Le jeu 650 km

650km : Le Forum
Lun 18 Fév 2019, 02:50 *
Bienvenue. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
News du 20/11/2018
Avis à tous les survivants!

Salut à tous, il y a du mouvement en approche sur notre serveur discord, alors vite, venez nous rejoindre, on vous attend !

Échouez-vous avec nous dans notre nouveau canal discord dédié à 650km!
Cliquez sur le lien suivant et rejoignez-nous! https://discord.gg/SqxZ6HX


Une question sur le jeu ? Consultez le :
Merci de consulter les Règles du Forum avant toute participation.
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Discussion: [OMI] Partie 7 - Tous des Marionnettes ... MI : Bourikette  (Lu 10303 fois)
Mer 29 Avr 2009, 22:19
Le Maître de l'île
Hors ligne Hors ligne


Messages: 263




Journalisée
Citer
Survivants en compétition :
Mrpolins
Syl
Rex
Bing
Mat.duf

Citer
Récapitulatif :
Mrpolins : 1 avertissement
Syl : 1 avertissement
Rex : 1 aiguille
Bing : 1 avertissement
Mat.duf : 1 aiguille




Voilà deux semaines que votre avion s'est crashé sur cette île maudite et cela n'aura pas été de tout repos. Vous vous êtes fabriqués un campement pouvant accueillir la vingtaine de survivants du crash, vous avez brulé les corps des personnes mortes sur le coup ou des suites de graves blessures, vous avez même dû en achever quelques unes, et vous avez ensuite dû lutter pour votre survie sur l'île.
Apparemment, tous ne faisaient pas réellement partie du voyage et certaines personnes mal intentionnées que nous appellerons Autres se sont glissées dans l'équipe de survivants.
Ils auront tenté de vous éliminer chaque nuit.
Mais, grâce à votre organisation : chef de camp, veilleur, élimination quotidienne, manipulation, vous vous en êtes sortis.
Certes vous n'êtes plus que six survivants, mais vous êtes bel et bien en vie, et ça vaut bien tout l'or du monde.
Depuis une semaine, votre but est désormais de quitter l'île et de retrouver des terres civilisées. Vous entreprenez donc la collecte de vivres et la construction d'un rafiot.
Seulement, il semblerait que le sort s'acharne encore sur vous. Chaque matin, vous retrouvez votre rafiot en morceau. Qui peut bien vouloir rester sur cette île? Comment un homme seul pourrait avoir la force de déplacer tant de matière en une nuit? Vous vous interroger et commencer à douter les uns des Autres. Et, si les Autres étaient encore parmi vous et souhaitaient terminer avec un banquet de chair fraiche? Vous envisagez toutes les possibilités et accélérez la construction de votre radeau.
Ce matin, comme d'habitude votre bateau est en pièces détachées. Le désespoir commence à vous gagner. Soudain, le ciel bleu se couvre de nuages et devient noir et menaçant.
Un visage vous apparaît clairement, effrayant.


- Vous n'en avez donc pas assez de travailler pour rien. Vous ne voyez pas que vous êtes ridicules à remuer chaque jour depuis une semaine les mêmes bouts de bois ?
Bon, à vrai dire je n'ai rien fait pour vous aider, mais le méritez-vous seulement?
Sincèrement, j'en doute …
Je vous observe depuis votre arrivée ici, et je m'suis plutôt bien marré à vous regardez vous entretuer tous pour sauver votre peau ! C'était franchement divertissant!

En fait, j'ai un marché à vous proposer, vous me ramenez mon singe légendaire taillé dans l'ivoire et je vous laisse construire tranquillement votre radeau et vous sauver d'ici. Je pourrais vous ramener chez vous, mais ça serait bien trop facile …
Depuis que vous êtes là, vous avez eu le temps de visiter une infime partie de l'île, et j'ai bien peur que cela ne suffise pas pour me rapporter mon précieux caché dans un temple piégé perdu au fond de la jungle.

Hors de ma vue !! Allez hop, on dégage, et l'premier qui essaye de s'enfuir; j'en fais un puzzle! Et pas un puzzle pour môme, un 15 000 pièces au moins! Mouahahah !


L'un de vous s'avance alors visiblement très énervé. Et s'emporte contre le Maître de l'Ile. Le Maître l'écoute un court instant, puis visiblement lassé, il l'interrompt.

- Dis donc toi, l'espère de pseudo gonzesse virile, ou l'inverse, je n'sais pas trop! C'est pas parce que tu t'promènes toujours avec ton uniforme d'infirmière que tu vas m'impressionner! C'est dommage, je voulais être sympa pour commencer, mais, bon... puisque t'as pas l'air de tout bien comprendre très vite et que j'ai peur que tes camarades soient aussi vifs d'esprit que toi, tu serviras d'exemple !

Le corps de votre infirmier s'élève alors dans les airs et commence à tourner sur lui même, puis, il prend de multiples directions et son corps semble complètement disloqué. Le bois de votre rafiot couché sur le sol s'élève à son tour, et alors qu'il s'approche dangereusement du corps de votre Zeery, une violente lumière vous aveugle tous. Lorsque vous ouvrez de nouveau les yeux, non sans crainte, le corps de votre ami pendouille au bout de plusieurs cordes et, le Maitre de l'Ile semble beaucoup s'amuser avec sa nouvelle marionnette!
C'est avec un immense sourire machiavélique qu'il reprend son discours :

- Voilà qui vous servira d'exemple ! Si vous n'voulez pas finir comme lui ou elle, à vrai dire, je ne sais toujours pas, vous avez plutôt intérêt à m'obéir!

Il approche alors la marionnette grandeur nature de vos cinq visages marqués par la peur.

- Vous avez vu, c'est du bois de qualité en plus! Si cela vous dit, il n'y a qu'à demander! Allez, assez jouer, enfin pour vous, pour moi, la journée de jeu ne fait que commencer avec mon nouvel ami! Hé Hé!
Dégagez de ma vue, et tout d'suite !

Un vent violent vous embarque alors fait se lever  le sable de la plage et vos petits corps frêles, vous voilà propulsés dans la jungle. Vous comprenez vite que vous n'avez plus le choix.

Votre aventure commence ici, enfin, recommence plus exactement.


Et, après un périple d'une semaine à travers la jungle le Maître de l'île vous ramène à lui, il comprend vite que votre mission a échoué.

L'heure est venue de lui rendre des comptes...


- Vous revoilà enfin bande d'incapables ! Vos familles ne vous manquent pas? Vous ne rêvez pas de dormir dans un lit douillet? Vous n'avez pas envie d'un bon repas chaud? Franchement, moi qui profite de cela tous les jours, je ne comprends pas comment vous pouvez vous en passer! Mouahahah!
Bon, toi là, Bing, raconte moi pourquoi vous osez rentrer bredouille !

« Dernière édition: Sam 09 Mai 2009, 16:53 par Le Maître de l'île »
Réponse #1 Jeu 30 Avr 2009, 18:57
Bing
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 13791




Journalisée
Rajustant son slip, l'aventurier s'avance, non sans trembler vers le Maître (Bah oui, le fond de l'air est frais lorsqu'on est si peu vêtus). Oh non, ils n'avaient pas chômés pour satisfaire cet être dangereux qui leur avait assigné une mission. Si bien chômés qu'il avait lui-même perdu la plupart de ses biens, et non pas au strip-poker mais bel et bien à cause de l'incompétence de ses petits camarades.

- Oui Voltre Grandiloquence, il semble bien que nous soyons rentrés bredouilles (ou broucouilles, comme on dit dans le Bouchonnois). Mais c'est une longue et haletante aventure que s'offrait alors à nous pour arriver jusqu'au moment présent.

C'est pas que, mais ça vous brise un homme les dernières semaines passées sur cette île, même quelqu'un d'aussi solide que moi. Votre Hauteur, laissez-moi vous narrer l'histoire depuis le commencement: lorsque nous vous avons quitté pour la première fois. Nous n'avions aucune idée de quelle direction prendre, mais étant donné qu'il fallait bien commencer quelque part, nous avons laissé le hasard nous guider. Le hasard a pris la forme d'une boîte d'asticots.





C'était simple mais relativement long. Le plan consistait à lancer en l'air un asticot, et s'il était intercepté par un quelconque oiseau, nous suivrions la direction vers laquelle le volatile s'envolerait ensuite. C'est ici que j'ai perdu mon gant en cuir tanné: en lançant l'asticot un peu trop fort et voilà mon gant perdu dans les hauteurs des branchages.

Quelques heures plus tard, nous lancions notre dernier ver et nous eûmes la chance de voir arriver un pigeon qui battit ensuite en retraite vers le nord. Nous avions enfin une direction. Si seulement nous n'avions pas été ralentis davantage par ...





... mrpolins ! Non seulement il n'a pas voulu participer à mon ingénieux plan que j'ai sobrement intitulé 'l'Opération Asticot Kamikaze' mais en plus nous l'avons perdu de vue, nous obligeant à l'attendre sur place avant qu'il ne daigne se montrer. Ce qu'il fit ... trois bonnes heures plus tard alors que la nuit commençait à tomber.

Il n'a même pas pris la peine de s'excuser ou de s'expliquer, nous sommes dans le vague encore à l'heure où je vous parle Votre Magnitude. Peut-être serait-il temps qu'il éclaire tout le monde sur la nature de son escapade. Car sur cette partie de l'histoire, je ne saurais conter ce qu'il advint, Votre Bravitude.
Sha-Man Spiritueux de l'île de Pack des STCAA
"Nil Volentibus Arduum."
Réponse #2 Ven 01 Mai 2009, 15:00
Mrpolins
Mister Archipel
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 6831


Antinoüs



Journalisée
Sifflote tranquillement en écoutant Bing, puis s'avance. Il enlève le chewing-gum rose qu'il avait dans sa bouche et l'enroule autour de son index droite, de façon à pouvoir s'exprimer clai-re-ment avec le Maître. Puis, il s'avance nonchalamment et s'incline doucement devant le maître. Son dos craque un peu mais il ne se plaint pas.

- Oh! marmonne-t-il doucement. L'orage va éclater...

Sachant que le Maître saurait manipuler le couteau pour lui extraire la masse de son cerveau hors de son corps, tiot Polins déclare précipitamment sur un ton de rigolade:

- C'est pas moi c'est Bing!

Rire court et mal assuré.

- Euh non, cher Maître, je suis bien parti. La technique de Bing n'était évidement pas la bonne! Tuer des animaux de votre île, quelle honte! Bing a voulu précipiter le machin que l'on appelle le rythme auquel proie est mangée par prédateur... L'équilibre entre les bestioles quoi!

J'ai donc décidé de les laisser un peu et de chercher moi-même une autre solution. En effet, je suis sur une plage, et sûrement pas pour faire trempette!





Mime ce qu'il avait effectué.

- J'ai taillé dans le bois d'une épaisse branche d'arbre morte un bâton tout droit. Je l'ai ensuite planté dans le sable. Suite à d'ingénieux calculs, j'ai réussi à trouver l'heure et les quatre points cardinaux. Cec dit, cela m'a pris bien du temps.

Marque une pause et rentre dans les rangs.

- Je suis ensuite rentré au camps et Bing me dit avoir trouvé, avec sa morbide technique, où le Nord était. Fâché après moi, il ne voulut pas savoir ce à quoi j'avais passé mon temps, et il n'y avait pas de nécessité de leur parler de mon expérience, puisque mon résultat confirmait ce que Bing avait trouvé (le Nord). Tout cela n'avait guère d'importance, comparé à ce que
Rex ensuite fait!





