Le jeu 650 km

650km : Le Forum
Mer 19 Sep 2018, 20:12 *
Bienvenue. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
News du 30/08/2018
Avis à tous les survivants!

Salut à tous, l'équipe de 650km à décider d vous laisser un peu plus de tps de jeu en retardant la fermeture de celui-ci pour une durée encore indéterminée suites à vos demandes
Nous vous souhaitons donc un bon jeu !

Échouez-vous avec nous dans notre nouveau canal discord dédié à 650km!
Cliquez sur le lien suivant et rejoignez-nous! https://discord.gg/SqxZ6HX


Une question sur le jeu ? Consultez le :
Merci de consulter les Règles du Forum avant toute participation.
Pages: 1 2 3 [4]   Bas de page
Imprimer
Auteur Discussion: [Journal] Mais pourquoi j'ai pris l'avion?  (Lu 59331 fois)
Réponse #150 Mar 20 Avr 2010, 16:45
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 254

   Nous reprenons notre travail, mais en organisant différemment. Amie et moi allons chasser dès le matin afin de surprendre un animal au réveil et de le ramener rapidement. Le Vieux Sage et Alouest restent au campement afin de faire les occupations courantes du campement, de préparer le chantier, et surtout rester sur place pour faire acte de présence afin de dissuader une possible intrusion. Rapidement, nous leur ramenons un cerf pour les occuper. Ensuite, nous rejoignons les autres sur le site de crash.

   Ils ont déjà bien travaillé. La verrière d'avion d'hier est réapparue, et déjà démontée. Une caisse de vaisselle récupérée dans un Airbus et des sièges sont déjà attachés sur la charrette, prête pour un voyage. Alien et Dow Jones partent tous les deux au campement avec leur chargement. Amie et moi retrouvons la caisse de postes à soudure. C'est parfait pour découper des longues barres de fer dans un avion cargo. Nous y trouvons également quelques parachutes, idéaux pour fabriquer des draps. La charrette revient, nous la chargeons et repartons tous ensemble. Nous croisons le reste de cactus que j'ai ratatiné hier. Je m'amuse à achever le corps végétal à terre en sautant dessus à pieds joints. Pas de chance, je glisse et m'étale dessus. Heureusement, il n'y a pas beaucoup de piquants à me retirer cette fois.

   L'après midi, nous nous remettons à la construction. Nous allons bien plus vite que la veille, cinq rangs sont montés. Nous avons prévu les emplacements pour les verrières et les portes. Le soir nous oblige à nous arrêter, mais nous sommes satisfaits: les travaux avancent bien.

   On prend l'apéro pendant que les femmes préparent le repas. Les lapins se font toujours autant prendre au piège, pour le plus grand plaisir de Big Ben qui récupère les peaux. Il veut se refaire une garde robe, et ne veut pour cela que des peaux de lapins. On se demande tous d'où lui vient cette obsession, mais si ça lui fait plaisir ... après tout, les crashes laissent des traces psychologiques très variées.

   Avant d'aller dormir, je sors faire un petit tour d'inspection dehors. Mon glaive pend à ma ceinture. J'examine les environs et pousse jusqu'à la source, mais je ne remarque rien de particulier.

   Tout est normal, mis à part ce petit lapin blanc qui m'observe ...
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #151 Mer 21 Avr 2010, 16:52
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 255

   C'est reparti pour une virée au site de crash, histoire de récupérer encore une verrière et des sièges. Le Vieux Sage et Alouest sont restés au campement, ainsi qu'Amie en renfort. Ils passent la matinée à fabriquer des lits à partir des fauteuils récupérés. Aujourd'hui, j'évite soigneusement les restes de cactus. J'ai idée d'aller voir un peu plus loin dans le cimetière. Je retrouve le vieil aéroplane qui m'avait fourni l'essieu de ma charrette. Comme je m'y attendais, il a récupéré un essieu tout neuf que je découpe. Avec Dow Jones, je me met à fabriquer une deuxième charrette tandis qu'Alien et Big Ben rentrent au campement avec un chargement, puis reviennent. Encore quelques sièges et nous rentrons tous au campement.

   Le repas fini, on reprend la maçonnerie. Nous allons encore plus vite que la veille. Une fois que cinq rangs de briques sont montés, nous nous arrêtons. C'est suffisant pour aujourd'hui, on va laisser sécher le tout. On en profite pour aller au site de crash, dans l'espoir de récupérer une autre verrière. Par chance, il y en a déjà une qui a repoussé.

Jour j + 256

   Faire des lits confortables, ça en demande des fauteuils! On fait donc un voyage rien que pour ça car il en faut en plus pour s'asseoir également. On récupère une autre verrière au deuxième convoi, ainsi que plusieurs hublots que l'on découpe dans les carlingues. Cela nous prend la matinée. L'après midi, nous plaçons les cinq verrières que nous avons déjà ramené et montons trois rangs supplémentaires en laissant des espaces pour les hublots. On récupère une autre verrière le soir.

    Arrivé au campement, je bondis soudainement, en dégainant mon glaive. Je m'élance dans la forêt comme un diable, mais simplement pour faire fuir un cerf qui trainait dans le coin. Comprenant ma méprise, je consent à stopper ma course à l'aide d'une racine qui trainait devant mon pied. Je reviens piteusement en me frottant l'épaule, sous les rires de mes compagnons. Amie et Alouest ont loupé la scène, trop occupées à nous préparer l'apéro.

   Non loin de moi, un lapin blanc est allongé sur le dos, et semble mort de rire lui aussi ...
« Dernière édition: Jeu 22 Avr 2010, 12:40 par orangevg »
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #152 Jeu 22 Avr 2010, 17:03
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 257

   La routine continue: deux rangées de briques montées et les hublots sont posés. Alien, Le Vieux Sage et Alouest coupent des hautes herbes afin de les faire sécher.

Jour J + 258

   On a monté cinq rangées de briques aujourd'hui. Tout se passe bien et tout est calme.

Jour J + 259

  Le matin, on se repose un peu, histoire de se détendre. L'après midi, on monte les deux derniers rangs de briques, puis un triangle de briques à une extrémité, et pour l'autre coté, le même triangle plus deux autre sur les cotés de l'extension qui fait un coude, afin de préparer le toit.

Jour J + 260

   Etant donné nos faibles compétences en menuiserie, on a choisi de monter une charpente à base de tubes métalliques. On passe donc la journée à souder des tubes entre eux afin de fabriquer une structure renforcée. Le soir, nous avons fini. De grosses barres forment un solide assemblage, sur lequel sont soudées des barres simples. Demain, nous attaquerons la couverture du toit.

Jour J + 261

   Nous partons pour le site de crash afin de collecter encore quelques tôles. Nous passons la matinée à en découper et à faire des voyages avec les deux charrettes. Après un repas bien mérité, nous reprenons le travail. Nous soudons les plaques contre la charpente, par en dessous, afin de créer un faux plafond. Ensuite, nous déposons par dessus un mélange de foin et de chaux qui fera une bonne isolation.

Jour J + 262

   Nous finissons la charpente en soudant encore plusieurs barres afin d'y déposer les tuiles, ce qui est achevé le soir même. Il ne reste plus maintenant qu'à aménager l'intérieur. Tiens, notre petit visiteur est revenu.

   Je regarde le petit lapin blanc gambader parmi les fleurs ...
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #153 Ven 23 Avr 2010, 16:33
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 263

   Nous rentrons dans notre nouveau logement, qui n'est pour l'instant pas encore aménagé. Il a été monté devant l'ancien, accolé au long auvent auquel on l'a rattaché, avec une extension sur la droite du bâtiment de tôle. Sur la gauche se trouve ma chambre que je partage avec Amie, puis de gauche à droite la salle de bain avec en face et séparés par un couloir un foyer et une réserve, puis la cuisine/séjour équipée de deux foyers. Un couloir sous l'ancien auvent donne accès aux chambres d'Alien, Big Ben, Dow Jones et Alouest. Sur la gauche au bout du couloir, une pièce plus grand est réservée au Vieux Sage. Des foyers disposés régulièrement assurent le chauffage.

   Nous commençons l'aménagement des différentes pièces. Pour les éléments de salle de bain, nous adoptons le même principe que dans l'ancien campement, avec de nouveaux éléments récupérés sur le site de crash. Nous raccordons le tout à l'ancienne tuyauterie. L'armoire normande est installée dans la cuisine, et on apporte les lits, mon coffre, des sièges, ainsi que du mobilier sommaire qu'on a bricolé.

Jour J + 265

   Nous avons fini les travaux intérieurs. Nous finissons en installant des rideaux aux fenêtres et d'autres qui font office de portes intérieures, puis de vraies portes extérieures, une pour l'entrée et l'autre pour accéder directement à l'entrepot.

   Une fois fini, on s'aperçoit qu'il nous manque un détail: un auvent devant l'entrée, afin de disposer d'une terrasse couverte pour les jours d'été.

Jour J + 266

   Nous réparons l'oubli constaté la veille en fabriquant un auvent assez grand. Cela finit notre stock de tuiles et permet de trouver une utilité aux deux statues grecques d'Alien qui servent de piliers pour soutenir la construction. en plus, ça donne un petit coté classe à notre manoir.

   Pendant ce temps, Amie et Alouest s'activent à nous préparer un festin. Ce soir, on va faire la fête dans notre nouvelle maison. Je remarque que Big Ben est allé ramasser quelques carottes qu'il va déposer par terre non loin de nous.

   Immédiatement, le petit lapin blanc apparaît ...
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #154 Sam 24 Avr 2010, 16:57
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Bien installés dans nos fauteuils, nous savourons un apéro bien mérité. Amie et Alouest font le service. La sangria est parfaite et les tomates cerises juteuses à souhait. La soirée s'annonce prometteuse, surtout avec l'arrivée des lapins aux herbes farcis. Etrangement, nous retrouvons une petite partie de notre mémoire d'avant le crash, ce qui nous permet tout juste de nous lancer dans un concours d'histoires drôles. Même si ce n'est pas grand chose, c'est déjà ça. Et même si la plupart nous sont déjà connues, ça nous fait bien rire. Ensuite, sous le regard horrifié de Big Ben, Dow Jones et Alouest, Alien improvise une chorégraphie frénétique.

   Il se fait tard, très tard. Le Vieux Sage décide alors de nous apporter sa surprise: des morceaux de Père Nowalien marinés dans du vin, de l'alcool et des herbes! Youpi! on finit en beauté! En quelques minutes, le plat est avalé. Il est temps d'aller se coucher, car on commence tous à se sentir bizarre. Chacun va rapidement dans sa nouvelle chambre. Amie et moi devons remettre Alien dans la sienne, car nous l'avons trouvé couché en travers de notre lit. Nous avons juste assez de conscience pour retrouver notre chambre.

   La tête me tourne, j'ai l'impression de voir le ciel étoilé dans la pièce. L'orchestre de l'archipel s'invite à mon délire, avec son concert de fausses notes. Je cherche les éléphants roses ou les chauve-souris, mais Alien a du les réserver tous rien que pour lui. Je cherche alors un éventuel lapin blanc, mais ceux la ont surement préféré aller batifoler du coté de Big Ben. Je m'attend au pire. Et en effet, c'est un cactus qui arrive à toute vitesse.

   Je me met à courir à toute vitesse. Je m'enfuis. Le monstre vert propulse ses piquants qui fusent tout autour de moi. Tout à coup, je m'arrête et dégaine mon glaive. En quelques coups, je règle son compte au cactus. Les étoiles scintillent au dessus de moi et se regroupent. Un tunnel lumineux m'aspire lentement. Le bourdonnement dans ma tête diminue, mes sens s'éveillent. Le silence s'installe. Ma vision, jusqu'ici confuse, devient plus nette. Je plane, suspendu parmi les étoiles. Les nuages s'écartent en dessous de moi, lentement.

   Et enfin elle apparaît, cette île immense posée au milieu de l'océan.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #155 Dim 25 Avr 2010, 17:32
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Lentement, je descend vers elle. Je ne la reconnais pas, elle m'est totalement inconnue. Son centre accueille une grande cité, en son extrémité sud une autre cité, plus petite, abrite un grand port. Des villages assez grands parsèment son territoire, reliés entre eux par des routes qui me semblent pavées. Je distingue des champs, des vergers, des forêts, des fermes.  Les habitations ne ressemblent pas à des masures, mais plutôt à de belles demeures solides et spacieuses. Des troupeaux paissent paisiblement, quelques animaux sauvages se promènent ici et là.

   Je reviens sur la cité. elle est magnifique! de hautes murailles, de grandes avenues, de belles maisons, un grand palais, des jardins luxuriants, des temples, tout est grandiose et magnifique. De grands et robustes navires sont ancrés dans le port dont la splendeur n'a rien à envier à la capitale. Même les villages sont bien structurés et semblent florissants. Sous mes yeux se dévoile un âge d'or qui semble béni des dieux.

