aymeleen, l’esprit ludique et presque enfantin, enchantée par ces rencontres se proposa d’organiser, des jeux, des joutes, bref, de passer du bon temps tous ensemble.

Elle organisa une mythique course de pirogue en solitaire.
Après de nombreuses étapes
JiM de Mélanah et Pandor de Shaolan se retrouvèrent en finale.
Pandor dédia sa victoire à notre belle île !

Aymeleen aimait jouer avec espièglerie : elle avait dissimulé des un peu partout, elle avait aussi un gros tas de pierre à déplacer … fatiguant … mais au final très amusant !

Triton brilla au concours de dessin en faisant une ébauche très réussie du fourmiller qu’Aymeleen avait apprivoisé

Déchiffrant le langage d’Aymeleen, improvisant des poèmes, ou se perdant dans les labyrinthes de sa pensée, Muchu, Chrisfa, Keprhem, Nicesweet, Riesseg … tous avaient gagné aux différents jeux.
Nous avions surtout gagné une belle rencontre entre habitants des différentes îles de cet archipel si mystérieux où nous étions tous naufragés.






Voilà maintenant plusieurs jours (Une semaine ? Peut-être deux ?), que nous étions sur ce bout de terre apparu de nulle part sous la bienveillance d’Aymeleen.
La vieille dame commençait à fatiguer … à se fatiguer d’être entourée peut être …
La nostalgie de Shaolan commençait à gagner Soliante … qui d’entre nous aurait cru qu’un jour nous puissions regretter notre petite île hostile ?
Triton allait, bien sur, accompagner sa belle.
Luc, Vincent et moi-même décidâmes de repartir avec eux.
Nous étions venus ici à 5, nous repartîmes ensemble, plus unis qu’avant.

Notre voyage et ces belles rencontres festives et ludiques resteraient un moment de découverte et de partage que nous n’espérions pas.
Notre moral et notre bonne humeur n’avaient jamais été aussi bons … et Shaolan nous avait manqué. Nous étions finalement si bien sur notre petite île de rêve.






En me baladant sur la plage le lendemain matin … un sentiment étrange m’envahit.
Le vent du Nord s’était arrêté de souffler et la brume était revenue.

Où est l’ile ?
Elle a disparu ?
Si vite ?
Aurait-on rêvé ?

Personne ne sait ce qui est arrivé à Aymeleen. Certains pensent qu’elle est restée sur son île, d’autres, à juste titre, pensent que le pillage des ressources succédant à l’arrivée de la civilisation  avait exacerbé la misanthropie qui s’était installée dans son cœur depuis toutes ces années.

Personne n’a jamais plus aperçu ce bout de terre et sa vieille dame si mystérieuse : Des hauteurs les plus élevées de Shaolan on ne distingue maintenant qu’un écueil perdu dans l’océan sur lequel les vagues s’écument.






Notre aventure sur l'îlot d'Aymeleen est devenue une légende de notre archipel, peut-être la reverra-t-on un jour, peut-être pas ...
« Dernière édition: Dim 21 Déc 2008, 23:53 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #4 Dim 21 Déc 2008, 23:22
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre IV. Le Labyrinthe (By Electronath)





   La nuit du 13 Août 2006, énormément de rescapés étaient présents dans la salle principale de Marae Huna.
Il s'agissait de l'évènement que personne n'avait envie de rater.
La pleine lune était à son zénith et tout le monde gardait le silence jusqu'à ce qu'un bruit de frottement mécanique se fit entendre : La trappe au sol qu'ils avaient réussi à dégager venait de s'ouvrir comme par magie faisant dissiper la brume.




Se fut l'euphorie. On entendit un tumulte de contentement et les "hip hip hip hourra" commencèrent à s'élever.
Pourtant une voix rappela à l'ordre l'assemblée : Captainfurious capta l'attention de tout le monde :

- Écoutez, nous ne savons rien de se qui se passe dans ce sous sol, ni même s'il s'agit d'un piège et si c'était le cas, peut être serait-il plus judicieux de ne pas y aller tous ensemble non ?

Tout le monde se regarda et le silence repris son droit, mais Lorel s'approcha de la trappe, plaça sa torche au centre de l'ouverture et répliqua :

- Ce n'est pas profond il y a comme un escalier en contre bas.
Je veux bien être le premier à ouvrir la marche.
Ce serait bien bête d'avoir fait tant d'effort à dégager cette ruine pour finalement se refuser à l'explorer une fois ouverte!


Electronath commençait à pâlir mais se tu et laissa s'engouffrer son valeureux aventurier dans le dédale du temple.





Équipé comme il le fallait, plusieurs armes à sa ceinture et la torche à la main, Lorel se retrouva dans une salle sombre donnant sur deux ouvertures.
Il lui fallu un moment d'adaptation à sa vue  pour s'habituer à l'obscurité ambiante.
La chaleur extérieure avait fait place à une douce fraîcheur et la mousse et le lichiens des parois rocheuses donnait à la pièce une odeur légèrement âcre de renfermé.
Il s'approcha  d'une des ouverture, la droite, qu'il avait choisit au hasard.
Il lui sembla voir alors, comme de petites diodes rougeâtres qui en illuminaient l'intérieur. Il eu à peine le temps de se demander de quoi il s'agissait qu'une armada de chauves souris en sortit grandes ailes déployées dont il s'en protégea en s'abaissant et en se cachant le visage.

- Haaaaaaargf, sales bêtes!

Il continua son chemin dans le dédale de galeries, prenant bien soin de fouiller chaque recoin de salle, s'étant rendu compte que certaines d'entre elles comportaient des objets intéressants et utiles.
Après avoir franchi plusieurs ouvertures et salles, son attention fut portée sur le coin de la pièce où il se trouvait: Un squelette en haillon était assis, tenant une hache double dans les mains. A l'observer il lui sembla qu'il lui souriait de façon sarcastique.

Encore un tour de mon imagination , se dit il.

Il posa sa torche sur un trépied, et prit la hache faisant céder les phalanges décharnées du squelette qui se retrouvèrent éparpillées sur le sol.

-Désolé l'ami, mais dans l'état ou tu te trouves, de tes doigts, tu n'en a plus vraiment besoin.

Puis il lui sembla sentir une présence, alors il se retourna et fit face à un renard qui avait l'air de tout, sauf commode. Sa position et son grognement sinistre lui indiqua qu'il était prêt à l'assaut, et ses babines étaient retroussées sur des crocs acérés.
La bête bondit pour atteindre sa cible à la gorge mais d'un geste précis, Lorel lui assena un coup mortel qui fit la rouler au loin, après avoir poussé un dernier glapissement.





Pendant ce temps là, l'attente dans l'arrière salle du temple se faisait ressentir: l'angoisse et l'anxiété prenait le pas sur la déterminaion et la douce Electronath semblait dépérir à vue d'oeil au fur et à mesure que les minutes s'écoulaient et malgrès les essaies de réconfort de ses amies.

