Le jeu 650 km

650km : Le Forum
Sam 22 Sep 2018, 09:41 *
Bienvenue. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
News du 30/08/2018
Avis à tous les survivants!

Salut à tous, l'équipe de 650km à décider d vous laisser un peu plus de tps de jeu en retardant la fermeture de celui-ci pour une durée encore indéterminée suites à vos demandes
Nous vous souhaitons donc un bon jeu !

Échouez-vous avec nous dans notre nouveau canal discord dédié à 650km!
Cliquez sur le lien suivant et rejoignez-nous! https://discord.gg/SqxZ6HX


Une question sur le jeu ? Consultez le :
Merci de consulter les Règles du Forum avant toute participation.
Pages: 1 2 [3] 4   Bas de page
Imprimer
Auteur Discussion: [Journal] Mais pourquoi j'ai pris l'avion?  (Lu 59387 fois)
Réponse #100 Mer 09 Déc 2009, 17:29
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   On extrait péniblement Alien des ruines. Le pauvre est incapable de marcher, il faut pratiquement le porter. C'est décidé, je vais le mettre au régime. Il fait presque nuit lorsqu'on sort enfin. On rejoint la jungle, histoire de se cacher pour la nuit. On a choisi l'option "rouler Alien sur le sol vu qu'il est rond" pour aller plus vite. Je fais un feu pendant que Le Vieux Sage examine les parties endommagées d'Alien. Il est rassurant, juste un gros bobo, sans plus de gravité. En clair, il est encore capable de se reproduire, ce qui à mon avis n'est pas une si bonne nouvelle que ça. Manquerait plus qu'il nous fasse éclore une portée, celui la. Un seul suffit largement, pas besoin d'en faire d'autres.

   Par contre, sa mésaventure m'a donné une idée. J'y réfléchis en mangeant ma bouillie de termites. C'est pratique, un Alien qu'on roule, quand on passe par une zone infestée de termites. On récolte de quoi manger, et c'est même pas nous qui nous faisons mordre. En plus, les morsures lui ont fait oublier pour un instant son autre douleur.

   Il a du frapper vraiment fort. Ses forces se sont décuplées depuis qu'il ... . Alien gémit encore et n'a même pas fini ses termites. Je décide de fouiller dans son sac pour sortir la bouteille d'alcool que je débouche. Je le savais! Alien esquisse une sorte de sourire en tendant la main. Avec un peu de chance, ça va l'endormir profondément. On n'échappera pas aux ronflements et aux gaz, mais c'est toujours mieux que ses gémissements.

   Le Vieux Sage s'est écarté du campement. Il surveille les ruines, mais personne n'en est sorti. Au bout d'un moment, il revient, tranquilisé. J'en profite pour lui expliquer mon idée. Il est surpris et dubitatif, mais reconnait que c'est tellement original et innattendu que ça pourrait marcher. Après tout, les méthodes "classiques" n'ont toujours pas porté leurs fruits. La meilleure solution semble être en effet un total effet de surprise, quelque chose que personne n'imaginerait, sauf un esprit totalement tordu.

   C'est donc confiante que je trouve le sommeil au coin du feu.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #101 Jeu 10 Déc 2009, 17:20
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 104 du journal d'Amie

   Il nous a fallu la journée pour rejoindre le campement en trainant Alien. A tel point que j'avais envie de les lui couper pour régler une bonne fois pour toutes sa douleur. Une fois arrivés à destination et notre fardeau affalé dans un fauteuil avec une bouteille à la main et une tranche de viande fumée dans l'autre, j'ai paufiné mon plan avec Le Vieux Sage. Il va falloir jouer serré pour ne pas se faire remarquer. On aura besoin d'une discrétion parfaite. Un simple détail, et tout sera à l'eau. Et on n'aura pas droit à l'erreur, pas de deuxième chance. Le stratagème ne prendra pas deux fois.

   Le matin, je vais au site de crash dans le désert pour repérer les lieux. J'examine le sol. C'est parfait. Sous une couche de sable de quelques centimètres, il y a une épaisse couche constituée de terre sèche. Il ne reste plus qu'à choisir le bon moment pour installer le piège. La rapidité de la préparation sera la clé du succès.

   Je passe le reste de la journée à préparer les éléments du piège. Tout d'abord, j'abas un jeune arbre afin d'obtenir une perche de quatre mètres environ. Un autre arbre me fournit deux morceaux d'un mètre de long, le reste passe au feu pour le repas du soir. L'après midi est consacré à la confection d'un petit filet. Ensuite, ja vais me promener sur la plage, histoire de ramasser quelques gros galets. Je regrouppe le tout avec quelques pelotes de ficelle, des sacs de tissus cousu, deux pelles et deux pioches. Je ne compte pas trop sur Alien que je suppose profiter de sa "blessure" pour se la couler douce.

   Le Vieux Sage revient du site du désert. Il a vu un avion passer dans le ciel et s'écraser sur Mokona. Il a remarqué, à force de statistiques, un certain cycle dans les crashes, obéissant à des lois et équations mathématiques compliquées en relation avec la lune, le soleil et les étoiles. Pour ma part, je soupçonne même une influence de l'age du capitaine et de la migration des kangourous aquatiques. Seul un druide est capable de décrypter un tel embrouillamini.

   La seule chose que je comprenne, c'est qu'il nous reste trois jours.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #102 Ven 11 Déc 2009, 17:05
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 106 du journal d'Amie

   On a forcé Alien à aller mieux. Il a ralé et pleurniché un peu, mais on a réussi à le bouger. Faut dire qu'on ne lui a pas servi son petit-déjeuner, il a fallu qu'il aille se le chercher lui même. Il nous retarde un peu, mais on arrive à partir assez tot. Direction le site du désert, pour préparer notre piège.

   On a remarqué qu'il se tient à chaque fois strictement à la même place pour psalmodier ses incantations. Une fois l'emplacement exact repéré, on a commencé à creuser. Tout d'abord, on dégage la couche de sable. Ensuite, on creuse une tranchée de deux mètres de long environ à partir de cinquante centimètres avant la place de l'homme en noir, sur une trentaine de centimètres de profondeur. Enfin, on creuse à la suite une autre tranchée de deux mètres de long sur cinquante centimètres de large, et d'une profondeur d'un mètre cinquante . On évacue la terre dans les sacs qu'on vide dans une carcasse d'avion.

   Voila, reste plus qu'à installer le piège dans le trou. Je fixe un morceau de bois sur la perche au centre de celle ci, en croix, fixée par de la ficelle. Je dispose la perche à l'horizontale dans la tranchée et je la coince à l'extrémité au dessus du trou profond avec l'autre morceau de bois que je n'attache pas. A cette extrémité, je place le filet que je remplis de galets bien lourds. Ensuite, j'attache une longue ficelle au morceau de bois. Par dessus l'ensemble au dessus du grand trou, je dispose une grande plaque de tole découpée sur place sur un avion, et je recouvre le tout de sable. Mon installation est devenue invisible. Je finis le détail la plus important: je cache dans le sable la ficelle que je déroule jusqu'à l'avion le plus proche.

   Maintenant, il ne reste plus qu'à camper dans l'avion en attendant son arrivée.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #103 Sam 12 Déc 2009, 17:28
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 107 du journal d'Amie

   Les premiers rayons du soleil nous on réveillé. Enfin ... Le Vieux Sage et moi. Alien ronfle encore dans la cabine de pilotage où on a fini par l'exiler afin de pouvoir dormir en paix (et non en pets ...). L'attente commence. Si Le Vieux Sage a pu prédire le jour de sa venue, il est resté un peu légèrement vague au niveau de l'heure. Ceci doit surement venir du fait que la reproduction des araignées matoutous est trop aléatoire en période de forte marée, ce qui influe son karma de façon trop imprécise. Reste plus qu'à faire le planton pour le reste de la journée.

   Par sécurité, on décide de déjeuner à tour de role. Je ne sais pas si c'est le bruit du sac qu'on ouvre ou l'odeur de viande fumée, mais Alien se pointe aussi sec, en faisant des gargouillis avec son estomac. Il faut le ralentir pour sauver le reste de nos provisions. Par contre, une fois repus, il s'attelle avec un grand sérieux à la surveillance. Il est très attaché à Héros et même s'il ne le montre pas, il est très affecté par la situation actuelle. On peut compter sur lui sur ce coup la. Au bout de quelques heures, Le Vieux Sage le relaie à la surveillance, et lui prend le poste de la ficelle.

   Midi, toujours rien. Si je n'avais pas croisé le regard confiant du Vieux Sage, je commencerais à douter. Pendant que je fais la vigie, Alien achève notre stock de provisions. Je lui ai concédé cela pour le calmer d'avoir découvert qu'on n'avait pris ni vin ni alcool. Le repas fini (surtout par Alien), la surveillance reprend.

   En milieu d'après-midi il apparait enfin. Exactement à l'emplacement prévu, exactement le même à chaque fois. L'opération "casse-couilles" peut commencer. Pendant qu'il psalmodie ses incantations, Le Vieux Sage et moi sortons discrètement de l'avion. Quand je baisse mon bras, Alien tire violemment sur la ficelle, dégageant ainsi le morceau de bois auquel il est attaché. Le contrepoids de galets fait descendre rapidement la perche, qui s'élève à son autre extrémité, exactement entre les jambes légèrement écartées.

   Oui, je sais. Ca fait très mal, mais c'est la seule solution pour le neutraliser momentanément.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #104 Dim 13 Déc 2009, 17:22
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   La perche redescend sous son poids quand il s'affale à genoux. Le Vieux Sage et moi lui sautons dessus. Plié par la douleur, il se débat à peine. Au milieu du cimetière, non loin de nous, un avion de tourisme s'écrase. On a du mal à maîtriser Héros dont le résistance est décuplée par ses pouvoirs et qui reprend du poil de la bête. Heureusement que l'arrivée d'Alien et de ses kilos superflus rééquilibre la balance d'un magnifique plaquage avec immobilisation par fessier.

   Le nuage de poussière et de sable soulevé par l'avion nous atteint. Alien, surpris par cet imprévu, se fait déséquilibrer par Héros qui parvient à se relever. Alors que Le Vieux Sage lui prend lui prend les jambes afin de le faire tomber à nouveau, de mon coté je l'agrippe par son manteau. Le résultat n'est pas celui que j'escomptais, mais j'en suis satisfaite. Héros s'affale sur Alien, et je reste debout sur place, avec le manteau dans les mains.

   Héros s'est immobilisé. A son visage qui reprend des couleurs, je comprend qu'il est libéré. Il suffisait tout simplement de lui retirer le manteau. Passé le premier instant de stupéfaction, je me retourne pour jeter le vêtement maudit le plus loin possible. Entre les épaves, j'aperçois un rescapé de l'avion qui erre, l'air hagard et perdu.

   Ensuite, je reviens vers mes compagnons, accroupis auprès de Héros. Il a perdu connaissance et respire faiblement, mais Le Vieux Sage a l'air confiant. Son état est stable et n'inspire pas d'inquiétude. Par contre, on se rend compte qu'il va nous falloir une civière pour le ramener. Vu notre manque de moyens, on va se contenter d'une tôle épaisse de deux mètres de long sur quatre-vingts centimètres de large.

   Une pensée me vient à propos du naufragé que j'ai aperçu. Je me retourne pour voir ce qu'il est devenu, histoire de voir si je peux l'aider. Avec effroi, je le vois le manteau dans les mains, en train de l'enfiler. Dans la seconde qui suit, il s'évanouit dans les airs.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #105 Lun 14 Déc 2009, 16:48
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Après tout, ce problème est devenu secondaire maintenant. Arrivés près des cactus, je trébuche et lâche la civière. Heureusement, l'un d'eux rattrappe Héros dans ses branches. On abandonne la civière près des cactus. Pour une fois, Alien m'impressionne. Il a pris Héros sur son dos et le porte tout seul jusqu'au campement. Le problème, c'est qu'une fois arrivé, il se déclare exténué et réclame à boire et à manger, confortablement affalé dans un fauteuil. Une bouteille de vin le calme momentanément. Héros est dans son lit, et je passe la nuit sur une peau d'ours, à son chevet.

Jour J + 108 du journal d'Amie

   Je n'ai dormi que d'un oeil. Héros est toujours inconscient, cependant il semble serein. Je vais vite préparer le petit déjeuner, car Alien commence à râler, il a faim et demande même ce qu'on va manger à midi. Ca tombe bien, Le Vieux Sage revient de la source. Heureusement, les lapins sont toujours aussi crétins, et nos pièges ont ainsi toujours autant de succès. Après lui avoir fait couler un bain, je m'occupe de préparer les quatre lapins, en espérant qu'Alien se suffira de deux d'entre eux. Une fois sur le feu, je cours ramasser des pommes de terre et quelques fruits pour compléter le repas, puis je remplis une bouteille de vin au tonneau, ainsi qu'une grande casserole que je complète avec un peu d'alcool et des fruits coupés en morceaux, histoire de préparer une sorte de sangria. Juste à temps pour l'apéro. Je finis tout juste de laver les tomates cerise.

   Une fois le repas fini, on reprend nos activités habituelles, celles qu'on ne faisait plus depuis un moment, depuis le début de la traque. Quoique pour moi ... ça ne change pas vraiment: je me charge de la vaisselle, mais je prend plus de temps pour faire un peu de nettoyage et de lessive. Alien et Le Vieux Sage, eux, ont repris leurs bonnes vieilles habitudes, à en juger par leurs ronflements.