   Je me rapproche encore. Je survole le port à l'activité importante. Des navires sont chargés, d'autres déchargés. Ce qui me plaît moins, c'est de distinguer les cargaisons: des prisonniers en descendent, surement futurs esclaves, et des soldats embarquent. Le type de ce bateaux retient mon attention, il ne m'est pas du tout familier. Ce sont des galères avec deux mats et une voile à l'avant ressemblant à un spinnaker! Ils semblent même équipés de gouvernails et non des deux rames directionnelles utilisées dans l'antiquité. Je suis donc apparemment en présence d'un anachronisme: une civilisation antique avec des technologies avancées. Je me concentre sur les soldats. Leur équipement ne me dit rien: ni romain, ni grec, je ne reconnais ni les armures, ni les épées, arcs. Mais je ne suis pas spécialiste des armements antiques.

   Je quitte le port aux infrastructures développées pour remonter une route pavée large et fréquentée. Je croise des champs aux récoltes abondantes, des troupeaux de vaches ou de moutons bien gras, des vergers aux arbres surchargés de fruits. J'arrive dans des villages prospères et joyeux. L'artisanat est prospère. La charrue semble maîtrisée, encore un anachronisme. encore une fois, tout montre une civilisation antique, mais avec une évolution supérieure à celles connues jusqu'ici.

   Un doute m'assaille subitement ... Dans mon voyage, je ne suis pas seul ...
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #156 Lun 26 Avr 2010, 16:46
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   D'autres présences flottent avec moi, éparpillées dans le ciel. Je me concentre afin d'essayer de les localiser. Nous sommes douze! Je perd le contact, mon esprit revient à l'île que je survole. A nouveau je me sens seul, comme si les autres étaient partis. Je me rapproche de la grande cité principale. Les gens semblent grouiller comme des fourmis, un grand marché anime la ville. J'arrive au dessus du palais. A nouveau je ressens des présences, mais à l'intérieur du palais cette fois. Je traverse les murs pour atteindre ce qui me semble être la salle du conseil, ou quelques chose dans le même genre.

   Ma vision se fait plus précise. Plusieurs personnes discutent vivement. Apparemment, le roi et des membres de son gouvernement. Je distingue le roi, un chef militaire, un chef religieux, un genre de savant et un conseiller ou ministre. Un esclave les accompagne, mais en silence. Ce dernier semble terrifié. Le grand prêtre et le savant semblent effrayés eux aussi, alors que le roi et le ministre semblent évoquer une opinion différente. Le général, lui, semble hésitant.

   Tout à coup, tout semble trembler autour de moi. Ce n'est pas qu'une impression, la terre a réellement tremblé. Je vois sur la table une amphore et des verres à pied se renverser. La conversation s'arrête brusquement. L'esclave, le prêtre et le savant sont à genoux, le ministre est tombé à la renverse. Seuls le roi et le général, qui a dégainé son épée, demeurent debout.

   La secousse passée, tous se relèvent. Le roi donne un ordre bref, et tous se précipitent hors du palais. Le général pousse l'esclave devant lui. Ils courent à travers la foule en panique pour atteindre une sorte de temple. L'esclave essaie de fuir, mais les autres le retiennent. Ils pénètrent dans le temple désert jusqu'à une grande salle. Là, une étrange machine complexe faite de cadrans, de manettes et de rouages occupe la plus grande partie de la pièce. Le savant s'avance pour manipuler les instruments, mais il n'en a pas le temps. La machine s'emballe. Tous sont entourés d'un étrange halo lumineux. Un grand flash de lumière m'aveugle.

   Je suis propulsé en arrière dans le noir. L'île disparait et je sombre dans l'inconscience.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #157 Mar 27 Avr 2010, 16:56
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 267

   Le réveil est plutôt rude. Je me redresse dans le lit pour me mettre en position assise. Je suis trempé de sueur. A coté de moi, Amie semble avoir passé une nuit agitée elle aussi. Je vais dans la salle de bain. L'eau froide fait du bien et finit de me réveiller. Je suis le premier debout. Il est tard, le soleil est déjà haut dans le ciel.

   Lentement, les autres arrivent petit à petit dans la salle principale. Tous font une drôle de tête. La nuit a été mouvementée pour eux aussi. On mange en silence, sans entrain. Ensuite, on reste là, à se reposer. C'est notre premier jour d'inactivité depuis longtemps, alors on en profite. Le seul son provient d'Alien qui ronfle dans son fauteuil.

   Au bout d'un moment, Alouest se décide à parler. Timidement, elle nous raconte qu'elle a fait un rêve bizarre. Mon regard croise celui du Vieux Sage. On écoute son récit. Big Ben et Dow Jones semblent gênés. Ils avouent avoir fait exactement le même rêve. En fait, on découvre qu'on a tous sans exception eu la même vision identique. On en déduit que les présences qu'on a ressenti étaient les autres personnes vivant la vision, d'où une certaine inquiétude: nous sommes sept, mais avons tous ressenti la présence de douze personnes. Qui pouvaient donc bien être les cinq autres?

   D'autres questions restent en suspens: personne ne connaît cette île, ni cette civilisation. Le Vieux Sage n'en a aucun souvenir dans sa longue mémoire de druide, les romains ne semblaient pas connaître leur existence. Et cette technologie qui n'a rien à voir avec les connaissances de l'Antiquité, cela reste un mystère également. On repense à cette mystérieuse machine. Nous n'avons aucune explication, même si elle interpelle Dow Jones. Il est sur d'avoir déjà vu quelque chose qui lui ressemble.

   Il s'en rappelle enfin! Dans les ruines d'Inaho, il a vu des restes de rouages et d'engrenages éparpillés dans une salle. Il semble que la machine a explosé. Il a peut être vu les débris de cette étrange ingénierie. Il faut qu'on en ait le coeur net. Nous sommes tous unanimes pour aller explorer le labyrinthe d'Inaho dès demain afin de tenter de trouver une explication à ce mystère. Pour le moment, nous sortons dehors pour se changer les idées.

   Nous faisons fuir le petit lapin blanc qui semblait nous écouter derrière la porte ...
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #158 Mer 28 Avr 2010, 17:05
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 268

   Nous prenons quelques provisions dans un sac et nous nous équipons de nos armes. Il fait tout juste clair quand nous embarquons dans une pirogue. Le Vieux Sage, à l'avant, nous indique la direction d'Inaho. Nous atteignons rapidement l'île, puis les ruines. Il fait bien jour quand nous arrivons devant l'édifice lugubre.

   Nous cherchons une entrée. Nous faisons le tour de la partie en surface, mais rien. Impossible d'entrer, il n'y a pas de porte. Découragés, nous nous concertons pour décider de repartir ou non, quand un bruit attire notre attention. Le petit lapin blanc nous a suivi! Il a fait tomber un bloc de pierre dans le bas du mur et s'est enfui. En s'approchant, nous découvrons un levier dans l'espace libéré par la pierre. Je prend le risque de tirer dessus. Un bruit sur notre droite nous signale qu'une porte vient de s'ouvrir. Les ruines sont ouvertes, nous rentrons.

   Une étrange lueur bleue éclaire faiblement les galeries. Le Vieux Sage fait des marques sur les murs à l'aide d'un morceau de charbon. Ainsi, il pourra retrouver le chemin vers la sortie. Nous progressons lentement, nous heurtant lentement, nous heurtant parfois à des culs-de-sac qui nous obligent à rebrousser chemin. Nous traversons des salles étranges, en fouillant les décombres qui les parsèment, mais ne trouvons pas grand chose d'intéressant.

   Amie crie soudainement. Elle vient de se couper la main sur un objet. Elle dégage d'un mur une magnifique épée rouge. Au moins, elle n'est pas venue pour rien. Dow Jones, lui, vient de faire une autre découverte: la salle tant recherchée. Des restes de la machine jonchent le sol, certains sont fichés dans les parois. Nous fouillons les débris pendant des heures, en vain. Tout est détruit, nous ne trouvons rien qui pourrait nous aider à comprendre ce qu'il s'est passé.

   Découragés, nous nous apprêtons à repartir quand nous entendons un grondement féroce. Il y a un monstre dans le coin! Courageusement, les armes à la main, en faisant le moins de bruit possible, nous battons en retraite. Une fois sorti, je repousse le levier, et les ruines se referment sur leurs mystères. Nous pagayons rapidement pour rentrer. Je me retourne de temps en temps. Là bas sur la mer, à bonne distance, un dauphin nous suit.

   Sur son dos, je jurerais avoir vu une sorte de petite boule blanche ...
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #159 Sam 01 Mai 2010, 16:56
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 289

   En me levant, je ne peux m'empêcher de sortir inspecter les environs. Pas de lapin blanc, et pas de mystérieux inconnu. Par contre, il y a bel et bien une racine qui effleure de terre et une branche basse. Et si ces deux la commencent bien leur journée, moi je ne peux en dire autant. Petit réconfort: Amie et Alouest s'affairent au petit déjeuner.

   Très vite, on s'intéresse à la trouvaille d'Amie. Il s'agit d'une longue épée rouge à la lame ondulée. Ce type d'arme ne dit rien à personne, on n'a jamais vu ou entendu parler d'une épée comme celle la auparavant, sauf dans notre vision. Les soldats qu'on a vu en étaient équipés. De plus, elle semble neuve, intacte, sans trace de rouille. Elle est faite d'un métal étrange. Ce n'est ni du bronze, ni du fer, ni de l'acier. Cette épée a traversé les âges sans en souffrir.

   La seule conclusion, c'est qu'on est sur la bonne voie: cette épée, ainsi que les débris de machine, prouvent que nous sommes sur la piste d'un grand mystère. Nous décidons donc qu'il faut continuer nos recherches dans les ruines. Par contre, nous avons pratiquement exploré toutes les galeries d'Inaho, mis à part le coin où on a entendu les terribles grognements. La légende du monstre, celle que j'avais entendu lors des Jeux Olympiliens, nous revient à l'esprit. On va peut être tenter notre chance dans d'autres ruines, c'est plus prudent.

   Notre objectif de demain: Shaolan. Nous préparons quelques affaires et passons en revue nos armes. Je suis armé de mon glaive et de mon arc en ébène, Amie de son épée et de son arc identique au mien. Alien s'équipe d'une grosse hache fabrication maison, les autres utilisent des lances et des arcs bricolés. Big Ben et Dow Jones porteront des sacs avec nos provisions et quelques objets de survie et de premiers secours.

   Nous finissons tranquillement la journée en nous reposant. Le soir, avant de me coucher, je décide de refaire un tour dehors. Entre les arbres, j'ai l'impression de voir une forme humaine. Je me dirige tranquillement vers elle, lentement. arrivé non loin de cette forme, je ne découvre qu'un buisson envahi par du lierre.

   Mais de l'intérieur, le petit lapin blanc me regarde gentillement.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #160 Dim 02 Mai 2010, 17:01
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 290

   Il fait froid ce matin. Du coup, ça nous donne envie de ramer plus vite pour nous réchauffer. Nous atteignons rapidement Shaolan. Je n'ai pas remarqué de dauphin qui nous suivait. Les ruines sont à présent devant nous.

   Une rapide inspection nous confirme qu'aucun accès n'est ouvert. Nous examinons donc le mur à l'endroit où nous avions trouvé le levier sur Inaho. Le même mécanisme nous permet d'ouvrir la porte d'entrée. Nous nous enfonçons dans les profondeurs souterraines. Il semble que nous montons dans les hauteurs de l'édifice. Nous traversons des salles vides sans grand intérêt.

   Tiens, un levier. Curieux, nous le manoeuvrons pour voir ce qu'il peut ouvrir. En fait, il ouvre une grande trappe sous nos pieds et nous glissons dans une sorte de toboggan. En quelques secondes, nous nous retrouvons éjectés des ruines. La chute est assez rude et brutale, surtout que le dernier à tomber est Alien et que nous lui servons d'amortisseur. Nous nous retrouvons tous en tas dans l'herbe au pied du mur.

   Une fois nos contusions calmées, nous repartons pour une deuxième tentative. Cette fois, nous descendons, malgré les protestations d'Alien qui veut refaire un tour de manège. Encore une fois, nous traversons des salles sans intérêt. Nous faisons une pause pour manger. Ce n'est qu'à ce moment qu'Alien découvre la catastrophe. Lors de la chute en toboggan, sa bouteille de vin s'est brisée. Il doit donc se contenter d'eau, comme nous. Nous réussissons à le calmer en lui sacrifiant la réserve de secours de viande fumée.