-Il faudrait envoyer un groupe à son secours!
Ça commence à faire long, là !!!
, réagit Papillon33.

-Dans ces cas là, je veux en être, s'écria Electronath après s'être relevé subrepticement.

Mais à peine avait elle prononcé la phrase qu'apparut Lorel, se hissant sur le bord de la trappe.

-Alors je vous ai manqué à ce point? Dit-il avec ironie.

La réaction d'Electronath fut rapide, elle se jeta dans ses bras en le serrant comme s'il s'était s'agit de plusieurs jours d'absence.
Puis elle s'en écarta pour le laisser parler, consciente que son compte rendu était attendu avec impatience par ses compagnons.

-Bon, il s'agit bien d'un labyrinthe, taillé à même la roche. Donc je vous conseille de marquer votre passage dans chaque salle parce que l'on s'y perd facilement.




Il fit une courte pause dans son récit comme pour organiser ce qu'il allait dire ensuite, puis continua son discours.

D'après ce que j'ai pu remarqué, d'autres avant nous se sont aventurés dans ce labyrinthe .
Du coup j'ai pu récupérer plusieurs bricoles et même des armes. Je pense qu'en fouillant bien on peut trouver pas mal de choses intéressantes. Mais je dois vous prévenir aussi, il fait vraiment sombre dedans, on n'y voit pas grand chose, même avec une  torche et ... autre chose aussi , et de taille: les galeries sont habitées. Je me suis fait attaquer par un renard qui devait être cachés dans un coin de la pièce. J'ai eu de la chance d'avoir posé ma torche pour m'équiper d'une hache, sinon, il m'aurait mis en pièce!
Ça ne m'étonnerait pas qu'il y ai d'autres bêtes sauvages un peu partout.


Le récit avait captivé l’assemblée, et l'éventualité de faire des trouvailles afin d'améliorer son confort mit du baume au coeur à tous les aventuriers en herbes présent dans la salle du temple.

Alors chacun à son tour, les survivants descendirent dans le labyrinthe,  prenant tous des chemins différents.




Pendant plusieurs jours les allées et venues se faisaient fréquentes, et les échanges d'informations aussi.
Deux armoires à double orifices furent découvertes, qui permit de récupérer des livres d'herbologie. C'est ainsi que Mélusine33 s'était rendu compte que certaines mousses sur les parois se révélaient êtres des plantes médicinales qui bien préparées pouvait faire des miracles.

Elle montra les plantes à Triton qui les fit sécher dans un livre et y inscrivant  leurs noms pour informer l'ensemble de la communauté.



Malheureusement, certains furent attaqués et grièvement blessés mais le passage constant des survivants avait toujours permis de leur porter secours rapidement et de les transporter dans leur campement indemne pour de meilleurs soins.

A l'aube du 7ème jour d'aventure, alors que tout le monde se préparait à ce que les ruines se referme, un dernier aventurier sortit du labyrinthe,il accourra vers la citée de Shaolan en s'écriant:

-Une porte, une porte!!!

-Mais que se passe t-il, Anji ? Demanda Matew.

J'ai trouvé une porte dans la roche. Elle est étrange, illuminée par une lueur bleue. Je sens qu'il y a quelque chose d'important derrière, seulement , j'ai essayé de l'ouvrir mais je n'ai pas réussi: il n'y a ni poignée ni serrure!En plus c'est trop tard là. Le temple vient de se refermer.




La découverte d'Anji en avait intéressé plus d'un qui se découvrirent une âme de chercheur d'or et ils attendirent patiemment que le temple s'ouvre de nouveau le mois d'après pour percer ce nouveau mystère ...
« Dernière édition: Lun 22 Déc 2008, 00:08 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #5 Dim 21 Déc 2008, 23:22
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre V. Le passage du Rentrai'd'claz : Un bateau passe à l'horizon ...(By Electronath)



Le 25 septembre 2006 était une bien belle journée. Un navire marchant, le Rentrai’d’claz, profilait à l’horizon dans les mers paisibles et chaudes du pacifique.
Tout à coup, un iceberg dérivant des eaux glaciales de l’Arctique et qui servait de radeau de fortune à deux sympathiques pingouins, Anji et Thepenguin, l‘obligea à barrer subrepticement, endommageant sa coque et éparpillant dans la mer, l’ensemble de sa cargaison : De nombreuses caisses qui contenaient un ensemble d’objets qui pouvaient être forts utiles aux rescapés des îles environnantes : Shaolan, Mokona, Inaho, Karaho et Melanah.

Du côté des rescapés, le navire ne passa pas inaperçu.




Sur Shaolan, Alvin , Kooki et Papillon99 étaient sur la plage à ramasser des coquillages lorsqu’ils le virent passer aux larges des côtes.
Ils firent de grands signes et s’époumonèrent afin d’attirer l’attention de l’équipage mais leur efforts furent vains, le bateau était trop loin et la collision avait poussé le capitaine à rebrousser chemin rapidement.

Sans perdre espoir, les filles partirent chercher mains fortes, laissant Alvin les pieds dans l’eau, continuant ses mouvements de bras tel une marionnette désarticulée.
Au loin il remarqua quelque chose de volumineux qui semblait être coincé par un rocher. Il nagea en sa direction, trop curieux de savoir de quoi il s’agissait.
Arrivé sur le rocher et approchant de la caisse [parce que la fameuse chose en question était une caisse en bois], il ne pu s’empêcher de pousser un cri de joie :
Cette cargaison représentait un lien direct avec l’extérieur, l’ancienne vie qui n’était plus que souvenir depuis le crash.
Elle ne pouvait être que bénéfique que ce soit au niveau matériel ou tout simplement psychologique.




Une fois sur la plage, il ouvrit avec empressement  « ce cadeau du ciel » et ses yeux pétillants firent place à une moue de déception :

Des photos….la caisse contenait des albums photos, la plupart trempés qui ne permettait de contempler que des tirages dont  plus de la moitié étaient inexploitables !

Lorsque les filles revinrent avec de l’aide c'est-à-dire : Kikichoux, Princesse, Triton, Soliante, Matew, Dragibus et Electronath, Alvin expliqua la situation :

-C’est trop tard, le bateau est parti ! Par contre il a perdu des caisses, on dirait.
Bon celle que j’ai trouvée est malheureusement sans valeur mais qui sait dans les autres…


Tout le monde s’affaira à récupérer le maximum de caisses.
Au bout de quelques jours, nombreuses furent découvertes qui donna lieu à de nouvelles distractions qui n’étaient pas de mise d’ordinaire : Quiz, énigmes et défis en tout genre pour s’échanger ces nouveaux colis ou pour s’amuser tout simplement.
Seulement certaines étaient encore inaccessibles par leur éloignement ou à cause de l’endroit où elles avaient amarrées : En effet plusieurs caisses avaient attiré tigres et lions intrigués par ce nouvel élément sur leur territoire et qui leur permettaient de faire leur griffes et de dormir à l’ombre.

