Le jeu 650 km

650km : Le Forum
Mar 17 Juil 2018, 19:12 *
Bienvenue. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
News du 22/06/2018
Avis à tous les survivants!

Suite à la discussion avec la communauté de 650km.com, Angelstar (le créateur du jeu), a décider d’aller de l’avant et d’engager toutes ses forces dans une toute nouvelle version du jeu!
Cela signifie que pour que ce nouveau projet avance correctement, le jeu en ligne vas s’arrêter courant septembre.
L’équipe de développement, votre modérateur préféré (bigbug001) et notre community manageuse sera là pour répondre à vos questions, vous montrer les avancées du jeu (qui ne sera pas un jeu web!) et plein d’autres discussions très interessantes! Ou pas :)
C'est donc pour ça que l'on vous fait cette proposition : Échouez-vous avec nous dans notre nouveau canal discord dédié à 650km!
Cliquez sur le lien suivant et rejoignez-nous! https://discord.gg/SqxZ6HX


Une question sur le jeu ? Consultez le :
Merci de consulter les Règles du Forum avant toute participation.
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Discussion: [Journal] Les Tribulations d'un rescapé sur Inaho  (Lu 8727 fois)
Mer 31 Jan 2007, 18:10
Yew
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 21


Copilote du vol A07562, détourné et crashé...



Journalisée


Vendredi 24 mars 2006

Aujourd’hui est un jour particulier pour moi, un jour à marquer d’une croix rouge dans mon calendrier, je prends enfin mes fonctions de pilote sur longs courriers, je serai copilote du vol A07562 au décollage de Paris et à destination des Îles Fidji. 148 passagers, 3 superbes hôtesses (et je sais de quoi je parle), un pilote qui vaut plus de 55.000 heures de vols et moi dans le rôle du copilote néophyte, un tableau de rêve.

Cela faisait maintenant plus de 6 ans que je savais que je touchais à mon but, mais rien ne vous prépare vraiment à atteindre le rêve et projet de toute une vie.

Paris, aéroport Charles de Gaulle, 9h16, l’avion est en place et n’attend que nous. Nous prenons place dans le cockpit et entamons la procédure de vérification des appareils, système de navigation OK, système de contrôle OK, système de communication et d’alerte OK, copilote chaud bouillant :)

Deux des hôtesses nous rejoignent pour avoir confirmation pour le début de l’embarquement des passagers et donnent le feu vert à leur collègue à l’intérieur du hall d’embarquement, c’est parti pour 148 « Bonjour, bienvenue à bord ».

Plus je la regarde et plus je me dis que pilote c’est quand même le plus beau métier du monde, les passagers du vol qui entrent n’ont d’yeux que pour elle et Stéphanie a beau faire tous les efforts du monde ce n’est pas à elle que les 83 hommes de ce vol vont demander « Pourrais-je avoir un verre s’il vous plaît ? » où l’inévitable « Quel temps fait-il là bas ? ».

Je ne suis pas jaloux, elle est si belle que je crois même que c’est si un passager passait à ses côtés sans y prêter attention que je deviendrais agressif, mais de mémoire cela ne s’est jamais produit.

Tout le monde est en place et nous amenons l’avion en bout de piste, le décollage est imminent et je suis bercé dans mon casque par la douce voix d’Hélène, elle est parfaite jusque dans sa voix, « …de 6 sorties de secours, 2 à l’avant, 2 au milieu, 2 à l’arrière… ». Elle était ravie ce matin car elle a gagné à la courte paille et pendant qu’elle énumère maintenant les règles de sécurité ce sont ses 2 copines qui subissent le calvaire du mime de la procédure.

Voilà mon instant favori, le petit moment de calme avant l’envoi des gaz, tous les passagers qui vérifient 5 fois que leur ceinture est bouclée et qui s’accrochent à leurs accoudoirs, c’est sûr que si on a un problème et qu’un moteur s’enflamme leur ceinture va leur être d’un grand secours ;) Il y a aussi les petits, et moins petits d’ailleurs, qui ont pris les places hublot au-dessus des ailes qui bloquent les volets en train de sortir, ils se demandent si c’est bien costaud, si la tache de couleur plus foncée sur l’aile qui ressemble à une rustine cache un ancien trou ou une déformation de l’aile nuisible à la bonne portance de l’avion. Il y a ceux qui « dorment » et qui n’attendent que l’atterrissage final pour enfin pouvoir ouvrir les yeux et desserrer les mâchoires. Il y a aussi ceux qui discutent avec leur voisine pour éviter de penser au décollage. Et puis il y a nous, dans notre cockpit, qui ne vivons que pour cet instant où, la manette des gaz à fond, on se retrouve plaqué au siège, impuissant face à la puissance de notre avion et en même temps maître de tout ce bel engin.