- Je ne parlerai pas de son aptitude au repas d'asticots mais bien de ce qu'il a fait, lorsque nous traversions une belle plaine, nous dirigeant vers le Nord. Il s'est mis à danser en articulant les bras et les jambes tel un merle... Ses bras comme ailes, c'est-ce pas, haha! Il faisait des "glouglous"...

Vous me direz, où est le problème? Au début, il nous a bien fait rire, surtout Syl qui se roulait tant dans l'herbe qu'elle a pris une teinte caCtus... Nous avancions tout de même, mais Rex a ensuite eu la manie de faire le rugbyman. Je n'a pas eu de problèmes à le contrer, sauf quand il m'a mangé un doigt.


Montre la plaie infectée, où le doigt était.

- Le temps que nous avons perdu a donc été le temps que les très fluets Bing et Mat pour capturer le sauvageon. Syl, quant à elle soignait mon hémorragie...
Réponse #3 Sam 02 Mai 2009, 15:38
rex
Shaolanom
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 660




Journalisée
  Peu fier, Rex s’avança au devant du maitre après que Mr Polins ait fini de raconter sa version des faits. Il se devait de rétablir la vérité, légèrement déformée par ce dernier. Il commença alors, d’une voix tremblotante :

  - Je vous avouerais, ô tout puissant maitre, que ce que vous a raconté Polins est en partie vrai… Ce dernier ayant tout simplement omis de vous raconter le pourquoi du comment je me suis retrouvé dans un tel état. Je vais donc vous le dire …

  Nous parcourions en effet une vaste plaine, en direction du Nord. J’avais tout simplement décidé de partir devant le groupe pour m’arrêter cueillir fruits, légumes ou champignons pour pouvoir rassasier le groupe sans les ralentir dans leur progression.

  Je trouvai alors, dans cette vaste plaine, bon nombre de champignons et je ne me fis pas prier pour les ramasser. Lorsque j’en eus plein les bras, je décidai de m’asseoir sur le sol et d’attendre que les autres arrivent. En patientant, j l’idée de gouter ces fameux champignons, pour m’assurer de leur comestibilité, germa en moi.  Sur le coup, je ne ressentis guère les effets de ces derniers mais au bout d’un instant, je me sentis plongé dans une sorte de transe étrange.



  C’est alors que je me suis mis à courir partout, à faire le zouave et à mimer de nombreux animaux. J’avoue également avoir chargé Bing et Mat qui essaye de m’attraper mais je nie le fait d’avoir mangé un des doigts de Mr Polins ! Je suis végétarien, je ne mange pas, par conséquent, de viande, ce n’est pas pour aller me délecter de chair humaine ! S’il y a bien quelqu’un qui a mangé ce fameux doigt, il s’agit de Mat !


  Je me souviens avoir retrouvé mes esprits après avoir été violemment plaqué par Bing, me retrouvant écrasé contre le sol, une pierre m’écorchant le visage. J’ai alors vu Mat se mettre à courir à toute vitesse en direction de Polins, lui sautant dessus et lui arrachant son fameux doigt manquant au passage. Puis, le sauvageon s’est réfugié au sommet d’un palmier, sautant de temps en temps pour tenter d’attraper les oiseaux passant au dessus du dit arbre.Cher maitre, je laisse l’accusé vous donner sa version des faits et vous expliquer la raison de ses actes.

  Rex fit alors une légère courbette à l’intension du maitre avant de s’en retourner derrière Mat, le mettant au pied du mur.
Réponse #4 Dim 03 Mai 2009, 16:32
mat.duf
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 781


Panda...



Journalisée
J'avais réussis à pouffer de rire silencieusement depuis le début de ce pseudo-interrogatoire avec mes compagnons qui racontaient n'importe quoi pour pas y laisser un doigt ; l'espèce de guignol avec sa peau bizarre qui se prenait pour un dieu et le décor qui me faisait penser à celui de l'usine de jouets et pâtisseries du Père Noël. Mais à la fin de l'accusation de Rex je ne pus m'empêcher d'éclater de rire, ce qui je pense à énervé le grand monsieur. Après mettre un peu calmé je m'avançai pour parler en titubant. J'avais l'air bourré mais ce n'était pas la faute de la bouteille de vodka que je me suis enfilée pour me donner de la pêche. Je levai un peu la tête pour parler mais la rabaissai aussitôt pour éviter de rire. Le regard pénétrant du Maître m'emplissait en effet de joie. Je levai une main tremblante de salut en essayant de regarder son visage sans atteindre les yeux et commença mon discours d'une voix euh...de bourré :

Salut vieux, donc voilà, moi c'est Mat. Alors tout d'abord j'aimerais dire que on peut dire que c'est moi qui ai coupé le doigt de Ripo(lins). Paskeuh c'est juste qu'il ne sait pas se raser. Il ne s'est fait mordre le doigt ni par moi, ni par Rex, ni par Bing et même pas par Syl (bien que j'avais l'impression qu'il voulait bien pour elle). Il a juste ripé en se rasant et le doigt à pris cher (dis-je en prenant un ton Djenns des plus cool), si vous me concéder cette expression Maître (dis-je en prenant un ton hautain des plus em... désagréable). De plus je vous ai dit que l'on pouvait dire que c'était de ma faute car c'est moi qui ai donné le couteau dont il s'est servi afin de faire ledit acte communément nommé rasage.
Par contre, je suppose que vous devez pas être super content de notre échec vu se que vous avez à l'infirmiéhère. Et que vous avez des pouvoirs vaudous malgré votre allure de nouille...C'est la seconde d'après que je compris ce je venais de dire...euh de nouvelliste, de nouvelliste, les auteurs de nouvelles, personnes à l'allure très intelligentes mais généralement peu doués en magie. Donc je crois que je vais devoir sacrifier quelqu'un, Syl par exemple.
Oui, Syl qui outre les ralentissements habituels dûs à une fille : pause fleur, pause coiffure, pause trucs comme ça... s'est mit en grand danger. Après les incidents, racontés par mes camarades, dans dans la jungle sont sommes arrivés à une haute montagne. Nous l'avons ensuite escaladée, et arrivé en haut au bout de 4 ou 5 heures de montée nous avons vu un espèce de pont de pierre naturel qui reliait les deux parties de la montagne séparés par un gouffre. Elle était sportive extrême et avait amené son matériel pour le saut a l'élastique. Avant même que nous ayons pu ouvrir la bouche elle avait préparé son matériel et avait sauté. Et ce qui devait arriver, arriva, la corde était trop courte pour qu'elle puisse se détacher en bas. Il manquait au moins 10 mètres. Pour la suite je laisse parler la fautive que je puisse dessaouler un peu.
« Dernière édition: Dim 03 Mai 2009, 19:37 par mat.duf »
La brume s'est dissipée, le calme est revenu.
Un mouvement, il s'enfuit. Que va-t-il se passer ?
Seul le destin peut nous le dire.
Réponse #5 Dim 03 Mai 2009, 19:10
Syl
Sylfureuse
Modo
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme

Messages: 8291


"Pooh Pooh Pee Dooh ^^ "



Journalisée
Syl avait écouté avec beaucoup d'attention ce que ses compagnons d'infortune racontaient pour excuser leur échec dans cette mission somme toute facile. Elle rajusta  sa tenue et à son tour s'avança vers le Maître. Une petite courbette en signe de soumission et elle débuta sa plaidoirie :

- Bonsoir votre Seigneurie ! Je constate que mes compagnons sont en train de vous mener en bateau. Rien ou presque ne s'est passé comme il vous l'ont raconté. Hormis les asticots de Bing, tout est faux !
Mais je crois que la Palme d'Or du mensonge revient à Mat ! Regardez-moi Maître…Ai-je l'air d'une sportive accomplie ? Pas vraiment, n'est-ce pas ! Du saut à l'élastique ? Moi ? N'importe quoi !...
Bon, c'est vrai, je me débrouille bien pour certaines choses, tel que le jogging ….un peu de squash aussi.
Mais ce que je préfère c'est le bowling….J'adooore...
Et vous, vous faites quoi comme sport ?? Un petit parcours autour de l'Ile, ça vous dirait ? Demain matin à 8 heures ?
…..Et vous aimez le squash ? C'est difficile comme sport, très fatiguant pour le cœur…Et le bowling vous aimez ? J'y vais de temps en temps avec Looping que je bats à chaque fois.



Il joue mal mais mal ! Ouais, c'est un grand Gourou mais alors de la rigole ! Je gagne à chaque fois ! Oh ! Samedi soir vous faites quoi ? On pourrait y aller ? Ça vous tente… ? Bing, tu viendrais avec nous, hein ? Allez, Maître dites oui, ça serait sympa..."

Syl se sentit glacé par le regard que venait de lui jeter le Maître. Elle devint cramoisie et finit sa phrase dans un murmure inaudible.
- Oups ! Pardon mon Maître….bafouilla t-elle je me suis égarée, je suis hors sujet là….Oubliez, je vous prie, ce que je viens d'avoir l'outrecuidance de vous dire…

Donc, ce que Mat a cru être un saut à l'élastique n'en était pas un en fait mais juste un encordage pour l'escalade de la montagne. Et heureusement !
Car Polins, que je croyais mon ami, n'a rien trouvé de mieux que de me pousser dans le vide. Cette corde m'a sauvée ! J'aurais pu m'écraser 100 mètres plus bas. Et c'est Bing et Rex qui m'ont aidée à remonter. Je lui ai demandé plusieurs fois pourquoi il avait eu ce geste meurtrier envers moi mais il n'a jamais voulu me répondre.


Peut-être qu'il accepterai de vous le dire, à vous mon Vénéré Maître, pourquoi il en voulait à ma vie ?

Je vous attends demain pour 8 heures Maître…? 
Elle fit quelques pas en arrière, encore très gênée d'avoir été si familière avec le Maître. En passant près de Mrpolins, elle lui tira la langue et le poussa du coude si fort qu'il en trébucha.
L'Oubliée des STCAA
Réponse #6 Mar 05 Mai 2009, 16:05
Mrpolins
Mister Archipel
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 6831


Antinoüs



Journalisée
Air outré, Polins ouvre sa bouche, et d'un air effaré se récrie de ces accusations et fausses explications!

- Maître, regardez par quelle sauvagerie Syl essaie de cacher la vérité. Pense-t-elle qu'incriminer les autres la sauvera? Et pense-t-elle que je ne vous dirai point la vérité apparente?

La vérité vrai est évidement cette tornade qui nous assaillait!



- Vous me direz, mais pourquoi ne les avais-je pas prévenu avant? Tout être sensé le fait. Et étant donné que je suis sensé...

Vous me direz donc, que s'est-il encore passé? Je suis sûr que votre colère déborderait si je vous disais que j'avais agi en idiot. Non non, j'ai bien pointé du doigt la tornade et sauté pour me faire entendre malgré la visible ignorance du danger de ces survivants...


*Pourquoi Sena ne les a pas tué, plutôt que de s'attaquer à Chica??*

- ... J'ai même placé leurs yeux face au danger. Face à ce gros problème, Syl a décidé de s'attacher avec sa corde. Sachant qu'elle ne s'écraserait pas, car la corde n'excédait pas les dix mètres et, elle me demanda de la pousser gentiment, n'ayant pas le temps de le faire.

Il marque une pause et regarde la vilaine avec une haine face à son mensonge éhonté, puis déclare:

- Puis, moi et les gars, nous avons couru et couru mais les bourrasques me firent tomber dans une légère crevasse. Le temps que la tornade passe et que Mat réussisse à me hisser hors du trou, Bing et Rex avaient remonté l'inconsciente du danger, Syl.