   Nous reprenons l'exploration. Dow Jones abandonne son épieu taillé au profit d'un magnifique sabre de pirate trouvé dans une caisse en bois. Alouest, qui ne peut s'empêcher de faire un peu de ménage en nettoyant les toiles d'araignées, trouve une paire de gants en cuir. Sympa ces trouvailles, mais nous ne sommes pas venus pour ces babioles. Nous continuons plus en avant. Au bout d'un moment, nous sommes stoppés par un lac. On voudrait bien chercher un autre passage, mais il semble qu'il y ait une porte de l'autre coté. Heureusement, le lac n'est pas profond.

   Il s'agit bien d'une porte. Une magnifique porte en bois incrusté de métal. Elle dénote pas mal dans cet endroit en ruine, car elle est parfaitement intacte. Par contre, les gonds sont bloqués. L'eau qui ruisselle a déposé dessus une couche de calcite. Quelques coups de glaive les libèrent, et la porte s'ouvre.

   A première vue, pas de petit lapin blanc. Mais par contre ...
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #161 Lun 03 Mai 2010, 16:46
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   La pièce qui se dévoile à nos yeux à l'air intacte, si ce n'est qu'elle abrite un véritable fouillis. A première vue, nous sommes dans une sorte de laboratoire. Nous examinons un à un chaque objet, mais apparemment il n'y a que des babioles sans importance. Le Vieux Sage examine un vieux livre qui se réduit en miettes dès qu'il le touche. Ici, le temps a fait son oeuvre. Les liquides dans les flacons se sont évaporés ou solidifiés, les poudres se sont éventées. Nous ne trouvons rien d'utile à récupérer, et ne trouvons aucun indice pouvant nous faire avancer.

   Je regarde la sorte de sarcophage dressé dans un coin. J'ai envie de l'ouvrir, on ne sait jamais. A peine ai je posé mes mains sur le couvercle pour l'écarter que celui ci jaillit en m'envoyant contre une table. Un gorille énorme et velu s'en échappe et commence à courir dans la pièce en hurlant. C'est la panique totale! Tout le monde se blotti contre un mur ou sous la table, Big Ben s'enferme dans une armoire, Alien s'écroule au sol et fait le mort. Heureusement, un grand plouf nous informe que le gorille vient de sortir par la porte qu'on avait laissé ouverte.

   On se remet lentement de la surprise. On ne s'y attendait pas à celle la. En se relevant, Alien se cogne à la table et fait tomber un petit cylindre de métal. Nous le regardons rouler et s'immobiliser, puis revenir lentement vers nous. Et on dirait qu'il accélère! Dans un grand cri, nous nous ruons hors du labo. Dans la panique, Alouest s'affale par terre et ne nous suit pas. Une fois sortis, Amie claque la porte derrière nous. On souffle encore une fois, et on entend quelque chose tambouriner à la porte que nous maintenons bloquée. Il nous faut quelques secondes pour réaliser qu'il s'agit d'Alouest qu'on a enfermé.

   On ouvre la porte, et Alouest en surgit en courant et en hurlant. Le lac la stoppe net dans un éclaboussement. Nous l'aidons à se relever quand nous apercevons le gorille qui revient à la charge. Nous rentrons à nouveau dans le laboratoire et fermons la porte. Malheureusement, elle n'est pas assez solide et vole en éclat sous le coup d'épaule du monstre qui s'affale au milieu de la pièce. Nous en profitons pour nous enfuir en hurlant. Cette fois, le lac n'a même pas le temps de nous ralentir. Nous remontons la galerie à toute vitesse et, pour une fois, Alien tient notre rythme. Nous montons dans les hauteurs des ruines, et soudain, nous glissons dans un toboggan qui nous expulse des ruines.

   La dernière chose que j'ai eu le temps de voir, c'est un petit lapin blanc qui a sauté sur un levier en bois.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #162 Mar 04 Mai 2010, 16:54
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 291

   Aujourd'hui, nous décidons de ne pas quitter l'île. Nous allons roder dans les ruines de Karaho. Nous n'avons jamais entendu d'histoire de bête féroce ici. Néanmoins, nous nous armons jusqu'aux dents. Et cette fois, Alien décide de porter lui même le sac contenant sa bouteille de vin. Il est déjà tard quand nous nous mettons en marche.

   Comme les autres ruines, celles ci sont fermées, mais le mécanisme d'ouverture se trouve au même endroit. Nous pénétrons prudemment dans la galerie qui descend en pente douce. Là aussi, des salles vides sans grand intérêt. Au bout d'un moment, nous faisons une pause pour manger, et Alien est bien content de pouvoir enfin boire sa bouteille de vin qu'il n'a pas cassé, lui.

   Nous reprenons notre exploration, jusqu'à arriver à une grande porte bleue plutôt lugubre. Elle me revient à l'esprit. Le repère de l'homme en noir. Instinctivement, tout le monde serre son arme, prêt à frapper. Mais la porte est fermée et nous ne parvenons pas à l'ouvrir. De plus, j'ai le vague souvenir d'une sorte de dinosaure enfermé dans une cage. Ce petit souvenir suffit à nous faire rebrousser chemin. Nous repartons en arrière.

   Avant d'atteindre la sortie, nous remarquons un tunnel qui était jusque là passé inaperçu. Reste plus qu'à l'explorer, on ne sait jamais. Encore une fois, rien de particulier, jusqu'à ce qu'on arrive devant quelques chose d'intéressant. Devant nous se dresse un grand mur en métal, encadré par deux sculptures gigantesques de lion. Sur la gauche, on dirait qu'il y a une sorte de mécanisme qui semble endommagé. Big Ben tripote un peu les rouages et les chaînes, et soudain le mur s'écarte légèrement, dévoilant de grandes étagères dont certaines comportent quelques livres. Puis, lentement, le mur commence à se renfermer.

   D'un saut vif, je passe de l'autre coté et commence à prendre des livres. Dow Jones se précipite contre le mur pour essayer de le retenir, mais celui ci accélère de plus en plus. Je reviens précipitamment dans la salle, juste avant que le mur ne se referme définitivement. Un bruit nous indique que le mécanisme vient de se casser. Le Vieux Sage regarde avidement les livres que j'ai réussi à récupérer. Cette fois, nous ne sommes surement pas venus pour rien. Nous rentrons au campement avec un sentiment de succès.

   Tiens, aujourd'hui, on n'a pas vu le petit lapin blanc.
« Dernière édition: Mar 04 Mai 2010, 17:09 par orangevg »
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #163 Mer 05 Mai 2010, 16:55
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 292

   Nous finissons le petit déjeuner quand Le Vieux Sage se lève enfin. Hier soir, il a veillé très tard, le nez plongé dans les livres que nous avons rapporté. Pendant qu'Amie lui sert à manger et qu'Alouest commence la vaisselle, Alien et Dow Jones se préparent pour aller chasser un peu de viande fraîche. Ils sont rejoints par Amie. Une fois son déjeuner fini, Le Vieux Sage va chercher les livres qu'il a entreposé dans sa chambre.

   Avec Alouest et Big Ben, nous entreprenons d'identifier ces ouvrages ainsi que leur contenu. Ils semblent dater d'un peu tous les âges et aborder un peu tous les thèmes possibles. Deux ou trois d'entre eux restent pour le moment un mystère. Nous écartons quelques livres qui ne présentent aucun intérêt, comme l'almanach 1937 du jardinier ou les oeuvres complètes de Victor Hugo en japonais (merci à Alouest qui maîtrise cette langue). Nous nous attardons sur un journal de bord en ancien portugais, mais celui ci ne comporte rien d'intéressant, il s'interrompt brusquement, surement juste avant un naufrage imprévu. Encore plus ancien, un traité de philosophie en grec ancien écrit par Platon.

   Mais Le Vieux Sage a gardé le meilleur pour la fin. Un livre très ancien mais en parfait état, écrit dans une langue inconnue. Les feuilles sont faites dans une sorte de parchemin souple et résistant, et collées à une reliure de cuir épais incrusté de motifs en métal. Je repense à l'épée d'Amie, à la porte de l'armoire aux lions. Il s'agit du même métal inconnu. Cette fois, on a touché au but. Cependant, la traduction semble difficile, étant donné que le langage utilisé semble inconnu. L'alphabet n'est ni romain, ni grec ou autre. Cela ressemble plutôt à une écriture cunéiforme. Heureusement que Le Vieux Sage a 2000 ans de mémoire et qu'il maîtrise bon nombre de langues antiques. Dans ses nombreux souvenirs, des mots lui reviennent.

   Il y a des siècles, on lui a enseigné un langage secret, le "code des dieux". Lentement, il commence à déchiffrer des mots, puis des phrases. Il tâtonne encore, mais ça vient. Etrangement, Alouest rectifie sa traduction, lui faisant remarquer qu'il a mal interprété un mot. Ce que je confirme! Nous nous apercevons que cette langue inconnue nous devient familière. Big Ben s'y met aussi. Même les sonorités ressurgissent du plus profond de notre mémoire, d'une zone de notre cerveau longtemps restée inactive.

   Nous avons le tête qui tourne, Alouest est la première à tomber de son fauteuil.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #164 Jeu 06 Mai 2010, 16:40
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Tout est noir, je sombre dans les ténèbres. Tout est silencieux. Soudain, une espèce de long sifflement me rappelle à mes sens. Une longue traînée rouge s'offre à ma vue, puis une autre, puis d'autres. On dirait une pluie de traits rouges. Des cris me tirent de ma rêverie contemplative. Je suis debout, immobile au milieu d'une rue délicatement pavée, à regarder le ciel, à regarder la pluie de météorites. Tout autour de moi, c'est la panique. Des gens courent dans tous les sens. Je ne les comprend pas. Le spectacle qui se déroule devant nous est pourtant magnifique.

   Là haut dans le ciel, une météorite se distingue des autres. Elle a l'air plus grosse. Et surtout, au lieu de nous survoler comme les autres, elle se dirige droit sur nous. elle nous frôle de peu. Immédiatement après, le sol se met à trembler. Je suis jeté à terre. Des maisons s'écroulent. La grande allée de pavés sur laquelle je me trouve se fissure et s'ouvre en deux sous mes pieds. Dans un réflexe, je saute au dessus de la crevasse qui se forme pour m'enfuir dans une grande avenue. Une charrette attelée à deux chevaux et son contenu sombrent dans l'abîme.

   Au loin, le ciel est rouge. Une colonne de feu jaillit dans le ciel. Le choc de la météorite a du ouvrir la croûte terrestre au dessus d'une poche de magma. Un volcan s'éveille dans une terrible éruption. Je cours dans l'avenue. Des bombes volcaniques s'écrasent autour de moi, allumant plusieurs incendies. Une nuée de cendres commence à neiger. Je fuis comme tout le monde. Je suis perdu, j'ai l'esprit égaré, mais je suis le mouvement de la foule, sans trop savoir où je vais. Autour de moi, des personnes tombent et se font piétiner, mais je n'y fais pas attention. La terre tremble à nouveau, mais je continue à courir, à quatre pattes si nécessaire, quitte à marcher sur les autres.

   Ma course dure une éternité. Je suis sorti de la cité, je traverse des champs en feu et atteins les portes d'une autre cité. Devant moi, tout le monde tente d'embarquer sur des bateaux. J'ai atteint le port. Des gens paniqués se jettent à l'eau et tentent de rejoindre un navire à la nage. Des soldats essaient de retenir la foule, mais cèdent sous la pression de la masse. J'en profite pour monter à bord du bateau qu'ils gardaient. Derrière moi, les amarres sont larguées. Le bateau quitte le port et l'île ravagée par les cataclysmes. Je suis sauvé. Nous gagnons le large, toutes voiles tendues par le vent violent. Le feu est derrière nous. Mais devant nous, une vague gigantesque s'avance et engloutit les bateaux qui nous précèdent, puis le mien. L'eau est glacée. Elle me submerge et je ne peux rien faire.

   A nouveau, les ténèbres et le silence.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #165 Ven 07 Mai 2010, 16:35
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Je reprend péniblement connaissance, en étant encore sous le choc de ma vision. Je regarde les autres qui sont toujours inconscients. La porte d'entrée claque doucement. Quelqu'un était là et vient de sortir. Je me précipite dehors et aperçois une silhouette qui s'enfuit entre les arbres. C'est lui! Le mystérieux inconnu. Je veux le poursuivre, mais une branche d'arbre me frappe en pleine poitrine, ce qui me stoppe net. Je rentre lentement au campement en me tenant les cotes. Le petit lapin blanc est allongé par terre près de la porte. Il semble s'être évanoui lui aussi et se réveille à mon arrivée. Aussitôt, il détale dans la forêt.