   Ce n'est qu'en début de soirée que l'évènement tant attendu se produit enfin.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #106 Mar 15 Déc 2009, 16:37
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
jour j + tou plin du jourenal d'alien

a y é! ile é réveillait! jeu sui tou contan! ile é fattiguait et épuisait, mé ile va bien! jé débouchait une boutaye d'alcaul pour fétait sa! jé voulu lui fer une dence, mé ile ni avait pas acé de plasse dans la chenbre pour sa, alor jeu suit alait dehore deuven ça feunaitre pour quile puice meu voar. ami lui a préparait un bouyon de légums ai de viande, ile a  raiussi a mangeait un peut. ensuite, s'aitait plu drole, car levieussage a comanssait a discutait avec luit, et s'aitait des mot sairieu. moi sa m'intéresse pa, alot jeu suit allait lui queillir des fleures. ile aime sa, jeu croix, car ami en mait toujour dan la méson. ile va aitre contan, jen é trouvait plin. jeu lui é emprintait quéleque outis pour fabrikait dé vase e ntole. ile a parlait pandan des heurs avec levieussage, et je nose pa lé déranjait. en atandan, jé déposait mes vase dan la cuisine et le séjour. jen é mit auci dan la saldebin. comsa, il en véra par tou! késkile va aitre contan!!! levieussage va fer pipi, jen profittte pour rentrait en vitaice dan ça chenbre. ile sait rendormi. jeu daipose mon vase au pie de son li, comsa il vera lé fleu en se révéyan. et puit, jé débouchait une autre boutaye d'alcaul pour fétait sa! et jé densait au tour du feu de cant toutan buvan. levieussage é venu me regardait, assi dan son foteuil. lui oci é contan. ami oci é contan. ceux soar, on va fer un supper gueuleton pour fétait sa, et j'ouvrirait une boutaye d'alcaul!
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #107 Mer 16 Déc 2009, 17:00
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour j + 730104 du journal du Vieux Sage
   Enfin un peu de répit. On a mis le temps, mais on a réussi. On l'a ramené. Ca n'a pas été facile, après des jours et des semaines de traque et d'échecs, une méthode assez peu orthodoxe nous a permit d'arriver à nos fins. On l'a libéré du sortilège maléfique qui l'emprisonnait. Il s'avère donc que ce pouvoir sombre provient de ce manteau. Si l'être qu'Héros a tué avait usé d'une autre magie pour devenir ce qu'il était, il semble évident que le manteau a sa propre magie, qui a supplanté celle de son porteur originel. ainsi cet être se serait fait prendre par son propre maléfice. Il était devenu l'objet de son objet.

   La discussion que j'ai eu avec héros me l'a confirmé. Il n'a que peu de souvenirs de sa période "maléfique", et ceux ci sont vagues. Mais je pense qu'il est sincère, il ne m'a rien caché, mais il n'avait pas grand chose à dire. Il était dans une sorte de semi-conscience, guidé et dirigé par une force obscure qui l'enveloppait.

   J'en arrive à la conclusion qu'il est inutile d'essayer d'éliminer l'homme en noir. En fait, c'est le manteau qu'il faut détruire. A ce propos, une autre inquiétude me vient à l'esprit. Le manteau a disparu. Il a trouvé une autre victime: un naufragé tout nouveau, qui n'a même pas eu le temps de comprendre ce qu'il lui était arrivé. Une proie facile, aisée à contrôler pour cette force maléfique.

   Mais pour le moment, nous devons nous concentrer sur des choses plus terre à terre. Héros est très faible, il lui faudra du temps pour s'en remettre. De plus, l'hiver approche, et ces derniers temps de traque ont pas mal vidé nos réserves. Il faut les refaire avant l'arrivée de la neige. et en parlant de neige ... Nowel approche, et il va falloir que je m'occupe de activités de la communauté. Je ne peux pas déléguer mes charges, ça pourrait attirer la curiosité. Héros s'est déjà fait remarquer aux Jeux Olympiliens, il vaut mieux rester discret et faire comme si la routine habituelle continuait.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #108 Jeu 17 Déc 2009, 16:52
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 120

   Enfin je vais mieux. Enfin libéré de cet état d'emprisonnement de l'esprit dans lequel je me suis retrouvé. Je finis ma convalescence, le temps de reprendre des forces. La tête va bien, si ce n'est que je n'ai pratiquement aucun souvenir de cette sombre période. Dans un sens, ça vaut mieux, ça m'évite les remors et les sentiments de culpabilité. Car après tout, ce n'était pas moi qui agissait, mais la force maléfique qui habite ce maudit manteau. En attendant, j'en profite pour me faire chouchouter. Mis à part un horrible bouquet de fleurs massacrées à leur cueillette, tout baigne.

Jour J + 122

   Je suis debout. Ca fait du bien, je ne tenais plus en place. J'en profite pour reprendre un peu les rênes du campement. Les vases remplis de fleurs ont curieusement de malheureux accidents, un mystérieux marteau psychopathe semblant se prendre pour un serial killer. L'hiver approche, il faut faire des réserves pour cette période. Amie est partie à la chasse, Alien s'occupe à fumer de la viande et à tanner des peaux. Le Vieux Sage continue à couper du bois. Pour reprendre en douceur, je me contente de ranger le bois coupé sous le grand auvent. A ma grande déception, je m'en fais tomber un gros morceau sur le pied. Apparemment, je ne me suis pas débarrassé de la totalité de mes malédictions.

Jour J + 150

   Aujourd'hui, c'est repos. On a bien avancé ces jours ci. J'ai retrouvé ma pleine forme. Je suis allé chasser un peu avec Amie, je préfère qu'on soit au moins deux pour s'en prendre aux ours. On recherche leurs fourrures pour l'hiver, car Amie et surtout Alien manquent de vêtements chauds.

   Le Vieux sage et Alien parlent de s'installer avec nous (ben oui, Amie s'est déjà installée). Je n'étais pas trop pour dans un premier temps, mais d'un autre coté, ce n'est pas une si mauvaise idée que ça. L'union fait la force. Le problème, c'est que le campement actuel est un peu petit pour quatre. On envisage donc de monter une extension supplémentaire. A quatre, ça devrait aller vite, surtout que maintenant j'ai le savoir-faire.

   Ce qui m'intrigue, c'est le fait que Le Vieux sage ait tellement envie d'aller sur le site de crash pour faire des stocks de fusées de détresse ...
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #109 Ven 18 Déc 2009, 16:59
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 155

   Il nous a fallu cinq jours, mais c'est fait. L'extension est finie. On a prolongé le campement vers la droite, à la suite de la cuisine. De la taille de deux éléments types du campement d'origine, Le Vieux Sage et Alien ont leurs appartements. Séparé au milieu par un couloir, le premier élément se compose de la chambre d'Alien orientée vers le sud, et au nord d'une salle de bains composée d'un WC et de deux lavabos, et à coté d'une petite réserve directement accessible par Alien (en cas d'en-cas la nuit). Il reste tout juste un peu de place pour une petite cheminée pour apporter un peu de chaleur. Le couloir aboutit dans les appartements du Vieux sage, composés d'une chambre et d'un bureau, dans lequel il a entreposé une partie de ses livres, herbes et potions diverses. Une cheminée au centre en assure le chauffage.

   Une fois ce travail fini, on décide de prolonger encore le campement avec un auvent, afin de faire une autre réserve de bois, car on a deux foyers supplémentaires à alimenter, ce qui veut dire encore quelques virées au site de crash pour ramener de la tôle. Le Vieux Sage est content, car on va pouvoir compléter notre stock de fusées de détresse. Amie et moi nous regardons avec curiosité. Pourquoi un tel stock? D'autant plus qu'apparemment, bon nombre de naufragés, sur toutes les îles, font de même. Au début, on a pensé à un feu d'artifice, mais ça ne semble pas être ça. Certains naufragés, surtout les plus anciens, sont fébriles et excités. D'après leurs dires, il en faut le plus possible pour maximiser leurs chances. Mais les chances de quoi? Le Vieux Sage ne veut rien nous dire. Il a un sourire et un regard narquois et malicieux quand on aborde le sujet. D'après ce qu'il nous fait comprendre, ça sera mieux qu'on ait la surprise. En gros, quelque chose se trame et on ne veut rien nous dire. Même Alien ne lâche pas le morceau. Même après deux bouteilles de vin et une d'alcool. La menace de privation de bouteilles et de viande n'a pas marché non plus. Les termites dans le lit se sont également soldés par un échec.

   Et on continue à amasser des fusées ...
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #110 Sam 19 Déc 2009, 17:14
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 160

   On a fini de monter l'auvent et de le remplir de bois. A mon avis, l'hiver sera rude, car on a coupé beaucoup de bois. Heureusement que les arbres repoussent la nuit, ça nous a permit de couper plusieurs fois les mêmes. Le problème, c'est que je me suis cogné plusieurs fois aux mêmes.

Jour J + 161

   On espérait prendre un jour de repos bien mérité, mais un évènement imprévu est venu interrompre notre quiétude. Un avion s'est écrasé. Rien de bien surprenant, en somme. Mais celui la s'est en partie disloqué au dessus de l'île, abandonnant son chargement un peu partout. Nous nous mettons vite en chasse pour récupérer ces précieux trésors tombés du ciel.

   Il nous faut peu de temps pour trouver une des caisses perdues. Elle s'est immobilisée à environ deux mètres du sol, dans un arbre. Les branches ont ralenti sa chute et l'ont stoppée avant qu'elle ne s'écrase par terre. J'ai également l'idée non prévue d'amortir ces derniers deux mètres de chute en me mettant sous la caisse pour l'attraper. Les branches la libèrent soudainement, et je me retrouve allongé par terre avec la précieuse caisse sur le ventre. Celle ci est assez légère, nous la portons jusqu'au campement sans trop de problème.

   Quels fabuleux trésors peut-elle donc bien contenir? Je me saisis d'un pied de biche pour soulever le couvercle. Nous restons bouche bée devant le contenu, qui s'avère de saison: des décorations de Noël! Des guirlandes, des boules, des bougies, des petits anges, ... et même un sachet de sucres d'orge! En gros, de quoi décorer un sapin et une maison pour les fêtes de fin d'année.

   Alien est parti en courant. Il revient avec une hache qu'il me tend. J'ai compris le message, je vais couper un sapin. Alien, lui, part à la recherche de houx. J'en choisis un jeune, pas trop grand car on n'a pas beaucoup de place. En lui donnant le coup fatal, je glisse et tombe sur le dos, pile poil de façon à accueillir dans mes bras ouverts l'arbre qui me tombe dessus.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #111 Dim 20 Déc 2009, 17:02
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 162

   Le Vieux sage m'annonce qu'il commence à organiser les festivités de "Nowel". Il m'explique que sur l'archipel cette période est un peu ... spéciale et légèrement différente de celle de notre ancien monde. Mais il n'en dit pas plus. Je pense aux fusées. Quelle sera leur fonction exacte? des hommes sont venus chercher notre stock, et d'après ce que j'entend, la plupart des naufragés a fait la même chose que nous. Ils sont en train de construire un vaisseau spatial ou quoi?

   Pour ma part, je suis réquisitionné pour couper du bois. Super original! Je me souviens des énormes stocks de bois qui avaient été utilisés lors des Jeux Olympiliens. Donc, c'est qu'une fête se prépare. D'ailleurs, Le Vieux Sage est en train de régler les préparatifs d'une battue aux cochons sauvages, afin d'en capturer vivants pour les stocker. On les tuera au dernier moment pour avoir de la viande fraîche. Amie est enrôlée dans les chasseurs. Quand à Alien, il a lui aussi un rôle qui lui est confié, mais il a décidé encore une fois de garder le secret.

   Je me demande bien pourquoi tant de monde a insisté pour venir couper du bois avec moi. C'est en arrivant sur le lieu d'abattage que je comprend. Enfin, précisément juste après avoir trébuché sur une racine qui sortait de terre et m'être cogné la tête contre un arbre. C'est l'éclat de rire général qui m'a mis sur la voie.

   Apparemment, la grande fête n'aura pas lieu sur Karaho, le bois est emporté en pirogue sur une autre île. A mon avis, ça sera sur Nahoma, au temple d'Edev.

Jour J + 170

   J'avance un faux prétexte pour me sauver du campement. Je dis à Amie que Le Vieux Sage a besoin de diverses choses que je dois aller chercher dans sa grotte. Je pars donc avec  un sac dans lequel j'ai caché une bouteille en terre cuite vide, une peau de panthère noire et quelques outils. Je me rend discrètement dans un coin que j'ai repéré en coupant du bois: un lieu couvert de muguet. Je ne cherche même plus à comprendre pourquoi et comment du muguet pousse en décembre. En tout cas, j'en fais rapidement une belle récolte.
   
j'ai besoin de beaucoup de muguet.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #112 Lun 21 Déc 2009, 17:31
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Je pense que Le Vieux Sage ne m'en voudra pas de lui emprunter son alambic. Je dépose le muguet dans la cuve que je remplis d'eau. Je fais bouillir le tout. Pendant ce temps, je m'occupe de la peau de panthère noire. Je la découpe pour en faire quelques accessoires de mode bien élégants. Ca me prend plusieurs heures, mais je suis fier du résultat: une paire de chausses, une large ceinture, une écharpe et un bonnet, et surtout une magnifique paire de gants. Pas des moufles de base, non, de véritables gants recouvrant chaque doigt individuellement.

   L'alambic a fini son oeuvre. Je récolte une bouteille d'huile essentielle de muguet, fortement parfumée. Je suis heureux d'avoir réussi, car normalement on ne peut pas extraire de parfum de muguet, ça ne marche pas. Mais la magie de l'île et la bienveillance d'Edev m'ont permis de réaliser ce prodige.

   Je me dépèche de rentrer, mais avec prudence. Je n'ai pas envie de trébucher sur une racine pour tomber et casser ma précieuse bouteille. A scruter le sol, on en oublie de regarder devant soi. Je me retrouve donc assis par terre après m'être cogné à une branche basse. Heureusement, mon précieux chargement est intact.

Jour J + 172

   Le Vieux Sage et Alien ne sont pas rentrés hier soir. Ils nous avaient prévenus qu'ils seraient trop occupés pour revenir au campement. J'en ai profité pour passer une super soirée en tête à tête avec Amie. Je ne donnerai pas de détail au sujet de ce qui s'est passé la nuit, mais vivement le prochain tête à tête!

   Je commence à saisir les particularités de Nowel. Depuis hier soir, la neige tombe à gros flocons, comme s'il était primordial que tout soit recouvert d'une épaisse couche de neige. Etrange aussi comme de fines et longues stalactites de glace se forment un peu partout, en bout des toitures, sous les branches des arbres ... Le décor change du tout au tout, créant une sorte de féerie comme on en voit sur les cartes de voeux de Noël. Je suis contaminé par cet esprit festif et joyeux, à tel point que je vais sauver les dernières fleurs qui tentent d'émerger de la couche de neige pour les mettre dans un vase sur la table du séjour.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #113 Mar 22 Déc 2009, 16:59
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 173

   173 jours depuis mon arrivée sur l'île. Aujourd'hui, en toute logique, correspond au 24 décembre de l'ancien monde. La neige a cessé et a fait place à un soleil resplendissant. Cependant, le froid reste vif, évitant ainsi une fonte prématurée. Amie est toute excitée elle aussi, et toute ragaillardie par la folle nuit d'étreintes et de passion que nous avons fait durer jusqu'à l'aube. A la position du soleil, il doit déjà être midi. On n'a pas lésiné sur la grasse mat.