Le manche est relevé, ça y est, on vole vers les Fidji.

Tiens Hélène vient nous voir dans le cockpit, c’est assez rare, toute cette électronique lui fait peur et elle n’aime pas se sentir dépendante d’elle.

« Il y a un passager qui demande s’il est possible de venir voir l’intérieur du cockpit, il est étudiant à l’ENAC et souhaiterait devenir pilote de ligne. Je lui dis qu’on n’y est pas autorisé ? »

Tiens l’ENAC ça me rappelle de bons souvenirs, l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile, je suis passé par là aussi, une excellente école d’ingénieurs avec des soirées étudiantes dignes de ce nom.

« Fais le venir, les douanes sont suffisamment regardantes au sol pour qu’on puisse être agréables en vol. »

Je sais que mon pilote n’est pas fan des visites en cockpit, il estime que le cockpit est notre lieu de travail et pas un musée des lumières. Comme il se plait à dire : « Quand on va à la poste on ne demande pas à aller voir derrière le comptoir, ici c’est pareil. » Mais bon il n’est pas franchement contre non plus, et puis je le connais, s’il sait que la personne s’intéressera à ses explications et surtout si elle est un minimum technique il se régale, et là avec un élève de l’ENAC pas le moindre doute à avoir sur ses capacités techniques.

« Bonjour jeune homme, bienvenue dans les dessous de l’Aviation Civile. »

Et là le temps s’est accéléré, en un instant ce « jeune homme » comme l’a appelé mon cher collègue attrape Hélène et lui met un revolver sur la nuque. « Silence radio messieurs et pas de panique, nous n’allons plus aux Fidji. »

Il est marrant lui avec son pas de panique, j’suis pas censé vivre ce genre de choses moi, et le fait qu’il menace Hélène avec une arme n’est pas là pour me rassurer. Mon confrère a de la bouteille j’espère qu’il saura mieux que moi réagir, je ne sens plus mes jambes et suis totalement paralysé, faites que quelqu’un vienne nous aider !

« Écoute mon garçon, détourner un avion c’est loin d’être un jeu, et j’sais pas si t’es au courant mais ça ne se cache pas comme ça non plus, alors range ton jouet et retourne faire des pâtés de sable dans la cour de récréation. »

Mais il est con ou quoi ce vieux singe, pourquoi il le provoque comme ça ? P**** on va tous se faire buter...

« Écoute mon vieux, t’es peut-être l’as du pilotage et j’veux bien croire que t’en es pas à tes premières heures de vol mais ne va pas croire que je débute non plus, j’suis ce qu’il se fait de mieux en détournement d’avion et c’est moi qui suis armé alors boucle-la. »

Le pirate de l’air s’approche du pilote et VLAN, d’un coup sec de la main lui fait le coup du lapin, panique à bord !!! J’suis seul au monde, qu’est-ce que je suis censé faire ?!!

« Écoute y’a rien de grave, ton copain fait juste un petit somme, il se réveillera avec un mal au cou dans quelques heures mais d’ici là tu nous auras gentiment déposé sur Jaluit, c’est une des îles Marshall. »

« Vous… vous pensez… vous pensez vraiment pouvoir échapper aux systèmes radar et disparaître… disparaître avec l’avion ? »

« Qui parle de disparaître ? Notre employeur a besoin d’un coup de pub, aucun intérêt de disparaître dans ces conditions. »

Notre employeur dit-il, comment ça notre ? Et merde ça hurle derrière, y’a un autre de ces sales types en salle, j’étais tellement bloqué par ce qu’il se passe ici que je n’ai pas entendu ce qu’il se passait plus loin. On n’est pas rendu.

« Dis à tes passagers que tout roule et qu’il ne leur sera fait aucun mal, ils ne dormiront simplement pas aux Fidji ce soir. »

Décidément c’est un rigolo lui, comment je peux rassurer mes passagers avec ma voix tremblante.