   Les autres commencent à se réveiller. On a du mal à comprendre ce qu'il s'est passé. Le Vieux Sage va se servir un peu d'eau tandis que Big Ben secoue Alouest qui dort la bouche ouverte et la bave aux lèvres. Il y a encore du bruit dehors. Ce sont les chasseurs qui reviennent en courant. Ils portent un cerf et sont essoufflés. Même Alien boit un verre d'eau pour s'en remettre. Il s'avère qu'eux aussi ont perdu connaissance, et qu'eux aussi ont eu une vision.

   Par contre, cette fois, nos rêves sont différents. Si on a tous eu la vision de la destruction d'une île et d'une civilisation ainsi que de notre mort, nous avons l'impression de la vivre et non d'être un simple observateur comme la dernière fois. De plus, chacun a vécu sa version personnelle, chaque histoire individuelle variant. Mais en gros, à chaque fois, c'était la même chose. On se retrouve dans la rue, perdu. La météorite s'abat sur l'île, le volcan vomit sa lave, et pour ceux qui étaient encore en vie, le tsunami termine le travail.

   Je parle alors de l'inconnu que j'ai vu s'enfuir. Je suis sur qu'il était présent, ici, dans le séjour parmi nous. Nous commençons à penser qu'il est à l'origine de cette vision, qu'il l'a provoquée et guidée. Il a du user d'une sorte de magie, comme l'homme en noir. Soudain, Le Vieux Sage renverse la pile de livres et se saisit du livre mystérieux. rassuré, il vérifie qu'il est intact. Selon lui, cet ouvrage va nous apprendre beaucoup de choses intéressantes, il en a le pressentiment. Il l'ouvre et le feuillette. Il remarque que les pages de la fin sont encore vierges. Le livre devait être en cours d'écriture et n'a pas été fini. D'ailleurs, la dernière page écrite l'est d'une écriture différente, comme si quelqu'un avait voulu laisser un message en urgence.

   Même Alien est intéressé et intrigué par ce livre.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #166 Sam 08 Mai 2010, 17:28
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Petit à petit, on commence à traduire le livre. Curieusement, cette écriture inconnue nous apparaît familière, comme si c'était notre langue maternelle. Seul Big Ben traîne un peu niveau traduction, il semble avoir plus de difficultés que nous, alors qu'Alien, à notre grand étonnement, ne rencontre que peu de difficulté. Nous choisissons de traduire quelques pages prises au hasard, afin de se faire une idée du contenu du livre.

   Les quelques pages traduites nous révèlent des comptes rendus de séances de gouvernement de cette île inconnue. Des décisions économiques, des constructions de routes, de bateaux, des impôts, ... La seule chose intéressante, c'est le compte rendu d'une séance débloquant des fonds pour "l'accélérateur d'esprit", une sorte de machine qui semble être une avancée supérieure de la technologie et de la magie. D'après le livre, le débat a du être houleux, certains s'opposant farouchement à cette "abomination".

   Serait ce la machine de notre vision? Si oui, a t'elle fonctionné ou non? D'après ce que nous avons vu, nous ne pouvons le déterminer. Nous ne savons pas si le flash lumineux a été un échec ou une réussite. Nous n'arrivons pas non plus à savoir si le tremblement de terre a déréglé cette machine, et si elle a explosé d'elle même ou si c'est le cataclysme qui s'en est chargé. Ce livre nous apporte plus de questions que de réponses.

   Dow Jones nous propose de nous concentrer sur la dernière page écrite, celle avec une autre écriture, ce que nous décidons de faire. C'est un message écrit à la va-vite, en urgence. Apparemment, quelqu'un s'est saisi du livre pour écrire durant le cataclysme. Le message est confus, montrant quelqu'un en proie à une grande frayeur. Il parle d'une punition des dieux face à l'arrogance de leurs sujets qui ont outrepassé les lois divines et de la nature. Ceux qui ont utilisé l'accélérateur ont été punis, et les êtres impurs doivent être détruits. Les dieux sont en colère et leur châtiment exemplaire. Seule la dernière phrase nous laisse dubitatif. Nous n'en comprenons pas le sens. On dirait une sorte d'énigme ou de prophétie.

   "Ce qui a été divisé doit être réassemblé, alors seulement ils seront apaisés, et le pardon sera accordé  pour une vie en paix dans le monde éternel".
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #167 Dim 09 Mai 2010, 16:56
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 293

   Nous prenons tranquillement le petit déjeuner. Le Vieux Sage vient seulement de nous rejoindre. Il a veillé tard hier soir, plongé dans le livre. Alouest et Dow Jones ne sont pas encore réveillés, ce qui est inhabituel. Amie revient de la chambre d'Alouest, inquiète. La chambre est vide! Aussitôt, je me précipite dans celle de Dow Jones, et je recule en silence. Je dis à Amie que ... ben ... on va peut être pas les déranger maintenant ... . Par contre, ils auraient pu nous prévenir. On vient de faire une maison toute neuve, et il va déjà falloir faire des modifications pour transformer leurs deux chambres en une seule. Il est tard quand les deux tourtereaux émergent enfin. Ils voient qu'on a compris, mais on ne fait aucun commentaire. Après tout, ils sont libres de leurs actes.

   Nous en revenons au livre et à son contenu. Il est impossible d'identifier cette civilisation. Il s'agit d'un monde du style de ceux de l'Antiquité, mais la technologie ne colle pas. Nous émettons donc l'hypothèse d'un monde parallèle, ce qui expliquerait également les disparitions d'avions et l'absence de secours. Une faille doit s'ouvrir de temps en temps entre les deux mondes et se spécialiser dans l'engloutissement des avions en plein vol. Ca tient difficilement la route comme explication, mais on ne trouve pas mieux. De plus, on n'est pas très convaincu. On reste donc sur notre faim.

   Nous continuons donc la traduction en choisissant des pages au hasard. La chance doit nous sourire, car nous arrivons à reconstituer certains éléments de la vie de cette île. Il s'avère que les dépenses sociales diminuent au cours du temps, faisant place aux dépenses militaires. Des sommes astronomiques sont dépensées pour des commandes d'armes, de navires, de nourriture et d'équipement, alors que les écoles, les théâtres, l'entretien de la cité sont laissés quasiment à l'abandon. Une conquête et un pillage systématique des autres nations est organisé dans le but de créer cette machine mystérieuse. Les rapports font mention d'un très grand nombre d'esclaves ramenés de toutes ces contrées pour participer à son élaboration. Mais d'après nos souvenirs de la vision, nous n'arrivons pas à comprendre à quoi tant d'esclaves ont ils pu être utilisé. Peut être dans les carrières pour extraire ce métal inconnu qui semble très important pour cette civilisation. Dow Jones sait où trouver encore de ce métal: sur Nahoma, dans le temple d'Edev.

   Demain, nous repartons en exploration.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #168 Lun 10 Mai 2010, 16:41
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 294

   Nous nous levons très tôt pour partir. On prend nos armes, mais aussi quelques outils et un poste à soudure, car on s'attend à devoir se faire une entrée dans le temple, et aussi au cas ou on trouverait des objets en métal. Bref, on s'attend à tout. Un fort courant marin inhabituel nous pousse vers notre destination. Sitôt débarqué, nous nous dirigeons vers le temple. Une grosse surprise nous y attend.

   En bas des marches, nous découvrons Elle et Conarlebarbant qui font face à l'homme en noir. La situation devient immédiatement tendue, car notre arrivée n'arrange rien. Nous nous regardons en silence, puis Le Vieux Sage prend l'initiative de parler afin de tenter de calmer les esprits. Il explique  les raisons de notre venue. Elle et Conarlebarbant déclarent qu'ils sont venus  poussés par d'étranges visions et qu'ils cherchent une réponse ici. L'homme en noir se décide à parler lui aussi. Il reconnaît qu'il a été attiré par l'Elu, un être surnaturel, celui là même qui rode autour de notre campement depuis un certain temps. Il a l'air bien renseigné, lui. Par contre, aucun des trois n'a réussi à monter les escaliers pour accéder à la terrasse, repoussés par une force mystérieuse. Elle parle d'Edev, ce qui fait ricaner l'homme en noir. Selon lui, Edev n'existe pas, c'est juste une invention des premiers naufragés terrorisés qui se sont réfugiés dans une chimère spirituelle.

   Ce qui nous étonne, c'est que Dow Jones et Alouest sont en train de gravir quelques marches sans problème. Aussitôt, l'homme en noir se précipite à leur suite et se retrouve assis par terre, repoussé par une sorte de champ de force. Rire général qui cesse dès qu'il nous fusille du regard. Plus prudente, Elle tapote le champ de force de la main. Rien à faire, elle ne passe pas. Notre petit groupe, lui, atteint l'escalier sans problème. Etrange. Nous montons lentement les marches, sur nos gardes, jusqu'en haut. Nous ne trouvons pas d'entrée sur la terrasse, rien.

   Soudain, une lueur vive éclaire le mur en face de nous, nous aveuglant. Le mystérieux inconnu vient d'apparaître devant nous. D'un signe de la main, il indique aux autres de monter, ce qu'ils arrivent enfin à faire. Par contre, ils se retrouvent bloqués en haut des escaliers. L'Elu, comme l'appelle l'homme en noir, nous souhaite la bienvenue.

   L'heure de la révélation est arrivée.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #169 Mar 11 Mai 2010, 16:39
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Il s'assoit sur les restes d'une colonne, et nous faisons de même sur une autre colonne. Les autres s'assoient sur les marches de l'escalier. L'Elu commence son récit. Tout d'abord, les îles de cet archipel sont bien les restes d'une plus grande île unique immergée par un cataclysme, et bel et bien projetée dans un monde parallèle. Ici, la mer remplit le reste d'une planète jumelle de la Terre. A part l'archipel, il n'y a rien.

   Tout à commencé avec cette machine, l'accélérateur d'esprit. Des prêtres et des savants ont fondé une sorte de secte, petit groupe au sein du peuple de cette civilisation. D'une lignée déjà supérieure aux autres humains, ce peuple devait s'élever encore plus haut, selon leur doctrine, afin de s'améliorer le plus possible. Ils en vinrent donc à concevoir cette machine pour parvenir à leurs fins, convaincant le gouvernement de la nécessité de cette démarche. Mais cela avait un coût énorme que seules la guerre et la conquête pouvaient permettre de financer. Il fallait des esclaves pour les travaux, pour extraire l'orichalque, ce métal rare et précieux nécessaire au bon fonctionnement des rouages et autres. Mais surtout, ce que les prêtres cachaient aux yeux du peuple, c'est que les hommes étaient eux-mêmes un des ingrédients de la machine, principalement leur esprit, également appelé âme. Pendant des années, les armées, fortes de leur technologie et leur armement, ravagèrent les civilisations antiques de la Terre.

   Cependant la vérité ne put être gardée secrète. Un jour, le roi et ses principaux conseillers découvrirent l'horrible vérité, révélée par un esclave qui s'était enfui: les milliers de prisonniers sacrifiés pour charger les batteries de la machine, dont le but n'était pas d'améliorer le peuple de l'île, mais de conférer aux seuls membres de la secte un pouvoir tel qu'ils seraient élevés au rang de dieux. Accompagnés de l'esclave, un prisonnier de droit commun originaire de l'île et donc de ce peuple, ils se rendirent sur place pour stopper les travaux. Mais il était trop tard. Les dieux en colère avaient eux-aussi découvert le but de ce projet et avaient décidé de punir le peuple tout entier. D'un seul éclair, ils détruisirent l'accélérateur d'esprit, entraînant une conséquence qu'eux même n'avaient pas prévu. Les six personnes présentes virent leurs esprits divisés, ainsi que leurs corps. C'est ainsi que douze êtres perdus et amnésiques sortirent du bâtiment pour se retrouver parmi la foule paniquée. La civilisation prenait fin sous la colère divine.

   Maintenant, il est temps de nous révéler nos véritables identités , et ce qu'il est advenu de nous pendant ces derniers millénaires.
« Dernière édition: Mar 11 Mai 2010, 17:03 par orangevg »
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #170 Mer 12 Mai 2010, 16:56
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   L'Elu se lève et se dirige vers l'escalier. Il prend l'homme en noir par la main. Une lueur éblouissante les entoure. Il nous explique que les deux parties d'âme complémentaires se sont retrouvées. Le roi Atlas vient de se réveiller. A la mort de leurs deux corps désormais mortels, ces deux moitiés se rejoindront pour reformer l'âme originelle qui pourra ainsi reposer en paix. Elle et Conarlebarbant se prennent la main et sont eux aussi entourés d'un halo lumineux. Cependant, ils ne sont pas super heureux. Ils découvrent qu'ils incarnent l'esclave. Par contre, ils peuvent maintenant accéder tous les trois à la terrasse.

   Amie se serre contre moi, ce qui permet de nous découvrir en général en chef des armées. Dow Jones et Alouest se prennent par les mains et prennent l'air sérieux et grave du premier ministre qu'ils représentent. Finalement, on trouve ça plutôt cool, ça nous rapproche encore plus l'un de l'autre. Sortant de notre béatitude contemplative, nous regardons nos compagnons encore solitaires.