   On a faim, il est temps de manger. L'odeur du lapin cuit a attiré Alien, qui montre le bout de son nez. Il pose près du sapin son gros sac et s'installe à table. Tout en mangeant, il nous explique que tout est prêt pour ce soir. Il nous suffit maintenant d'aller sur l'île. En fait, il est venu nous chercher. Il nous conseille de bien nous habiller car il fait quand même froid, et surtout de prendre nos armes. Je ne comprend pas pourquoi on aura besoin de nos armes, mais Alien ne nous répond pas. Il se contente de vider son sac au pied du sapin. Celui ci contient des objets grossièrement emballés. Des cadeaux! Du coup, j'apporte moi aussi mes cadeaux, et je constate qu'Amie fait de même. Apparemment, Le Vieux Sage avait confié ses paquets à Alien.

   Comme je m'y attendais, on se dirige vers la plage pour embarquer. Par contre, la direction n'est pas celle de Nahoma, ni d'aucune des autres îles. On se dirige droit vers le nord. A ma grande surprise, on cesse de pagayer. La pirogue avance toute seule. Je constate rapidement que cela est du au fait que les dauphins se relayent pour nous pousser. Je suis quand même un peu inquiet. L'île qui se profile devant nous m'est inconnue. Pourtant, elle aurait du être visible depuis la montagne, il est impossible qu'elle puisse se trouver à cet endroit.

    Malgré tout, nous y accostons bel et bien, et Le Vieux Sage nous accueille en nous souhaitant la bienvenue sur l'île de "Nowel", qui n'apparaît à nos yeux que durant cette période. Nous avançons vers le centre de l'île. Je remarque les fusées de détresse plantées un peu partout en petits groupes. Ainsi donc il ne s'agissait que d'un banal feu d'artifice géant. Faudra quand même que je me tienne à l'écart des torches et autres feux, c'est plus prudent.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #114 Mer 23 Déc 2009, 17:07
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Nous arrivons au pied d'un immense sapin décoré. Des feux sont déjà allumés, les cochons sont en train de cuire. Des fûts de vin sont mis en perce et des bouteilles d'alcool sont distribuées. Alien, lui, s'est précipité au stand de marrons chauds. Je ne vois pas de cible, pas d'installation pour de quelconques concours. En fait, à part boire, manger, discuter et chanter, rien ne semble prévu. Pourtant, tout le monde est venu avec ses meilleures armes.

   Je me retrouve soudain face à une véritable armoire à glace. Un homme blond, baraqué, d'au moins deux mètres de haut. Il me sourit d'un air narquois et continue son chemin en me bousculant au passage. Je le regarde avec dégoût accueillir Elle qui se jette dans ses bras. elle a fini par trouver un mâle, celle la. En plus, ils se la pètent ensemble. Je lui trouve immédiatement un surnom qui lui va comme un gant: Conarlebarbant. Je décide d'ouvrir les hostilités. Je ramasse un peu de neige que je serre dans mes mains, et c'est parti pour la bataille de boules de neige. Rapidement, toute l'assemblée présente se met dans la partie.

   Une trompette retentit. Mais quand donc aurons nous de vrais musiciens? C'est le signal du repas du soir. Place aux côtes de porc! Le repas est joyeux et animé. On a allumé des torches, car la nuit est tombée. Ensuite, on a droit au traditionnel et affligeant bal. La neige n'arrange rien aux pasdésorganisés des danseurs. Soudain, j'ai un choc en voyant arriver un personnage vêtu de rouge. Je crois rêver, mais je m'aperçois qu'en fait il s'agit d'un espèce d'ours verdâtre déguisé en Père Noël. Il semble être un habitué des lieux, apparemment un résident habituel de l'île, car il est accueilli par plusieurs naufragés aux cris de "Salut, Grinch!" Le bal prend fin avec son arrivée. Des torches sont allumées, et des "artificiers" prennent position auprès des zones de lancement des fusées. Les autres, pour les plus anciens, scrutent le ciel. Par curiosité, je fais de même tandis qu'un chant s'élève. J'ai un choc en entendant le chant. Je reconnais l'air de "Petit Papa Noël", mais pas les paroles.

   Mais c'est quoi ces paroles?
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #115 Jeu 24 Déc 2009, 13:19
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   La chanson n'a plus rien à voir avec celle que je connais ...

Petit Papa nowel
Quand on t'descendra dans le ciel
Avec tes jouets à t'voler
N'oublie pas qu'on va te poutrer

Mais avant de t'pourrir
On va bien te faire souffrir
Ce soir tu vas connaître l'effroi
Et ça s'ra trop bien fait pour toi


   J'ai encore un choc quand je vois ce qui arrive dans le ciel. Un objet s'y déplace, mais ce n'est pas un avion. Ca semble bouger. Il me faut un moment pour réaliser qu'il s'agit d'un traineau tiré par des rennes. Le Père Noël! Il existe! Je tombe assis dans la neige quand je m'aperçois que le traineau dans le ciel est suivi par d'autres, identiques. L'île est survolée par une escadrille de dizaines de Pères Noël.

   Au moment où l'avant garde passe au dessus de nous, le Grinch donne le signal de mise à feu. Quand les premières fusées explosent dans le ciel, je comprend qu'en fait ce n'est pas exactement un feu d'artifice. C'est un tir de DCA! Je vois certains traineaux, touchés par les tirs, commencer à tomber en vrilles, applaudis par les exclamations joyeuses des naufragés.

   Le Vieux Sage vient m'expliquer la situation: il y a tellement de cadeaux à distribuer dans tous les mondes et toutes les dimensions qu'il y a en fait une multitude de Pères Noël, et qu'ils ont leur base un peu plus au nord d'ici. Ils viennent de décoller pour leurs livraisons, mais oublient cet archipel maudit. Donc, nous rétablissons cela en en descendant quelques uns pour récupérer leurs cadeaux.

   Déception générale: le premier Père Noël s'écrase dans la mer. Après tout, les requins aussi ont droit à leur cadeau, et les rapports des observateurs confirment qu'ils ne s'en privent pas. On me tend une torche pour la deuxième vague de tir. Le gros de la troupe arrive. On a plus de succès cette fois ci, plusieurs traineaux se mettent à chuter rapidement. L'un d'entre eux nous fonce dessus au moment où j'allume une fusée. Au dernier moment, je l'incline pour modifier sa trajectoire. Le Père Noël se la prend en pleine face! Bien fait pour toi! Ca t'apprendra à m'apporter un dictionnaire quand je t'ai demandé un train électrique! Le traineau s'écrase devant nous, et les rennes survivants tentent de s'enfuir. Je comprend maintenant pourquoi on a amené nos armes. On se lance à la poursuite des animaux pendant qu'Alien dépouille le Père Noël de ses vêtements. Le Vieux Sage, lui, met la main sur la hotte remplie de cadeaux.

   Tout autour de nous, il pleut des traineaux.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #116 Ven 25 Déc 2009, 16:45
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   avec Amie, nous poursuivons un renne. Rapide la bestiole. Nous le rattrapons dans la montagne et l'achevons. Nous le traînons vers le sapin pour le faire griller. Sur le chemin du retour, nous constatons que nous ne sommes pas les seuls à vouloir faire des grillades. Un bûcher a été dressé, et on y conduit un Père Noël qui se débat. Avec effroi, je constate qu'il s'agit d'Alien qui s'est habillé avec les vêtements qu'il a pillé. Je réussis à lui éviter le bûcher de justesse.

   Ce n'est que partie remise pour le petit groupe qui se remet en chasse. Un Père Noël errant vient d'être repéré. Soudain, une boule de feu nous passe juste au dessus de le tête et explose à flanc de montagne. Nous nous précipitons vers ce qui sont les restes d'un traineau ... à réaction. Un Père Noël en émerge. Il est petit, trapu, mais surtout vert avec une tête et une queue de lézard. Un Père Noël alien ... un Père Nowalien! Il est apeuré et tente de s'enfuir en nous voyant. Je lui saute dessus, mais il est trop rapide. Je m'affale sur sa queue ... qui me reste dans les bras. elle s'est détachée comme celle des lézards! Je reviens vers mes deux compagnons avec mon trophée encore frétillant.


   Arrivé au sapin, on confie notre rennes aux convives. Alien lorgne sur la queue de Père Nowalien. Il se demande quel goût ça doit avoir, et j'avoue que j'ai la même pensée. Mais pour le moment, on la cache dans un sac qu'on enfouit sous la neige. Le Vieux Sage nous rejoint. Il a commencé la distribution des cadeaux. Il sort de minuscules boites qu'il tend aux naufragés. Une fois dans leurs mains, ceux ci grandissent et prennent des formes variées, à leurs tailles réelles. Nous aussi avons chacun droit au notre. Seule consigne: ne pas les déballer ici, mais seulement une fois rentré dans nos campements. Il va falloir patienter.

   Pendant ce temps, notre renne, ainsi que d'autres, ont été dépecés et de savoureux steaks sont maintenants cuits. Il est temps de se mettre à table. Dans le ciel, les derniers traineaux passent au dessus de nos têtes, les dernières fusées sont tirées, et le dernier Père Noël descend en flammes sur l'île. La fatigue nous gagne. Je remet du bois dans le feu, et nous nous endormons tous paisiblement.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #117 Sam 26 Déc 2009, 17:06
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 174

   Nous n'avons pas beaucoup dormi. Le soleil n'est pas encore totalement levé, mais nous avons déjà faim. Je ressors discrètement la queue de Père Nowalien, et j'en coupe quatre tranches que je met à griller sur les braises. Le Père Nowalien s'avère très goûteux, on se régale.

   Le ciel prend soudain d'étranges et jolies couleurs. Je me sens subitement léger et particulièrement gai. Une douce chaleur m'envahit. Je m'élève dans les airs, en compagnie d'Amie qui a ôté ses vêtements. Lentement, elle me retire les miens un par un tandis que nous flottons tout autour du sapin. Nous croisons Alien qui vole sur le dos en battant des bras et en faisant coin coin. Le Vieux Sage s'amuse à dégommer les boules du sapin en leur jetant des cadeaux minuscules qui explosent en les percutant.

   Mais Amie et moi n'y faisons pas attention. Nous nous enlaçons tendrement et montons tranquillement vers le septième ciel. Au bout d'un moment, nous nous installons dans un traineau qui flotte entre deux nuages pour nous reposer. De là, main dans la main, nous admirons l'archipel au dessous de nous. Le traineau descend lentement, et nous survolons maintenant l'île de Nowel. Des arcs se matérialisent dans nos mains, et un troupeau de Pères Noël apparaît devant nous. Ils courent dans la neige, et nous faisons un massacre. Je repère un Père Nowalien et le prend pour cible. Lorsque ma flèche se plante en plein dans sa tête, une musique retentit et un "X10" lumineux apparaît au dessus du corps qui s'affale dans la neige. Finalement, le traineau se pose au pied du sapin, ainsi qu'Alien et Le Vieux Sage, et nous nous réveillons tous ensemble en même temps, des étoiles plein les yeux.

   Le Père Nowalien est hallucinogène! On se regarde tous les quatre, les yeux étincelants et la salive aux lèvres. Je vérifie que la queue est toujours là, et je la cache en vitesse dans le sac. Le Vieux Sage, lui, observe les alentours. Personne ne semble avoir remarqué quoi que ce soit. Les autres, pour ceux qui sont réveillés, s'occupent à manger un morceau avant le départ. Pendant ce temps, nous récupérons tranquillement.

   Il est temps maintenant de quitter l'île. Un à un, les pirogues prennent la mer. Le Vieux Sage prétexte qu'il doit régler les derniers détails pour tarder sur l'île, et nous l'attendons bien gentillement. Une fois la dernière pirogue en mer, nous nous élançons à la rechercher du Père Nowalien, les armes à la main.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #118 Dim 27 Déc 2009, 16:55
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   On se dirige vers les montagnes. C'est là qu'il s'est écrasé, donc c'est là qu'il a du se réfugier. On décide de prendre son traineau comme point de départ. Bonne idée! On tombe direct sur le Père Nowalien qu'on surprend en train de finir de réparer son traineau. La flèche d'Amie le rate de peu. Il s'enfuit entre les sapins, et je me lance à sa poursuite ... mais pas pour longtemps. Je glisse sur la pente enneigée et percute un sapin. Je tombe sur le dos et me fais recouvrir par un paquet de neige qui tombe des branches au dessus de moi.

   Je crois que je me mettrais à détester la neige si je n'avais pas remarqué les traces laissées par le Père Nowalien. Il va être facile à pister! Je suis tout à coup surpris par une explosion. Le Vieux Sage et Alien viennent de saboter le traineau à réaction, coupant ainsi toute possibilité de retraite à notre proie. Maintenant, sa seule option est de finir embroché et grillé. J'espère qu'il est bien dodu!

   Le Vieux Sage nous presse. Nous devons quitter l'île avant sa disparition, sinon ben ... il ne sait pas ce qui se passera. Et on préfère ne pas savoir. Amie est partie en avant, suivant les traces dans la neige, avec Alien à sa suite. Le Vieux Sage et moi surveillons leurs flancs, à distance. Nous courrons pour les rattraper. Les traces mènent à une grotte. Nous allumons des torches qu'on jette à l'intérieur. Immédiatement, le Père Nowalien surgit en trombe pour s'enfuir. Au bout de quelques mètres, il tombe dans la neige, avec quatre lances plantées dans le dos. On l'a eu!

   Amie et moi traînons le Père Nowalien par les pieds pattes tandis que Le Vieux Sage et Alien se chargent de nos armes et sacs. Nous fonçons vers la pirogue du plus vite qu'on peut. Le ciel a pris une couleur bizarre. Il passe lentement par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. Je remarque que le rythme de changement s'accélère petit à petit. Nous chargeons nos affaires et notre proie dans la pirogue. A l'instant même où nous la mettons à l'eau et montons dedans, le ciel se met à clignoter d'un arc-en-ciel multicolore, puis devient noir.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #119 Lun 28 Déc 2009, 16:58
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Une seconde après, le ciel redevient bleu, et nous nous retrouvons en pleine mer. L'île de Nowel a disparu. Nous sommes montés dans la pirogue juste à temps, sauf Alien. Il a été trop lent et se retrouve accroché au bord de l'embarcation qui, du coup, menace de chavirer. Heureusement, on réussit à le remonter à bord. Les dauphins ne sont plus là, il faut pagayer pour rentrer. Alien veut changer de vêtements. Sa tenue de Père Noël est mouillée et il a froid. Comme par hasard, il prend bien son temps, prétextant comme excuse qu'il ne veut pas nous faire chavirer. Il faut batailler ferme pendant des heures contre le courant  pour atteindre la plage de Karaho.