« Vous… vous croyez vrai… vraiment que je vais les ras… les rass… les rassurer si je leur parle ? »

« C’est qu’on a un héros ici, ne tombez pas dans les pommes mon brave on serait dans une situation beaucoup plus délicate. »

Il se fout de ma gueule en plus, il se marre à gorge déployée et le pire c’est qu’il ne croit pas être si près de la vérité, je tourne à moitié de l’œil, qu’est-ce qu’il lui a pris de mettre mon collègue dans les vappes !! Je n’ai pas les épaules d’un champion moi.

« Écoute mon mignon, si tu ne veux pas être la cause d’un dommage collatéral tu restes ici gentiment et tu te contentes de faire avancer ton tacot vers Jaluit, moi et ta copine on va faire un petit tour en salle, les clients ont besoin d’être rassurés. »

Il me dit ça avec son sourire en coin, je n’aime pas du tout ça, en tout cas ça me laisse un moment de répit pour prévenir les autorités, oui mais s’il apprend ça et qu’il bute un passager à cause de moi ? J’sais pas quoi faire c’est l’enfer !! Bon j’crois que le plus intelligent à faire c’est encore de suivre ses directives. Go to Jaluit.

Ne pas flancher, ne pas flancher, ne pas flancher…

Arfff une zone de turbulences, manquait plus que ça !!!

« Qu’est-ce que tu fous l’artiste ? T’es passé sur un dos d’âne ? »

Tiens je l’avais presque oublié celui-là, il a eu vite fait de revenir, et il tient toujours Hélène, ça m’énerve, il peut pas la laisser en dehors de ça non !!!

« C’est des turbulences espèce d’ignare !! Un aficionado du détournement, tu m’en diras tant !! Et quel courage vraiment, j’suis impressionné, menacer une hôtesse de l’air quelle classe !! »

Je viens de signer notre arrêt de mort, qu’est-ce qui m’a pris !! Je le sais que je suis pas un héros alors pourquoi j’me la joue James Bond ?!!

« Si on peut plus plaisanter maintenant où va le monde, on n’est pas des sauvages quand même. Et puis pour la petite dame elle me semble très bien tenir le choc, j’suis pas convaincu que tu serais encore debout toi si je te menaçais avec mon arme. »

Bon ça le fait marrer, tant mieux pour lui, en tout cas j’crois pas que ma tentative d’intimidation ait été un succès, il a bien vu qu’il n’avait rien à craindre de moi. Et il n’a encore une fois pas tort, avec un flingue sur la tempe je serais déjà dans les vappes.

Foutues turbulences, c’est qu’elles sont vigoureuses !! Quelle galère j’arrive à peine à tenir l’assiette de l’avion.

« Il faut sortir de là, les flux d’air sont trop nombreux et violents ici, on doit contourner cette zone. »

« N’y pense même pas, on va à Jaluit et on y va en ligne droite, on est légèrement en retard sur le timing et je ne peux pas me permettre de me faire de la mauvaise pub. »

« De la mauvaise pub !! J’vous dis que j’suis pas sûr de pouvoir traverser cette zone et vous, vous me parlez de votre pub ?!? Si vous perdez l’avion votre pub va en prendre une claque aussi !! »

Il est con ou quoi, il voit bien que c’est le cataclysme ici !!! Je maîtrise quasiment plus l’avion faut vraiment qu’on se casse de cette zone !!

« J’t’ai déjà dit, t’es pas ici pour réfléchir, t’es ici pour amener cet avion à Jaluit et tu vas le faire !! Alors démerde-toi pour rendre le vol plus agréable pour tes passagers, toi aussi t’es pas en train de faire de la pub à ta compagnie avec tes hauts le cœur. »

Merde l’avion vient de décrocher !!! Faut que je reprenne le contrôle et vite !!!

« T’as chopé ton brevet de pilote sur Ebay ?!? »

« Ta gueule, avec tes conneries j’ai perdu le contrôle de l’appareil !!! »

Ça y’est, c’est la fin. L’altimètre s’enflamme et d’ici peu on va se crasher en pleine mer. Merde un archipel !! Faut qu’on arrive à amerrir entre les îles sinon on y passe tous à coup sûr !!!