       


Aux vues de la situation, Triton pris les devants :
- Il faut effrayer ces bêtes sauvages pour approcher des caisses et j’ai ma petite idée, mais pour cela il me faut des volontaires pour me suivre dans ce périlleux projet.

Matew s’approcha et déclara :
-Tu peux compter sur moi !
- Moi, je veux bien aussi, répliqua Princesse.
- Si tu es partante Princesse, alors je suis aussi des vôtres, déclara pleine de courage la belle Papillon99.
- Bon, je pense que j’ai mon équipe, dit Triton, d’un air satisfait.




Soliante s’apprêtait à proposer son aide à son tour lorsque arriva sur la plage, Niluge tout affolé :

- Les autres îles s’organisent pour récupérer les caisses au grand large !
Ils sont en train de construire des grandes pirogues permettant d’embarquer un grand nombre de pagayeurs.
Il faut faire quelque chose sinon, les caisses vont nous passer sous le nez !

- Bon et bien je m’en occupe
, déclara Soliante. Et je peux vous assurer que si nous arrivons à récupérer ces caisses avant les autres îles, on va fêter ça,  il y aura de la tequila à l’arrivée !



Voyant Soliante préparer une pirogue du nom de la «Shaol’ powaaa tequila» avec l’aide Pandor, Niluge, Alcor, Linnux, Nj7, Electronath, Zaedi et Khiara, d’autres survivants s’organisèrent pour faire de même sous le commandement de Luc555 qui nomma son équipe les "Shaol’winner" et de Youkounkoun avec son équipe : «Outamilapagaie».

C’est ainsi que plusieurs groupes s’organisèrent pour ces caisses.





Triton rassembla son équipe et expliqua son idée :

- Je vais nous faire des costumes et masques vaudou, pour approcher sans se faire voir et se confondre avec la nature.
Chacun arrivera à un endroit différent, pendant que moi j’entamerai des danses et des chants pour attirer les fauves.

Voyant le regard inquiet de ses compagnons, il ajouta :
- Ne vous inquiétez pas j’ai prévu un stratagème pour être hors de leurs griffes et crocs acérés lorsqu’ils arriveront à mon emplacement.
Pendant ce temps vous vous emparez des caisses.
Et voilà le tour sera joué !


Triton fit comme il l’avait annoncé. Il avait préparé des costumes de toute beauté qui aiguisés la convoitise d’autres rescapés de l’île.


Le jour J, était arrivé.
La petite troupe s’avança jusqu’à la périphérie de la plaine aux lions.
Bien que tous n’étaient  pas rassurés, Triton mis à exécution le plan.

Il resta en arrière pendant que les trois autres aventuriers prenaient d’assaut les différents versants  de la colline.
Soudain, un tam-tam se fit entendre au loin qui attira les fauves et laissa le champ libre.

Une fois sur les lieux, les tigres ne trouvèrent qu’une idole de bois supportant un masque vaudou.
Maintenant comment Triton avait  réussi à s’échapper aussi facilement, c’est encore un mystère, sans doute par l’intermédiaire d’une incantation magique pour disparaître dans les airs ...
Les caisses furent ramenées en lieux sûr et les grands chasseurs furent congratulés comme il se doit.



Soliante et son équipe avait fini la préparation de leur pirogue.
Une magnifique pirogue de 3m de long pouvant accueillir les neuf membres de l’équipe.
Alors que tous mettaient la main à la patte pour la mettre à l’eau, une autre venait juste de quitter la côte de l’îlot d’Aimeulyn.
Il s’agissait de l’équipe des modos. [Nom communément donné aux rescapés aux fortes personnalités  qui représentaient en quelques sortes les chefs ou leaders de leur île permettant à tous de s’organiser au mieux dans leur vie quotidienne et faire régner un certain ordre aussi bien dans ces organisations que dans les relations entre survivants de leur île.]
Pour une raison inconnue, ces modos avaient donc décidés de se réunir sur un îlot «neutre».
Eux aussi étaient en grand nombre et se trouvaient être de sérieux rivaux !

La lutte fut dure, mais la pirogue des Shaol’ powaaa tequila bénéficiant d’une vague salutaire, les distança sans problème.

Il leur fallait maintenant affronter les deux embarcations d’Inaho qui s’étaient en fait organisés les premiers et donc avaient une sérieuse avance.
Mais c’était sans compter sur le courage et de l’endurance des Shaol’ et de leur entraînement des derniers jours !

Par de vigoureux coups de rames, la Shaol’ powaaa tequila arriva à hauteur d’« Inaho’s Honeybees » pilotée par Maya93.
Quelques petits remous, communément appelé « brisants »,  un « tout en force » magnifique et voilà la pirogue de Soliante maintenant au niveau de celle d’ « Inaho les rois du bateau ».
Ces derniers firent un brisant assassin mais les pagayeurs Shaol’ ayant prit les devants, firent des coups de pagaies tout en finesse, permettant de planter sur place la dernière équipe en lice.

Les dernières caisses furent donc amenées un beau matin de vendredi 13 octobre 2006, jour forcément de chance pour les pagayeurs de Shaolan.




Pendant des semaines les Shaol’ avaient réussi à réunir un grand nombre de caisses qui leur apportèrent de nouveaux équipements : du matériel de couture, des sarbacanes étranges et autres bidouilles qui améliora leur quotidien.
On peut dire que ce jour du 25 Septembre fut une bénédiction qui était encrée dans la belle histoire de Shaolan !
« Dernière édition: Dim 21 Déc 2008, 23:52 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #6 Dim 21 Déc 2008, 23:22
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre VI. Le Noël des rescapés (By Soliante)


L’air s’était considérablement rafraichi ces derniers temps. Le soleil semblait fatigué et préférait se coucher tôt et les nuits étaient de plus en plus fraiches.
Chacun restait un maximum dans son campement devant un bon feu de camp et le thé chaud était devenu notre boisson favorite.

Cela faisait des mois que nous étions là et personne n’aurait pu imaginer, au début, une aventure aussi longue que la notre.
La communauté était désormais très liée, bien loin de toutes les considérations égoïstes du début et les différents évènements – que certains qualifient de magiques ou surnaturels – avaient fait de nous …. Une grande famille.
Oui, aussi bizarre que cela pu nous paraître c’est un peu l’esprit de famille qui veillait sur Shaolan. Chacun prenant soin de l’autre et étant attentif au bien être commun.