   Avec Amie, on traîne le Père Nowalien jusqu'au campement, suivi par Alien qui porte nos affaires. Le Vieux Sage est parti ramener la pirogue là où elles sont toutes rangées, non loin de celle d'Haka. Il fait nuit quand on arrive enfin au campement. Nous sommes épuisés, mais contents. On range notre butin dans la remise, en le recouvrant de neige pour le conserver. ensuite, nous gagnons péniblement nos lits.

Jour J + 175

   Il est déjà tard quand on se réveille. Le Vieux sage n'est pas encore rentré, il a du faire halte dans sa cabane près des ruines pour se reposer. C'est énervant, ça, va falloir l'attendre pour ouvrir les cadeaux. En attendant, Amie nous sert le repas de midi, vu que c'est l'heure. Une fois le repas fini, Amie fait la vaisselle pendant qu'Alien et moi allons couper des branches de bois vert pour fumer le Père Nowalien. La neige est toujours aussi glissante et le bois toujours aussi dur, ça fait toujours autant mal et ça fait toujours autant rire Alien. Peu importe, on coupe rapidement de quoi conserver toute la viande rapportée.

   Cependant, on a un petit doute. Une fois fumé, le Père Nowalien gardera t'il toutes ses qualités gustatives et surtout hallucinogènes? Amie propose de découper des gros morceaux de glace à la source afin de conserver la viande fraîche dans une sorte de congélateur naturel qu'on pourrait bricoler. Alien, lui, propose de tout manger tout de suite et de se faire un super-méga-trip-géant. Mais le risque d'overdose nous fait éliminer cette option. Finalement, on décide de faire un test en fumant un petit morceau et en voyant ce que ça donnera.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #120 Mar 29 Déc 2009, 16:44
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Nous sommes interrompus par un avion qui nous arrive droit dessus en volant à basse altitude. Il s'écrase sur la plage. Une fois la surprise passée, on s'aperçoit qu'en fait il ne s'agit pas d'un avion, et qu'il ne s'est pas écrasé. C'est un énorme traineau à réaction qui vient de se poser. Une porte s'est ouverte dans son flanc et une armée de Pères Nowaliens en sort. Alien se saisit d'une hache, et Amie sort du batiment l'arc à la main et me lance mon glaive.

   Nous nous lançons à l'attaque des envahisseurs armés d'espèces de gourdins en forme de sucres d'orge géants. Nous nous battons à un contre dix ou vingt au moins, mais on fait un massacre. Amie est à court de flèches. Elle continue avec un sucre d'orge, et les Pères Nowaliens tombent sous ses coups. Mais un nouvel être sort du traineau. Il ressemble à un Père Nowalien, mais en plus grand, plus large, plus musclé. Sa tête est surmontée d'une paire de cornes, des défenses dépassent de chaque coté de son museau, et sa queue est hérissée de grosses épines. Il approche lentement alors que nous exterminons les derniers lézards.

   A ce moment, les "X10" lumineux disparaissent, une musique retentit. Un carquois de flèches apparait dans les airs devant Amie qui abandonne son sucre d'orge pour reprendre son arc. Alien finit de s'attacher ses ailes de canard dans le dos et prend son envol. Quand à moi, en prenant le petit arc-en-ciel qui flotte devant moi, je me met à clignoter. Je disparais et réapparais plusieurs fois par seconde.

   Le Boss Nowalien est maintenant face à nous. Il me balance sa queue en plein dans le ventre, mais cela ne me fait rien du tout. J'ai un bonus d'invincibilité! Alien vole tout autour de lui en le harcelant à coups de hache, laissant ainsi à Amie tout loisir de planter ses flèches avec précision. Je m'élance à l'assaut du monstre, le glaive à la main. Au moment où Amie décoche sa dernière flèche, je cesse de clignoter. Du coup, le coup de sucre d'orge que je reçois me met à terre. Le Boss le relève pour m'asséner le coup de grace. Heureusement, il s'affale sous le poids d'Alien qui lui tombe dessus, vu que ses ailes bonus ont également cessé de fonctionner. Un "Game over. You win" sonore met fin au combat.

   Le visage contrarié du Vieux Sage est la première chose que je vois en ouvrant les yeux. Il aurait voulu qu'on l'attende pour se shooter tous ensemble.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #121 Mer 30 Déc 2009, 16:50
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Piteusement, on lui explique qu'on ne faisait que tester la qualité de la viande fumée pour vérifier qu'elle conservait bien toutes ses vertus. La satisfaction d'apprendre que cela donne une qualité premium le calme. C'est tous ensemble qu'on se met à découper le reste du Père Nowalien pour le fumer tranquillement. Toutefois, on envoie Amie à la source afin de vérifier les pièges. Petit à petit, on stocke la viande fumée dans un tonneau de vin vide. au début de la soirée, on finit de le remplir avec les derniers morceaux.

   Il est temps de prendre un peu de repos dans le séjour, au coin du feu, afin de finir de fêter Nowel entre nous. Amie a préparé une sangria que nous buvons tranquillement pendant qu'elle finit de préparer le repas. Dommage qu'il n'y ait pas de dinde sur l'archipel, ça manque un peu en période de fêtes. Pas grave, les lapins aux herbes sont succulents. Pour le dessert, Le Vieux Sage nous sort une sorte de brioche qu'il a obtenu auprès d'un naufragé ancien boulanger.

   Il est temps maintenant d'ouvrir nos cadeaux. Amie est enchantée par l'excellente qualité de l'arc d'ébène et des flèches que lui offre Le Vieux Sage, par le paquet de lingettes d'Alien, et surtout par ma bouteille de parfum. Alien saute de joie en découvrant ses nouveaux vêtements en peau d'ours confectionnés par Amie, le couteau belge du Vieux Sage, et surtout mon baril de vin rien que pour lui. Le Vieux Sage est impressionné par mes habits, surtout les gants, ravi par la loupe d'Amie et les fioles d'anti-poison d'Alien.

   Pour ma part, je suis heureux de la tenue en peau d'ours d'Amie, de l'arc identique au sien que m'offre Le Vieux Sage, et un peu dubitatif quand même devant la boite de pansements que m'offre Alien. Mais il est vrai que ma consommation de pansements est supérieure à la moyenne, du fait de mes multiples rencontres végétales.

   Nous sommes donc tous ravis et enchantés par nos cadeaux. C'est un super Nowel. A tel point qu'Alien nous offre un verre de vin de son tonneau rien qu'à lui, puis il va vite le ranger à l'abri dans sa chambre. Pendant ce temps, on ouvre une bouteille d'alcool pour continuer la soirée, qui n'est pas encore finie. On a décidé de garder le meilleur et le plus mystérieux pour la fin, notre vraie surprise.

   Il est temps d'ouvrir les cadeaux conquis aux Pères Noël.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #122 Jeu 31 Déc 2009, 16:57
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Ils sont toujours là, nous attendant bien gentillement sous le sapin. Etrange, ces cadeaux. A l'origine, ce n'étaient que de petites boites minuscules qui, une fois sortis de la hotte, grandissent à vue d'oeil pour atteindre leurs formes et leurs tailles réelles. Ce sont donc quatre paquets différents qui nous attendent, et dont nous n'avons aucune idée du contenu. Espérons qu'ils nous conviendront quand même. On fait rapidement une petite prière à Edev afin d'attirer sa bienveillance et nous satisfaire.

   On laisse à Amie l'honneur d'ouvrir la première son cadeau. C'est un ballon de foot! Elle reste immobile, le ballon entre les mains. Elle a l'air un peu dépitée. Il me semble qu'elle déteste le foot, mais ça aurait pu être pire. Une formule 1 par exemple. Alien ne tient plus et se précipite sur son cadeau, dont il étripe l'emballage. Lui aussi est dépité. Il regarde tristement son magnifique dictionnaire illustré. Il se console avec les images qui parsèment les pages. Moi, je trouve que ce cadeau lui va très bien, il lui sera d'une grande utilité. Mais je pense qu'il l'utilisera plutot pour caler son lit qui est bancal.

   Je laisse au Vieux Sage le plaisir d'être le suivant. Il déballe calmement son kit complet de golf: sac, clubs et balles. Mais lui aussi semble dépité. En fait, il n'a aucune idée de ce que c'est. Il y a 2000 ans, le golf n'avait pas encore été inventé. Il faut qu'on lui explique le principe du jeu, avec l'aide du dictionnaire d'Alien. Finalement, ça a l'air de lui plaire. Le problème, c'est qu'on ne dispose d'aucun terrain de golf, et je ne vois pas où en construire un.

   Tout le monde se tourne vers moi. C'est mon tour et je me saisis du dernier cadeau. Moi aussi je prend mon temps pour le déballer. Par contre, je ne suis pas du tout dépité. Un large sourire illumine mon visage. Enfin je l'ai! Mon train électrique! En plus, c'est la maxi méga boite avec wagons à voyageurs, wagons à bestiaux et marchandises, et même des aiguillages!

   Du coup, Alien a retrouvé le sourire. Lui aussi est intéressé par le train, et j'ai déjà compris que je devrai partager mon cadeau. Le Vieux Sage, lui, est intéressé par le dictionnaire. Amie réfléchit déjà à un mini-golf entre les arbres. Finalement, ils nous plaisent bien nos cadeaux!

   Amie commence à fatiguer, elle va se coucher. Le Vieux Sage l'imite, car dès demain il aura pas mal de travail, il lui faut commencer à préparer les Jeux Olympiliens d'hiver. Alien et moi nous précipitons dans la remise afin d'installer le train. Nous déballons la boite et commençons à assembler les rails. Puis, nous assemblons la locomotive et les wagons. Voila, je raccorde le transformateur à la ligne de chemin de fer, puis je parcours à quattre pattes les quatres murs de la remise à la recherche d'une prise électrique.

   Horreur! on n'a pas l'électricité!




    à suivre ...
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #123 Dim 31 Jan 2010, 14:03
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 181

   Premier jour de la nouvelle année. On a fait la fête toute la nuit, à coup de côtes de porc, de vin, d'alcool et surtout de père nowalien fumé. Pour tout feu d'artifice, on a tiré notre unique fusée de détresse, seule rescapée de la DCA de Nowel. Quelques rares fusées sont apparues dans le ciel peu après la notre.

   Il est déjà tard, l'après midi doit être commencé. Je réveille Amie pour qu'elle prépare à manger. Le Vieux Sage émerge de sa chambre. Il a l'air frais, lui. Normal avec tous ses remèdes dans sa chambre, il doit avoir une potion anti gueule de bois. Alien ronfle encore, on l'entend depuis la cuisine. Pas grave, on commence sans lui. Il doit avoir un détecteur de mastication, car il accourt dès nos premières mastications, bien décidé à rattrapper son retard.

Jour J + 186

   Aujourd'hui, c'est l'Epiphanie. La galette des rois. Le Vieux Sage nous a amené une brioche préparée par son pote boulanger. C'est Alien qui a du avaler la fève sans même s'en apercevoir, car on l'a pas trouvée. Il décide d'être quand même le roi. On lui laisse ce plaisir. On finit la journée par une tranche de père nowalien.

Jour J + 187

   On reprend notre train-train journalier. Le Vieux Sage s'est enfermé dans son bureau, il a pas mal de travail. Il finit de planifier l'organisation de la préparation des Jeux Olympiliens d'Hiver. Le soir, il nous annonce notre planning des prochains jours. Activité principale: couper du bois. Je sens que pas mal de personnes vont se porter volontaires pour m'assister dans cette tâche. A ce qu'il parait, je serais un vecteur de bonne humeur. D'ailleurs, Alien s'est immédiatement inscrit sur la liste des bucherons. Amie aurait bien voulu voir ça aussi, mais elle préfère aller chasser le cochon sauvage.

Jour J + 188

   C'est parti pour la coupe de bois. Les arbres n'ont qu'à bien se tenir.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #124 Lun 01 Fév 2010, 16:58
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Je ne comprend pas ce qui se passe. Comme d'habitude, j'ai glissé sur la neige et je me suis vautré, mais personne n'a ri. Je reconsidère la scène: mes compagnons sont déjà partis, je cours pour les rattrapper. Arrivé juste derrière eux, je glisse sur la pente enneigée. Dans ma glissade, je leur fauche les jambes et tous s'affalent sous le sapin qui stoppe ma progression. Sous le choc, la neige amassée sur les branches leur tombe dessus. Ca doit être ces deux petits détails qu'ils n'ont pas du trouver drole. Moi par contre, les voir se relever en secouant la neige de leurs vêtements, j'avoue que ça m'a fait marrer.

   Passé ce "malheureux" épisode, on commence à couper du bois. Au premier coup de hache, je me prend un tas de neige sur la tronche, tombé des branches. Les autres éclatent de rire, tout rentre donc dans l'ordre. Les tas de bois grossisssent petit à petit dans la bonne humeur.

   A midi, nous sommes rejoint par le groupe des chasseurs pour le repas. Ils traquent les cochons sauvages depuis le matin, mais sont toujours bredouilles. Les cochons commencent à avoir l'habitude de nos razzias et se font discrets.

   On reprend la coupe de bois. Les chasseurs ne sont pas loin, ils ont enfin débusqué un cochon et le rabattent vers nous. Pour ma part, je finis d'abattre un arbre que je regarde tomber. Les chasseurs cessent leur traque, et se regroupent devant le pauvre cochon écrasé sous mon arbre. Ils me regardent d'un drole d'air, mais ce n'est pas ma faute si leur proie est passée à cet endroit au mauvais moment! En tout cas, on aura de la viande fraiche pour le repas du soir.