- Récit improbable mais véridique... dit Mrpolins en faisant quelques pas. Le principal est que Mat est aussi menteur que Syl. Il m'a donc bien coupé ce doigt (et a même reluqué sur un autre pendant qu'il me ressortait de la crevasse), et Syl a voulu faire le pari de résister aux forces de la tornades par son stratagème.

Suite à cette tempête, nouveau problème... Je suis navré de vous dire que Bing a honteusement tenté de nous faire perdre! Je le voyais bien venir, avec son histoire d'asticots... Mais, plus tard, il nous avoua, après nous avoir juré à plusieurs reprises que le chemin que nous empruntions était le bon, qu'il en avait marre de put*in de Maître (Je crois qu'il parlait de vous) et de "cette foutue statue". Sur ce, il se congédia lui-même, nous laissant perdus dans la jungle.

Quelques heures plus tard, nous étions toujours perdus quand il revint en hurlant "La Hyène, la hyène!"
Réponse #7 Mer 06 Mai 2009, 01:49
Bing
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 13791




Journalisée
La Hyène, la hyène ! Bien évidemment la hyène !

S'écria-t-il sortant de ses rêveries. Forcément lorsque Syl évoqua le monde du bowling son esprit s'était évadé dans ces contrées où la piste lustrée est reine et où l'on ne jure que par les quilles et les chaussures de locations sentant le gouda ! Il finissait son cinquième strike mental tout en se badigeonnant d'huile solaire (lorsqu'on n'a qu'un slip, il faut faire attention aux morsures du Grand Rouge !). Oh oui que ne donnerait-il pas pour un bon bowling ! Il sortirait peut-être sa boule fétiche pour l'occasion, celle qui ne ratait jamais son coup ...

Mais la hyène !

J'admet qu'on en puisse être familier du patois local de là où je viens. Car oui, oui ! Je viens d'Inaho, et par tous les chemins, j'y reviens, oui ! Sur mon île, la hyène est synonyme d'un grand agaçement, tellement intense, que l'on utilise lorsqu'on n'arrive aps à croire à ce que l'on voit. On y croit tellement peu qu'on arriverait à en rire, en rire jaune.

Je m'étais absenté certes Votre Sérénité, mais le système auditif de mes compagnons ne devait pas être à l'utilisation maximale car je leur ai demandé de me suivre. En effet j'avais repéré non loin de là, pendant ma petite balade dans les cieux en compagnie de Dame Bourrasque, un petit volcan.





En grimpant à son sommet, nous aurions pu avoir une vue imprenable sur l'île, et trouver ce que nous cherchions plus rapidement, Votre Implacabilissime. Mais arrivé au sommet, ce que je pus admirer fut au loin mes quatre compagnons en train de poireauter à l'endroit où je les avais laissé. Je dus donc rebrousser chemin, et leur exprimer mon mécontentement (teinté de colère et d'incompréhension, ainsi que d'une légère touche de fatigue): "La hyène, la hyène !" ais-je crié.

C'est d'ailleurs sur le chemin du retour vers mes chers compagnons sourds que je perdis mon deuxième gant et mon calot en cuir ...

Ainsi oui, j'avoue qu'avant de partir sur le chemin des hauteurs du volcan, j'ai sans doute laissé mes paroles dépasser ma pensée. Mais j'étais plutôt fatigué d'être le seul à de démener pour trouver une solution et trouver le chemin qui nous conduirait vers notre but, Votre but Votre Seigneuriale. Mais si je puis me permettre, ce petit lèche-bottes de mrpolins n'a pas été des plus tendres non plus. Mais étions-nous là pour nous épancher ou pour trouver Votre statuette ? D'autant que notre mission réussie nous aurions notre chance de quitter l'île ... comment aurai-je pu penser une seule seconde à dévier de notre chemin ?

Bref, une fois à nouveau tous réunis je proposais donc de gravir ce volcan pour trouver ce fameux temple. Mais rex pensait tout autrement ...




En effet, il soutint qu'il fallait revenir sur nos pas. J'avoue ne pas avoir compris sa demande, mais il avait affirmé que nous avions manqué quelque chose sur le chemin, quelque chose de primordial pour notre quête. Nous l'avons donc suivi, mais arrivé sur place, il n'a pas trouvé mieux que de trouver un endroit ombragé et ... de faire la sieste ! Et d'un sommeil de plomb qui plus est car nous avons réussi à le réveiller que quatre heures plus tard.

Des explication de sa part seraient somme toute les bienvenues, ne croyez-vous pas Votre Clémencitude ?
Sha-Man Spiritueux de l'île de Pack des STCAA
"Nil Volentibus Arduum."
Réponse #8 Ven 08 Mai 2009, 00:12
rex
Shaolanom
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 660




Journalisée
  Rex, attentif à la conversation, fut profondément choqué par les dires de Bing. Comment son compagnon d’infortune pouvait-il le trahir ainsi en mentant de la sorte au maitre ? Il se devait de dire à ce haut dignitaire. Et c’est ce qu’il fit :

  Objection votre ho … Il se stoppa net dans son élan, avant de reprendre. … votre seigneurie ! A vrai dire, Bing et les autres ont bien suivi quelqu’un ,qui leur a annoncé certainement les mêmes paroles que celles rapportées par Bing, et qui s’est bel et bien endormi à l’ombre d’un cocotier. A un détail près : cette personne n’était ni moi, ni mon jumeau maléfique mais un autre survivant. Oui un autre survivant !

  Lorsque la tempête se déclara, je sortis Syl de la crevasse avant de courir aussi vite que je le pus pour trouver un endroit où m’abriter. C’est alors qu’une belle caverne, sombre à souhait, attira mon attention. J’y pénétrais alors et c’est à ce moment que je fis connaissance de la personne que mes compagnons prirent pour moi. J’ai longuement parlé avec lui et je suis même venu à évoquer l’objet de notre mission. Lorsque je prononçai le mot « statuette » ses yeux furent animés d’une étrange lueur. Il m’en parla comme si cette dernière était à lui – chose impossible car c’est la votre tout puissant maitre – et je finis par conclure un marché avec lui : je récupérais sa paire de moufles à paillettes, qu’il avait perdu, et il m’indiquait l’emplacement de la statuette.



  Rien de bien compliqué en soit, certes, mais pourtant cela s’avéra plus dur que prévu. J’eus beau chercher au tant que je le pus, je ne trouvai guère ces maudites moufles et je retournai aux montagnes, bredouille. Lorsque je retrouvai mes compagnons, le survivant croisé dans la caverne s’était déjà envolé et il me suffisait d’un instant d’inattention de leur part pour prendre sa place et me faire passer pour celui qui se faisait passer pour moi. Je m’assis donc sur le sol avant de me lever et de m’étirer et de bailler à m’en décrocher la mâchoire, comme quelqu’un qui vient de se réveiller d’une longue et bonne nuit de sommeil.

  Puis, intrigué de ne pas voir Syl, je me mis à sa recherche. Et je peux vous dire maitre, que cette dernière nous retarda d’avantage que moi. Quand je la retrouvai, elle était à batifoler dans une clairière non loin de notre point de ralliement et elle courait gaiement dans les fleurs en chantant des chansons plus que païardes. N’en croyant pas mes yeux, je me frottai alors ces derniers. Mais je ne rêvais pas votre majesté ! Je laisse Syl vous parler de ses agissements, elle-même.



  Rex se retira avant de se cacher derrière Bing.
Réponse #9 Ven 08 Mai 2009, 22:13
Syl
Sylfureuse
Modo
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme

Messages: 8291


"Pooh Pooh Pee Dooh ^^ "



Journalisée
- Des chansons paillardes ?? Moi chantant des chansons paillardes ? Mais ça ne va pas la tête, Rex ! Je n'en connais aucune !

Je suis à l'image de mon ex-fiancée, Bou', qui m'a lamentablement abandonnée pour convoler avec une grenouille ou un caCtus, je ne sais plus ! 'Fin, bon, bref...
Quoiqu'il en soit, elle m'a appris à être sage, pure et innocente....comme elle ! Sa doctrine est devenue mienne ! Alors des chansons paillardes...vous pensez bien...je ne risque pas d'en chanter !


Syl avait bondi comme un diable hors de sa boite et faisait face à Rex qu'elle pointait d'un geste accusateur. Elle fit volte face, avança d'un pas et se retrouva en ligne directe du regard implacable du Maître.
- Vous voyez bien, Divin Maître, qu'ils vous racontent n'importe quoi ces garçons  !
Et puis franchement, essayer de nous faire croire à un sosie, là tu es très fort Rex ! Mais je doute fort que l'intelligence extrême de notre sérénissime Maître se laissera berner par tant de mensonges !

Et, en plus, je ne batifolais pas....Si tu avais mieux regarder, tu aurais vu qu'un .....


...grizzly me pourchassait et que je courrais le plus vite possible, en poussant de petits cris pour mieux l'attirer, dans la direction opposée où vous vous trouviez pour éviter qu'il nous mange tout crus...
Je vous ai sauvé la vie Messieurs en quelque sorte...Ah !! mon entraînement quotidien de jogging m'a bien servi puisque j'ai pu le semer.

Quand je suis enfin revenue vers vous, vous étiez en train de vous disputer sur l'itinéraire à prendre...
Oui, mon Adorable et Adoré Maître, ils en étaient presque venus aux mains. Chacun d'eux voulant avoir raison.
J'ai bien essayé de les raisonner et de leur démontrer que celui proposé par Bing était le plus simple, le plus rapide et le moins dangereux pour nous mais Matt a piqué une crise de rage.
Il s'est mis à se rouler par terre en criant qu'il en avait marre qu'on ne lui fasse pas confiance sous prétexte qu'il était le plus jeune et le plus petit de taille et le moins beau etc...etc...etc...

Vous auriez vu ça ! Un vrai caprice de gamin pourri gâté. Il nous a bien fallu céder pour le calmer sinon nous y serions encore...


Votre Grandissime Grandeur dit-elle dans une courbette appropriée, je laisse la parole à Matt qui va vous expliquer pourquoi son chemin par la plage n'a pas été de tout repos...Un vrai parcours du combattant....Ah ! on a bien fait de l'écouter ! Syl décrocha  un regard assassin à Matt en y mettant tout le ressenti qu'elle pouvait encore avoir à l'évocation de ces souvenirs...

Elle reprit place auprès de son ami Bing, non sans avoir poussé Rex hors de la cachette où il avait trouvé refuge...Cet endroit lui appartenait à elle et elle seule...
L'Oubliée des STCAA
Réponse #10 Sam 09 Mai 2009, 16:50
Le Maître de l'île
Hors ligne Hors ligne


Messages: 263




Journalisée
Un vent violent vous balaye soudainement. Syl, les talons solidement plantés dans le sol, tente de retenir vainement sa robe à la façon de Marilyn Monroe, ce qui ne manque pas de plaire au Maître, tandis que Rex, mat.duf, Bing et mrpolins s'accrochent les uns aux autres pour ne pas s'envoler vu leurs carrures de crevettes anorexiques.

- Et ben, ma pauvre Syl, te voilà bien entourée de tous ces gringalets.
Bon, les copains, c'est pas que vous êtes lourds, mais euh … si en fait, vous êtes lourds !!!
Elle avance pas votre mission, vous en êtes toujours à vous chamailler pour des broutilles! Et moi je n'sais toujours pas où est mon singe d'ivoire.

Alors maintenant, il va falloir que je remette les choses au clair puisque vous semblez avoir oublié certains détails !

Il agite le pantin Zeery sous vos yeux éberlués.