J’crois que pour l’amerrissage c’est loupé, on va tous crever sur une belle île déserte. Je redresse au mieux l’avion et inverse la poussée des réacteurs.

« Accrochez-vous ça va faire mal !! »

« Dernière édition: Mer 29 Juin 2011, 10:02 par Lline »
Réponse #1 Jeu 31 Mai 2007, 00:24
Yew
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 21


Copilote du vol A07562, détourné et crashé...



Journalisée

Samedi 25 mars 2006

Qu’est-ce qui m’arrive ? J’ai la tête en vrac et l’impression de sortir du tambour d’un lave linge. J’émerge à peine, j’avoue que je comprends pas trop ce que je fous dans ce cockpit complètement défoncé. Et merde, c’est ce foutu crash qui n’était pas qu’un vieux rêve.

Je suis encore assis sur mon siège mais le cockpit qui m’entoure a une bien autre gueule que tout à l’heure, tiens d’ailleurs il est quelle heure ? Fallait s’en douter ma montre est HS, faut dire que moi et la chance ça fait douze.

En tout cas, étonnant qu’il fasse soleil, on devait atterrir en fin de journée, étant donné que j’ai perdu connaissance on est sûrement Samedi du coup, enfin j’espère que ça fait pas une semaine que j’suis là en tout cas.

En même temps vues la fumée et les flammes qu’il y a tout autour j’pense pas que le crash soit trop vieux...

Hélène, où est Hélène ? Pourvu qu’il ne lui soit rien arrivé.

Faut que je sorte de cet avion, faut que je voie l’étendue des dégâts et faut que je retrouve Hélène.

Quel carnage !! Une des ailes a dû exploser pour mettre l’avion dans cet état. En tout cas le nombre de cadavres est impressionnant. Ça me donne la gerbe d’ailleurs. « Beuurkk !!!! » et voilà, moi qui n’ai pas mangé depuis je ne sais pas combien de temps je viens de vider le reste de mes réserves alimentaires. Et pas la moindre brosse à dents…

Que foutent les secours ? Si on est bien samedi ça fait plusieurs heures qu’on s’est crashés, impossible qu’ils ne se soient pas rendus compte qu’on manque à l’appel quand même !!!

Quelle horreur !! Cette gamine devait juste avoir 5 ans. Pourquoi ce genre de choses arrivent-elles ? Comment ne pas être athée quand on voit des choses comme ça, remarque j’ai pas eu besoin d’attendre un crash pour me revendiquer comme athée.

Faut que je trouve à bouffer j’ai la dalle, peut être dans les bois, y’a peut être des arbres fruitiers ici.

Et ce mal de tête c’est la mort, pas moyen de réfléchir deux secondes.

Il caille ici, faudra que je fasse un feu si j’veux pas chopper une connerie.

Bon déjà faut que j’arrête de m’éparpiller, je n’arrive pas à rester en place et pense à 50 trucs à la fois. Il faut que je me calme et que je réfléchisse. Je vais commencer par m’asseoir 2 minutes, mes jambes commencent déjà à me jouer des tours.

Alors, l’avion s’est crashé, à première vue je suis le seul survivant, cela doit faire plus de 10 heures que le crash a eu lieu et toujours pas de secours donc je dois vraiment être dans un coin paumé. Normalement je ne devrais pas avoir à rester ici très longtemps mais je dois quand même m’organiser pour ne pas être pris de court si ça devait être le cas. Première étape trouver de quoi manger histoire de me remettre un peu sur pied, j’irai faire un tour dans la forêt pour voir ce que je peux y trouver, ensuite me trouver un endroit où passer la nuit, je ne suis pas d’ici moi, je ne sais pas à quelle température ça descend ici la nuit. D’ailleurs faudra que je fasse un feu aussi, pour me réchauffer et accessoirement éloigner les animaux s’il y en a.

Voilà, mon programme est en place, place à l’action.
« Dernière édition: Lun 19 Nov 2007, 04:28 par Jack Sparrow »
Réponse #2 Sam 30 Juin 2007, 10:12
Yew
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 21


Copilote du vol A07562, détourné et crashé...