   Nous voyons Le Vieux Sage blémir en faisant un signe de négation de la tête. Il semble redouter ce à quoi il ne peut échapper. Alien, un énorme sourire aux lèvres, s'avance vers lui, les bras écartés. Même l'homme en noir éclate de rire quand Le Vieux Sage s'effondre sous le poids de sa "moitié" (qui fait plutôt le double de lui) qui lui a sauté dessus pour lui faire tout plein de bisous. Nous devons même les séparer afin de calmer les ardeurs d'Alien qui semble enchanté par cette révélation. Ca lui plait d'être le grand prêtre.

   Cependant, nous ne sommes que onze présent. Nous nous demandons ce qu'il va alors advenir de Big Ben. Nous nous tournons vers lui et sommes éblouis par la lumière qui en émane. Une fois l'aveuglement estompé, nous constatons qu'il est là, à genoux, dans ses vêtements en peaux de lapins, serrant bien fort dans ses bras celui qui lui correspond: le petit lapin blanc. Il garde toujours avec lui son sablier, symbole de l'astrologue qu'il a toujours été.

   Une fois ces retrouvailles achevées, l'Elu reprend ses explications. Il ne nous reste plus qu'à vivre en attendant notre mort sur cet archipel, afin de libérer nos esprits. Ensemble, ils se présenteront devant les dieux qui accorderont leur pardon, et les âmes égarées de notre peuple nous suivront. Pour l'instant, par l'intermédiaire de l'homme en noir, il les rappelle du monde où elles ont été exilées, et d'où elles reviennent au travers des crashes des avions qui se dédoublent eux aussi. L'original continue sa route sur Terre alors qu'une sorte de copie se duplique ici. Chaque survivant abrite en lui une âme déchue. Une fois toutes les âmes retrouvées et pardonnées, les ruines de chaque île se réassembleront avec ce temple pour reformer la cité originelle.

   Et ainsi, l'Atlantide renaîtra des profondeurs de la mer.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #171 Jeu 13 Mai 2010, 17:39
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Pendant des siècles, nous avons tous tenté de revenir, avec plus ou moins de succès. Je suis le seul à avoir réussi plusieurs fois à atteindre une des îles, mais à chaque fois je n'avais pas survécu longtemps. Seuls quelques esclaves capturés lors des conquêtes avaient échappé au cataclysme et s'étaient réfugiés dans les parties restées émergées. Ils y vécurent pendant tout ce temps, redevenant des barbares qui massacraient les intrus qui se perdaient en ces lieux. C'est ainsi qu'ils repoussèrent notamment des légionnaires romains et des conquistadores. Mais une maladie inconnue apportée par des pirates les décimèrent jusqu'au dernier. Depuis, la place était libre pour ramener les âmes perdues, et les nouvelles technologies de la Terre, surtout au niveau des transports, facilitèrent cette tache.

   Il se fait tard. L'homme en noir s'en est allé, Elle et Conarlebarbant sont en train de descendre l'escalier. L'Elu a fini son récit. Nous décidons qu'il est temps de partir si nous voulons être rentré à temps pour l'apéro. En effet, il fait presque nuit quand nous nous affalons sur les fauteuils pendant qu'Amie et Alouest nous amènent nos verres et des tomates cerises, ainsi qu'une carotte pour le nouveau membre de notre groupe.

   Nous discutons longuement à propos des révélations de la journée. On se demande comment ça sera une fois morts, mais on en conclut qu'on n'est pas pressé de le savoir, sauf peut être Le Vieux Sage qui en a marre d'attendre depuis 2000 ans. La nuit est tombée depuis un moment, nous allons nous coucher. Big Ben insiste pour emmener sa moitié dans sa chambre, car dehors il fait froid et il y a des grosses bêtes. Il insiste tellement que nous acceptons, à la condition qu'il ne laisse pas des crottes partout (le lapin, pas Big Ben). Demain, on transformera les deux chambres de Dow Jones et Alouest en une seule grande.

Jour J + 295

   Le soleil se lève sur une belle journée. Il est temps de se mettre au travail. Amie et Alouest s'occupent du petit déjeuner. Tout est comme avant, rien n'a changé. Et c'est très bien comme ça.

   Sur un fauteuil, grignotant une carotte, le petit lapin blanc me regarde.



Fin de la saison 2
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #172 Mer 14 Juil 2010, 17:53
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 300

   Cela fait cinq jours qu'on reste au campement, sans rien faire. On accuse le coup des révélations de l'Elu, et on passe notre temps à en parler entre nous. Cela nous a rapproché. Nous avons conscience d'un passé commun et d'une grande destinée. Plus que jamais, nous sommes un groupe uni et soudé. Par contre, on se passerait bien de l'homme en noir, d'elle et de Conarlebarbant. Et l'Elu est encore un peu trop mystérieux pour nous.

   Quand au lapin blanc, nous l'avons définitivement adopté, nous le considérons comme l'un des nôtres à part entière. De plus, il semble doué de conscience: s'il ne peut s'exprimer, je suis sur qu'il nous comprend. Big Ben tient à lui donner un nom. Il propose Bug Bunny, Roger ou Boule De Neige, un nom de lapin, quoi. Mais nous nous décidons contre son avis pour un nom bien plus alléchant. Désormais, nous le nommerons "Civet".

   Une fois cela défini, nous nous posons la question de l'avenir. Qu'allons nous faire maintenant? Révéler notre secret et prendre le commandement de l'archipel pour préparer la résurrection de notre civilisation? D'un commun accord, nous décidons de ne rien dire et de continuer à se la couler douce. Après tout, on est très bien comme ça. On va vivre tranquillement comme ça toute notre vie, en espérant qu'une aventure vienne de temps en temps égayer notre quotidien.

   Amie se saisit tranquillement de son arc posé à coté de son fauteuil et décoche une flèche. A une dizaine de mètres de nous, un cerf s'effondre. Trop facile, la chasse. Confortablement assis dans nos fauteuils, nous nous regardons tous pour savoir qui va aller le chercher. Après tout, c'est Amie qui l'a tué, donc c'est à elle de finir le boulot. A 6 voix contre 2 (mais pourquoi on a accordé le droit de vote aux femmes, heureusement qu'on l'a aussi donné au lapin!), Amie est désignée. A contre coeur, elle se décide à aller le chercher et le dépecer.

   Tiens, enfin un évènement: quelqu'un approche. Le Vieux Sage l'appelle et l'invite parmi nous. Il a l'air de le connaître.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #173 Jeu 15 Juil 2010, 17:35
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Nous aussi on le reconnaît! Il était avec Le Vieux sage dans l'organisation des précédents Jeux. On l'invite à s'asseoir parmi nous, vu qu'Amie a libéré son siège pour s'occuper du cerf. Ce qui fait qu'il revient à Alouest de lui servir l'apéro, et de nous resservir par la même occasion, vu que l'heure de l'apéro est déjà bien entamée.

   Notre invité va droit au but: il vient voir Le Vieux Sage pour préparer les prochains Jeux, et aimerait avoir plus de responsabilités. D'ailleurs, il a un projet pour les prochaines festivités. Le Vieux Sage lui répond qu'il a confiance en lui, et que lui-même voudrait lâcher un peu de lest. Il trouve son projet novateur, original et intéressant. Il décide donc de lui confier les rênes des prochains Jeux. Notre invité saute de joie, promettant qu'il ne nous décevra pas.

   Amie nous a découpé des steaks de cerf et est en train de les faire cuire avec des pommes de terre. Nous mangeons un repas comme d'habitude délicieux, Amie sur mes genoux partageant mon assiette. Tout en mangeant, nous cherchons un nom pour l'inconnu. Beaucoup de naufragés, en fait la quasi-totalité, ne se rappellent pas leur nom d'origine, et de ce fait n'en ont plus, car peu d'entre eux en reçoivent un nouveau. Le Vieux Sage l'apprécie surtout pour sa constante organisation à la limite de la perfection. On le baptise donc Orga, ce qui lui fait grandement plaisir.

   Nous sommes déjà embauchés pour couper du bois et chasser des cochons sauvages pour l'intendance des Jeux. Nous confirmons également notre présence aux Jeux, qui cette année se dérouleront selon le nouveau concept d'Orga: des épreuves par équipe. La notre est déjà constituée: Le Vieux Sage en manager, Amie, Alien, Dow Jones, Alouest, Big ben et moi seront les membres participants, et Civet sera notre mascotte. Nous ne sommes pas obligé de tous participer à toutes les épreuves, mais chacun de nous devra participer à au moins une épreuve sur chaque île.

   Ca va nous détendre un peu après nos dernières émotions.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #174 Ven 16 Juil 2010, 17:42
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 301

   Comme à chaque fois, j'ai été porté volontaire pour la corvée de bois. Mon arrivée parmi l'équipe des bûcherons est saluée par des cris de joie, immédiatement remplacés par un grand éclat de rire quand je me prend les pieds dans une racine. Des paris sont discrètement encaissés, faisant des heureux et des déçus. Le plus heureux semble être Alien qui débouche la bouteille de vin qu'il vient de gagner.

Jour J + 302

   Alien fait la gueule, j'ai réussi à passer une journée entière sans me prendre un arbre. Il a perdu une bouteille de vin. La bonne nouvelle, c'est qu'on constitue rapidement un bon stock de bois.

   Jour J + 305

   Le soir tombe. Orga vient nous annoncer la fin de notre labeur. Il y a suffisamment de bois pour les Jeux. Toutes les autres équipes ont également remplis leurs objectifs. Nous disposons maintenant de quelques jours pour nous reposer et nous préparer. La compétition sera rude.

   Jour J + 306

   On continue à se reposer après la grasse matinée. Le Vieux Sage nous limite l'apéro, sous prétexte de nous remettre en forme. L'après-midi, il nous emmène à la plage pour un jogging improvisé, puis quelques exercices physiques, et on fini par un lancer de gros galets. Apparemment, il tient vraiment à ce qu'on fasse forte impression. Mauvaise surprise pour Alien: le repas du soir est composé uniquement de légumes et de fruits. On est au régime sec.

   Jour J + 309

   Après deux jours d'entraînement intensif et de régime drastique, nous nous sentons malgré tout en pleine forme. Cela est surement du aux cocktails secrets que Le Vieux Sage nous force à ingurgiter. Aujourd'hui, le programme se limite à une journée de détente afin de recharger nos batteries.

   Demain, c'est le grand jour.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #175 Sam 17 Juil 2010, 17:21
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 310

   Tôt le matin, Le Vieux Sage nous réveille tous. Il a même préparé le petit déjeuner: bouillie de céréales et jus de fruits, sans oublier sa potion secrète au goût infâme. Un superbe solo de trompette nous appelle sur la plage. Enfin! Le pseudo musicien à l'air d'avoir pris des cours de musique. La journée ne s'annonce pas si mal que ça finalement.

   Nous nous mettons gaiement en marche, direction la plage. Nous ne sommes pas les premiers. La plage grouille de naufragés. La première chose que nous remarquons, c'est un nouveau naufragé, la trompette entre les mains. Enfin un musicien s'est écrasé sur cette île! Il fête notre arrivée par son deuxième coup d'instrument. Au troisième, nous embarquons sur les pirogues, direction Inaho pour les premières épreuves.

   Nous pagayons en rythme. Le "bouga bouga" lancinant me gonfle toujours autant, mais comme à chaque fois je me laisser bercer par la mélopée envoûtante. Je me surprend même à rechercher à l'intérieur de moi une présence d'Edev, alors que je sais très bien qu'il ne fait pas partie de ce monde, ni d'aucun autre d'ailleurs. Le courant est avec nous, nos embarcations filent sur les vagues. Inaho se rapproche rapidement. Trop rapidement. Nous sommes tellement absorbés par la litanie qu'on en oublie de ralentir. Heureusement qu'il n'y a personne là où on accoste. Nous finissons tous sur le sable autour de la pirogue, elle même entièrement sur la plage du fait de son élan.

   Je me relève en titubant, pour retomber immédiatement par terre. Par chance, personne ne s'est aperçu que je viens de me cogner la tête contre l'unique cocotier de la plage. Orga vient nous accueillir avec un grand sourire. Au loin, d'autres pirogues viennent droit sur nous. Nous allons sur la plage, vers la lisière de la jungle. Là, les festivités nous attendent. Avec Alien, je m'élance vers la taverne improvisée. Hélas, Le Vieux Sage nous rattrappe pour nous surveiller. Ca sera eau et jus de fruits uniquement.