- Vous avez vu, ça lui va bien la robe rose à froufrou, perles et petits cœurs! C'est moi qui l'ai cousu avec mes petits doigts! Je la trouve vachement jolie comme ça! Et, regardez, je lui ai même trouvé la culotte assortie!

Bon, je disais donc que si vous ne voulez pas finir comme elle, il va falloir faire des efforts. Mais, puisque vous ne semblez pas l'avoir compris, il va y avoir distribution d'aiguilles magiques. Ça promet, j'vous jure qu'on va bien s'marrer!

Alors … que je me souvienne bien de ce que vous avez pu me raconter …

Ah oui, tiens, viens là toi, ouais, toi Bing ! C'est quoi ton délire avec les vers de terre? Ça va pas bien de balancer de pauvres créatures sans défense dans les airs pour qu'en plus il se fassent dévorer par d'horribles moineaux des îles? Bon, tu pouvais pas deviner, alors c'est juste un avertissement. Mais la prochaine fois, je n'te louperai pas!

Bon, au suivant, Rex, qu'est c'qui t'a bien pris de manger des champignons comme ça alors que tu n'y connais rien? Franchement t'es inconscient. T'as cru que t'allais trouver des champignons de Paris ici, mon pauvre garçon ! J'espère que vous ne m'avez pas fait d'autres bourdes de ce style, parce que vraiment, vous me désespérez … Bon, ben pareil, t'as voulu bien faire j'imagine, mais c'était pas malin, alors tu t'en tires avec un avertissement comme Bing. J'te garde à l'oeil !

Mat.duf, je crois qu'avec toi on touche le fond! Te présenter devant moi complètement bourré, tu pensais que ça m'aurait attendri, ça va pas bien mon grand! Bon, toi tu vas la manger ton aiguille, parce que t'aurais au moins pu me proposer un  verre. Et n'essaie pas de te rattraper, c'est trop tard.

Le Maître sort alors une main des nuages noirs, dans celle-ci, des petites poupées.

- Vous êtes mignons hein!? Attention, ça va faire mal!

Le ciel se zèbre instantanément d'éclairs aussi aveuglants les uns que les autres, vous essayez de regarder ce qu'il se trame autour de vous, mais en vain. Lorsque vous ouvrez les yeux, mat.duf reste inchangé, pas de nez en bois, pas de ficelles... Seulement, le voilà enfermé dans une bouteille en verre d'environ deux mètres de haut, sur l'étiquette, vous pouvez lire « Vodka ». Il est encore tellement imbibé que jamais, il ne ressortira par le goulot ...

- Ma p'tite Syl à ton tour … euh, en fait, je voulais juste te dire que j'aime beaucoup le bowling, j'y vais moi même de temps en temps avec mes copains Maîtres des Autres Îles, parfois avec le Maître du Jeu des Autres. Ah, vous l'connaissez?
Sinon, pour en revenir à ton invitation, et bien, un joueur de ma catégorie ne peut pas se mélanger avec des petites gens comme vous, je pense que tu aurais du le savoir ma p'tite dame ...

La Hyène … Ouais, la Hyène, mrpolins, tu as bien entendu. Comment oses tu critiquer Bing au sujet de cette expression, elle est fabuleuse cette expression. Mon grand oncle est Maître de l'Île d'Inaho et je peux t'assurer mon p'tit polins que ça se dit! Ton manque évident de culture te vaudra avertissement. La prochaine fois, tu éviteras d'accuser les gens à tort et à travers.

Rex, ton histoire de moufles à paillettes n'a ni queue, ni col pelle à tarte! T'as cru avoir la Saturday Night Fever ou quoi... Des paillettes ... sur mon île … Il n'y a que pour ta future marionnette que je pourrai en trouver! Et puis ce survivant, je suis persuadé qu'il cherchait à te faire perdre ton temps pour trouver la statuette plus rapidement que vous. Et toi, t'es tombé en plein dans l'panneau. Là, tu me vois désolé, mais une bourde pareille ça vaut une aiguille, et une belle!
Pas la peine de vous refaire le coup des éclairs? Non pas cette fois, j'vais vous la faire à la cendrillon plutôt. Baguette magique et formule bidon.
Salagadou la magie gadou la bibidibabidibou, l'important c'est la façon de le dire, bibidibabidibou !

Des paillettes pleuvent, des étoiles scintillent dans le ciel tout à coup dégagé, virant du rose au violet, les tissus s'animent, les gentils animaux de la jungle viennent gambader à côté de vous, Rex est tétanisé par la peur.

Soudain tout s'arrête, le ciel devient de nouveau couvert, vos yeux sont brillants, vous semblez émerveillés comme des enfants. C'était magique...
Rex, engoncé dans le magnifique costume blanc de John Travolta pense t-il la même chose?

- Pattes d'eph', col pelle à tarte, et en prime des paillettes, j'imagine que tu ne pouvais espérer mieux mon p'tit Rex!

La bouteille roule soudain vers le Maître, mat.duf se cramponnant comme il peut à l'intérieur.

- C'est pas que je suis curieux, mais presque mon p'tit mat.duf, raconte moi vite la suite et cette crise d'hystérie …

Citation de: Résultat des Courses
             
Rex – 1ère aiguille           Mat.duf – 1ère aiguille
« Dernière édition: Sam 09 Mai 2009, 19:03 par Le Maître de l'île »
Réponse #11 Sam 09 Mai 2009, 21:56
mat.duf
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 781


Panda...



Journalisée
Un fois que le maître fit mon châtiment j'avais déjà la gueule de bois dût à ma cuite récente mais en plus son infecte vodka était faite de façon à ce que ça me fasse un terrible mal de tête et me soûl beaucoup. Cependant j'avais eu assez de cuite dans ma vie pour en contrôler les effets et il suffisait de me calmer pour être totalement lucide. Ceci fait je crachai un gorgée de son infecte alcool, le regarder bien dans les yeux et commençai :

C'est à moi de parler. Très bien. Donc pour d'abord l'alcool, tu m'as enfermé ici pour me punir de mon ivresse mais la cause de cette ivresse et l'un de mes compagnon. Je t'expliquerais si j'arrive jusque-là. De plus, j'espère que tu n'as pas choisi la vodka car tu aimes ça ! Comment peut-on supporter cette... chose. Il n'y a que le rhum et à la limite le whisky et la bière qui sont buvable. A moins que ce ne soit des cocktails. D'ailleurs en parlant de ça je vous en conseille deux dédiés à une infirmière disparue, en plus ils ont été crée par des pirates, des grands amis. Ensuite : Syl. Je suis sûr que c'est ta préférée parce que c'est la seul fille mais tu sais pas, c'est peut-être un ours. Et puis elle peut être un garçon personne n'a vérifié. C'est comme si on discutait sur un forum d'un jeu quelconque comme celui d'une simulation, quelqu'un qui se disait infirmière était peut-être un infirmier, on sait pas. Quelqu'un peut me dire pourquoi j'ai fais cette comparaison foireuse ? Bon c'est pas tout ça mais je doit raconter la suite. A oui la plage. Pourquoi c'était capitale de passer par la plage? A cause de l'omelette. Je m'explique : quand on est monté sur la montagne j'ai vu au loin un espèce de volcan en forme de poêle géante et a l'intérieur une omelette géante qui cuisait. Et c'était chaud donc il fallait pas passer là-bas. Et puis Syl a dit que j'avais piquer une crise mais les filles exagèrent toujours, par exemple j'ai connu une ânesse qui a dit la même chose mais sous le prétexte que je disait vouloir manger des vers, c'est idiot hein ?
Après avoir parcouru une assez longue distance sur la plage nous sommes arrivé à un labyrinthe de carcasses de squelettes géants et là-bas Polins a insisté pour nous mener. Je crois qu'il vaut mieux qu'il explique lui-même pourquoi on s'est perdu.
La brume s'est dissipée, le calme est revenu.
Un mouvement, il s'enfuit. Que va-t-il se passer ?
Seul le destin peut nous le dire.
Réponse #12 Dim 10 Mai 2009, 00:14
Mrpolins
Mister Archipel
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 6831


Antinoüs



Journalisée
- Moi?

Il se tourne avec dégout vers Mat et le regarde avec dédain.

- Je n'ai aucun rapport avec cette perte de temps, mais puisque tu désires me mettre en avant...

Donc, Mat nous avait mis dans un sacré pétrin, vous vous en doutez bien! Il nous a tout droit mis dans des carcasses! Je peux vous dire que, une fois de plus, j'avais conseillé de passer par un autre chemin, mas personne ne m'a écouté... Résultat, on s'est retrouvés tout bêtes devant cet espèce de cimetière.


Il lance un coup d'œil à l'homme-Vodka avant de poursuivre.

- Nous aurions bien rebroussé chemin, et pris mon chemin, qui était destiné comme être le meilleur. Mais non! Impossible, une fumée noire se répandait sur l'île. Sûrement un reste du barbecue humain que faisait les Autres, dit-il sans sourciller.



- Avec tout ça, on était bien obligés de rentrer dans c't'endroit puant... Et vous savez bien que ce n'était pas par plaisir que je leur disais de ne pas rester là à se faire asphyxier (ce que ce Mat doit prendre pour la volonté de se mettre à la tête du groupe, je suppose...)

Ah lala, monsieur, nous n'étions pas bien avancés avec tout ça! Fallait que le Rex en rajoute une couche, je suppose?



- En effet, nous n'avions pas de repaires, nous étions donc déjà perdus à la base. Quelle bêtise...

Rex, je disais donc, s'est mis à balancer des os partout. Des os pointus... très pointus... Il disait qu'il s'amusait...

Mon pauv' maître, je suis peut être pas bien enflé, mais les autres, ils ont le petit pois dans la tête...


*... et moi la noisette!*
« Dernière édition: Lun 29 Mar 2010, 19:24 par caCtus »
Réponse #13 Mar 12 Mai 2009, 16:47
Bing
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 13791




Journalisée
- Taratata ! Interrompit Bing avec certains signes de désapprobation flagrants tels que l'agitation musculaire des paupières ou le mouvement d'épaules nonchalant.

Ecoutez-moi bien Môssieur Polins, vous croyez que je vais vous laisser dire des âneries sans m'en mêler ?





Sous l'œil critique de mrpolins, légèrement surpris d'avoir été interrompu il continua :

- Et qu'est-ce que je devrais faire ? Je dois laisser un petit voyou déformer la réalité pour noyer quelqu'un d'autre que lui pour ses fautes ? Non Votre Royalissime, je m'y refuse ! Je peux donc expliquer tout à fait l'état de Rex et de ses petits os pointus.

Môssieur Polins a dit ensuite, je cite, deux points ouvrez les guillemots: "ne fumée noire se répandait sur l'île. Sûrement un reste du barbecue humain que faisait les Autres". Fin de citation. Effectivement, aussi n'a-t-il pas hésité à nous en faire part sur place ce jour-là. Alors que nous avions passé tant de temps à éliminer ces Autres qui ont dévoré la plupart d'entre nous, voilà que Môssieur Polins trouve original de dire qu'il en restait encore sur l'île où nous nous trouvions.

Le pauvre Rex ... son sang n'a fait qu'un tour. Je pense que de nous tous, il a été le plus traumatisé de l'attaque de ces Autres. Alors tout naturellement lorsqu'il entendit la théorie absurde de Môssieur Polins, il a paniqué et jeté des os pointus afin d'éloigner ces hypothétiques Autres loin de nous. Il nous a fallu du temps par la suite pour raisonner Rex, oh ça oui. Il était hystérique, et dans sa rage folle j'ai perdu ma chemise ...


Une fois calmé, rex avait retrouvé toute sa tête. Enfin pas totalement ... Pas pour longtemps, car nous avions à peine détourné nos yeux de lui qu'il partit en courant, laissant derrière lui une drôle de fiole mystérieuse ...