Nous le savions tous : notre survie était constamment en équilibre et cet équilibre était fragile. Si tout le monde allait bien l’équilibre était maintenu. Jusqu’à quand, ça, c’est une question que personne n’osait se poser.


Au petit matin du 22 décembre 2006, un grand bruit se fit entendre au milieu de la forêt. Vraisemblablement des tam-tams.
Des tam-tams ?
Ils ne sont pas malades de jouer du tam-tam si tôt le matin ??

Après un bon quart d'heure, le bruit (non, on ne pouvait dignement pas qualifier ceci de musique) s'arrêta enfin pour faire place à une grande colonne de fumée blanche.
Les tam-tams résonnèrent à nouveau et avec eux, la fumée sembla changer de couleur : bleu, vert, rouge ...

A quelle invention saugrenue allait-on avoir droit cette fois-ci ?
On se demande bien parfois ce que certains ont dans la tête …



Au milieu d'une clairière, se tenait un grand arbre, entouré de lianes et curieusement décoré.
Le regard des curieux descendant doucement pour trouver l'origine du tam-tam peu mélodieux tomba sur Triton, déchainé, occupé à tambouriner de plus belle.
Dans son sourire le plus angélique, la seule chose qu’il pu dire c’est : "Désolé j'ai pas trouvé de sapin ... mais servez vous un verre !"


Personne ne s’était réellement rendu compte de la date.
Faisant confiance au calendrier du célèbre naturaliste, tous se regardèrent ébahis, à la fois surpris et émus de l’attention de Triton.
C’était Noël et nous allions le fêter ensemble !
(Ames sensibles s’abstenir, il paraitrait que quelques larmes discrètes ont coulé sur les joues des naufragés les plus rustres).


Après la surprise : l’organisation !
Pour ce qui était de faire la fête, les Shaol’ s’y connaissaient et tout le monde sembla précipitamment quitter ses occupations quotidiennes pour se retrouver dans la clairière nord, près du campement de Triton.

Electronath et Kooki, délaissant pour l’occasion le bar de la STCAA (la très réputée association des Shaol’ Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes) et rapportant quelques tonneaux de breuvage légèrement alcoolisé sur le lieu de la fête, avaient lancé l’idée auprès de la gente féminine : tenue de soirée exigée !

Les filles donc, repartirent aussi vite qu’elles étaient arrivées pour « se faire belles ». Tout un programme quand on connaît nos vêtements habituels !

Tomate et Alvin donnèrent un coup de main à Triton, devenu grand maitre de la soirée et avaient installé tables, sièges, luminions et bougies.
Au matin du 24 décembre tout était prêt.
D’un air ravi, Triton contemplait cette petite clairière devenue le lieu le plus … familial de l’île.

La soirée approchait et chacun arrivait peu à peu.
Soliante avait rejoint Triton un peu plus tôt et à eux deux, ils avaient préparé le buffet pour les convives : Poisson mariné aux baies roses (qui vaut bien un bon saumon fumé), oie rôtie aux châtaignes (qui sentait presque aussi bon que la dinde aux marrons de leur enfance), gratin de castor, filets de crocodiles et le non moins célèbre ours à la bière de coco. Un régal digne des traditionnelles fêtes de Noël.


Comme prévu, les filles avaient revêtu ... des robes de soirée !
Et oui, Nath, magicienne de la couture, avait fait des merveilles et les tenues étaient ravissantes.
Demandez donc à ces messieurs de confirmer, ils ne pourront pas choisir entre Sihel, Lunenoire ou TheChuchoteuse pour désigner la belle de la soirée.

Alvin, lui, avait bien sa petite préférence et c’est sans surprise qu’on retrouva Esmeralda dans ses bras toute la soirée.
La discrétion n’en dira pas plus mais cette complicité était loin de se terminer ;)


Ho ! Ho ! Ho !
Comme à son habitude, Pandor se fit remarquer. Il s'était une fois de plus déguisé : un bonnet rouge, une tunique rouge ornée d'une fourrure blanchâtre. Il s'était même fabriqué un faux bide !
Il était sur un chariot de bois assez vétuste que tirait Nounours (l’ours alcoolique apprivoisé devenu mascotte de la STCAA) lui aussi grimé.
En effet, Pandor lui avait peint la truffe en rouge et lui avait attaché des bois sur le crane.
Le chariot était plein à craquer de paquets de différentes tailles, de tonneaux et de victuailles.


Dans la grotte secrète des STCAA, Soliante avait organisé une sorte de tirage au sort secret permettant à chacun de faire (et donc de recevoir) un cadeau. C’était différent de la cravate offerte à l’oncle Rodrigue ou du dernier CD de rap pour le p’tit cousin Jules mais le Shaol’ Cadeau allait certainement être plein de surprises !
Et c’était l’heure de la distribution des cadeaux !!!  :D

Triton, lança de nouveau sa fameuse « poudre magique » transformant le feu de camp en éclats de couleurs et on aurait juré entendre de loin Bing souhaiter un Joyeux Noël depuis Inaho.

Un verre de vin chaud à la cannelle, de bons p’tits plats, des bougies partout, un père Noël et des amis ouvrant leurs cadeaux au pied de l’arbre de Noël : en voilà une belle photo de famille !
C’est alors que dans l’effervescence et les rires des Shaol’, la petite voix de Camomille, la plus jeune d’entre nous, se mit à chantonner les cantiques de Noël avec une candeur et une douceur à faire pâlir toutes les chorales du monde civilisé.



Ca y’est, c’était ça Noël.
Tout était réuni pour que, nous aussi, perdus sur notre petite île à 650 kilomètres de toute trace de civilisation, fêtions Noël comme il se doit.

Moment de joie, de drague, de fête, de nostalgie ou simplement de partage …

Joyeux Noël Triton !
Et Joyeux Noël Shaolan !
« Dernière édition: Dim 21 Déc 2008, 23:52 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #7 Dim 21 Déc 2008, 23:22
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre VII. Le crash de Cupicon (By x)



Forum : Évent LCC
► Cherche un rédacteur
« Dernière édition: Lun 22 Déc 2008, 07:34 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #8 Dim 21 Déc 2008, 23:22
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre VIII. Comme un air de changement (By Electronath)

Comme un air de changement (passage du forum V1 à V2)

Et voilà une bonne année de passée pour les survivants de l’ïle de Shaolan. Une année riche malgré tout, de part la découverte progressive d’une faune et d’une flore luxuriante et de la construction de nouveaux repères et de nouveaux outils, à troquer entre survivants les petits rien découvert ça et là. Pour  résumer à se débrouiller avec les moyens du bord.