   On commence déjà à s'impatienter de la fin des Jeux.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #176 Dim 18 Juil 2010, 17:35
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Orga monte sur une estrade installée à l'ombre d'un bosquet d'arbres. Il nous gratifie d'un discours magnifiquement rasoir qui se conclut par une prière à Edev. Au bout d'une éternité mortellement ennuyeuse, les Jeux Olympiliens sont enfin déclarés ouverts. Pas de bol, Orga nous rappelle tous, il a encore plein de trucs à nous expliquer. Pour cette édition des Jeux, toutes les épreuves se disputeront par équipes. Il n'y aura aucune épreuve individuelle. Dans chaque équipe, chaque membre devra participer à au moins une épreuve sur chaque île.

   Nous nous dirigeons ensuite vers la plage pour les premières épreuves: les sauts en tous genres: longueur, hauteur, ... . Alien s'abstient. Pour ma part, j'aurais du faire de même. Franchement, pourquoi avoir organisé le saut en hauteur sous les arbres? Dès qu'on dévie un peu sur la gauche en sautant, on se rapproche un peu trop d'une branche basse. Et vraiment un peu trop pour ma part. Heureusement qu'Amie et Dow Jones s'en sortent bien. On finit non loin derrière l'équipe de Elle et Conarlebarbant.

   Un solo de saxo de notre merveilleux musicien nous annonce le repas. Alien et moi nous précipitons sur les cotes de porc. Pas de chance, Le Vieux Sage est posté près du plat et nous rationne. Pour protester, nous allons manger dans un coin, près d'un fourré où Orga avait planqué une bouteille de vin à ma demande. Le saxo est accueilli par des applaudissements. C'est surement la meilleure innovation de ces Jeux: un vrai musicien.

   Nous nous concertons pour l'épreuve suivante, la course de relais. Alien s'abstient encore, ce qui l'obligera  à participer à la troisième et dernière épreuve. Alouest, Big Ben et moi seront donc les trois participants, vu qu'il y aura trois tours de parcours à effectuer. Je partirai le premier, puis je passerai le relais à Big Ben. Alouest sera la dernière, car malgré sa petite taille, elle sait à merveille remuer ses petites jambes à une vitesse impressionnante.

   Sur la ligne de départ, à coté de moi, Conarlebarbant me regarde d'un mauvais oeil.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #177 Lun 19 Juil 2010, 18:06
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Le départ est donné. Nous nous élançons en courant sur la plage. Nous sautons sans encombre au dessus du premier obstacle, la fosse de boue, puis enchaînons avec un parcours de haies. Nous atteignons la montagne dont la pente raide finit d'achever les moins sportifs avant de redescendre vers la jungle. J'atteins les premiers arbres en tête, talonné par Conarlebarbant. Au milieu des arbres, celui ci me pousse violemment contre un bananier que je percute de plein fouet. Il me le paiera! Il passe le relais largement en avance sur moi.

   Heureusement son équipier, regardant plus en arrière pour évaluer ses poursuivants que devant lui, se vautre pitoyablement dans la fosse. Big Ben en profite pour le doubler, mais se fait rattraper dans l'ascension de la montagne. Alouest et Elle s'élancent cote à cote pour le dernier relais. Plus athlétique, Elle gagne du terrain dans les obstacles. Mais Alouest, plus agile, la rattrape dans la forêt et vire en tête jusqu'à l'arrivée. La victoire nous revient, mais de peu. Si nous avons rattrapé notre retard en points au classement de l'île, cela ne suffit pas. Il faudra assurer dans la dernière épreuve, celle du lancer ... de poulpe!

   Comme son nom l'indique, il s'agit de lancer un poulpe le plus loin possible, ce qui relève de l'habileté vu que le projectile est visqueux à souhait. Les lancers se montrent bien souvent comiques. Mon tour de lancer vient. On a droit à un essai qui ne compte pas, pour s'entraîner. Elle se place bien en vue dans mon champ de vision, proche de moi, et me regarde fixement. J'agrippe mon poulpe fermement par un tentacule, bloquant une ventouse entre deux doigts pour assurer ma prise. Je fais tournoyer le projectile et le lâche en direction de ma concurrente. Je regarde en riant Elle, tombée assise dans le sable, le visage entouré par mon poulpe.

   Elle est très vite vengée par Conarlebarbant dont le jet bat tous les records. Notre dernier espoir repose désormais sur notre dernier équipier: Alien. Autant dire que tout est perdu. Je regarde autour de moi, cherchant du regard une éventuelle intervention de l'Elu, ou en dernier recours de l'homme en noir, mais rien ne semble modifier le cours des Jeux. Résigné, j'observe Alien qui commence ses moulinets du bras, puis qui enchaîne en tournoyant sur lui même.

   Tout cela pour finalement s'affaler dans le sable.
« Dernière édition: Mar 20 Juil 2010, 05:09 par orangevg »
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #178 Mar 20 Juil 2010, 17:48
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   J'ai du mal à réaliser que le machin qui s'envole est bien un poulpe, littéralement transformé en fusée. Même le malheureux pigeon qui se trouve sur la trajectoire ne parvient pas à le stopper. Orga court sur sur la plage à la suite du céphalopode aérien qui s'écrase dans la mer. Seul le pigeon est retrouvé, rejeté sur le sable par la mer.

   Le magnifique lancer scelle sans conteste notre victoire. Le Vieux Sage saute de joie en nous félicitant tous. Civet gambade tout autour de nous en faisant des galipettes. Seule une équipe boude dans son coin, pendant que nous savourons notre victoire. Le Vieux Sage nous autorise un verre d'alcool pour nous récompenser.

   Orga, remonté sur son podium, nous appelle. Fièrement, nous montons à ses cotés pour recevoir notre gain: un magnifique pistolet à silex, accompagné d'un tonnelet de poudre et d'un sac de billes de plomb. Nous regardons l'arme, émerveillés, en songeant qu'elle pourra peut être nous être utile un jour.

   Les musiciens, dont un seul en mérite le nom, se mettent en place pour le bal. Toujours aussi médusé, je regarde les naufragés qui n'ont toujours pas fait de progrès. Alien occupe à lui tout seul une bonne partie de la piste, avec sa danse dont lui seul connaît la chorégraphie. Heureusement, un solo de saxo vient mettre un terme au désastre.

   L'heure de la traditionnelle élection de la Miss Inaho est arrivée. Quelques sublimes créatures en bikini de fourrure s'exhibent sur l'estrade. Amie se rappelle à mon souvenir en se collant contre moi, tandis qu'Alouest essaie désespérément de détourner le regard de Dow Jones. Le choix est difficile, mais les juges finissent par élire une jolie grande brune aux formes généreuses.

   Le saxo signale le début du banquet du soir. Encore une fois, Le Vieux Sage nous surveille de près. Tout excès nous est impossible, et seul Civet semble apprécier les carottes qui nous sont servies. Nous ne nous attardons pas plus, et rentrons sur notre île. Nous commençons à ressentir la fatigue de la journée, et les pagaies se font lourdes. C'est avec joie que nous retrouvons notre campement. Le Vieux Sage dépose le pistolet et ses munitions sur la plus haute étagère de la réserve, afin qu'il soit rapidement disponible en cas de besoin.

   Nous nous endormons tous rapidement.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #179 Mer 21 Juil 2010, 17:46
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour j + 311

   Quel plaisir de se réveiller au son d'une claire mélodie de trompette? Le Vieux Sage nous a déjà tout préparé, ce qui nous permet de partir très rapidement pour la plage. En chemin, je vérifie le sac d'outils que je porte ainsi que le bon état de mon arc et la qualité de mes flèches. Je vérifie aussi que les arbres sont toujours bien là, et qu'ils font toujours aussi mal. Mis à part ce petit incident, nous sommes parés à briller aujourd'hui encore.

   Nous pagayons gaiement en direction de Mokona. Nous nous faisons doubler par des dauphins-taxi. Faudra qu'on essaie ça un jour, mais Le Vieux Sage considère le voyage en pirogue comme un bon échauffement et une bonne préparation. Le volcan grandit rapidement devant nous, et nous accostons sur la plage à ses pieds. Nous sommes les derniers à arriver.

   Notre musicien débarque en vitesse pour se saisir d'un nouvel instrument et nous gratifie immédiatement d'un magnifique roulement de tambour. Les épreuves du matin sont lancées: la fabrication d'armes. Cette année, c'est sarbacane avec ses fléchettes et boomerang en os. Dow Jones se porte volontaire pour la première arme, et Alouest pour la deuxième. Ils sont assez méticuleux et leur résultat ne déçoit pas. Seule une équipe locale nous devance au classement, en ayant elle aussi réussi des armes de grande qualité, mais en moins de temps que nous.

   La deuxième épreuve de la matinée consiste à tester les armes. Je me porte volontaire pour le boomerang. La cible, une noix de coco posée sur un billot de bois, est dégommée du premier coup. Le boomerang revient comme prévu, mais un peu trop bas. Civet lâche sa carotte et baisse ses oreilles à l'horizontale des deux cotés de la tête pour l'éviter. Le projectile remonte soudain et frappe le cocotier sous lequel je me trouve. Je dégomme une deuxième noix de coco, qui elle aussi me dégomme en tombant. Mais j'ai réussi à rattraper le boomerang sans qu'il tombe à terre, condition obligatoire pour un lancer réussi. Malgré ma petite mésaventure, on m'accorde une note excellente. Des cibles de paille sont amenées sur la plage, pour l'épreuve des sarbacanes. Je la sens bien cette épreuve, même si c'est Alien qui s'est porté volontaire.

   Il a l'air de savoir comment faire, il est confiant.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #180 Jeu 22 Juil 2010, 17:36
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Alien s'avance, la sarbacane à la main. Arrivé au pas de tir, il place une fléchette dans le tube, porte le tout à sa bouche, et se laisse choir lourdement sur son derrière. Il reste quelques secondes dans cette position, parfaitement immobile. Soudain, il souffle d'un coup sec et expédie sa fléchette en plein centre de la cible. Il se relève, charge la deuxième fléchette, et nous refait exactement le même coup. La technique est originale, mais le résultat est plutôt convaincant. La troisième fléchette se plante au centre de la cible, à coté de ses deux soeurs. Il gagne haut la main l'épreuve.

   Le tambour sonne l'heure du repas, qui est encore une fois synonyme de régime pour nous, bien que Le Vieux Sage autorise une demi bouteille de vin à Alien pour le récompenser. Tiens, aujourd'hui c'est oeufs sur le plat. Ca aurait été bien de prévoir des épinards avec. Nous apprenons que l'après midi sera consacré à une grande chasse comme unique épreuve. Une chose curieuse s'est passée sur l'île au printemps: une très forte prolifération de renards, ce qui met en péril l'équilibre écologique de l'île. Par conséquent, l'épreuve sera une chasse au renard.

   Je cède mon arc à Big Ben qui chassera avec Amie, vu que chaque équipe ne peut proposer qu'un binome de chasseurs. Je m'élance avec eux, mais seulement pour récupérer les renards abattus. En effet, nous constatons que les renards sont bien trop nombreux. Les chasseurs font un carnage, puis plus rien. Les bêtes ont rapidement compris le danger et se sont enfuis dans l'intérieur des terres. Nous n'en voyons plus un seul.

   Soudain, Civet surgit devant nous, détalant du plus vite qu'il peut, deux renards aux trousses. Big Ben et Amie abattent les deux poursuivants. Peu de temps après, il nous refait le même coup. A notre stupéfaction, nous comprenons qu'il joue les appâts pour nous rabattre tous les renards du coin! C'est risqué, mais efficace. Je suis obligé de revenir à la plage avec un plein chargement de renards, puis de repartir pour retrouver mes compagnons. Civet a cessé de jouer l'appât. Il est épuisé et a bien failli se faire rattraper. Je le pose sur mon épaule pour un repos bien mérité en sécurité. Il nous a assuré la victoire.

   En effet, notre tas de renards est bien plus gros que ceux de nos concurrents.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #181 Ven 23 Juil 2010, 17:45
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Pour la deuxième fois, nous nous avançons fièrement vers l'estrade pour recevoir notre gain. Orga nous tend deux lances romaines et une hallebarde. J'observe discrètement les naufragés présents. Si Le Vieux Sage affiche un visage satisfait, je sens Elle me fusiller du regard. Le tambour apporte une diversion qui tombe à point: le bal de fin de journée. Pour échapper au spectacle affligeant, je me porte volontaire pour charger les renards dans les pirogues qui vont partir pour Nahoma. Comme à chaque fois, nos prises seront sacrifiées sur un bûcher pour Edev. Dommage, j'aurais bien aimé une veste en renard.

   Ayant échappé à la vigilance du Vieux Sage, j'en profite pour faire une entorse au régime avec un peu de vin et quelques cotes de porc. Par contre, je loupe l'élection de miss Inaho. Alien me raconte rapidement le défilé, s'attardant sur la description des anatomies participantes. Amie intervient en se collant contre moi.