- Alors je concède que d'avoir peur que les Autres ne reviennent puisse faire perdre les pédales, mais que s'est-il passé avec cette potion ? Nous avons essayé de le lui demander quelques temps plus tard mais il restait muet comme une blatte.

Sur ce point, effectivement, j'aimerais enfin entendre sa version des faits.
Sha-Man Spiritueux de l'île de Pack des STCAA
"Nil Volentibus Arduum."
Réponse #14 Mer 13 Mai 2009, 21:12
rex
Shaolanom
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 660




Journalisée
  Rex avait écouté avec attention ce qu’avait pu dire Polins et la façon dont il avait rejeté la faute sur son dos le mettait hors de lui. Heureusement que ce cher Bing avait été là pour rabattre le caquet à ce Polins de pacotille ! Mais ce n’est pas pour autant que l’entière vérité fut dévoilée … Il se sentit obliger de prendre la parole pour remédier à cela :

  Votre toute puissance, Bing vous a dit la vérité et rien que la vérité et je le remercie infiniment d’avoir corrigé ce pauvre Polins, vous savez la potion lui fait encore de l’effet … Mais pourquoi donc faites-vous cette tête ? Mais, oui, que suis bête ! Vous ne savez pas que Polins a gouté à la potion que j’ai déposée sur le sol avant de partir ! Enfin bref, il faut l’excuser, il est bien jeune et il a tant de chose à apprendre … Il regarde Polins d’un air attendri, vraiment très hypocrite.

   En parlant de cette potion, elle est la cause de ma fuite. Je l’avoue, je rabaisse polins, mais j’ai moi-même bu de cette potion et je suis bien conscient de l’erreur que j’ai commise. A l’instant où la première goutte de ce divin liquide est tombée au fond de mon gossier asséché j’ai senti mon corps empli d’une force étrange. Une petite voix dans ma tête m’a alors demandé sur un ton léger de prendre mes jambes à mon cou et de courir vers l’est. Je n’ai pu résister à une telle douceur et j’ai couru autant que j’ai pu courir.

  Au bout d’un temps certain (ou d’un certain temps) je n’ai pu continuer à courir, étant arrivé face à un mur de pierre obstruant ma route. C’est alors qu’une jeune femme titubant attira mon attention. En m’approchant d’avantage de cette dernière, je me suis rendu compte qu’il ne s’agissait autre que de la célèbre Ad' l’artiste ! Mais ce qui me choqua, c’est de voir à sa main une bouteille de vodka déjà bien entamé, elle qui d’ordinaire a les mains occupées par des pinceaux, des toiles ou des tubes de gouaches.



  Les effets de la potion dissipés, je me suis senti obligé de la reconduire à son abri, qu’elle me désignait du doigt. Ce fut même la seule chose qu’elle fut capable de faire. Vous comprendrez donc, votre grandeur, que j’ai perdu un temps fou à aider notre artiste préférée. Et j’ai mis également un temps fou à rentrer car le chemin du retour était truffé d’embuches et toutes les éviter sans me fracasser le crâne ou m’écraser au fond d’un trou béant me demandait une concentration des plus grandes, chose d’une difficulté effroyable pour une personne comme moi.

  Au bout de longues heures, j’ai enfin rejoint le reste du groupe. Ils étaient tous éberlués de me revoir et les questions sur mon départ précipité fusaient. Mais je me voyais dans l’impossibilité de parler. J’ai été en effet profondément choqué par une révélation concernant Mat, écrite sur une feuille de papier dans la cabane d’Ad', et j’ai mis un long moment à m’en remettre. Si vous aviez vu …
  Il se tut sur le champ.


  En parlant de Mat, il serait peut-être judicieux que ce dernier vous fasse part de l’énorme erreur qu’il a commise. Oui, votre altesse, énorme ! Eléphantesque, colossale, titanesque même ! Ce dernier trouva certainement que le pétrin dans lequel nous étions fourré n’était pas suffisamment embarrassant et lorsque la fumée s’est dissipé il a pris la tête du groupe, avec en tête l’idée de nous sortir de ce nid de guêpes … mais au lieu de ça il nous a conduit tout droit dans une crique infestée de pirates ! Je ne vous dis pas à quel point j’étais terrorisé. Mais je vous laisse, Maitre, entendre ce qu’a à dire le prévenu.

  Sur ce, il s’en retourna et s’abrita derrière Bing.
« Dernière édition: Mer 27 Mai 2009, 09:28 par Lline »
Réponse #15 Ven 15 Mai 2009, 17:13
mat.duf
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 781


Panda...



Journalisée
Je m'amusais à faire la planche en écoutant les excuses des autres jusqu'à ce que la gradation de taille qui qualifiait une erreur que j'aurais apparemment faite m'oblige à prendre la parole.

Oui j'avoue monsieur le juge, je plaide coupable. Je les ai en effet menés là-bas et c'est d'ailleurs peut-être mieux car vu que personne ne voulait choisir la direction de l'autre on serait encore à l'endroit où Rex nous a rejoint. Et puis aussi on peut dire que mes compagnons sont bizarres, car ils m'ont suivi alors qu'il disent depuis le début que je les emmenés dans des guets-apens. Mais bon ce que Rex a passé sous silence, c'est que le passage par la crique des pirates nous a conduits vers le bon chemin. Mais je vais d'abord te raconter comment on a évité les pirates :

C'était une crique en croissant donc les bords étaient surélevés, cependant, les extrémités du croissants descendaient en pente douce vers la plage. Au centre une plage de sable fin où quelques tentes et cabanes avaient été dressées. Il n'y avait qu'une seule habitation solide, c'était la maison du capitaine qui servait aussi de capitainerie, de marché, de salle commune et il y avait un phare non utilisé. Des tas d'armes, de vêtements et autres débris jonchaient le sol. Des caisses et tonneaux de nourriture étaient rangés près de l'un des mur le la capitainerie. Les pirates nettoyaient leurs armes, jouaient à des jeux de cartes, dès et hasard, buvaient, triaient leurs affaires ou recyclaient les détritus en fabriquant d'autres objets. Dès que nous vîmes cela nous restâmes plusieurs secondes subjugués de voir tant de monde sur une île normalement déserte et surtout (en tous cas pour moi de voir des pirates comme à l'époque de Barbe-Noire). Ce fus Bing qui reprit conscience le premier et nous ordonna de nous cacher derrière un buisson épineux. De là nous étudiâmes la situation et pûmes voir qu'il était possible de leur voler une barque afin de passer par un fleuve pour re-rentrer à l'intérieur des terres bien plus facilement, il y avait en effet à un kilomètre de nous ledit fleuve. Notre plan était donc le suivant :
Nous allions faire le tour de la crique pour atteindre la capitainerie et les tonnelles. Bing devait scier la corde qui les attachaient entre elles pendant que Syl, Polins, Rex et moi on allait chercher une barque. Plan certes fait à la va-vite et risqué mais ce qui c'est passer l'était encore plus. Nous avions bien fait le tour de la crique mais arrivé au niveau des vivres pirates Rex ne put s'empêcher de taper dans un gros caillou qui dévala la pente pour éclater un ou deux tonneaux. Bien sûr tous les pirates nous virent et s'était foutu pour le plan donc c'est à ce moment-là que l'on a tous pulvérisé les records "de-sprint-sur-le-sable-quand-y-a-trois-cent-malades-qui-essayent-de-te-plomber"et "de-vitesse-sur-barque-quand-il-y-a-trois-cent-malades-qui-te-tirent-dessus-avec-des-canons" mais on a survécut.

Après nous sommes bien arrivés au fleuve et nous l'avons bien remonté jusqu'à un très haut arbre que Syl a escaladé pour voir avec la longue-vue, issue du "nécessaire-du-bon-pirate" qu'il y avait dans la barque. Elle a vu que le fleuve serpentait jusqu'à une montagne et que derrière il y avait une jungle où elle a aperçu des ruines. Donc par consentement de tous nous avons décidé d'aller jusqu'à la montagne pour la passer d'une manière ou d'une autre pour accéder aux ruines. Donc une fois arrivé aux montagne nous avons vu de nombreux trou de grotte et Mrpolins était sûr que celle qu'il avait choisi traversait la montagne et nous dûmes le suivre car après quatre refus de notre part il parti devant avec la nourriture. Donc je pense qu'il peut t'expliquer pourquoi c'était stupide.
La brume s'est dissipée, le calme est revenu.
Un mouvement, il s'enfuit. Que va-t-il se passer ?
Seul le destin peut nous le dire.
Réponse #16 Sam 16 Mai 2009, 15:24
Mrpolins
Mister Archipel
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 6831


Antinoüs



Journalisée
Baille un grand coup.

- Bah dis donc, Matty, tu sembles qui a trouvé la statue du singe!

Mrpolins se tourne théâtralement.

- Car, cette personne, c'est moi!

...

Mrpolins affiche un air ravi, laissant le suspense durer pour son bon Maître qui a relevé la tête avec un grand intérêt.

- Oui, oui, votre Grandeur, j'ai dû utiliser le meilleur moyen à ma disposition pour que mes...

Regarde avec dégoût les quatre autres membres de son escouade-singe-argenté.

- ... mes camarades acceptent de me suivre. Votre magnifique singe était bien visilb,e et je n'étais point le seul à voir aperçu! Mat l'avait bien vu, Bing et Syl aussi, Rex était en état assez pitoyable... Mais bon, ces quatre bons à rien ne voulaient pas me suivre! Ils ne voulaient en fait pas me rejoindre! Syl me pouffait même au nez que l'on ne vous reverrais jamais...

J'ai donc pris les vivres et suis parti. Mat, voulant même me faire passer pour quelqu'un qui déraille complètement, m'avait glissé dans le T-shirt une plante destinée à me donner des crises de rire... ¬¬



- Je vais à présent une ellipse temporelle durant laquelle je les ai poussé à arriver à la statue avec grand peine. Après quoi nous nous trouvâmes devant la Grandissime représentatrice de votre Beauté. La Statue de Singe...


Mrpolins marque une pause, et soudain, éclate en sanglots. Tremblant de toutes ses forces, ils essaie de parler mais il est transporté par hauts-le-cœurs. Il lui faudra deux à trois minutes pour se relever et s'excuser.

- MAIS TOUT EST LA FAUTE DE SYL!!! hurle-t-il.

En effet, nous étions dans les montagnes, au bord d'un ravin. Elle a lancé la statue... Et la statue est tombée dans le ravin.

Pleurant à chaudes larmes, il accuse:

- La statue, retrouvée bien longtemps après, était brisée en 66 morceaux-eaux-eaux-bouhouhou....
Réponse #17 Dim 17 Mai 2009, 13:34
Syl
Sylfureuse
Modo
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme

Messages: 8291


"Pooh Pooh Pee Dooh ^^ "



Journalisée
- MAIS TOUT EST LA FAUTE DE SYL!!!
Elle tressaillit violemment en entendant cette accusation. Non mais lui aussi était fou ! Jeter la statue dans un ravin ?

-Maître, mon Maître, mon vénéré Maître comment pouvez-vous croire à ce mensonge ?? Pour jeter la statue du Singe, encore aurait-t-il fallu que nous la trouvions ! La vraie….pas une pâle copie faite de plâtre creux….Vous nous aviez bien précisé que la vôtre était sculptée dans l'ivoire, c'est bien cela ?
MrPolins n'y connaît rien vraisemblablement…Oui, tu n'y connais rien, mais alors rien du tout, mon pauvre Polins
lui lança-t-elle.
-La statue que j'ai jetée dans le ravin n'était qu'une mauvaise copie. Pour preuve ? Elle s'est brisé en mille morceaux….L'ivoire, lui, ne se serait pas brisé….