Très vite le paysage sauvage s’était transformé avec ses nouveaux occupants. Pour solidifier les campements disséminés ça et là sur ce territoire, ces Robinsons des temps modernes n’hésitaient pas à prendre des morceaux de tôles de l’épave et aussi de placer quelques sièges rouges confortables de la compagnie Homegame pour un soupçon de confort.
La nature avait perdu ses couleurs d’origine, le gris de la tôle et le marron rouille des tentures et banquettes   avait pris ses droits et étaient devenues les couleurs les plus répandue sur l’île*.



*****

Angelstar fut le premier à améliorer l’environnement en faisant pousser des lierres sauvages sur son campement, et la mode du vert fut lancé…tous les naufragés se mirent à l’ouvrage pour redonner à la nature ses couleurs d’origine (le vert, couleur du forum V2).
La nature avait repris ses droits pour le plaisir de tous de vivre dans un certain confort mais tout en re-découvrant l’île (le vert, couleur du forum V2)

Mais c’est à croire que les dieux de Shaolan soient capricieux !  Que les efforts des Robinsons n’aient pas été suffisants car un événement surprenant chamboula la petite vie tranquille des survivants.

C’était une journée qui devait commencer comme toutes les autres mais le 26  Mai 2007 un effroyable evenement mit le chaos sur l’île et toutes les autres environnantes: Une tempête de grande envergure *.


Le ciel s’était assombri d’un seul coup. Un vent étrangement froid fit frissonner les palmiers et les hommes comme un signe évident de mauvais présage. Puis les éclairs déchirèrent le ciel de leurs intenses étincelles aussi belles que terrifiantes.


Si les Gaulois jadis avaient peur que le ciel ne leur tombe sur la tête, les shaolanoms et shaolananas eux,
Plusieurs d’entre eux sen souviennent encore :

Flash back

-« Ouaw, ça souffle de plus en plus fort !!! Il faut se trouver un abris plus sur, j’ai l’impression que ce n’est pas une petite tempête. »
-«  Vite, réfugions nous dans la grotte, Gllhii. Là bas nous y serons certainement en sécurité. »
-« Oui, Lady, mais il ne faudrait qu’elle s’éboule sur nous. »
-« C’est une tempête, pas un tremblement de terre. »
-« Mais celle-ci , elle est plutôt …haaaaa »

Il n’avait pas fini sa phrase que le jeune homme et sa compagne furent projetés sur plusieurs mètres par une violente bourrasque. Leurs réflexes aiguisés par leurs long mois de vie sauvage, leurs permirent de se rattraper in extrémis  à des branches souples de  cocobolo.
Dans le lointain des cris se faisait entendre du regroupement de campement de Shaolis*.

Des morceaux de tôles des campements, des branches, de jeunes arbres déracinés, toutes sortes d’objets furent balayés sur plusieurs centaines de mètres.
Puis après ça la pluie s’abattit avec une  intensité qui n’avait rien à envier aux douches construit par les plus bricoleurs des rescapés.

Lorsque le terrible événement pris fin, le jeune couple se rendit compte du désastre et n’osait même pas à imaginer l’état de leur baraquement
Il leur fallut 4 jours pour sortir de l’endroit où ils étaient enfermés* et retourner à leur campement.

Sur place,  ils virent alors passer Ozils toute pleurante d’avoir perdu son journal qu’elle tenait depuis qu’elle était arrivée sur l’île*.
Partout on voyait les Shaolanoms en train de rechercher leurs affaires éparpillés aux quatre vents.


Mais bizarrement tout était revenu comme au mois de février…et même le 7 février 2007* comme l’indiquait tous les journaux des survivants qui en avait eu la chance d’en retrouvé des parties.
Encore un mystère qui sied si bien à Shaolan ^^ !!!!

Les naufragés de Shaolan avaient maintenant beaucoup de travail devant eux pour tout reconstruire, mais ce n’était pas la première fois qu’ils devaient surmonter des épreuves et ce ne serait sans doute pas la dernière ^^.


*Marron et gris : Les couleurs du forum V1 (C’est tout ce que j’ai retrouvé) :

La fenêtre d’avatar :

 

Aperçu du forum :



*Shaolis est le nom que les shaolanoms et shaolananas ont choisi pour capitale de Shaolan, à l'époque où des villes et des déménagement de campement étaient envisagés.


*  Peu de mois après le lancement du forum V2, La foudre a grillé le serveur le 26 Mai et a empêché les forumeurs de se connecter pendant 4 jours.
Lorsque le 30 Mai, ils ont pu retourner sur leur fofo préféré, ils leur a fallu vider leur cache et supprimer leurs cookies pour pouvoir se connecter, et le forum était revenu à la date de la dernière mise à jour, c'est à dire le 7 février 2007.
Plusieurs messages ont été perdus dont plusieurs journaux et autres topics explicatifs  :'(
« Dernière édition: Dim 22 Fév 2009, 19:13 par Triton »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #9 Dim 21 Déc 2008, 23:23
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre IX. Encore un crash (By Kateya)


Encore un crash, encore des survivants.
(Avec l’aide de tous ceux qui on participé au Rp du même nom)

 Tout commença un matin de mi-juillet. Tous s’installaient dans un avion partant de Paris pour se rendre vers les îles de l’Océanie. Je croyais bien être la seule québécoise à bord de cet avion. Un homme était assis juste à-côté de moi. Mais il ne survécu pas à se que nous allions vivre. Enfaite, à bien y penser, pas grand monde y a survécu. Nous avions commencé le visionnement du deuxième film prévu pendant le vol, et, comme pour le premier, sont ennuis avait réussi à en endormir plus d’un. Et c’est là que tout a dérapé. Qui aurait cru qu’un avion qui venait de passer au check-up le matin même finirait en débris sur une plage de... ben le voilà le problème : de on ne sait où.
 

10 Juillet 2007
 C’est sur cette plage que je me suis retrouvée, chanceuse de ne pas être tombé dans le coma. Je rencontrai Marina et ensemble nous rencontrâmes Elentari qui, après avoir été soigné de ses blessure à la tête, parti chercher fruits et bois pour faire du feu. Marina, elle, partie à la chasse avec Vixy, sa petite chienne, Moi, je me mis à la recherche d’objet pouvant nous être utile. Puis, incapable de faire un pas de plus, dû à ma blessure, je surveillai le jeune homme sans connaissance près de la carcasse où nous l’avions trouvé; se qui finit par m’endormir.
Grace à la chasse, rendu fructueuse par la cocker de Marina et au feu et fruits de Elentari, nous avions eu un souper plutôt bien auquel se joignirent Stuppe, le jeune comateux qui avait fini par se réveiller et deux nouveaux, trouvés par Marina et Elentari, quand elles revinrent d’avoir été cherché de l’eau. Une fille du nom d’Andreou, et un garçon qui malheureusement ne se rappelait plus son nom. Après avoir mangé le souper que j’avais sommairement confectionné, nous passâmes le reste de la soirée à parler de nous et à fouiller la carcasse.