   Il est temps de rentrer. Le voyage en pirogue se déroule tranquillement, comme d'habitude. de retour au campement, on se partage les armes. Le Vieux Sage prend la hallebarde, Dow Jones et Big Ben se voient confier une lance chacun. Notre arsenal de combat commence à s'étoffer et devient bien plus efficace que les armes bricolées dont certains d'entre nous devaient se contenter.

   On tente d'obtenir le droit à un apéro, mais en vain. Le Vieux Sage nous apporte un plat de riz agrémenté de quelques légumes, ainsi qu'une mixture de sa préparation. M'étant goinfré de côtes de porc, je n'ai pas très faim, ce qui me vaut une potion supplémentaire pour me remettre en forme. Avec ce que nous fait ingurgiter Le Vieux Sage, il y aurait de quoi faire un concours de grimaces tellement le goût est immonde. Malgré tout, à la fin du repas, on a droit à un verre d'alcool pour fêter notre victoire du jour.

   Maintenant, il est temps d'aller au dodo.
« Dernière édition: Ven 23 Juil 2010, 19:46 par orangevg »
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #182 Sam 24 Juil 2010, 17:32
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 312

   J'ai une drôle d'impression en me levant. Je ne me sens pas en forme, malgré la mixture du Vieux Sage. Pas grave, les autres ne semblent pas souffrir de fatigue. Je ferai une prestation minimum aujourd'hui si ça ne va pas mieux. Dans la pirogue, je ne pousse pas fort sur la pagaie. Nous accostons sur Shaolan, et je sens que l'humeur générale est plutôt morose.

   Comme il y a un an, j'attribue cette tendance à la proximité des ruines dont l'aspect est particulièrement inquiétant sur cette île. Et je suis sur d'y avoir vu un mouvement. Je parierais que l'homme en noir rode dans le coin. Un beuglement sonore me fait sursauter. Heureusement qu'il n'y a pas d'arbre à proximité. Ce n'est que le cor des Alpes local qui sonne le début des Jeux.

   Dow Jones et Alouest sont désignés pour les épreuves de fabrication d'outils de pêche: canne à pêche, lancer et filet. Big Ben enchaîne avec le panier de crabe, tandis qu'Amie, Alien et moi finissons la matinée par le montage d'une petite barque.

   Le cor des Alpes me fait encore sursauter, mais cette fois sous une branche basse. Le repas est annoncé: coquillages et poissons, accompagnés d'algues cuisinées. Le Vieux Sage trouve intelligent de nous resservir des algues, car selon lui c'est bourré de nutriments essentiels indispensables à une bonne forme physique et mentale. Et selon nous, c'est tout simplement dégueu au goût. Au moins, on aura de quoi appâter les poissons si on est malade pendant le concours de pêche.

   Il est temps de se mettre au travail. L'épreuve est annoncée. Alouest utilise la canne à pêche et Dow Jones le lancer. Big Ben utilise le filet et Alien s'occupe du panier de crabe qu'il remontera régulièrement pour le vider. Ces outils fabriqués le matin comptent double: chaque prise sera comptabilisée deux fois. Quand à Amie et moi, nous nous installons dans la barque pour aller pêcher à la lance un peu plus au large. Le calcul des points est assez compliqué: il prend en compte le nombre de prises, leur taille, leur espèce, et encore plein d'autres trucs.

   On n'a rien compris aux explications d'Orga, sauf que plus on en attrapera et plus ça sera gros ou rare, mieux ce sera.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #183 Dim 25 Juil 2010, 17:44
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Et c'est parti pour environ deux heures de pêche qui s'annoncent calmes. C'est tellement calme qu'on ne pêche pas grand chose. Le seul fait que l'on peut relater, c'est quand j'ai fait un faux mouvement à la rame, ce qui a fait tomber Amie à la mer. Je l'ai vite repêchée, mais cela n'a pas compté comme une prise. A part ça, rien à signaler. Cornarlebarbant est fier de son calamar et l'exhibe dès qu'il peut. Malgré tout, cela ne suffit pas. C'est une équipe locale, composée de naufragés qui se sont spécialisés dans la pêche, qui présente le meilleur tableau de chasse.

   La dernière épreuve consiste en une course de barques. Amie et Dow Jones se mettent aux rames. Le départ est donné et les concurrents s'élancent. Rapidement, le temps se couvre et la mer s'agite. Je me tourne vers les ruines qui apparaissent plus lugubres que jamais. Je distingue une forme humaine en haut de l'édifice, d'où semblent partir les nuages qui nous couvrent. Le vent se fait violent, par bourrasques.

   De hautes vagues viennent s'écraser sur la plage, y déposant une équipe qui a chaviré. Un arbre se casse sous les assauts du vent et s'affale sur le sable juste à coté de moi. Miraculeusement et étrangement, je l'ai évité. Une barque vient s'échouer. On récupère également deux naufragés, qui ne sont pas les occupants de la barque. Une à une, toutes les équipes chavirent. Par chance, tous les participants atteignent la plage sains et saufs.

   Petit à petit, la situation revient au calme. La mer s'apaise et le vent tombe. Plusieurs barques sont perdues ou endommagées. Orga décide d'annuler l'épreuve et de passer à la remise des prix. Nous finissons cinquième. Elle et Conarlebarbant sont satisfaits, ils nous ont battu. Tant pis, on aurait bien aimé recevoir la lance de pêche et les deux harpons. Mais comme aucun de nous n'est vraiment pêcheur, cela ne nous attriste pas tellement. De plus, il faut bien en laisser aux autres. J'ai l'impression que ça commençait un peu à énerver qu'on ait tout gagné pour le moment.

   Le cor des alpes vient détendre l'atmosphère en signalant le début du bal.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #184 Lun 26 Juil 2010, 17:20
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Je retrouve l'excuse d'aider à porter les offrandes à Edev dans les pirogues pour échapper au massacre dansant. Par contre, cette fois, je reviens à temps pour mater les miss, malgré les efforts d'amie pour me distraire. Nous ne sommes pas fâchés de quitter l'île. Je jette un dernier coup d'oeil aux ruines, mais il n'y a plus personne. Nous pagayons rapidement pour nous éloigner le plus vite possible.

   C'est avec un soulagement non dissimulé que nous accostons sur la plage de Karaho. Nous nous enfonçons dans la jungle en direction de notre campement. Une fois arrivés, nous nous affalons dans les fauteuils. Le Vieux Sage nous apporte une bouteille d'alcool pour nous remonter le moral. La journée n'a pas été terrible, et cela n'est pas seulement du à notre échec aux épreuves. Nous sommes surs que l'homme en noir y est pour quelque chose.

   Au moins, nous finissons la journée en beauté: Amie et Alouest s'activent pour nous préparer des côtes de porc aux herbes, une entorse au régime qui se montre être la bienvenue. Malheureusement, nous n'échappons pas à la mixture secrète du Vieux Sage. même Civet y a droit, car il était un peu mou lui aussi, il a moins gambadé que d'habitude.

   Une fois le repas fini, Le Vieux Sage nous fait faire quelques exercices de relaxation. C'est un mélange de yoga et de méditation. On espère quelques herbes hallucinogènes, mais on a encore droit à une potion immonde. Il est maintenant l'heure d'aller dormir. Amie m'attrape par la taille et m'entraîne vers la chambre. Elle n'a pas l'air fatiguée, et moi non plus d'ailleurs. Il semble que Le Vieux Sage nous ait requinqué plus que prévu. La nuit sera agitée, pour notre plus grand plaisir.

   C'est heureux et apaisés que nous trouvons le sommeil, bien plus tard.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #185 Mar 27 Juil 2010, 17:39
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 313

   On tarde un peu au lit. Le Vieux Sage est obligé de nous rappeler. Du coup, nous sommes les derniers à arriver sur la plage. Nous embarquons en vitesse pour Melanah. Amie et moi pagayons avec entrain. On est en super forme. J'espère que les épreuves seront bien physiques. Nous accostons au sud du cratère. Orga est déjà sur son estrade. Notre arrivée est immédiatement accueillie par des cymbales et les Jeux du jour sont lancés.

   Pas de chance, aujourd'hui il vaut mieux être petites mains que gros bras. Alien s'attaque au tannage d'une peau de cerf pendant qu'Amie et Alouest s'occupent de la confection d'une tenue complète. En gros, calme plat à l'horizon. Je m'installe sous un arbre pour une petite sieste. Je ne suis même pas dérangé par une noix de coco.

   Les cymbales retentissent  pour une épreuve un peu plus intéressante: la fabrication d'un bâton de dynamite. là, je suis volontaire, enfin de quoi s'amuser. Le Vieux Sage m'avait déjà montré auparavant comment en fabriquer, et comment le booster avec un peu d'alcool. Cela fait des explosions plus jolies, avec de belles grandes flammes. En plus, on va les essayer sur la plage après. Mis à part un ou deux bâtons qui ont foiré, il y a quelques belles explosions. Ca va être mon tour, mais je suis encore avec Orga au milieu de la foule. Alien accourt pour me dire que c'est mon tour et allume la mèche. Mais on est au milieu de la foule! Pris de panique, Orga me crie de jeter la dynamite immédiatement. Ce que je fais.

   Je balance le bâton de toutes mes forces ... contre l'arbre juste à coté de moi. La dynamite rebondit et va rouler sous la table du déjeuner. Toutes les côtes de porc volent dans les airs dans des gerbes de flammes. Petit problème: les flammes lèchent les bouteilles d'alcool qui explosent à leur tour, enflammant les tonneaux de vin et l'estrade. Ce qui n'est pas détruit par les explosions est réduit en cendres. Tout le monde court dans tous les sens en hurlant. Orga est tombé assis sur le sable, la bouche ouverte, tandis qu'Alien mange une côte de porc qu'il a attrapé au vol.

   Je crois que le déjeuner de midi va être annulé ...
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #186 Mer 28 Juil 2010, 17:17
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   En fait de déjeuner, on envahit la jungle et la source en quête de fruits et d'eau. Ce pique-nique improvisé semble plaire à tout le monde. L'ambiance est festive et le petit feu d'artifice improvisé nous fait finalement rire. Il faut plusieurs coups de cymbales pour réussir à réunir tout le monde pour les épreuves de l'après midi.

   Et c'est parti pour les sculptures sur bois et argile. Je vais m'abstenir, je n'ai pas un bon souvenir de mes dernières oeuvres. Dow Jones et Big Ben s'attaquent au tronc d'arbre tandis qu'Amie et Alouest vont jouer dans la gadoue. Un gros stock d'argile est en tas sous les arbres. Les concurrents peuvent s'y approvisionner à loisir.

   Amie et Elle se bousculent près du tas, jusqu'à tomber dedans. J'accours pour relever Amie tandis que Conarlebarbant retient sa copine qui veut en découdre. Finalement, nous les lâchons en même temps. Elles replongent dans le tas d'argile tandis que nous nous adossons tranquillement aux arbres. Alien arrive avec une bouteille de vin rescapée du désastre et la fait tourner. Alouest accourt également et plonge sur Elle pour se mêler à la bagarre. Un combat dans la boue! Plutôt cool! D'ailleurs, un attroupement se forme et les encouragements, ainsi que les paris, fusent. Il faut l'intervention d'Orga et du Vieux Sage pour mettre fin au spectacle.

   La monotonie de l'épreuve reprend son cours, et Alien a repris sa bouteille. Enfin, au bout d'une interminable attente, on passe à la présentation des oeuvres. Les spectateurs restent bouche bée devant le résultat de mes compagnons, dont les deux sculptures sont parfaitement identiques: un homme vêtu d'étranges vêtements, surtout le bonnet. Bien sur, tout comme mes compagnons, j'ai reconnu l'Elu, mais personne d'autre ne l'identifie.

   L'estrade a été reconstruite en vitesse, et Orga nous remet notre prix: une magnifique hache à double tranchant, faite du même métal que l'épée d'Amie. Le bal dissipe le trouble créé par nos sculptures et l'élection qui suit ramène la bonne humeur.

   De retour au campement, la hache est confiée à Alien, pour remplacer sa hache bricolée.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #187 Jeu 29 Juil 2010, 17:24
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 314

   Déjà la dernière journée de Jeux. Le matin, nous ne sommes pas pressés, vu que nous sommes déjà sur la bonne île. L'ambiance est festive quand nous arrivons sur la plage. Alouest finit de retirer la boue dont elle est tachée. On n'a pas pu résister à la tentation de la pousser près du ruisseau. La trompette sonne pour la première épreuve.

   Il faut presque retenir Alien pour l'empêcher de commencer l'épreuve avant que le départ ne soit donné. Il faut dire que celle la est faite pour lui: un concours de bouffe! Et des côtes de porc en plus! On n'a jamais vu quelqu'un manger à cette vitesse. Les autres concurrents abandonnent, dégoûtés. Alien a même du se servir dans leurs plats, vu qu'il avait englouti le sien.