Jour J + 190

   On continue à couper du bois. Les chasseurs sont enfin tombés sur une harde de cochons et ont réussi à l'attirer loin de nous. C'est plus sur. On a donc fini la préparation de deux des principaux ingrédients des jeux: de la bouffe et de quoi la cuire.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #125 Mar 02 Fév 2010, 17:17
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 191

   Bientot le grand jour. Le Vieux Sage s'active beaucoup. Il reste sur Karaho et délègue bon nombre de taches à d'autres naufragés sur les autres iles. Les derniers tonneaux de vin et bouteilles d'alcool sont acheminées sur les différents lieux des jeux, avec les cochons sauvages. Les tas de bois s'y trouvent déjà. J'apprend que je suis inscrit au concours de Mister Karaho pour postuler au titre de Mister Archipel. J'espère ne pas avoir à défiler en slip dans la neige. Le soir, Alien rentre en déclarant que tout est prêt sur toutes les iles. Repos général demain, afin d'être en forme pour participer.

Jour J + 192

   Comme indiqué la veille, journée de repos.

Jour J + 193

   Il fait encore noir quand on se lève. On rejoint la plage à la lueur de torches. Je suis soulagé de ne pas avoir de fusée de détresse à transporter. Par contre, ça ne m'empêche pas de me cogner la tête à une branche basse. Alien ne rigole pas, il a eu droit à la neige d'une autre branche que le choc a fait tomber.

   Le soleil apparait au moment où nous atteignons les pirogues sur la plage. Nous sommes les premiers, mais pas pour longtemps. Le trompettiste nous rejoint rapidement et commence une série de couacs jusqu'à réception de nos boules de neige. Petit à petit, les naufragés arrivent. Les boules de neige se révèlent efficaces contre le pseudo musicien.

   Nous embarquons et pagayons au rythme des "Bouga Bouga Bouu... Gahh !!!!" Vu la température de l'eau, personne ne voyage en dauphin. Le cortège de pirogues avance rapidement, et nous accostons sans problème sur une plage. Je reconnais Inaho. Nous sommes accueillis par les résidents de l'ile, alors que d'autres convois se rapprochent.

   Bientot, nous serons au complet.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #126 Mer 03 Fév 2010, 17:06
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Nous nous avançons vers la lisière près de la plage. Nous passons entre les feux et allons direct vers les tonneaux de vin. Tous ensemble nous buvons un verre, afin de marquer l'ouverture des Jeux Olympiliens d'Hiver. Une note suraigue de saxo vient briser l'élan des clameurs de joie. Apparemment, ici aussi ils n'ont pas fait de progrès en musique. Il est stoppé très rapidement par une bordée de boules de neige. Immédiatement, cela dérive en bataille générale.

   Les boules volent de tous les cotés et on s'amuse comme des petits fous. Je prend un malin plaisir à bombarder Conarlebarbant qui n'arrive pas à comprendre d'où viennent ces boules qui s'écrasent en plein dans sa face. En fait, je me déplace en cercle autour de lui pour le fusiller sur place. Tourner autour quand on est sur la plage, c'est facile. Mais une fois entré dans la lisière, c'est moi qui devient le projectile, et les arbres la cible ...

   Un coup de saxo met fin à la pagaille. Le Vieux Sage intervient pour remettre un peu d'ordre. Nous nous rangeons tous cote à cote pour écouter un discours qui ressemble plus à une prière ou une bénédiction. Nous demandons les faveurs d'Edev. Je regarde la femme qui a fait le discours: assez petite, avec de grosses lunettes, elle a une très bonne diction et un vocabulaire recherché. Je fais la réflexion qu'elle me fait penser au schtroumpf à lunettes. On me répond que je ne suis pas loin de la vérité. C'est une ancienne institutrice qui passe son temps à corriger les fautes des autres quand ils parlent, et elle est le plus grand cauchemar d'Alien. Apparemment, le crash lui aurait laissé quelques séquelles psychologiques. On l'appelle Alouest, car elle porte en pendentif une boussole cassée qui n'indique plus le nord.

   Un homme s'avance alors pour annoncer la première épreuve. Il est chauve, un peu gros, et me fait penser à Homer Simpson. On m'explique qu'il s'agit du juge des Jeux, qui fait donc office d'arbitre. Il est un peu amnésique, tout ce dont il se rappelle, c'est qu'il était courtier en bourse. C'est donc tout naturellement qu'on l'a appelé Dow Jones. On se déplace vers un autre endroit de la plage, au pied des montagnes.

   La première épreuve peut commencer.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #127 Jeu 04 Fév 2010, 17:17
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Mouais ... assez banale la première épreuve. Fabrication de vêtements d'hiver. Alien et moi laissons Amie participer. Nous squattons un tonneau de vin, ainsi que deux de ses congénères vides qui nous servent de sièges. Le temps passe lentement. Alien finit le tonneau, et moi un bonhomme de neige. Enfin, le saxo sonne la fin de l'épreuve.

   Par curiosité, on va admirer les chefs-d'oeuvre. Je suis content. Amie a réussi sa veste alors que Elle a foiré la sienne. Finalement, Amie reçoit une tenue entière en ours polaire pour son oeuvre. Alien arrive aussitot avec une bouteille d'alcool pour fêter ça.

   Après un moment de flottement, le saxo annonce le repas. Les cochons sont grillés à point. Avoir ramé pour venir, ça a ouvert l'appétit. De plus, ils ont trouvé comment faire des frites dans une marmite en tole remplie d'huile. Un peu grasses, mais ça fait du bien quand même. Un tollé d'exclamations accueille le saxo qui s'avance.

   La seconde épreuve est annoncée: la fabrication de raquettes pour marcher dans la neige. Ca, c'est déjà plus intéressant. Je me lance. Je prend deux branches souples que je courbe et dont j'attache les extrémités. Ensuite, je fabrique deux mini filets que j'attache sur les structures en bois. Je finis avec deux lanières de cuir pour coincer la cheville et une troisième pour le pied. Je suis assez fier de ma réalisation, mais Dow Jones n'est pas aussi emballé que moi. Pas grave, l'essentiel est de participer et je n'ai pas démérité. Je gagne une paire de chausses en tissus. Elles me serviront de chaussettes dans les bottes.

   Bien sur, après avoir fabriqué des raquettes, il faut les tester. Le saxo sonne donc le départ de la course en raquettes, qui débute sur la plage, continue dans la lisière pour atteindre une clairière, puis revient sur la plage par la lisière. Les spectateurs se placent le long du parcours, et se concentrent particulièrement sous les arbres. Je me doute bien pourquoi, et comme toujours je m'attend à ne pas les décevoir. Je remarque qu'Alien fait tomber la neige des branches de l'arbre sous lequel il s'est installé, afin d'éviter une mauvaise surprise. Le Vieux Sage vient se placer à coté de lui.
« Dernière édition: Jeu 04 Fév 2010, 18:22 par orangevg »
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #128 Ven 05 Fév 2010, 16:47
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Et c'est parti! Quand on n'a pas l'habitude, ce n'est pas évident, et le résultat est plus comique qu'autre chose. A vouloir se précipiter, certains mangent de la neige, ce qui fait que je suis bien parti. J'entend par là que je ne me suis pas (encore) planté, bien que je sois dévancé par quelques uns de mes concurrents. Nous arrivons au niveau de la lisière que je traverse sans encombre à la grande tristesse des spectateurs.

   Vais je enfin pouvoir faire bonne figure dans une course? Je ne pense pas réussir à la gagner, mais j'ai bon espoir de passer la ligne d'arrivée. Je me fais distancer dans la lisière, car je perd du temps à faire attention aux divers éléments végétaux. Et le miracle se produit! Je ressors sur la plage indemne, sans aucun incident. Bien que définitivement distancé, je m'avance fièrement dans la neige.

   Au moment où je relève la jambe gauche, le lien attachant les deux extrémités de la branche casse subitement. La branche se détend, faisant voler en éclats le reste de la raquette, et frappe violemment mon mollet droit. Je m'étale dans la neige, à quelques centimètres de la ligne d'arrivée. L'éclat de rire n'est pas si fort que ce à quoi je m'attendais. Cela s'explique par le fait qu'ayant échappé à la forêt et n'étant pas parmi les premiers, personne ne s'intéressait encore à moi.

   Le Vieux Sage et Alien accourrent, visiblement déçus d'avoir loupé le spectacle. Dow Jones, lui, semble ravi. Normal, il a développé une activité de bookmaker, et il vient de gagner gros avec ma performance. Tout le monde avait misé sur l'endroit de ma chute, mais personne n'avait prévu que j'irais aussi loin.

   Le saxo résonne encore, cette fois pour l'élection de Mister Inaho. J'y prète un oeil intéressé, vu que ça sera bientot mon tour. Alien a intercepté une bouteille de vin et quelques cotes de cochon sauvage pour passer le temps. Le soleil est bas à l'horizon, il est temps de rentrer. Le voyage de retour se fait sans problème, et on arrive au campement à la lueur des torches.

   Demain sera un autre jour avec d'autres épreuves, sur une autre ile.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #129 Sam 06 Fév 2010, 18:01
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 194

   On se lève tôt, et de bonne humeur. La journée devrait être intéressante. Je remarque que mes compagnons rament de bon train. Nous accostons sur Mokona. Tout le monde a l'air gai et pressé de commencer. Aujourd'hui, ce sont les épreuves de chasse, chose concrète et quotidienne qui nous plait tous.

   Nous sommes appelés par un roulement de tambour, suivi par un tambour qui roule ...Faudra qu'il apprenne à s'en servir! Il y a un grand nombre de participants à la première épreuve: la fabrication d'une fronde des neiges, sorte de gros lance pierres pour envoyer des boules de neige. Chacun dans son coin, nous bricolons notre arme. Dow Jones examine chaque arme, suivi par Alouest qui corrige chacun de ses commentaires. Difficile d'élire la meilleure réalisation, donc l'épreuve de tir nous départagera.

   Nous nous avançons vers les cibles disposées dans une clairière non loin des ruines. Nous sommes un peu tendus par la proximité de ce lieu, mais cela pimente un peu l'épreuve. Les ruines nous déstabilisent et nous déconcentrent légèrement. Nous nous apercevons rapidement d'une difficulté supplémentaire: cette arme tire des boules de neige. Si viser est facile, réussir à lancer une boule de neige sans l'écraser s'avère moins aisé.

   Les rires et les commentaires fusent plus vite que les boules. Soit on serre trop et on écrase la boule en se projetant la neige en pleine face, soit on ne serre pas assez et la boule s'écrase par terre. Au bout d'un moment, j'arrive enfin à envoyer une boule, mais la direction est approximative. Alouest retire la neige de son cou.

   De nombreux essais plus tard, quelques cibles sont enfin touchées, et les lots sont distribués. Je me retiens de sauter de joie. Certes, je n'ai pas brillé, bien que j'ai quand même réussi à toucher la cible. Cela me permet d'avoir un lot de consolation. Je sens le regard de convoitise d'Alien sur ma magnifique boite de Déliwouaf!
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #130 Dim 07 Fév 2010, 17:29
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   On mange rapidement pour passer aux épreuves de chasse. Chacun s'équipe de sa meilleure arme et attend le signal du départ. Un homme de petite taille s'avance, vêtu de vêtements faits uniquement en peaux de lapins cousues. Il a même attaché deux longues oreilles de lièvre sur son bonnet, ce qui lui donne un air un peu crétin. Lui est obsédé par le temps et le passe à le mesurer, ce qui lui a valu le surnom de Bigben. Il dépose un sablier sur un tonneau, et le retourne (le sablier, pas le tonneau. Je précise, on ne sait jamais ...).

   Un roulement de tambour signale le début de la chasse. On a une heure pour ramener la meilleure chasse, calculée en étoiles jaunes. Quelqu'un se croit spirituel en signalant que ramener un arbre ne compte pas.

   Je m'élance donc à grandes enjambées sur la pente du volcan, car j'y ai aperçu un ours brun. La hampe d'une lance vient se mettre dans mes jambes et me fait chuter lourdement. En me relevant, je vois Conarlebarbant s'élancer à la suite de l'ours en riant, la lance à la main. Je redescend dans les collines me joindre à d'autres participants qui traquent une meute de loups. L'une des bêtes s'écarte de ses congénères et je me lance à sa poursuite. Une lance dans les jambes me fait encore tomber, et Elle me passe devant en riant. Marre! J'en ai marre!

   J'entend le tambour annoncer qu'il reste peu de temps. Je reviens donc sur la plage, arborant piteusement un termite au bout d'une flèche. Je remarque que Conarlebarbant a ramené un ours ... et un loup! Elle est bredouille ... Je flaire la tricherie sur ce coup la. Malheureusement, Dow Jones valide l'épreuve et remet une magnifique hache double de couleur rouge à ce [censuré] de tricheur. Elle ne gagne rien mais est ravie pour son petit copain. Au moins, mon termite ne me déçoit pas, il est juteux à souhait sur la langue.

   Je laisse les épreuves suivantes, je préfère aller boire un coup avec Alien, qui tente de se dépétrer d'Alouest qui tente de lui inculquer quelques règles élémentaires d'élocution et je me console avec quelques Déliwouaf.

   C'est sans entrain que je pagaye pour rentrer.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #131 Lun 08 Fév 2010, 17:07
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 195

   J'ai mal dormi, je ne suis pas trop bien réveillé quand on embarque. Je ne suis pas trop dans la cadence des rameurs, mais l'air frais et les embruns finissent par me réveiller. C'est tout ragaillardi que je foule la plage de Shaolan, alors que je sens que mes compagnons n'ont pas l'air dans leur assiette. La proximité des ruines les perturbe. Je contemple l'imposante construction, et crois percevoir un mouvement à sa base, comme si quelqu'un s'y déplaçait.

   Un cor des Alpes me tire de ma contemplation et réactive l'assemblée. Les boules de neige volent. Je remarque Alouest qui arrive pour expliquer au ... "musicien"(?!?) comment souffler correctement dans l'instrument. Dow Jones s'avance et annonce la première épreuve: la fabrication de skis. Ne sachant pas skier et sentant la course derrière, je me contente de regarder. Mais je ne suis pas trop à l'épreuve. Je ne cesse de me retourner vers les ruines. Je suis sur que quelqu'un nous observe du haut de l'édifice.

   J'ai bien fait de m'abstenir de participer. Une course de ski de fond s'ensuit, avec un parcours dans les collines et la plaine, dépourvus d'arbre. J'aurais surement pu la finir, cette course. Si seulement je savais skier. Les autres ont retrouvé leur entrain, mais je continue à surveiller les ruines. Il y a quelqu'un, j'en suis sur.