11 Juillet 2007
 Après avoir passé une bonne nuit de sommeil dans la soute à bagage de l’avion. Nous décidâmes de faire un vrai petit campement avec les ressources du coin. En cherchant dans un tas de bois rejeté par la mer, je trouvai de quoi me faire des béquilles et aussi quelques bons morceaux de bois pour une civière. Alors que j’étais partie, Stuppe avait parlé d’un fusil qu’il avait emmené avec lui et qu’il espérait bien retrouver. Elentari, elle, avait parlé de partir à la découverte de notre nouvelle île et pourquoi pas, de faire une carte de celle-ci. En revenant, il est déjà établi que moi, Marina, Andreou et l’homme sans nom resterions au campement alors qu’Elentari et Stuppe partiraient à la découverte de l’île avec pour seule arme le fusil de Stuppe; un bout de tissu à la main en guise de carte et des cendres de feu en guise de crayons. Nous constations avec plaisir que nous avions de la viande pour un bon moment et sans grande cérémonie, nous regardions les deux aventuriers s’enfoncer dans la forêt.



Après quelques heures de marche, Elentari et Stuppe aperçurent une ruine, semblable aux pyramides aztèques.


13 Juillet 2007
 Le pauvre homme sans mémoire avait fini par recevoir le nom de Bob, nom que je lui avais attribué pour cesser de l’appeler Chose. Marina aussi avait hérité d’un surnom. Notre campement avait fini de prendre forme et les blessés allaient de mieux en mieux, du moins, dans mon cas en tout cas. J’espérais encore voir d’autre gens nous rejoindre, ou mieux, nous sauver.
 Dans la jungle, nos deux aventuriers s'étaient concertés et avaient passé l'après-midi et la matinée suivant leur arrivé aux ruines à les fouiller. Ils y avaient découvert des traces récentes de passage! C'était une découverte importante, ça signifiait qu'ils n'étaient pas seuls sur cette île et qu'ils finiraient bien par tomber sur d'autres gens! Ils décidèrent donc d’attendre le reste de la journée pour voir quelqu’un arriver. Il partirait le lendemain.



15 Juillet 2007
 Trois jours après le départ d’Elentari et Stuppe, notre campement avait enfin l’air de quelque chose de vivable. J’attendais encore le retour de nos aventuriers quand Aarycia arriva en courant à notre campement. Elle cherchait des gens depuis déjà quelques jours et avait fini par trouver notre campement. Surexcitée à la vue d’une nouvelle survivante, je m’empresse de la présenter au autres. Marina se présente à son tour. Quant à Bob et Andreou, aucune réaction de leur part pour la simple et bonne raison qu’ils ont disparut.
 Sur la plage, Stuppe et Elentari font eux aussi des rencontre chaleureuse lorsqu’ils tombent sur Romeya puis sur Michèle. Ils les ramenèrent au campement où elles aussi se présentèrent à nous.
 Après un souper agrémenté de deux barre de chocolat amené par Aarycia, nous nous sommes endormis un par un

16 juillet 2007
 Le lendemain, journée normale. Les nouvelles se sont rapidement adaptées à notre mode de vie. Quant au disparut, ben, ils étaient disparut.
 Un peu plus tard dans matinée, Andreou est réapparut. Elle se présenta aux nouvelles et nous expliqua qu’elle s’était réveillé à-côté d’une chute d’eau. Elle ramenait quelques vivres qu’elle s’empressa de mettre dans notre réserve.
 Tout allait de bon train. Romeya avait retrouvé sa valise et nous avait fait partager sa trouvaille, un pot de Nutella. Nous avons ensuite rencontré Thegu, qui devenait donc le deuxième homme du campement. Romeya et Michèle, alias Badangel, avaient décidé d’allé chercher Bob. Nous rencontrâmes Chalala, bien que celle-ci eu été dans les pommes, après que celle-ci eu été ramené au campement par Romeya et Badangel. Les deux femmes repartir aussitôt à la recherche de Bob et nous nous occupâmes de Chalala.
 Après avoir continué à améliorer notre campement et construit une douche, nous nous somme endormi satisfait.

20 Juillet 2007
 Le campement commençait à se défaire. Les survivants étaient tous parti de leur côté. Il ne restait au campement que Chalala et Thegu. Avant longtemps, tout le monde était parti dans la forêt pour X raison. Dans mon cas, c’était pour retrouvé ceux qui était maintenant disparut, comme Bob. Du moins, c’est ce que j’en avais conclu puisque Romeya et Badangel n’était toujours pas revenues. Il y avait eu deux survivants qui étaient passés en coup de vent au campement, un dénommé Kitcham et une femme d’on nous n’avion jamais su le nom. J’avais croisé cette dernière devant notre campement en venant chercher de quoi me nourrir dans la forêt. J’étais vite retourné dans la forêt. Badangel et Romeya était revenues et Romeya n’allait pas très bien. Elles rapportaient de mauvaise nouvelle. Bob avait belle et bien disparut. Moi, je continuais à chercher les autres. Romeya s’était chopé un affreux mal de gorge

21 Juillet 2007
 Eyrin vient de se joindre au campement. Elle, Stuppe et Thegu étaient les seuls personnes consciente et non-malade du campement. Alors que Eyrin et Stuppe fessait connaissance, Thegu s’était mis en tête de menez son petit voyage.

24 Juillet 2007
 Après plusieurs jours de voyage, Thegu se trouva devant une épave, il réalisa qu’il devait revenir au campement et revint enfin au bercail, au grand bonheur d’Eyrin qui était lasse de ne faire rien d’autre que de s’occuper des malades depuis trois jours.



26 Juillet 2007
 Nous sommes tous là, pour ce qui reste des survivants. Moi, Romeya et Stuppe sommes revenue la veille. Nous avons eu une soirée de blague, ils voulaient me remonter le moral. La perte de nos compagnons m’a vraiment atterrée. Nous n’étions plus que cinq au campement, trois femmes et deux hommes. Nous avons ensuite rencontrée une dernière survivante, Elaniel. Elle est la bienvenue, tous ceux qui restent le sont. Ceux qui reviennent aussi.


 Nous sommes les survivants du crash : Stuppe, Romeya, Thegu, Eyrin, Elaniel et moi, Kateya, plus ou moins chef du camp du crash nord.