   La deuxième épreuve est immédiatement annoncée. Il s'agit d'un tir à la corde. Chaque équipe vaincue est éliminée, jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'une. Nous participons tous. Alien s'attache la corde autour de la taille, en dernière position. Le concours commence. Alien tombe assis dans le sable, rote bruyamment, et ne bouge plus. Il doit digérer. Nos concurrents tirent de toutes leurs forces, mais ne parviennent pas à le faire bouger. Au bout d'un moment, ils sont épuisés et nous les battons facilement. Même Conarlebarbant, en finale, ne parvient pas à l'ébranler.

   Nous sommes très contents de notre matinée, et Alien est à l'honneur. Nous allons prendre un repas bien mérité. Alien mange comme à son habitude. On dirait que les côtes de porc du matin n'ont jamais existé. Cependant, une fois le repas fini, on remarque bien qu'il aurait besoin de digérer, chose qu'il va faire sous un arbre. Pas grave, on pourra se débrouiller sans lui l'après-midi.

   La trompette sonne le retour des épreuves.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #188 Ven 30 Juil 2010, 17:15
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   On continue par la course de l'aveugle et du paralytique. Un concurrent, les yeux bandés et donc aveugle doit porter son compagnon qui n'utilise donc pas ses jambes, comme un paralytique, le deuxième devant guider le premier. Dow Jones porte Alouest pour cette épreuve, bien content que ce ne soit pas Alien qui participe. Le parcours est semé d'obstacles pour compliquer l'affaire.

   Au coup de trompette, les équipes partent un peu dans tous les sens avant de trouver leurs marques et de s'approcher du premier obstacle, des troncs d'arbres couchés sur le sable. Il leur faut ensuite s'avancer dans la mer puis ressortir sur la plage et grimper sur le flanc de la montagne. Le sprint final se fait sur la plage, avec le dernier obstacle. Dow Jones et Alouest sont parmi les premiers, la compétition est serrée. Malheureusement, Dow Jones fait un faux mouvement et fait chuter Alouest dans le dernier obstacle: la fosse de boue. Le temps de la faire remonter sur ses épaules, il a perdu beaucoup de terrain. La première place n'est pas pour nous.

   La dernière épreuve des Jeux est arrivée: le frutti-ball. En gros, un genre de base-ball. Avec une sorte de batte, il faut envoyer le plus loin possible une mangue sans qu'elle ne soit trop éclatée. On a droit à un bon divertissement, car la chose se révèle peu aisée. Soit on ne frappe pas fort et la mangue ne fait même pas un mètre, soit on frappe fort et la mangue ne résiste pas. Big Ben se révèle doué à ce jeu. Pour ma part, je me consacre au poste de lanceur. Conarlebarbant se place face à moi, la batte à la main. Pour lui, je remplace la mangue par une grosse tomate bien pourrie. Tout le monde éclate de rire quand le fruit lui explose à la figure.

   Une certaine tristesse s'installe quand la fin du dernier Jeu est sonnée. On nous remet dans la quasi indifférence générale notre prix: un arc d'ébène avec son lot de flèches. Cependant, la bonne humeur revient avec l'annonce du bal, puis de l'élection de Miss Karaho. Avec Alien, je m'installe au premier rang pour profiter au max du spectacle.

   Par contre, je ne m'attendais pas à ça!
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #189 Sam 31 Juil 2010, 17:27
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Les participantes à l'élection arrivent, avec dans leurs rangs Amie et Alouest! Elles sont séparées par Elle qui se présente également. En file indienne, elles montent lentement le petit escalier de l'estrade. Alouest trébuche sur une marche, perd l'équilibre, et se rattrape comme elle peut. C'est à dire à Elle qui se trouve sur l'estrade, ou plus précisément à sa culotte en peau de panthère noire. Dans l'hilarité générale, Alouest s'affale en bas de l'estrade, la fourrure dans la main. Surprise, Elle se plie en deux et perd à son tour l'équilibre. amie tente de l'agripper, mais seul le soutien gorge lui reste dans la main.

   Complètement nue, Elle tombe par terre, exactement dans mes bras, vu que je suis en face, au premier rang. Ne m'y attendant pas, je la repousse sur le côté, dans les bras d'Alien. Horrifiée, Elle se recule pour se dégager et me retombe dessus. Horrifié également, moi aussi je la repousse, toujours dans les bras d'Alien qui, cette fois, ne la lâche pas. On n'a jamais entendu un cri aussi strident. Et c'est toujours entièrement nue que Elle s'enfuit dans la forêt en courant, avec Conarlebarbant à ses trousses, sous les rires de tous les spectateurs.

   Malgré une concurrente en moins, l'élection continue. Malheureusement, ni Amie ni Alouest ne sont élues. Je reconnais que, si j'avais été juge, j'aurais moi aussi voté pour le super canon qui a gagné. En tout cas, on a fini ces Jeux en beauté, on en a eu plein les yeux, et plein les mains pour Alien qui ne s'en est pas privé! Il ne reste plus que la cérémonie de fin des Jeux demain, sur Nahoma.

   Nous rentrons de bonne heure au campement. Le Vieux Sage nous apporte une bouteille d'alcool pour fêter nos magnifiques résultats. Grâce à ces Jeux, chacun de nous possède maintenant une vraie arme de qualité, étant donné que l'arc d'ébène est confié à Alouest. Les deux femmes sont d'ailleurs à l'honneur pour les places de première et deuxième dauphines.

   Dow Jones et Alouest finissent le fête dans leur chambre, et j'en fais de même avec Amie.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #190 Dim 01 Août 2010, 17:36
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
Jour J + 315

   Il fait encore nuit quand Le Vieux Sage nous réveille. Nous partons immédiatement en emportant une outre d'eau, des fruits et de la viande fumée que nous mangeons en marchant en guise de petit déjeuner. Nous ne nous dirigeons pas vers la plage, mais dans la direction opposée. J'ai l'impression que les arbres, la nuit, baissent leurs branches exprès. Je n'arrête pas de me cogner la tête. A l'aube, nous atteignons la plage de l'autre côté de l'île. Nous sommes dans une petite crique, dans laquelle nous attendent des dauphins et une orque.

   Le Vieux Sage monte sur le dos d'un dauphin et nous invite à faire de même. C'est avec une immense joie que nous l'imitons. Chacun de nous grimpe sur un dauphin sauf Alien qui, vu son poids, sera transporté par l'orque. C'est le meilleur voyage que j'aie jamais fait. On est trempé, mais ce n'est pas grave. On accoste sur Nahoma parmi les premiers. On en profite pour se sécher autour d'un feu. Petit à petit, les autres arrivent.

   Un gong retentit. Nous nous rapprochons de l'estrade où est perché Orga. Et c'est parti pour un discours rasoir et un blabla en l'honneur d'Edev. Des naufragés donnent un paquet au Vieux Sage. Il s'agit d'affaires de cuisine qu'il a fait apporter par pirogue. Pendant qu'Amie et Alouest préparent le repas, nous nous installons confortablement à flanc de colline afin de savourer un délicieux apéro. Civet regarde d'un oeil triste les lapins en train de cuire, mais est vite consolé par une carotte marinée dans l'alcool.

   Le Vieux Sage nous limite encore sur l'apéro, car tout n'est pas encore fini. Il reste l'activité principale du jour: la grande chasse au trésor. Non loin de l'estrade, des lots sont entreposés, et Alien ne cesse de lorgner sur les tonneaux et les bouteilles. Le gong résonne encore, pour nous appeler. Orga nous explique les règles. Des morceaux de tissus de trois couleurs différentes sont cachés. Chaque équipe doit retrouver le plus possible de tissus et en assembler un de chaque couleur pour prétendre à un lot. La capitaine de l'équipe peut alors choisir un numéro au hasard, inscrit sur des bouts de papier rassemblés dans un chaudron. Une fois que tous les lots seront attribués, la chasse sera finie.

   Un autre coup de gong signale le début de la chasse.
« Dernière édition: Lun 02 Août 2010, 17:31 par orangevg »
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #191 Lun 02 Août 2010, 17:43
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Amie, Dow Jones et moi nous élançons, chacun dans une des trois zones définies. J'aperçois très vite un chiffon bleu pendu à une branche. Par contre, je n'ai pas vu la racine. Je me retrouve à quatre pattes, et je me fais aplatir par un individu qui me marche dessus. En me relevant, je vois Elle, le chiffon bleu à la main, qui s'enfuit devant moi. Je la poursuis jusqu'au marais. Au moment où elle va se saisir d'un deuxième morceau de tissu, je trébuche un peu volontairement et la pousse un peu malencontreusement dans la vase. J'en profite au passage pour récupérer le chiffon tant convoité.

   Je patauge dans le marais, cherchant désespérément quelque chose de bleu. Youpi, en voila! Le problème, c'est que ça bouge. Et ça balance des mangues! Je suis tombé sur une famille de singes bleus qui n'apprécient pas vraiment ma visite. Je rebrousse chemin. Au bout d'un moment, je décide de revenir près des collines afin de ramener mes quatre morceaux de tissu bleu.

   Amie et Dow Jones sont déjà là. Si Amie à elle aussi quatre tissus de couleur jaune, Dow Jones n'en a que trois rouges. On a donc droit à trois lots. Alouest, désignée pour ce jour capitaine de l'équipe, tire trois numéros au hasard. Puis chacun de nous trois repart de son coté à la chasse. Peine perdue. Amie a retrouvé un autre morceau, mais Dow Jones et moi sommes bredouilles. On se contentera donc de nos trois lots, vu que le gong a retenti. Il n'y a plus de lots à attribuer.

   On rejoint Alouest qui se présente pour recevoir nos lots. Nous gagnons un bidon d'essence, un savon de Marseille et une boite de Déliwouaf! Je me saisis des délicieuses croquettes, donne le savon à Amie, et Dow Jones porte le bidon. Je remarque qu'Orga est particulièrement inquiet. Apparemment, il a une certaine appréhension à me voir avec plusieurs litres d'essence près d'un feu.

   Le gong résonne pour le bal.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Réponse #192 Mar 03 Août 2010, 17:46
orangevg
Mu-Karaho
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 1133


centurion césarissime



Journalisée
   Alien et moi nous précipitons vers un tonneau de vin, vu que les Jeux sont finis, donc le régime aussi. Les autres viennent nous rejoindre. Le gong nous appelle pour le final: l'élection de Miss Archipel, dernière occasion de mater de la gazelle. Sans surprise, le super canon de Karaho gagne haut la main. Je voudrais bien aller la féliciter personnellement mais Amie fait tout ce qu'elle peut pour faire diversion.

   Elle est sauvée par un groupe de naufragés qui vient nous entourer et nous entraîner loin des feux et autres activités. Je commence à m'en inquiéter mais je comprend quand une étoile de lumière explose dans le ciel. Un feu d'artifice! On est en train de tirer des fusées de détresse et, par précaution, on m'a emmené dans un endroit sans danger où je serais inoffensif. Je ne le montre pas, mais je le prend un peu mal quand même. Je ne suis pas si catastrophique que ça!

   Orga monte sur son estrade (il adore ça!) et nous gratifie d'un soporifique discours de clôture des Jeux. Tout le monde applaudit et le félicite pour la réussite de l'organisation. Tandis que la foule est encore à le complimenter, Le Vieux Sage vient nous chercher. Il est temps de rentrer, et les dauphins s'impatientent. Nous partons en catimini.

   Le voyage de retour est encore mieux qu'à l'aller. A la place du dauphin, je suis monté sur une orque, avec Amie derrière moi, les bras autour de mon corps et la tête posée sur mon épaule. La lune éclaire la plage où nous accostons. Elle projette des ombres trompeuses. C'est ainsi que je ne vois pas le morceau de bois flotté dans lequel je me prend les pieds. Je me vautre dans le sable. Au moins, le choc est amorti. En me relevant, mes doigts s'attardent sur quelque chose dans le sable. Un morceau de tissu un peu rigide. Maigre trouvaille, mais qui pourra avoir son utilité un jour. Sur une île, tout peut se révéler précieux. Je le coince dans ma ceinture et rejoins les autres.

   Enfin le confort et la sécurité de notre demeure nous accueille pour un repos bien mérité avant de nouvelles aventures.
Cochonou Power !!!!! adoptez la Grouiiiik Attitude!
 ma fiche de troc sur le net si vous êtes de karaho, possibilités de trocs. contactez moi!
journal: mais pourquoi j'ai pris l'avion?
Pages: 1 2 3 [4]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP SMF 2.0 | SMF © 2011, Simple Machines XHTML 1.0 valide ! CSS valide !