   La course finie, le cor tente de sonner le repas. Je ne sais pas qui a bouché l'instrument avec de la neige, mais il a eu une bonne idée. Nous mangeons avec entrain et buvons avec encore plus d'entrain. J'en oublie les ruines qui me font pourtant face. Le repas finit mal: le cor a été débouché. Pas le temps de faire une boule de neige, je balance mon os de côte de porc. Les autres font de même. Bigben intervient en hurlant, car on a pris du retard. Il faut commencer immédiatement l'épreuve suivante.

   Je comprend l'utilité de la piste tracée dans la montagne. Elle va servir tout à l'heure pour la course. Mais dans l'immédiat, il faut fabriquer nos bolides. Dow Jones annonce l'épreuve de fabrication de luge. Trop fun! Je décide de participer. Amie se joint aux participants. On nous accorde peu de temps pour bricoler nos engins, faut faire vite. Donc le principal, c'est que ça glisse. tant pis pour l'esthétisme.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #132 Mar 09 Fév 2010, 17:00
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Je soude rapidement une armature en fer sur deux barres de fer courbées à l'avant, et j'y dépose une plaque de tole que je soude dessus. Sur chaque coté, je bricole un système permettant d'y faire glisser une barre métallique. Cela me servira de frein et de direction. Je finis juste à temps, quelques secondes avant le son du cor.

   Il nous faut un moment pour gravir la montagne afin d'accéder au départ situé plus haut. L'ordre de départ est défini par notre ordre d'arrivée. Le premier prend la pole position, et ainsi de suite. J'aurais du me faire aider pour monter mon engin, il y a déjà une rangée de quatre luges devant moi. Le cor sonne le départ de la course. Je pousse ma luge et saute dessus. Je m'y assois rapidement et met en place mes deux barres de direction. Je prend de la vitesse.

   Tout d'abord, je teste mon système de direction. Plutot rustique et abrupt, mais ça fonctionne. J'arrive à diriger de façon relativement approximative ma luge qui fait toutefois des écarts assez sévères. Je comprend rapidement que pousser ses concurrents dans le décor semble être autorisé, car je vois certaines luges jouer au stock car. Je décide de faire pareil, car Elle est arrivée à ma hauteur et me surveille du coin de l'oeil.

   Juste avant un léger virage à gauche, je plante ma barre droite dans la neige et heurte sa luge que j'envoie dans un talus de neige. Il faut que je pousse ma luge pour repartir et j'ai perdu des places, mais je suis content de moi. D'après ce que j'ai vu, encore un virage à gauche, puis un autre à droite, et ce sera la grande ligne droite jusqu'à la plage. Je négocie le virage à gauche comme un pro, en évitant au dernier moment une luge qui vient de se retourner devant moi.

   Je remarque quelque chose sur la piste, qui semble remuer, juste avant le dernier virage. trop mimi! Ce sont deux écureuils! Mais ... Je leur fonce droit dessus. J'ai le réflexe de planter mon tube gauche dans la neige, ce qui me dévie sur la gauche.  Le problème, c'est que le virage est à droite! Je vois déjà le jeune sapin accourrir à branches ouvertes vers moi à toute vitesse, mais je passe juste à coté. Je quitte la piste et vois l'océan devant moi, en contrebas.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #133 Mer 10 Fév 2010, 17:41
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Je vois aussi quelques grands arbres devant moi. Finalement, ma luge s'abime dans les flots tandis que je reste coincé dans les branches d'un sapin, au dessus du vide. Des spectateurs accourent rapidement pour me porter secours. Ils ne peuvent pas m'atteindre, car les arbres sont écartés de la falaise qui borde la montagne. Quand à moi, coincé dans les branches, je n'arrive pas à me dégager de ma position.

   A la surprise générale, c'est Alien qui propose une solution. Il suffit d'abattre l'arbre qui tombera dans l'océan, et de prévoir une pirogue pour me repècher. Je ne suis pas particulièrement enthousiasmé par un bain forcé dans l'eau glacée, mais mes compagnons, eux, ne semblent pas génés par cette solution. Déjà, certains descendent contourner la falaise par le bas, armés de haches. Très vite, je sens mon sapin vibrer sous leurs coups, puis je me sens tomber avec l'arbre.

   Des clameurs de joie saluent la chute de l'arbre dans l'eau. Les pirogues s'en approchent pour me récupérer, mais les secours ne me trouvent pas. Et pour cause! Dans sa chute mon sapin en a heurté un autre, et le choc m'a décoincé. Mais seulement pour me recoincer dans le deuxième. Du haut de mon nouveau perchoir, je crie désespérépent pour signaler ma position.

   Je vois en bas plusieurs personnes remonter dans les pirogues. Ce sont celles qui avaient plongé pour me secourir. On les ramène sur la plage pour les réchauffer au coin du feu, et d'autres prennent leur place. Les bucherons reprennent leur travail. Tiens, je ne sens pas mon sapin vibrer cette fois ci. Je commence vraiment à désespérer quand je vois l'autre sapin, voisin du mien, tomber. Ils se sont plantés d'arbre!

   Après un aller-retour des pirogues, je sens enfin ma délivrance approcher. C'est parti pour le grand saut! Enfin ... le grand plouf. Je me décroche au cours de la chute et plonge juste à coté d'une pirogue. Je suis immédiatement récupéré et amené près du feu. J'ai loupé la remise des prix et l'élection de Mister Shaolan, mais c'est le dernier de mes soucis.

   Mais au moins, emmitouflé dans une couverture, je suis exempté de pagayage pour rentrer.
« Dernière édition: Mer 10 Fév 2010, 17:43 par orangevg »
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #134 Jeu 11 Fév 2010, 16:42
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 196

   J'ai dormi comme un loir. Les émotions de la veille ont fait place à la fatigue. Vaut mieux oublier la journée d'hier. De toute façon, celle d'aujourd'hui s'annonce plus calme. On pagaie tranquillement jusqu'à Mélanah. Il me semble qu'on est moins nombreux aujourd'hui, beaucoup ne sont pas venus. Vu les épreuves du jour, c'est compréhensible.

   Dow Jones fait jouer des cymbales pour annoncer l'épreuve du matin: le concours de bonhommes de neige. A part les participants, dont je décide de faire partie, peu de monde reste sur la plage. Les autres vaquent à d'autres occupations sur l'ile. Le concours est avant tout artistique, pas de vitesse. On dispose donc de quelques heures pour faire le bonhomme de notre choix, et pas obligatoirement un bonhomme type. Notres sens artistique et créatif doit être mis en avant.

   Je commence donc par rouler une boule dans la neige jusqu'à ce qu'elle soit bien grosse, puis d'autres, plus petites, que je fixe dessus. Je rassemble encore de la neige pour consolider le tout. Je vais faire un bonhomme grandeur nature, car le tas de neige a pris une forme cylindrique de ma largeur et de ma hauteur environ. Voila, la base est terminée, reste plus qu'à passer aux finitions.

   Je sors mon coutelas en os pour sculpter les formes. Moi qui n'ai jamais vraiment été un artiste, je n'ai pourtant aucune hésitation. Mes gestes sont précis et rapides, et j'oublie le monde autour de moi. Je sculpte de plus en plus vite, dans un état second, voire hypnotique. Au bout d'un moment, je recule pour contempler mon oeuvre, et reste figé sur place. Les quelques spectateurs qui s'approchent restent muets, immobiles.

   on ne peut pas dire que mon bonhomme ne soit pas ressemblant. Une épée dans la main le long du corps, dépassant d'un long manteau dont la capuche recouvre la tête, un visage sans expression, le tout donnant une impression générale lugubre. C'est lui, celui que j'ai tant combattu.

   J'ai sculpté l'homme en noir!
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #135 Ven 12 Fév 2010, 17:03
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Malgré le froid jeté par ma réalisation, je me vois accorder le premier prix: une armoire en bois, plutot massive. Je suis super content sur le coup, mais je me pose rapidement une question: comment la ramener sur mon ile, puis jusqu'au campement? J'y réfléchis un peu pendant le repas, mais ma pensée se concentre surtout sur un point qui me met mal à l'aise. Inconsciemment, j'ai sculpté l'homme en noir, trait pour trait, alors que je n'ai aucun talent en la matière. Etrange.

   La cacophonie sonore me tire de mes pensées. Il est temps de passer à l'épreuve de l'après midi. En tant que vainqueur du concours de bonhomme de neige, je suis inscrit d'office au suivant: l'épreuve de sculpture sur glace. Des blocs de glace sont amenés. Heureusement, ils en ont prévu pas mal, chaque participant en a un. Mon bloc fait à peu près une hauteur de un mètre de haut sur 50 centimètres de coté, et j'ai un marteau-pointe à ma disposition. Dow Jones donne le départ.

   Je commence à marteler délicatement le bloc de glace, puis de plus en plus vite. J'ai du être sculpteur dans une vie antérieure. Mes gestes sont automatiques, comme si j'avais été programmé. Une fois mon travail fini, je recule de quelques pas et pousse un soupir désespéré. J'aurais mis mon bonhomme de neige à congeler que je n'aurais pas fait mieux, ni pire d'ailleurs, vu que je viens de réaliser une copie conforme de mon oeuvre du matin.

   Mes compagnons sont aussi médusés que moi devant ce résultat. Dow Jones décide que mon manque d'originalité ne mérite pas une place bien classée, ce que je comprend tout à fait. Je ne fais pas attention à l'élection de Mister Mélanah, trop absorbé par mes pensées. Mon aventure passée a du me laisser quelques traces au niveau de mon inconscient.

   Il est temps de repartir, ce qui nous confronte au problème créé ce matin: faut ramener une armoire normande en pirogue! On trouve rapidement la solution. On attache cote à cote deux pirogues, puis l'armoire dessus. Par contre, ça laisse moins de place pour les rameurs, on va mettre du temps pour rentrer. Heureusement qu'une pirogue nous propose son aide en nous remorquant à l'aide d'une corde. Arrivé sur Karaho, nous réussissons tant bien que mal à amener l'armoire au campement, rien qu'à nous quatre.

   Epuisés, nous trouvons rapidement le sommeil.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #136 Sam 13 Fév 2010, 17:05
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 197

   On se lève plus tard que d'habitude aujourd'hui, vu que les épreuves du jour se déroulent sur Karaho. D'ailleurs, nous sommes les derniers à arriver sur la plage. Hier, un groupe de naufragés est resté pour préparer le terrain: la neige sur la plage a été tassée et arrosée, ce qui l'a transformé en patinoire durant la nuit. Ca glisse sur un bon périmètre.

   Dow Jones fait sonner la trompette pour la première épreuve: le coco-bowling sur glace. En gros, on joue au bowling avec des noix de coco en guise de boules, sur la glace. Pour l'occasion, l'infirmerie est mise en place. Je mate du coin de l'oeil l'infirmière. Je me souviens en avoir entendu parler sur Shaolan. C'est une vraie infirmière, alsacienne. Quand elle s'est écrasée, elle a été un peu déboussolée et parlait en allemand. On lui a expliqué qu'elle était sur une ile et a répondu: ile? ach ya! Le surnom lui est resté: Ilaya. Heureusement, elle n'a pas beaucoup de travail à effectuer: les nombreuses chutes sont sans gravité et plus spectaculaires que dangereuses.

   Le repas est annoncé de bonne heure. Alouest est obligée de crier pour le signaler, car la trompette a ... disons ... mystérieusement disparue. Une fois bien repus, on passe à la première épreuve de l'après midi: le tir à la corde ... sur glace. Les équipes se succèdent, l'une contre l'autre. Je prend part à l'épreuve, mais avec une astuce: j'attache la corde à un arbre mort qui se dresse à l'extrémité de la plage. L'équipe adverse s'échine et glisse, mais résiste. Jusqu'au moment où l'arbre cède sous la pression. Je me prend un violent coup dans le dos et des éclats volent tout autour de moi. Je me retrouve étalé sur la glace, recouvert de débris de bois. Du coup, on a perdu.

   Tout le monde se marre, j'ai réussi à me prendre un arbre sur une plage de sable recouverte de glace. Et j'ai fait fort sur ce coup la. Au moins, j'ai droit à un petit réconfort: Ilaya vient m'examiner, et j'avoue être un peu plus douillet que d'habitude. Quelques verres de vin et d'alcool me remettent sur pied. Ilaya a une réserve perso qui n'est pas mauvaise du tout. De plus, elle fabrique quelques mélanges tout à fait délicieux.

   Je reviens juste à temps pour la dernière épreuve. Je remarque qu'on amène des objets conservés dans la glace. Il n'y a pas foule pour participer, mais tout le monde se bouscule pour admirer le spectacle. Dow Jones explique les règles de cette épreuve. Je crois que c'est la plus débile que j'ai jamais vu, pire encore que le souffler de tortue.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #137 Dim 14 Fév 2010, 16:56
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   L'épreuve se déroule en deux manches: une de vitesse et une d'endurance. On commence par la vitesse. On sort de la glace des barres de fer complètement gelées, une par participant. Chacun d'entre eux tire la langue, et on leur colle la bare contre. Avec le froid, les deux restent soudés. Le premier à réussir à décoller sa langue a gagné. On s'amuse à regarder les concurrents souffler et baver afin de réchauffer leur barre, les langues distandues. Au bout de deux ou trois minutes, une langue est libérée. Les autres langues sont décollées immédiatement.

   On met en place la deuxième manche: l'endurance. Cette fois, le dernier à se libérer gagnera. On prend plaisir à voir les barres tomber toutes seules au bout d'un moment, ainsi que quelques abandons. C'est fou ce que c'est long à se décoller, une langue gelée. Ca fait bien une demie heure déjà que ça dure. Il y en a même qui se jettent de la neige dans la bouche pour se refroidir l'haleine. Finalement, l'avant dernier concurrent décolle sa langue dans un éternuement.

   Dans un soulagement général, on passe à la remise des récompenses, puis au bar afin de se détendre un peu. Ensuite, on annonce quelque chose de moins drole. Tout d'abord, on a retrouvé la trompette, cachée sous la neige. C'est Elle qui l'a rapportée après s'être prise les pieds dedans. Autre nouvelle pas très réjouissante: l'élection de Mister Karaho, à laquelle j'ai été inscrit en douce. Bon ben ... pas le choix.

   Je m'avance avec les autres concurrents devant les juges. Après quelque poses plastiques, le verdict est rendu: Mister Karaho sera Conarlebarbant. Dans un sens, je suis satisfait. Je n'aurai pas à me trémousser à nouveau pour la finale. Cependant, ils auraient pu élire quelqu'un d'autre. Amie est de mon avis elle aussi. Alien, lui, s'en fout totalement.