Rhalàlàlà, Maître, vous ne m'avez pas gâtée en m'affublant de tels compagnons, ils sont tous plus pitoyables les uns que les autres. Si vous les écoutez, vous verrez qu'ils ont juré ma perte à m'accuser de mille maux dont je ne suis absolument pas responsable, moi qui ne suis que dévouement et admiration devant votre Grandissime Sérénitude. Il n'y a que Bing qui vaille le coup, son intelligence innée et sa musculature d'athlète en fait un compagnon, un guide très agréable, toujours prêt à m'aider, me protéger.

Après l'incident de la statue, qui n'en était pas un en fait, nous avons, donc, repris notre route vers la jungle luxuriante.
Mrpolins a eu un petit souci gastrique, sans doute dû aux fameuses feuilles consommées en grande quantité.
Je lui ai envoyé le nécessaire....




...mais c'était sans compter sans Rex et Mat qui ont confondu le rouleau de pq avec un ballon….
Ils l'ont intercepté et se sont amusés, comme deux gamins à se faire des passes tandis que Polins se tordait, le pauvre...
Et puis ils ont décidé de décorer et d'enrubanner les arbres….Très joli…..du plus bel effet, vous pouvez me croire….
Polins, quant à lui, est parti en hurlant de douleur dans les fourrés….je ne sais pas comment il s'est débrouillé pour….enfin vous voyez ce que je veux dire, Adorablissisme Maître !!

C'était une idée de Rex d'ailleurs, cette partie de foot improvisée et l'emballage des arbres….
dit-elle en levant les yeux au ciel. Il nous la joue peureux mais en réalité, c'est un fou furieux, un idomptable....


Cette place est à moi, pousse-toi de là, va jouer ailleurs, dégage…Syl venait de pousser violemment Rex de derrière le dos de Bing. Non mais pour qui il se prenait le Rex Disco ? Va plutôt expliquer ta lumineuse idée, Monsieur Travolta !!

L'Oubliée des STCAA
Réponse #18 Mar 19 Mai 2009, 21:16
rex
Shaolanom
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 660




Journalisée
  Rex, de derrière ce vénéré Bing, écouta avec attentions ce qu’avaient à dire Mr Polins et Syl. Le vrai chevauchait tellement le faux que la limite entre ces deux opposés en devint extrêmement flou et il lui était difficile de trancher. C’est alors que Syl la furie le heurta violemment, l’envoyant voler à dix mètres de là, manger les pissenlits par la racine. Il se releva et s’avança devant le tout puissant. Il se devait de défendre sa peau :

  A vrai dire votre altesse, Syl a inventé sous vos yeux crédules un tissu de mensonge, impressionnant tant par sa taille que par sa stupidité, ayant pour seul but de me faire porter le chapeau. Oui, Maitre, me faire porter le chapeau ! Vous vous demandez certainement pourquoi tant de haine envers un être aussi aimable que moi, n’est ce pas ? Je vous dirais simplement que la jalousie fait tourner la tête à n’importe qui, même à la plus appréciable des personnes de ce monde cruel.

  Et cette jalousie trouva comme origine, chez Syl, le fait que j’ai trouvé au détour d’un bosquet, une superbe paire de chaussettes en tissu, confectionnée par des mains de maitre aux vues d’un pareil ouvrage. Ayant été le premier à la voir, je m’en suis fait le propriétaire mais mademoiselle n’apprécie guère cette initiative.



  Pour bien embêter son monde, elle prit l’initiative de s’emparer du rouleau de papier toilette qui aurait du, à l’origine, servir au pauvre Polins qui, en mangeant nos provisions pour nous convaincre de le suivre dans les grottes, ingéra des feuilles aux propriétés laxatives, avait une sérieuse envie … de comment dire … asservir ses besoins naturels. Avec le dit rouleau, elle joua au foot … avec qui ? Avec elle seule pardi ! … et enveloppa ensuite les arbres du papier rosé. Pour faire simple, c’est elle et elle seule qui fit ce qu’elle dit que j’avais fait.

  Mais il faut la pardonner maitre, car il parait selon mes sources, que dans la confusion, elle aurait ingérer par mégardes, une feuille contenue dans le tas de provisions qui aurait pour effet de rendre les connexions nerveuses défectueuses et plutôt imprévisibles. Mais …



  Bing a fait bien pire … Rex baissa alors la tête. Lorsque Polins fut enfin soulagé, nous avons repris notre bonhomme de chemin et c’est guidé par Bing que nous sommes repartis. Nous n’avions fait que trouver une pâle copie de votre singe sacré et il nous fallait désormais trouver le vrai. Bing disait avoir une idée de où il se trouvait mais il n’arriva qu’à nous emmener dans une galère encore pire que la crique infestée de pirates ! C’est pour dire !  Vous vous demandez certainement qu’elle fut cette galère ?

  Et bien Bing nous conduisait gaiement à travers monts et vaux jusqu’à que nous nous engouffrions dans une sombre grotte à l’intérieur de laquelle coulait une eau claire et limpide. Soudain, les flots s’ouvrirent, découvrant un groupe de joyeux dauphins. Bing sauta alors dans l’eau et se mit à jouer avec les doux cétacés. Il nous fallut, cher maitre, un temps fou pour résonner ce grand enfant. Mais je laisse l’accusé s’expliquer.
Réponse #19 Mar 26 Mai 2009, 16:03
Bing
Modo à la retraite
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 13791




Journalisée
Ainsi donc voilà où étaient passées ses chaussettes ! Lui qui les avait cherché partout après l'aventure de la fausse statuette en plâtre ! Quelle idée de croire qu'elle étaient au Maître, apparemment Rex ne connaissait rien à la confection de chaussettes car celles-ci étaient d'une facture bien médiocre, car c'étaient là ses chaussettes fétiches, qu'il portait depuis ... fiou ! Des lustres !

Mais à présent peut importaient ses chaussettes ! Il poussa vivement Rex hors de lui, il ne méritait plus sa protection. Et d'un geste fougueux, il rapprocha Syl contre lui.

- Effectivement Votre Légendaritude, j'ai pris l'initiative d'aller nager avec ces delphinidaes. J'avoue également que c'est un de mes plus grands rêves, d'ailleurs qui n'en a jamais rêvé au moins une fois ? Que celui-ci me jette le premier silex !

Si je les ai amené dans cette grotte c'était pour y chercher la statuette bien évidemment. Nous n'avions aucune idée d'où elle pouvait bien se cacher alors il fallait bien fouiller les moindres recoins de l'île ! Je ne me doutais pas que nous y trouverions des dauphins.

Mais si j'ai plongé c'est car ces animaux avaient l'air d'avoir découvert des trésors sous-marins assez impressionnants. Dont un cadenas en or brillant qui devait valoir ... fiou ! Des centaines de galions d'or !



J'ai donc plongé pour aller voir bien plus loin sous la surface, peut-être y aurai-je trouvé la fameuse statuette ? Ce qui a du donner l'impression que je jouais avec ces animaux était sûrement du au fait que je plongeais tellement profondément que je n'avais plus de souffle pour remonter. Alors ils m'aidaient aussitôt à rejoindre la surface, ce sont vraiment des animaux très doués, ils m'ont sauvé la vie ce jour là. Pas comme mes camarades masculins qui me regardaient sans trop comprendre. J'avais pourtant perdu en nageant mon beau pantalon en cuir ... (Voilà pourquoi aujourd'hui il ne me reste plus que mon slip d'aventurier comme seul vêtement).

Mais les résultats donc de mes plongées ne furent pas un succès: il y avait bien un coffre dans les bas fonds, mais il ne contenait plus rien que de vieilles bouteilles ouvertes et vides ...

Le reste de la grotte était vide également, et nous nous décidâmes à continuer l'exploration de l'île avant la tombée de la nuit. Et peut-être ensuite trouver un abri pour passer la nuit et reprendre notre quête le lendemain.

Mais ...



- ... mat.duf avait commencé à délirer. Je commençais d'ailleurs à croire que cetteîle n'était pas faite pour les esprits faibles en voyant son attitude. Car il tremblait de peur et monta dans un arbre nous jetant des pommes de pin sur nos têtes. Il criait qu'il "nous aurait" ou bien que "nous n'arriverions jamais à l'obliger à de telles extrémités".

Nous avons donc attendu qu'il se calme. Ca aura duré bien bon l'après-midi et nous n'avons eu d'autre choix que de trouver un abri où passer la nuit. Un après-midi de gâché à cause d'une lubie ...
Sha-Man Spiritueux de l'île de Pack des STCAA
"Nil Volentibus Arduum."
Réponse #20 Ven 29 Mai 2009, 17:22
mat.duf
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 781


Panda...



Journalisée
Ho, Bing, tu ne te souviens pas pourquoi j'étais assez bébête après l'épisode des dauphins ? Tout simplement parce que certain dans notre groupe pense plutôt à jouer que à nous aider à partir de l'île. En effet lorsque nous étions près de l'eau à te regarder, mrpolins n'a rien trouvé de mieux que de me pousser dans l'eau. Je suis bien sûr vite remonter à la surface mais une vague de vingt mètres de haut m'est tombé dessus. Je t'assure ça chamboule le cerveau.
Et je trouve que, si c'était ta façon de m'attaquer, être bien plus méchant. En effet tu aurais pu parler de la caillasse que j'ai lancé dans un défilé et qui a provoquer un éboulement, qui nous a fait perdre de très nombreuses heures, et de notre stock de riz que j'ai semé un peu partout "pour éviter de se perdre". Toutes ces bêtises sont de la fautes de ripolins mais il a fait pire, et lui-même en plus. En effet, après des heures de voyages dont je te passe le récit, où bien sûr on a tous fait un lot de stupidités les plus absurdes les unes des autres, nous sommes arrivés à la cité en ruine que nous avions vu depuis l'arbre près du fleuve. Il y avait là de nombreuses habitations et sculptures mais un seul endroit pouvait contenir le singe était un temple souterrain. Avant de passer la porte nous nous sommes reposés sauf polins qui s'amusait à faire du rugby pour s'entraîner, je cite : "au cas où y a des méchants". Forcément, à un moment, il a foncé sur la colonne fragile près de l'entrée et elle tomba, condamnant l'entrée du temple.
Je pense qu'il faut qu'il t'explique la suite.

La brume s'est dissipée, le calme est revenu.
Un mouvement, il s'enfuit. Que va-t-il se passer ?
Seul le destin peut nous le dire.
Réponse #21 Lun 01 Juin 2009, 13:43
Mrpolins
Mister Archipel
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 6831


Antinoüs



Journalisée
- Bah évidement que j'ai bloqué l'entrée! Franchement, mon pauvre Mat, tu sais pourquoi je ne t'ai pas expliqué pourquoi je l'ai fait?

Parce-que ça tombe sous le sens! Je pensais que tu serais assez intelligent pour le comprendre... Désolé pour toi.



Mrpolins sort la carte qu'il avait réussi à trouver quelques pas devant le labyrinthe et la brandit triomphalement.

- Cette carte, dans ma main, est le fruit de tous mes efforts! En l'ayant trouvée et prise, malgré les facéties de Matty, je nous ai permis d'éviter les flèches empoisonnées qui se trouvaient à deux pas après l'entrée.

Il est donc logique que j'aie saboté ce vilain piège, pour que personne ne périsse injustement! Surtout que la carte indiquait une entrée latérale, en escaladant un peu le temple. Ce que nous avons fait, sous les directives exactes de la carte.