« Dernière édition: Lun 22 Déc 2008, 07:10 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #10 Dim 21 Déc 2008, 23:23
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre X. Vent d'orient (By x)



Forum : Évent SSLG
► Cherche un rédacteur
« Dernière édition: Lun 22 Déc 2008, 07:35 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #11 Dim 21 Déc 2008, 23:23
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre XI. Ghost Busters (By x)



Halloween 2007
Nouveautés dans le jeu (fantômes, headers)
Forum : Jeux Shaol' Fiestas

► Cherche un rédacteur
« Dernière édition: Lun 22 Déc 2008, 07:36 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #12 Dim 21 Déc 2008, 23:23
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre XII. La venue du Survivor Claus (By x)



Forum : Évent VSC
► Cherche un rédacteur
« Dernière édition: Lun 22 Déc 2008, 07:36 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #13 Dim 21 Déc 2008, 23:23
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre XIII. Beeeeach Boooooowl (By x)



Forum : Histoire des 3 tournois de Beach Bowl
► Cherche un rédacteur
► Anji intéressé : à confirmer
« Dernière édition: Lun 22 Déc 2008, 07:37 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #14 Dim 21 Déc 2008, 23:23
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre XIV. Shaol' Kermesse (By x)



Forum : (février 08)
Shaol' Fiesta de la fête nationale

► Cherche un rédacteur
« Dernière édition: Lun 22 Déc 2008, 07:38 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #15 Dim 21 Déc 2008, 23:23
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre XV. Voyage, Voyage (By x)


In-Game :
Arrivée de Haka
Mise en place des voyages inter-ïles
Quête du radeau & découverte de Namoha

► Cherche un rédacteur
► Rex intéressé : à confirmer
« Dernière édition: Lun 22 Déc 2008, 07:38 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #16 Dim 21 Déc 2008, 23:23
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre XVI. Le chocolat CBon ! (By x)



Forum : Évent CST2
► Cherche un rédacteur
« Dernière édition: Sam 27 Déc 2008, 00:36 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #17 Dim 21 Déc 2008, 23:23
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre XVII. Disco ! Disco ! (By x)



Forum :
RP Shaol : La Grande Fiesta

► Cherche un rédacteur




« Dernière édition: Sam 27 Déc 2008, 00:36 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #18 Dim 21 Déc 2008, 23:23
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre XVIII. Vive les vacances ! (By x)



In-Game : Concours des diapos
► Cherche un rédacteur
« Dernière édition: Lun 22 Déc 2008, 07:40 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #19 Dim 21 Déc 2008, 23:24
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre XIX. Les jeux Shaolympiques (By Soliante)

Kooki, Anji & Soliante membres actifs (et récidivistes !) de la Shaol' Fiestas Team durant des années aimaient se poser tranquillement sur leurs transats entre deux organisations de Fiestas-Criage.

Maniaque du rangement, Soliante arriva aujourd'hui avec de vielles photos à ranger dans l'album des Fiestas. Il s'agissait d'une série de photos des Shaolympiades. Les premières Shaolympiades de l'Histoire de notre île !


Bon, c'est bien parce que c'est vous : regardez l'album par dessus l'épaule de Kooki et écoutez Anji nous commenter les photos de cet évènement festif et sportif !



Citer
Prologue : L'arrivée de la flamme Shaolympique ...

Partis d'Athènes pour arriver à Shaolis, les relayeurs ont amenés la flamme jusqu'à la vasque Shaolympique.
Bravo à Orq64, Syl et clikan de leur course autour du monde et félicitations à valinor qui a clôturé ce relais et enflammé la vasque qui a veillé sur les athlètes tout au long de cette semaine.



Citer
Epreuve N° 1 : La course de haies 

Au petit matin de la toute première épreuve, les concurrents avaient pu s'apercevoir du niveau élevé de la compétition : une course de haies les yeux bandés (rien que ça !)
Dans les gradins installés devant la grande plage nord de Shaolan, on entendait la tribu d'Inaho scander de retentissants "Go, go, go Inaho ! Noix d'coco pas ramollos !" alors que Vocalise, célèbre entraîneur et grand nom du sport sur Shaolan, sortait de la hutte servant de vestiaires aux compétiteurs.

Tout à coup, le vent se lèva et l'on vit apparaître les sportifs entourés (et guidés) des arbitres.
La foule se calma et ce fut dans un silence solennel que les compétiteurs prirent place sur la ligne de départ face à cette piste parsemée de troncs de cocotiers.


L'arrivée fut haletante ! Comme on peut le voir sur la photo, c'est Syl qui monta sur la toute première marche du podium.
Cette athlète qui nous assurait pourtant ne pas être sportive dans l'âme a brillé dans cette course et à su éviter les troncs de cocotiers comme personne.
Badangel, timide Shaol', fit son petit bonhomme de course comme une pro et arriva, sans difficultés à obtenir une très méritée médaille d'argent. La médaille de bronze est au tour du cou de Prissou : Quel beau podium féminin !


Citer
Epreuve N° 2 : Le tir aux doums-doums 

La première journée fut éprouvante pour les compétiteurs.
Certains avaient encore des marques visibles des leurs trébuchages consciencieux sur les troncs de cocotiers mais rassurez-vous, après un rapide passage à l'infirmerie et une bonne nuit de sommeil, tous semblaient motivés pour le deuxième jour de compétition.

Nous les retrouvâmes sur le Site Shaolympique du tir aux Doum-Doum dans une jolie clairière de la jungle sud de Shaolan en périphérie de Shaolis.
La foule était nombreuse et les banderoles des supporters de plus en plus colorées.
Cependant, bizarrement, personne ne parlait ni même ne chuchotait : les athlètes étaient concentrés.

Anji; le célèbre arbitre, vint une dernière fois, inspecter les cibles installées dans la clairière alors que Kooki vérifiait les carquois : 3 flèches rudimentaires et 1 flèche des anciens.
Soliante, comme la veille, bandait les yeux de tous les concurrents.



Avec une précision déconcertante (rappelons tout de même que les concurrents avaient encore les yeux bandés), le podium se joua à la flèche bonus !
Difficile de départager Murielleh1 de Orq64 ... mais c'est la douce Inahoderi qui l'emporta sur ce dernier tir ! Quel spectacle, quel suspens, la foule fut ravie !!
Doublé d'Inaho pour l'or et l'argent mais Prissou (encore elle !) vint dignement représenter Shaolan sur ce podium.


Citer
Epreuve N° 3 : Gym tonic

C'était déjà le troisième jour de compétition et l'ambiance n'était plus à la concentration.
Les supporters de chaque île étaient venus encourager leurs athlètes mais aussi assister à un véritable spectacle !

Comme au premier jour, l'épreuve se déroula sur la grande plage nord de Shaolan et les délégations îliennes avaient déjà leurs habitudes dans les gradins.
Devant la plage, 3 petites tables arbitrales avaient été installées (avec leurs parasols arborant le logo officiel des Shaolympiades et une pub pour le cabaret Moko Folies' qui devait avoir payé cher sa place de sponsor).
De lourds dossiers, des grilles de comptage et même un chronomètre étaient disposés sur chaque table : attention, l'arbitrage semble très tatillon !

Chose inhabituelle, un orchestre avait pris place sur une estrade juste en bas des gradins.
L'harmonie musicale Shaol' dirigée par Youkounkoun avait reçu les thèmes musicaux de chaque concurrent.