   On regarde les pirogues s'éloigner, puis on rentre au campement. Il n'est pas tard, on en profite pour se prendre un apéro bien tranquillement, après qu'on m'ait soigné ma tête endolorie contre une branche. La conversation tourne autour de l'armoire, que nous ne savons pas où mettre. Pour le moment, elle reste dehors sous l'auvent.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #138 Lun 15 Fév 2010, 17:46
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 198

   Déjà le dernier jour des jeux. On pagaye en rythme jusqu'à Nahoma. Comme pour les jeux de l'été, on apporte avec nous notre nourriture. Je me rappelle le chemin emprunté pour accéder aux collines. J'ai la même émotion que la première fois en apercevant le temple d'Edev, toujours aussi imposant, toujours aussi impressionnant, et toujours aussi beau. Mon mal-être de ces derniers jours disparait subitement. Je me sens apaisé. Le Vieux Sage, Alien et moi nous installons à flanc de colline, bien exposés au soleil, et entamons l'apéro pendant qu'Amie prépare le repas. Cependant, nous ne parlons pas. Chacun semble méditer dans sons coin. Alouest s'est tue, et Bigben ne joue plus avec son sablier. Je me sens en paix.

   Comme mes compagnons, je sursaute au coup de gong. Une volée de boules de neige se dirige d'un coup vers l'instrument, ce qui a pour effet de le faire résonner encore un peu plus. Un attroupement se forme rapidement. En passant près d'un arbre, quelqu'un me pousse, ce qui provoque l'hilarité générale. je me relève sans rien dire, en essayant de conserver ma dignité. Dow Jones nous rappelle le principe de la chasse au trésor: des morceaux de tissus numérotés sont disséminés autour du temple d'Edev. Quand on en trouve un, on le garde et on continue. A la fin de la chasse, on les échange contre les lots correspondants.

   Le gong résonne, et nous nous élançons tous dans tous les sens. Je me relève en vitesse et en me frottant le front. Je cherche du coin de l'oeil celui qui m'a poussé, mais la cohue est telle que je ne repère rien. En fait, je n'ai même pas le temps de me redreser entièrement qu'on me projette à nouveau contre un arbre. Du coup, je préfère m'enfuir à quatre pattes dans la neige. Une fois un peu isolé, je me relève enfin, un morceau de tissu dans la main. au moins, je n'ai pas tout perdu.

   Je suis rejoint par Alien qui cherche partout autour de lui. Malheureusement, il est bredouille. Nous continuons nos recherches, mais ne trouvons rien. Je remarque qu'Alien est vraiment dépité. Il voudrait tellement gagner un lot. Le temps passe, et toujours rien.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #139 Mar 16 Fév 2010, 17:14
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   je regarde le tissu dans mes mains. Tant pis, je vais discrètement l'attacher à une branche, puis je reviens vers alien. Je lui indique négligemment que par là, on n'a pas encore cherché. Alien se précipite dans la direction que je lui montre, là d'où je viens. Je ne tarde pas à entendre un cri de joie. Alien revient en courant, mon morceau de tissu entre les mains. Peu de temps après, nous revenons au point de départ. Après vérification, Dow Jones signale que tous les morceaux de tissu ont été trouvé.

   On passe donc à la distribution des lots. Alien trépigne sur place, il espère gagner le tonneau de vin ou la caisse de bouteilles d'alcool. Il a sa première déception quand le tonneau part, puis une deuxième quand le tour des bouteilles arrive. Déçu, il contemple le tissu dans ses mains. Enfin, son numéro est appelé. J'éclate de rire en voyant Alien, figé bouche bée devant son lot: deux magnifiques scultures en pierre, de style approximativement grec. On ne pouvait pas espérer plus ... encombrant et inutile.

   Amie gagne un panier en osier et un sécateur, et les derniers lots sont distribués. Le gong sonne le bal. Les danseurs sont toujours à l'image des musiciens: désordonnés et sans talent. Je décide de pimenter un peu les choses en balançant quelques boules de neige. En quelques secondes, le bal se transforme en gigantesque champ de bataille. Même les musiciens s'y mettent. Il faut l'intervention du Vieux Sage pour ramener le calme.

   On décide de souffler un peu avant l'élection de Mister Archipel. Un peu de vin, et on reprend les choses sérieuses. Finalement, les jeux ne finissent pas si mal que ça, Connarlebarbant n'est pas élu. Il est temps de rentrer. On nous aide à porter les statues d'Alien jusqu'aux pirogues. On les installe chacune dans une embarcation vide, tirée par une autre. On se serre pour faire de la place aux pagayeurs des deux pirogues. On met pas mal de temps pour atteindre Karaho.

   Les statues sont amenées au campement. On les dispose de chaque coté de l'armoire. On prend l'apéro en attendant le repas préparé par Amie, en méditant sur cette grande question existentielle: mais que va t'on bien pouvoir faire de ces trucs?
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #140 Sam 10 Avr 2010, 17:56
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 225

   L'hiver continue. Depuis des jours, nous menons des expéditions de chasse pour nous occuper. Nous avons de bonnes réserves de nourriture, mais ce que nous recherchons en priorité, ce sont les peaux d'animaux, afin de palier à un gros imprévu: le froid. En effet, nos réserves de bois diminuent plus vite que prévu. Le coupable est notre campement de tole. Il ne possède aucune isolation et la chaleur n'y reste pas. Et avec cette neige froide et humide, couper du bois n'est pas évident.

   Ainsi, nous chassons la journée, abattons toutes les bêtes à fourrure que nous croisons, et n'emportons que la peau et parfois un peu de viande fraiche. Nous laissons les dépouilles sur place, elles attirent les loups, panthères, ours et autres qui se font par la même occasion plus facilement tuer. J'ai remarqué que les ours n'hibernent pas ici. Tant mieux, on aime bien leurs fourrures.

   Le soir, nous préparons les peaux au coin du feu, et nous faisons des tapis et des pelisses. Nous les posons par terre pour recouvrir le sol, et nous en tapissons aussi les murs et le plafond à l'aide de glu. Alien ne regrette pas son habit de Père Nowel. Il lui tient chaud dans le campement, mais préfère une tenue en fourrure pour rester plus discret dehors. Un Père Nowel en vadrouille, ça risque d'attirer quelques flèches ...

Jour J + 230

   La neige a repris. Des gros flocons tombent sans cesse, régulièrement, inlassablement. Le Vieux Sage et Alien ont déserté leurs chambres et se sont installés dans le séjour, afin d'économiser le bois. Nous n'avons plus d'eau courante. Par crainte du gel, nous avons vidangé l'installation sanitaire. Nous faisons bouillir de la neige pour obtenir de l'eau potable. Nous ne sortons plus dehors, sauf pour dégager la neige du toit, de peur que celui ci s'effondre sous son poids.

   Le Vieux Sage n'a jamais vu un hiver pareil. Il n'a jamais fait aussi froid, et les 40 centimètres de neige habituels ont fait place à un bon mètre. Le temps passe lentement, il semble s'être arrêté. Nous passons les journées à lire et à jouer à un jeu de fléchettes que j'ai bricolé. On s'ennuie et on commence à déprimer. La nuit tombe, mais on ne s'en aperçoit pas. Il fait sombre même le jour, le feu est notre seule lumière.

   Nous finissons le repas, principale animation de la journée, quand soudain ...
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #141 Dim 11 Avr 2010, 17:17
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Des coups sont frappés contre la cloison. Quelqu'un ou quelque chose cogne à répétition. Amie et moi avons déjà saisi nos armes, Le Vieux Sage prend une torche qu'il allume dans le feu. Alien, lui, s'est allongé par terre et fait le mort. Nous sortons avec prudence. Il faut contourner le bâtiment, car le bruit vient de la cloison du coté de la source.

   Une masse sombre est appuyée contre le mur de tôle, et frappe faiblement du bras, ou de la patte (??). Amie et moi l'entourons, prêts à frapper, tandis que Le Vieux Sage s'en approche. C'est un naufragé! Il est épuisé et frigorifié. Avec l'aide d'Amie, nous soulevons le malheureux par les bras et le traînons tant bien que mal dans la neige jusqu'à l'entrée.

   Une fois à l'intérieur, nous déposons l'inconnu sur un fauteuil près du feu. Ce n'est qu'à ce moment là que nous reconnaissons Alouest. Amie fait chauffer un peu de soupe, pendant que je lui sers un gobelet d'alcool. Le Vieux Sage lui apporte une peau de lion. Nous la laissons reprendre doucement des forces. Elle reprend deux fois de la viande fumée et vide une bouteille de vin.

   Enfin, elle se décide à raconter sa mésaventure. Elle vivait dans une cabane de tôle non loin du site de crash, faible assemblage bricolé comme elle a pu. Malheureusement, la neige de ces derniers jours a eu raison de la fragile architecture. Le soir, à la tombée de la nuit, le toit s'est effondré, renversant en même temps les murs. Alouest s'est retrouvée prise au piège, dans les décombres et la neige. Il faisait noir quand elle a réussi à s'extirper des ruines et, sous le choc, s'est dirigée vers la source, lieu familier dont elle connaît le chemin par coeur. Arrivée à la source, elle s'est mise à errer jusqu'à arriver à notre campement. Elle a trouvé le mur de tôle, et s'est mise à frapper pour signaler sa présence.

   La pauvre est complètement perdue et apeurée. D'un commun accord, nous décidons de l'accueillir parmi nous. Du coup, elle retrouve aussitôt sa joie. Va falloir se serrer, mais ce n'est pas grave. Une nouvelle compagnie ne nous fera pas de mal.

   Nous nous servons à boire pour fêter l'évènement, quand soudain ...
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #142 Lun 12 Avr 2010, 17:04
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Encore des coups, mais cette fois ci à la porte. Amie et moi sautons immédiatement sur nos armes, et Alien s'effondre par terre en faisant le mort. Le Vieux Sage se dirige vers la porte, qu'il ouvre tout en se mettant de coté, afin de parer un éventuel imprévu. Une masse s'effondre aussitôt par terre, dans la salle. C'est un homme. Je le relève prudemment sous la surveillance d'Amie, et l'assois sur un siège, à coté d'Alouest. Nous découvrons avec stupeur qu'il s'agit de Dow Jones. Alien s'est relevé et sert déjà une tournée d'alcool. Amie réchauffe un peu de soupe tandis que Le Vieux Sage amène de la viande fumée. On le laisse manger tranquillement.

   Une fois le repas fini, Dow Jones nous conte son histoire. Apparemment, la neige a encore frappé. Il avait trouvé refuge dans une petite grotte surplombée par un arbre, à flanc de montagne. Il l'avait sommairement aménagée. Cependant, la grotte s'avéra assez fragile, le plafond étant traversé par les racines de l'arbre. Celui ci ayant poussé de travers, il était donc plutôt instable. Les fortes chutes de neige ont fait le reste. L'arbre est tombé sous le poids accumulé, et les racines ont arraché le plafond qui s'est écroulé dans la grotte. Heureusement, Dow Jones se situait à l'entrée, et s'est retrouvé éjecté dehors. Sachant où se trouvait notre campement, il s'y est dirigé, en espérant qu'il lui serait révélé. Et le voila!

   Il se fait vraiment tard, et nos réfugiés sont épuisés. Il est temps d'aller au dodo. On réalise alors le problème: un lit à deux places et deux lit à une place, tout ça pour six. Les regards commencent à se croiser ... Alouest et Dow Jones étant en piteux état, on décide qu'ils ont droit à un vrai lit. Alouest et Amie se partageront le lit à deux places, Le Vieux Sage étant le plus âge, on lui laisse son lit. Alien et moi dormirons donc sur les fauteuils basculés en couchette. On installe donc les couchages comme on peut. Je me débrouille pour placer Alien le plus loin possible de moi, afin d'obtenir le meilleur sommeil possible.

   Avant de m'endormir, je remet quelques bois dans les feux. Nos nouveaux compagnons se sentiront mieux s'il fait bien chaud. Alien est allé en chercher dans la réserve pour demain matin.

   Il revient les bras chargés quand soudain ...
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #143 Mar 13 Avr 2010, 17:15
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Alien trébuche et s'étale de tout son long sur le lit de Dow Jones, qu'il avait déjà investi. Après avoir évité d'être enseveli sous les rochers, le voila écrasé par Alien. Bien entendu, les bûches étant faites en bois, elles ont tout naturellement été irrésistiblement attirées par mes pieds. Sous la douleur, je me met à sautiller sur place pour la calmer. Le Vieux Sage m'interrompt aussitôt. Selon lui, ça ressemblerait à la danse de la neige d'une ancienne tribu barbare, et il a peur que j'aggrave notre situation. Finalement, je me couche en regardant Alien de travers.

Jour J + 226

   On se réveille assez tardivement. On a mal dormi, gênés par les ronflements d'Alien. Je remet du bois dans le feu et vais réveiller les femmes pour qu'elles préparent le petit déjeuner. J'en profite pour aller aux toilettes avant que tout le monde ne s'y précipite, car je pressens l'heure de pointe et l'embouteillage. De plus, Alien oublie souvent d'ensevelir son oeuvre sous la cendre.

   On évacue les lits dans un coin afin de faire de la place pour le repas. Amie remarque que la neige ne tombe plus. Au contraire, la journée est ensoleillée. Le froid fait brusquement place à un réchauffement rapide. Le dégel commence.

   Jour J + 227

   Nous nous sommes organisés pour intégrer nos nouveaux compagnons. Le Vieux Sage reste avec eux au campement pendant qu'Amie, Alien et moi allons chasser. Nous cherchons un peu de viande fraîche, et surtout des peaux pour fabriquer des vêtements pour Alouest et Dow Jones, qui ont perdu tout ce qu'ils avaient.

Jour J + 228

   Nos nouveaux amis s'intègrent bien et se remettent rapidement de leurs émotions. Le temps s'est réchauffé et la neige fond à vue d'oeil. Des ruisseaux se sont formés un peu partout, on se croirait dans un marécage. A tel point que nous ne sortons pas. Nous surveillons le bâtiment pour prévenir d'éventuelles dégradations. On ne sait jamais, mieux vaut être prudent.

   Tout à l'air bien, quand soudain ...
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #144 Mer 14 Avr 2010, 17:01
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Nous regardons une forme tituber vers nous. On dirait un animal en terre, sorte de monstre informe sorti d'un film d'horreur à petit budget. Et on n'a pas nos armes! Heureusement, j'ai toujours mon coutelas en os sur moi. Je le dégaine et me prépare à attaquer, quand je remarque l'étrange objet entre les pattes de la créature. Un sablier! Donc ce machin, ce serait ... c'est ... Big Ben!