Mrpolins sourie franchement, à la pensée de tout le beau travail qu'il avait fait...

Mais il fallait aussi parler des bêtises de Syl.



- Nous sommes donc entrés dans le temple, et avons suivi un chemin tout tracé, qui était parfait, malgré certaines salles dont les pièges n'étaient pas inscrits sur la carte à part un mot.

Il y eut la salle Techno où Rex voulut souder ses cheveux, sans grand succès... Hum. Il y eut la salle Comedia del Arte où Bing nous fit une imitation (je ne peux pas dire le contraire!) au poil d'une Pom-pom-girl. Manquait plus qu'un petit truc rose...

Mais le pire fut la salle nommée... Instinct Féminin.

Oh oui, le nom de la salle était terrifiant, Maître, et nous tremblions quand nous y sommes entrés. C'était une cuisine du genre des années 80 en parfait état, avec des légumes, du jarret de porc qui ne demandaient, d'après Syl, qu'à être dégustés...

Le problème est que quand Syl a voulu ouvrir les robinets pour laver les poireaux, si si, le plafond s'est ouvert et il nous est tombé dessus non pas de l'eau chaude ou de l'huile bouillante, mais des centaines de serpents venimeux...


Se retire.
Réponse #22 Ven 12 Juin 2009, 11:27
Syl
Sylfureuse
Modo
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme

Messages: 8291


"Pooh Pooh Pee Dooh ^^ "



Journalisée
Syl s'était endormie, lovée contre Bing telle la Belle au Bois Dormant. Elle souriait béatement et soupirait d'aise et aucun de ses compagnons n'osaient la réveiller.

Elle rêvait….rêvait….rêvait…Poireaux….robinet….plafond….serpents…Serpents ??


- Attention aux serpents ! Elle sursauta et se réveilla effrayée en hurlant ces mots.

Elle se redressa, jeta un coup d'œil vers ses compagnons et ne comprit pas leur mine hilare, remit de l'ordre dans ses vêtements et s'avança, penaude, vers le MI…..qui lui aussi semblait s'être endormi. Un ronflement à réveiller un mort sortait de sa bouche légèrement entrouverte.
Elle n'osait pas prendre la parole, toussota légèrement, interrogea du regard Bing. Devait-elle se risquer à réveiller leur tortionnaire ? Le laisser dormir ? Ah oui ! Ça, ça serait bien ! Ils pourraient en profiter pour aller se baigner et se restaurer un peu…

Il faisait un soleil de plomb....



....Ils avaient faim, ils avaient soif...un peu de fraîcheur leur ferait le plus grand bien.

Elle se tourna vers Rex et lui murmura :
- Reste ici et fais le guet. Si le vieux machin cruel se réveille, siffle nous mais occupe-le le temps qu'on arrive ! Je ne sais pas moi…T'as qu'à lui raconter comment nous avons galéré pour atteindre la colline après l'épisode désastreux des ruines….Tu brodes un peu et ça devrait le faire !


Eh ! Les copains.....vous venez à la source avec moi ?? ajouta-t-elle en leur faisant signe de faire doucement....
« Dernière édition: Ven 12 Juin 2009, 11:32 par Syl »
L'Oubliée des STCAA
Réponse #23 Dim 28 Juin 2009, 17:54
rex
Shaolanom
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 660




Journalisée
  Encore une fois, c’était à Rex de distraire le « patron » pendait que les autres s’amusaient. Mais il n’avait d’autre choix que de rester avec le maitre pour continuer de lui conter leur aventure, ou plutôt leur mésaventure, car à peine ce que lui avait murmuré Syl était monté au cerveau qu’elle s’était déjà enfuie avec le reste du groupe. Il se racla donc longuement la gorge avant de tousser pour enfin prendre la parole :

  Maitre tout puissant, il semble que ce soit à mon tour de vous conter nos mésaventures. Après que nous nous soyons extirpés des ruines, non sans mal, notre attention fut attirée par une haute colline qui se dressait fièrement, non loin de la jungle, derrière le temple. Nous n’y sommes donc rendus. Mais un imprévu est survenu …

  Une fois au sommet de cette colline, nous nous sommes rendu compte qu’il s’agissait tout bonnement d’un putride marais. Mais nous n’avons fait cette constatation qu’une fois … les pieds enlisés dans la vase ! Et d’ordinaire, lorsque l’on est pris dans des sables mouvants, on essaye de s’agripper à une corde, à un arbre … ou même au voisin ! Mais dans ce marais, il n’y avait ni liane, ni arbre et nous étions trop espacés pour nous soutenir les uns, les autres.



  Mais alors que nous étions tous persuadés que le pire était déjà arrivé, il nous arriva un malheur encore plus grand. Car ce que nous n’avions pas remarqué au premier coup d’œil eut un rôle très important pour la suite : le marais était parsemé de tombe. Et de simple marais, il devint cimetière. Et un cimetière hanté !

  Oui, maitre, hanté ! Les tombes se mirent à bouger comme par enchantement et les pierres tombales se fissurèrent avant de tomber en ruine. Puis, le  sol s’ouvrit. Nous étions tous terrorisés. Mais le bouquet final n’arrive que maintenant ! Du sol émana le grincement atypique des cercueils qui ont passé des années dans le sol. Et de ces cercueils sortirent … des morts-vivants ! Des morts-vivants pirates ! Oui, votre Honneur, après les pirates, les morts vivants pirates ! Mais des morts-vivants bien étranges … car au lieu de nous attaquer sauvagement et d’absorber nos pauvres vies, ils se mirent en premier lieu à danser. Comme les zombies de Thriller !

  Et nous avons profité de ce moment pour nous extirper de ces sables mouvants. En effet, le microséisme, qui avait secoué le marais et qui avait permis aux zombies de sortir de terre, changea les particularités du sol et neutralisa les sables mouvants. Nous courûmes tous le plus loin possible.

  Et après de longs instants de cette course effrénée, nous sommes arrivés au bord de la mer. Nous n’avions guère beaucoup de temps car nous n’avions encore trouvé votre singe. Mais Mat.Duf a insisté pour faire des châteaux de sable et Syl pour aller se laver dans l’océan. Sois-dis en passant, nous avons mis un temps fou à retrouver ses vêtements - et oui elle avait décidé d’aller se baigner dans le plus léger des apparats – car Bing s’était amusé à les cacher dans le château de Mat. Mais celui qui nous ralentit le plus fut Mr Polins.



  En effet, lorsque tout le monde avait fini de jouer et que nous étions près à partir, Polins avait disparu. Il ne réapparut que quelques heures plus tard, ne nous donnant aucune explication à sa mystérieuse escapade. Il ne lui reste plus qu’à éclaircir ce mystère au près de vous, votre toute puissance.
Réponse #24 Dim 12 Juil 2009, 15:27
Mrpolins
Mister Archipel
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 6831


Antinoüs



Journalisée
... Mais Mrpolins n'était pas là pour expliquer ce que Rex appelait "l'escapade mystérieuse". Entrainé à la source par Syl, il but et s'allongea. Tous les quatre, ils étaient à l'aise là. Sans Rex, et sans ce foutu maître.

- Hé, s'exclama-t-il tout à coup, je vous parie que Rex a décidé de rejeter la faute sur moi, ce lourdeau!

Tous pouffèrent de rire. Effectivement, dans la bande, Rex était un peu celui à qui l'on ne disait pas tout, à qui l'on laissait le maître.

Finalement, après la pause détente à la source, les quatre accusés revinrent dans les rangs, mine de rien, tels des fugitifs (en trainant avec le moins de bruits possible la bouteille qui contenait Mat).

L'atroce Maître ronflait encore comme un mort, et Rex montrait Polins du doigt avec frénésie.

- Hey boy! Garde ton calme! Ne sois pas si agressif envers moi! Evidement qu'il y a une raison si tu n'as pas été mis au courant du plan que nous avions établi!

Polins se tourna vers le Maître, certain qu'il était à présent réveillé, malgré la bave marron-grise qui coulait de sa bouche.

- Maître vénéré. Je dois vous dire que Rex nous a été un grand poids durant notre quête désespérée. (Je me demande d'ailleurs pourquoi diable les Autres ne l'ont pas tué, à la place d'Isolde! Elle, au moins, elle avait un caractère bien trempé, elle n'était pas molle ¬¬)

C'est ainsi que moi, Bing, Syl et Mat, nous avons établi un plan, car le temps se faisait bien court, et que le singe se faisait toujours attendre.



Mrpolins affichait un regret certain.

- Le plan était que je me sépare du groupe, que je rentre seul dans les ruines, sans Rex dans les pattes... C'est ce que j'ai fait.

Dans une salle, j'ai du pêcher tous les poissons carnivores et les tuer pour pouvoir traverser un lac. Après maints efforts, je suis parvenu à notre, votre objectif: au bout d'un long corridor dont j'ai bravé les pièges
*Héhé* j'ai pris le singe doré, et quel singe!

Magnificence, cher Maître! Vous avez de très très excellentissimes goûts.
mentit-il.



- Bref, je suis rentré, j'ai montré l'objet de votre convoitise aux autres (sauf Rex, qui aurait voulu le tenir!), et nous sommes repartis.

Je laissais après le singe à Bing car l'or pèse son poids, tout de même. Evidement, avec ses "Je suis gentil :)", ses "Bingounet" et compagnie, il était facile de nous embobiner, il nous a convaincu que c'était la meilleure des choses que de prendre lui-même le trophée.

Il a tout d'abord eu du mal à porter le singe, vous savez, Bing et ses petits bras...


Regard appuyé à l'intéressé.

- ... Mais finalement, il a du décider que c'était trop lourd, alors, une fois que nous repassions par les montagnes, il a balancé le singe dans le torrent, qui coulait dans le ravin jusque dans les profondeurs sous-terraines de l'île...

Mrpolins fit un signe défaitiste: peut-être que ç'avait du se passer ainsi pour une raison précise? Pourquoi avaient-ils réchappé aux Autres? Peut-être était-ce pour finir dans les griffes du Maître... Polins se sentit bien seul.
Réponse #25 Jeu 27 Août 2009, 22:20
Le Maître de l'île
Hors ligne Hors ligne


Messages: 263




Journalisée
Tout est calme, voilà des mois que l'île a été désertée … Par vous? Non! Mais par le Maître bien fatigué d'écouter vos excuses plus bidons les unes que les autres, votre Maître s'est offert un petit séjour au soleil.
Non content d'avoir une Île à lui tout seul, il a rejoint le C.I.M.I. qui se tenait non loin de là, sur Namoha.
Le C.I.M.I., qu'est ce que c'est? Le Congrès International des Maîtres des Îles! Mais encore? Et bien, c'est une excuse pour se réunir entre Maîtres et passer de bons moments ensemble à boire et à se moquer de tous les petits êtres humains humiliés et parfois torturés, voire plus.

Le Maître rentrait donc sur son île à l'instant même. Qu'était-il arrivé de vous? Et bien, vous aviez été figés sur place par le Maître de l'île, en effet, il avait appris la formule « Petrificus Totalus » dans Harry Potter, et il rêvait de savoir ce qu'elle valait..
Elle avait été très efficace, vous étiez pétrifiés sur place, seul votre regard trahissait votre peur.
D'ailleurs, le Maître en avait profité pour vous dessiner des petites moustaches au marqueur sur le visage, c'était un peu nul comme blague, il en était bien conscient, mais ça l'avait bien fait rire. A son retour,  en vous retrouvant dans la même position, les yeux exorbités, il avait ri de nouveau, vos moustaches étaient encore bien présentes!
Pour se faire « pardonner » il vous avait rapporté de voyages de jolis petits colliers de fleurs multicolores et vous les avait passés autours du cou. Vous étiez ravissants.