Les athlètes arrivèrent enfin : Tous parés de tenues bariolées et pailletées : les filles portaient le chignon règlementaire alors que les hommes échauffaient leurs muscles une dernière fois (pour impressionner les voisines et le public en délire ... cabots ^^).


Les délibérations des 3 juges arbitres avaient été encore plus pointilleuses que sur les autres épreuves.

Le suspens dura de longues minutes interminables et ... hô ! Surprise, ce n'était pas 3 candidats mais 4 qui défilaient en bas des gradins avant de monter sur le podium ! Exceptionnel !!

Syl et Orq se tennaient la main pour la 3° marche alors que Prissou fut propulsée sur la 2° marche grâce à un bonus artistique !
Mais attentions mesdames et messieurs, voici la Shaol' reine du jour tout en haut du podium : Kateya !


Citer
Epreuve N° 4 : La Lutte pour la victoire

Alors que le spectacle époustouflant de nos gymnastes était encore dans les mémoires de tous les spectateurs ébahis, les concurrents furent de retour aux vestiaires bien rapidement.
Exit les paillettes, la musique et la grâce : la concentration et les étirements étaient de retour.

Le tapis de sol avait été retendu sur la plage Shaol' et un grand cercle jaune entouré de rouge avait été peint pour laisser place à un véritable tapis de lutte greco-romaine.

Sous l'œil scrupuleux des 3 juges arbitres qui prirent place devant la tribune des spectateurs, nos lutteurs firent le spectacle à leur manière !


Après des phases de qualifications haletantes, la foule s'était calmée et même le clan Shaol' qui avait tellement crié pour encourager Kateya semblait serein désormais : le haut du podium leur était acquis.
Clikan entra sur le tapis et cette fois elle avait ôté ses 12 épaisseurs de vêtements pour être plus à son aise et gagner en souplesse. Prissou, dans son costume vert émeraude semblait plus sure d'elle que jamais.
Quelle démonstration de puissance et de souplesse .... quel talent pour ces deux équipières qui avaient l'habitude de s'entraîner ensemble. Le début du match fut équilibré mais petit à petit Clikan réussit à prendre le dessus ... elle s'imposa devant sa complice avec 4 points d'avance.

Merci mesdemoiselles pour cette leçon de souplesse et de tactique ! 


Citer
Epreuve N° 5 : Le lancer de cocos

Les Shaolympiades étaient déjà à leur 5° et dernier jour et tout ce que l'on pouvait dire c'est que les concurrents passaient de plus en plus de temps à l'infirmerie.
La lutte greco-romaine avait laissé les corps meurtris et les massages de l'infirmière furent plus que sollicités (à moins que ce ne fut l'infirmière elle-même, mais cela ne nous regarde pas).

En ce 5° jour, les concurrents étaient attendus dans la plaine Shaol' sur le très réputé stade du Beaaaach Bowwwwwl !
Les gradins avaient l'habitude des remous de la foule des supporters qui reprirent bien vite leurs marques et leurs endroits préférés.

Les banderoles étaient dépliées et les entraîneurs étaient en phase de préparation psychologique de leurs athlètes.

Alors qu'Anji arriva avec des casques de conquistador récupérés lors des dernières explorations des ruines, Soliante approcha des participants pour leur bander les yeux.
Kooki traîna péniblement un gros filet de noix de cocos fraîchement cueillies et sponsorisées par La pirogue de Haka ... certains ne lésinaient pas sur les droits publicitaires !

Ces drôles de préparatifs laissaient les spectateurs perplexes surtout quand ils virent s'avancer le premier concurrent tout au centre des cercles de lancer.



Ah là là mesdames et messieurs ! Quel spectacle  :D

La première à rejoindre l'infirmerie en courant fut Syl, rouge de honte après avoir touché un de ses compatriotes d'Inaho venu l'encourager dans les gradins.
Une chose est sûre : avec Syl "Noix de cocos pas ramollos" ! Nous comprenons maintenant la valeur de ce slogan sur Inaho !
Ceci dit, la belle Syl (que l'on retrouvera plus tard dans les bras d'un bel infirmier Shaol' ... non non, cela ne nous regarde pas) a tout de même marqué les tous premiers points de cette compétition : ses 3 points lui permirent de monter (encore une fois) sur le podium.

Après leurs belles prestations à la lutte hier, Kateya et clikan avaient fait aussi un passage par l'infirmerie où elles avaient retrouvé ça et là les quelques spectateurs meurtris par les lancés hasardeux.
Prissou était, quand à elle, détentrice de la photos finish la plus originale de cette compétition de coco (les fesses par terre, le bras tendu vers les gradins et les juges courant pour échapper (de justesse) à ce lancé farfelu) :D

lesurvivant et Orq64, deux concurrents ultra concentrés et arrivant à viser beaucoup mieux que leurs adversaires avaient du être départagés à la Coco Bonus.
Match serré jusqu'à la dernière minute puisque même le résultat Coco Bonus est très proche. Ce fut finalement lesurvivant qui monta sur la toute première marche de ce dernier podium de la semaine.



Allez, Allez, la Shaol' Fiestas Team !
On referme l'album et on ne s'endort pas sur les souvenirs :
on se remet au boulot pour organiser la prochaine Fiesta !  :D

« Dernière édition: Mer 31 Déc 2008, 16:07 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #20 Dim 21 Déc 2008, 23:24
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre XX. Shalloween (By x)



In-Game : Concours des citrouilles
Forum :  Shaol' Fiesta Shalloween 2008

► Cherche un rédacteur





« Dernière édition: Sam 27 Déc 2008, 00:38 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #21 Dim 21 Déc 2008, 23:24
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre XXI. L'Autre Temple ... (By x)



In-Game : Découverte et aventures du Temple des dev
► Cherche un rédacteur
« Dernière édition: Lun 22 Déc 2008, 07:41 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #22 Dim 21 Déc 2008, 23:24
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
Citer
Chapitre XXII. La magie de Nowel (By x)


In-Game :
Découverte et aventures sur l'île de Nowel

► Cherche un rédacteur
« Dernière édition: Lun 22 Déc 2008, 07:41 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Réponse #23 Dim 21 Déc 2008, 23:42
Triton
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne


Messages: 6934




Journalisée
A suivre ...


Citer
Pour tous les rédacteurs en herbe ou les écrivains assidus : rejoignez-nous dans le
 Club des rédacteurs



Nous avons besoin de votre aide !
« Dernière édition: Lun 22 Déc 2008, 07:47 par Soliante »
Le Boycotteur des Shaol' Troqueurs Compulsifs Alcooliques Anonymes
Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP SMF 2.0 | SMF © 2011, Simple Machines XHTML 1.0 valide ! CSS valide !