   Encore un naufragé de la neige? Nous le ramenons au campement. Avant d'entrer, nous le déshabillons pour ne pas tout salir à l'intérieur, et le recouvrons de peaux de bêtes. Assis au coin du feu, nous organisons une tournée générale de soupe et d'alcool. Le lapin aux herbes connaît également un vif succès.

   Une fois rassasié, nous lui demandons des explications, curieux de savoir ce qu'il s'est passé. Big Ben habitait dans les collines, il y avait creusé une sorte de terrier, comme les lapins. Il a connu des problèmes avec la neige qui bouchait son entrée, mais il était bien creusé et donc solide. Le poids de la neige sur la colline ne représentait pas de danger. Le problème est venu de la fonte des neiges. L'eau de fonte a pénétré la terre en profondeur, la ramollissant et l'affaiblissant. Big Ben a commencé à s'inquiéter quand il a commencé à pleuvoir dans son terrier et en voyant des mottes de terre tomber. Son seul réflexe a été de sauver son bien le plus précieux et de s'enfuir. Il allait sortir quand tout s'est effondré. Heureusement que la terre détrempée était très meuble, il a pu s'extraire des décombres. Comme ses autres compagnons d'infortune, il s'est automatiquement dirigé vers le point de repère de l'île, la source. Interpelé par des voix qui parlaient, il s'est dirigé vers ce son et soudain notre campement a été révélé à ses yeux.

   Amie finit de faire chauffer un bain. Big Ben en a bien besoin, il est tout terreux. Ensuite, elle s'occupe de ses vêtements, qu'il faut également laver. Le repas du soir ne va pas tarder. Ce soir, ça sera soupe de légumes et viande fumée. Ensuite, on s'attelle à un nouveau casse tête: caser tout le monde pour dormir. Dow Jones laisse son lit à Big Ben et s'installe sur un fauteuil.

   A ce rythme, bientôt on dormira par terre!
« Dernière édition: Mer 14 Avr 2010, 20:18 par orangevg »
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #145 Jeu 15 Avr 2010, 17:13
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 229

   On n'a pas trop bien dormi, entassés les uns contre les autres dans la pièce. Mais au moins, on n'a pas froid. Amie et Alouest se lèvent les premières pour nous préparer le petit déjeuner, ce qui n'arrange rien au manque de place.

   Dehors, le dégel continue. La neige a disparue par endroits, transformant le sol en bouillasse détrempée. Avec Alien, nous inspectons le campement et ses alentours. Tout va bien, aucun dégât à signaler, et aucun sinistré à secourir. Donc tout va bien. Par contre, la boue, ça glisse. C'est ainsi que mon copain l'arbre m'accueille à branches ouvertes. Reste plus qu'à rentrer pour changer de vêtements. Heureusement, Amie n'a rien à faire. Elle est donc portée volontaire pour la corvée de lessive.

   Etant donné que le temps se réchauffe et qu'on manque de place, nous décidons de réintégrer les chambres d'Alien et du Vieux Sage. Nous déménageons les lits qui reprennent leurs places initiales. Ensuite, nous tenons un petit conseil. Big Ben est officiellement intégré au groupe. Je reprend ma chambre avec Amie, et Alien et Le Vieux Sage les leurs. Alouest, Dow Jones et Big Ben squattent la salle principale. On s'inquiète aussi des problèmes d'isolation. Après quelques débats, on conclut qu'il nous faut un autre campement, plus grand et mieux construit. La tôle, c'est bien, mais on s'est aperçu que ce n'était pas l'idéal. Il nous faut autre chose.

   Le Vieux Sage a une idée. On a un stock important de peaux de bêtes que l'on pourrait troquer. Des naufragés se sont implantés sur Nahoma et manquent de plusieurs choses, en particulier de peaux et de viandes fumée. Par contre, ils se sont spécialisés dans l'extraction d'argile et la fabrication de briques. On devrait pouvoir organiser un troc. Mais pour cela, il nous faudra encore chasser.

   Nous définissons des équipes: Amie, Dow Jones et moi à la chasse, Le Vieux Sage et Alouest à la préparation des peaux, et enfin Alien et Big Ben au fumage de la viande. Mais dans un premier temps, Le Vieux Sage et Alouest, aidés de Big Ben et Alien, se rendront sur NAhoma pour négocier le troc. Les chasseurs poseront des collets pendant ce temps, car les lapins sont ressortis de leurs terriers. Ca fera des peaux faciles à obtenir.

   Le soir arrive déjà. Je suis bien content de récupérer mon lit. Avec Amie, on espère que les autres dormiront profondément car nous, on n'est pas fatigué ...
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #146 Ven 16 Avr 2010, 17:13
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 230

   Nous nous levons tôt. La neige a continué à fondre toute la nuit. Nous sommes impressionnés par la rapidité du dégel, qui est à la limite du surnaturel. Partout, l'eau ruisselle, ce qui accélère encore la fonte. Point positif: la nature revit, et les animaux gambadent de partout.

   Alors que la pirogue s'éloigne, nous retournons tous les trois au campement afin de s'occuper des collets. On finit à peine de poser les derniers qu'il faut déjà relever les premiers. La récolte est bonne. En fait, nous passons la matinée à récupérer des lapins.

   A la fin du repas de midi, nos ambassadeurs reviennent, l'air souriant. Il va nous en falloir des peaux et de la viande, mais la transaction est raisonnable, surtout qu'on n'aura pas à se charger du transport. on sera livré sur place, ce qui nous simplifie la tâche. Du coup, nous les accompagnons pour leur repas, faut prendre des forces pour aller chasser. Une fois celui ci fini, nous nous mettons au travail. Les chasseurs partent à la chasse, Le Vieux Sage et Alouest s'occupent des peaux de lapins tandis qu'Alien et Big Ben préparent des branches feuillues pour le feu.

   Nous revenons rapidement de la chasse avec trois cerfs. Nous les dépeçons rapidement afin de donner une occupation aux autres, puis nous allons traquer de l'ours. Le soir, nous revenons avec une fourrure de grizzly. Pour cette première journée, nous avons bien travaillé, même si je me suis pris un arbre en attirant le grizzly dans un piège.

Jour J + 231

   Nous nous remettons gaiement au travail. Nous ramenons un bon nombre d'animaux, mais parfois seulement les peaux, car le stock de viande fumée augmente rapidement. Big Ben a rejoint l'équipe des peaux, Alien arrivant à gérer la viande tout seul pour le moment. Dow Jones fait la navette entre Amie et moi et le campement, afin de ramener nos prises. Nous faisons un massacre. Heureusement que les animaux se remplacent aussi vite que nous les tuons, c'est bien pratique, surtout niveau rendement. C'est à croire qu'une force surnaturelle les pousse à venir à nous. Le soir tombe, nous rentrons avec un chargement de peaux. Pendant une fraction de seconde, je crois remarquer quelqu'un qui nous observe. Cette silhouette me dit quelque chose. Il me semble l'avoir déjà vu avant, vaguement ...
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #147 Sam 17 Avr 2010, 17:02
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 235

   Une nouvelle routine s'installe, jour après jour. La chasse, le fumage de la viande, la préparation des peaux, tout ceci dans une organisation parfaite. Seule ombre au tableau: je suis perturbé par l'apparition de l'autre jour, que j'ai d'ailleurs revu hier. Cette silhouette lointaine qui disparait dès qu'on fait attention à elle. Ce dont je suis sur, c'est que ce n'est pas l'homme en noir, mais que je le connais.

   En rentrant de la chasse, il me semble l'apercevoir. Lâchant la chèvre que je porte sur mes épaules et le cochon sauvage que je traîne par les pattes, je me lance à toute vitesse vers lui. Je suis immédiatement stoppé par une branche qui m'intercepte à hauteur de poitrine. Allongé par terre, je vois la branche reprendre sa place plus haut dans l'arbre. Elle a bougé! La branche a bougé! Elle s'est pliée toute seule pour venir me frapper! Je me relève pour l'examiner. Elle se trouve maintenant bien horizontale, légèrement au dessus de ma tête. Comme si elle avait obéi à un ordre de l'inconnu, elle s'est déplacée pour permettre sa fuite.

   Amie m'appelle, me rappelant à la chasse et d'arrêter mes bêtises car on a autre chose à faire que de batifoler dans la forêt et que les fourmis arrivent et qu'elles vont tout bouffer la viande et qu'elles vont faire des trous dans les peaux et qu'on aura fait tout ça pour rien et qu'on aura plus qu'à recommencer. Je reprend donc ma chèvre et mon cochon, en essayant de voir ces si terribles fourmis carnivores qui doivent apparemment posséder le don d'invisibilité ... A mon avis, elles doivent avoir élu domicile dans les jambes d'Amie qui a reprit la route à grandes enjambées.

   Quand nous arrivons au campement, nous avons une bonne surprise: la première livraison de briques. Quatre naufragés sont là, et ont utilisé ma charrette pour le transport sur l'île. Un joli tas de briques bien régulières est entassé devant l'auvent. Dans l'entrepot, des sacs de chaux sont également entreposés. Nos invités prennent le repas avec nous, puis repartent. Dans l'après midi, ils reviennent avec un deuxième chargement. Ils apportent les briques et la chaux, et repartent avec des peaux et des sacs de viande fumée. Nous les avons vu arriver sur la mer, quand nous chassions. Deux pirogues chargées de sacs de chaux tirant chacune une pirogue chargée de briques.

   Oh! Un lapin!
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #148 Dim 18 Avr 2010, 17:00
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 250

   Nous venons de recevoir la dernière livraison. L'entrepot est plein de chaux, et des tas de briques forment des pyramides un peu partout. Nous avons établi un plan de construction, et nous avons théoriquement suffisamment de briques. Même un peu trop d'ailleurs.

   Nous traçons les limites du nouveau campement, adossé à l'actuel qui servira désormais d'entrepot. Ensuite, nous abattons les arbres gênants. Bien entendu, cela ne se fait pas sans quelques embrassades arboricoles. Nos amis troqueurs viendront les chercher, en échange de tuiles en argile. La journée a suffit pour dégager la zone, et nous avons même le temps de creuser des tranchées de 50 centimètres de profondeur pour préparer les murs extérieurs.

Jour J + 251

   Nous préparons les fondations en déposant de grosses pierres ainsi que des plus petites et du gravier dans les tranchées. Sur cette base, nous montons les murs en brique. J'ai cru voir un mouvement dans les arbres, vers la source. Cette fois, je décide de ruser. Je passe de l'autre coté du bâtiment et je me déplace en faisant une courbe afin de contourner notre mystérieux visiteur et le prendre à revers.

   J'arrive à la source, et je reviens doucement vers le campement. Ca y est! Je le vois! Il est habillé d'une drôle de manière, surtout avec cet espèce de bonnet sur la tête. Je n'arrive pas à le reconnaître, mais je suis sur de l'avoir déjà vu auparavant. Mais où? J'ai vu tellement de gens lors des Jeux, et beaucoup avec des accoutrements plus délirants les uns que les autres. Tiens, je marche sur quelque chose de mou ...

   Zut, pas de chance en plus, c'est avec le pied droit. Du coup, je glisse sur la substance et me rattraper par un arbre. Le temps de me relever, et mon mystérieux espion a disparu. Je me dirige à l'endroit même où il se trouvait. J'examine le sol, mais je n'arrive à remarquer aucune trace. Pourtant, j'ai l'habitude de traquer les animaux, mais c'est comme s'il n'avait jamais été là. Je ne suis pourtant pas fou, ni victime d'hallucinations.

   encore un mystère de l'île surement. Je retourne au campement, après avoir lavé ma botte, et tout en jetant des coups d'oeil derrière moi. Mais ferais mieux de regarder devant moi, surtout dans une forêt pleine d'arbres.

   Tiens, un petit lapin blanc gambade devant moi ...
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #149 Lun 19 Avr 2010, 17:03
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 252

   Nous nous lançons dans la maçonnerie. Alien et Le Vieux Sage sont chargés de la préparation de la chaux, Amie et Alouest de la fourniture de l'eau, des briques et de tout ce dont on aurait besoin. Dow Jones, Big Ben et moi commençons à monter les premiers rangs des différents murs, afin de bien délimiter la construction. Cela s'avère assez facile, et nous progressons rapidement. Un rythme soutenu s'installe, chacun prenant le coup de main.

   Les murs extérieurs sont fait d'une double rangée de briques, afin d'être plus épais. Nous mettons donc deux briques en longueur l'une à coté de l'autre, puis une en largeur, et ainsi de suite. Au rang suivant, nous faisons la même chose, mais en décalant les briques. Cela constitue ainsi un mur solide et stable. Les murs intérieurs seront simples.

   A midi, nous avons monté trois rangs de briques. Nous avons droit à un repas bien mérité. Nous décidons de laisser les murs sécher, afin de reprendre sur de bonnes bases. L'après midi, nous allons faire une descente au site de crash afin de ramasser tout ce qui nous sera utile pour la construction. Je retrouve avec joie ce cimetière d'épaves et ses trésors. Il faudra revenir régulièrement pour récupérer la verrière de petit avion, c'est super pratique pour les fenêtres. Les femmes récupèrent tous les rideaux qu'elles trouvent, et nous ramenons également des sièges supplémentaires.

   Nous faisons deux voyages, nous relayant pour tirer la charrette. Le soir arrive vite. Nous rentrons tous gaiement en gambadant autour de notre chargement et en faisant les fous. Ca fait du bien de se détendre un bon coup. Seule ombre au tableau: un cactus isolé. On fait donc une pause le temps de me retirer quelques piquants du corps.

   Arrivé non loin du campement, il me semble apercevoir un mouvement au milieu de la maçonnerie. L'inconnu! Il est là! Je dégaine mon coutelas et je m'élance, talonné par Amie qui encoche une flèche à son arc et Dow Jones qui brandit une barre de fer. Mais plus personne. Il a disparu, comme par enchantement. Ce qui me réconforte, c'est que les autres ont vu quelque chose eux aussi. Je ne suis donc pas victime d'hallucinations.

   Un peu plus loin, dans les hautes herbes, un petit lapin blanc nous regarde ...
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Pages: 1 2 [3] 4   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP SMF 2.0 | SMF © 2011, Simple Machines XHTML 1.0 valide ! CSS valide !