Le Maître vous regardait visiblement amusé. Quelle tête feriez vous à votre « réveil »? Alliez vous lui hurler dessus? Il savait bien que vous n'oseriez pas, mais sait-on jamais ce qu'on peut ressentir après trois mois dans la peau d'un bibelot.

- Salut les enfants ! Je suis ravi de vous retrouver ! Vous aussi j'imagine ! Vous avez cru que je ne reviendrai pas, j'en suis sûr. Dites moi, au bout d'un moment, on a des crampes quand on reste immobile?
Oulah mon p'tit mat.duf, j'ai bien fait de rentrer, un peu plus et ta bouteille était pleine d'eau de pluie, tu aurais bien pu te noyer là-dedans! Le pire, c'est que t'es copains n'auraient même pas levé le petit doigt pour t'aider...
Bon, j'imagine que vous rêvez de vous dégourdir les jambes et moi j'ai encore envie de jouer un petit peu avec vous!

Finite Incantatem !

A peine la formule fut-elle prononcée que vos jambes vous lâchent, vos muscles d'un coup se détendent et vous vous écroulez comme des crottes de pigeon lâchées en plein vol sur le sol.

- Euh, oui, je dois vous avouer que je suis toujours fan d'Harry Potter, qui sait ce que cela vous réserve pour la suite! Mouahahah.

Le rire du Maître cessa, et son air des plus sérieux il adopta.

- Voyons, voyons, où en étions nous avant mes vac... le congrès? … Vous ne voulez pas me raconter de nouveau l'histoire par hasard? Oulah, vu votre air de moule hagarde, je vais plutôt fouiller dans mes souvenirs, apparemment, les formules d'Harry Potter ont un effet particulièrement fort sur vos neurones. Attendons donc qu'elles se réveillent et s'activent de nouveau … Enfin, n'attendons pas de miracle non plus …

Dibadibadoum … Bon reprenons... Rah j'ai du m'endormir en route, me manque des morceaux de votre « périple »... Enfin, je ferai avec ce que j'ai.
La distribution de mandales, de taloches, de sorts et autres aiguilles va pouvoir commencer, je crois me souvenir de quelques détails m'ayant passablement énervé … Et je vais passer votre aventure à la loupe et vous juger, voire vous punir un par un …

Pique nique douille, c'est toi l'andouille : Mat.duf !

Un avertissement pour accusation hasardeuse vis à vis du Maître de l'Île, non, je ne fais pas de favoritisme, je n'aime pas plus Syl que vous, et je ne te permets pas non plus de me tutoyer non mais oh! On n'a pas élevé les Autres ensemble! Pour ce qui est du fait que Syl pourrait être un ours, je m'étais déjà fait la réflexion en voyant ses poils aux pattes!

Et puis c'est quoi cette histoire d'œuf et de poêle géante? T'es pas un peu inconscient mon pauvre garçon, le volcan fume et toi tu décides de grimper vers lui? Tu m'avoueras que c'est étrange … Et tu aurais sans doute pu deviner qu'il aurait mieux fallu éviter l'omelette, comme la fosse aux pirates d'ailleurs. Enfin, si je comprends bien, c'est Rex le responsable, j'y reviendrai donc...

Mais, pour l'heure, pour avoir failli mener tes camarades à la perte, tu prendras une aiguille supplémentaire. Peut-être d'ailleurs qu'elle ne sera pas la dernière.

Citer

mat.duf – 2nde aiguille

- Un volontaire? Non, personne? Alors 1, 2, 3 soleil ! … Rex, t'as bougé, c'est à toi.
Mon jeune Travolta, comment se fait-il qu'au lieu de continuer les recherches de ma statue, tu as perdu tout ce temps en compagnie d'Ad'.
N'as-tu joue jamais pensé que l'Ad'oolique ralentirait tes recherches de mon Précieux? Tu aurais du ... Je n't'ai pas envoyé dans la jungle pour raccompagner chez eux tous les pochtrons égarés!

Et, ta maladresse dans le camps pirate te vaut bien une autre aiguille! Te rends tu comptes que la mission aurait pu s'achever bien plus tôt à cause de toi?

Te voilà donc avec un second avertissement qui vaut une seconde aiguille … Une maladresse qui vaut une troisième aiguille et un petit sort en cadeau … Félicitations ...
Le corps de Rex commence alors à s'agiter, et il semble bien ne plus pouvoir s'arrêter, les experts de votre troupe reconnaitront la chorégraphie de Saturday Night Fever.
Puis, des ficelles lui sortent des poignets, de la tête et des pieds, le voilà désormais marionnette à fils à la merci du Maître de l'île, le jeu est fini pour Rex ...

Citer

Rex – 3ème et dernière aiguille


- Suivant !
Plouf, plouf! Trois petits cochons pendus au plafond, tirez leur la queue ils pondront des oeufs, pour un pour deux pour trois, pour quatre, pour Mrpolins! Bravo gagné !
Alors, Monsieur du Polins! Mon garçon, faisiez vous partie de ses Autres pour avoir tant aimé semer la panique au sein du groupe? N'êtes vous pas un peu inconscient? Certes, des Autres il y en aura d'Autres, justement, mais pas avant que je ne me sois débarrassé de vous autres, non Autres. Sur ce coup là, vous méritez une aiguille, même si la peur qu'a du ressentir Rex devait être un grand moment de pétage de plomb, votre mission n'était pas de faire perdre du temps à votre équipe de bras cassés. Vous deviez me ramener un singe, vous savez ce que c'est un singe n'est ce pas? Je commence à en douter en tout cas!

Ensuite, vient l'histoire du singe confié à Syl, mais pourquoi a t'il fallu que tu lui confies cette statuettes si tu savais qu'elle était la statue du singe d'ivoire? Ne pouvais-tu pas prendre la responsabilité de ce trésor?

Tu semblais toi avoir compris ce qu'était un singe, je vais donc t'utiliser comme exemple pour faire comprendre la chose a tes copains. Voici ta première aiguille, Cheetah!

Alors, que mrpolins  se jette au pied du Maître de l'Île sans doute pour le supplier de l'épargner, il grogne, hurle, rugit, tel un chimpanzé.  Plus une fausse excuse ne sortira de sa bouche désormais.

- Oh, qu'il est mignon ! Il fait super bien le singe!, le résultat est bien plus réussi que je n'aurai pu l'espérer.

Citer

Mrpolins – 2nde aiguille

- Et, en passant, ton singe doré, tu pouvais te le garder, le singe de mes rêves est en ivoire... Et, puisqu'un singe ne m'est plus d'aucune utilité, je vais achever mon sort et utiliser une troisième aiguille pour ton cas!

Citer

Mrpolins – 3ème et dernière aiguille

Et puisqu'aiguille ne va pas sans sort, le corps de SingePolins se couvre d'une épaisse fourrure noire. Peu à peu, il se voute, comme pour se replier sur lui même son faciès change légèrement (très légèrement), le voilà désormais revenu à l'état de primate, prêt à travailler dans le prochain Tarzan. L'animal effrayé par la carrure du Maître s'enfuit dans la jungle pour vivre sa nouvelle vie.

- Encore un de moins, mais j'imagine qu'il saura vivre heureux sur mon Île, sauf si bien sûr il traine dans les parages lorsque je libèrerai les prochains Autres... Bref ...

Plouf plouf, un, deux, trois, ce sera bien toi : Bing, quel parcours, mon ami, remarquable, un sans faute si je puis dire. Tu as été d'une efficacité redoutable et pourtant, pas l'ombre d'un singe (à part le p'tit polins), alors soit je ne t'ai pas entouré de coéquipiers valables, soit tu me racontes des salades!
Cette petite baignade avec les dauphins, était-elle réellement nécessaire? Surtout qu'au final, elle a duré bien longtemps pour ne trouver qu'un cadenas, tu aimes l'or à ce point? Personnellement, je ne cours pas après l'or, je préfère l'ivoire, mais le message n'est peut-être pas si bien passé... N'as-tu pas compris que l'or m'était égal? Ah si, peut-être l'as-tu saisi quand tu as jeté le singe doré dans le torrent, mais sache que je ne t'en félicite pas pour autant, une œuvre d'art tel que ce singe se devait d'être préservée!

Pour cet écart de conduite, ta punition sera la suivante à tout jamais, tu seras recouvert d'or, de la tête au pied mais tu n'auras rien d'une œuvre.

Bing n'a pas l'air d'en croire ses oreilles, mais bien vite de la feuille d'or remplace sa peau, celui-ci à l'air plutôt ravi de cette nouvelle transformation.

- Te voilà devenu un homme en or, mais désormais, ton entourage t'aimeras t-il pour ce que tu es ou pour ce que tu représentes? Médite l'ami.
J'ai choisi l'or, mais j'ai hésité longuement en réalité, j'aurai été curieux de voir comment tu imites la pom-pom girl... Pour la prochaine aiguille peut-être...

Le mine du « brillant » jeune homme s'assombrit.

Citer

Bing – 1ère aiguille


- Bon, revenons en à vous, mes petits moutons. 

Une vache qui pisse dans un tonneau c'est rigolo mais c'est salaud : Syl, à nous deux !
Inutile de me regarder avec ses yeux de chat potté, cela ne prend avec moi!
Alors Mad'moiselle, comme ça on balance la statuette à tout va! Certes elle n'était pas en ivoire, mais tout de même, un peu de respect. C'est donc toi l'instigatrice du « mouvement je-balance-toutes-les-statuettes-de-singe-pas-en-ivoire », pour cela, tu mérites une aiguille, la prochaine fois, tu préserveras le potentiel artistique et culturel de mon île!

Allez pour satisfaire ma soif de pom-pom girl, c'est toi qui va t'y coller!

Une jupette et deux pom-pom sans oublier les chaussettes jusqu'aux genoux, Syl arbore la panoplie de la parfaite pom-pom girl. Le maître jubile et apprécie le spectacle qui s'offre à lui. Un seul hic les pom-pom girl aux jambes poilues n'ont jamais fait partie de ses fantasmes, mais il fera avec …

Citer

Syl – 1ère aiguille

Vous voilà donc, trois survivants devant le Maître, l'un dans une bouteille, l'autre recouvert d'or et la dernière oursonne pom-pom girl.

- Vous faites peine à voir, vous savez. Bing, Syl, je vais vous libérer de vos obligations envers moi. Si je te libère Bing, c'est uniquement pour t'observer, comment vivras-tu ta nouvelle vie d'homme en or? Et toi Syl, si tu retrouves ta liberté, c'est pour que tu puisses retrouver ton épilateur, je n'ai pas de matériel de ce genre ici, et je ne saurais vraiment pas quoi faire d'une fille aussi poilue.

Quant à toi mat.duf, je te garde! Ta bonne bouille me plait bien, tu as de la réparti, et tu me seras très utile. Te sortir de la bouteille? Noooon, jamais de la vie. Le plus utile chez toi, c'est elle …
Alors que le Maître d'un coup de baguette envoie Syl et Bing à la civilisation, il repart aussitôt, bras dessus, bouteille dessous avec son nouvel ami mat.duf.

- Tu sais qu'il y a un nouveau C.IM.I. dans quelques jours?
J'aimerai t'y présenter des amis ...
Un C.I.M.I. c'est quoi? Patience mon garçon, et pas d'inquiétude, ça va te plaire!
« Dernière édition: Jeu 27 Août 2009, 23:20 par Le Maître de l'île »
Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP SMF 2.0 | SMF © 2011, Simple Machines XHTML 1.0 valide ! CSS valide !