Journalisée

Dimanche 26 mars 2006

Place à l’action, place à l’action, j’en ai de bonnes moi…

À force de regarder la télé et toutes les conneries qui s’y trouvent, on finit par croire que tombe tout cuit et que tout est super simple dans la vie, tu parles charles. J’me suis baladé un peu sur l’île hier soir mais c’est pas aussi accueillant que prévu, j’avais pas fait dix mètres que j’ai entendu une espèce de grognement qui m’a fait comprendre que je n’étais pas le bienvenu ici. Je ne me suis pas fait prier et suis revenu au crash.

En me baladant le long de la lisière de la forêt j’ai pu trouver des fruits, je ne les connais pas mais j’avais trop besoin de manger pour me poser la question de la comestibilité. Apparemment y’a pas de soucis.

Le grognement m’a suffisamment refroidi pour me faire oublier, du moins pour hier soir, l’envie de dormir en forêt et c’est donc dans mon cockpit que j’ai passé la nuit.

Pour le feu je me suis contenté d’alimenter suffisamment un des feux provoqués par le crash pour qu’il ne s’éteigne pas, je ne pense pas pouvoir en allumer un si facilement.

En tout cas j’ai eu bien trop froid cette nuit pour envisager de passer une nuit de plus dans le cockpit, je vais devoir m’organiser pour de vrai aujourd’hui.

Faut que je trouve un endroit où m’installer pas trop loin du site du crash, j’veux être au courant si les secours arrivent, qu’est-ce qu’ils foutent d’ailleurs !!!

 Elle est sacrément dense cette forêt, les températures doivent être plus douces la nuit.

Tiens voilà ce que je cherchais, une petite clairière, pas trop grande pour profiter de la protection des arbres et pas trop petite pour que le feu que j’y installerai ne crame pas tout à 500 mètres à la ronde.

Je vais commencer par rassembler des branches pour faire un abri…

Super, j’ai suffisamment de bois pour fabriquer un chalet sur trois étages mais rien pour tout attacher, rien pour couper les branches à ma guise et surtout aucune idée de comment monter mon abri. Je sens que je suis bien engagé dans cette histoire.

Faut que je trouve une autre idée… Pourquoi ne pas faire avec un morceau de tôle de l’appareil ? Je vais aller voir si je peux en récupérer un morceau.

Bon si je l’appuie sur cet arbre ça devrait me permettre de me glisser dessous pour y passer mes nuits, je suis loin du confort auquel je suis habitué mais en même temps j’ai pas trop le choix.

Il me faut quelques grosses pierres pour faire un foyer et protéger mon feu et le tour sera joué, j’aurai plus qu’à enflammer une branche au crash et l’emmener ici.

Maintenant un peu de cueillette et je serai paré pour quelques jours.

Réponse #3 Sam 30 Juin 2007, 10:14
Yew
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 21


Copilote du vol A07562, détourné et crashé...



Journalisée

Lundi 27 mars 2006

L’île est magnifique et il y a suffisamment de fruits pour que je tienne un moment ici, mais il va bien falloir que les secours arrivent. Je ne suis pas du tout dans mon élément ici.

Ça me retourne les tripes chaque fois que je vais au site du crash mais j’aimerais tellement savoir si j’ai le moindre espoir pour Hélène. Je dois aller voir une fois de plus.

C’est vraiment infernal… J’ai encore du mal à réaliser que tout ceci est bien vrai, pourquoi ? Mais pourquoi donc ?

Le cockpit n’est pas bien en forme mais il me permet de dire que mon pilote n’a pas survécu au crash, pour Hélène et notre agresseur je n’ai aucune certitude.

À l’arrière de l’avion les dégâts sont largement plus importants et il semble paradoxalement que c’était dans le cockpit qu’on était le mieux protégé.

Je n’ai jamais compris pourquoi la chance me fuyait toujours, et même si je peux m’estimer heureux et chanceux d’être encore en vie ici ma vie n’a que peu d’intérêt sans Hélène.

...
Réponse #4 Sam 30 Juin 2007, 10:15
Yew
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 21


Copilote du vol A07562, détourné et crashé...



Journalisée
Lundi 3 avril 2006

Cela fait maintenant plus d’une semaine que je suis là, j’ai bien compris que pour les secours nous n’existions plus et qu’il n’y a plus d’illusions à se faire à ce niveau là. Il est temps pour moi de faire un petit bilan, ne serait-ce que pour faire fonctionner mon esprit qui parfois commence à dérailler. Le souvenir est tout ce qu’il me reste maintenant.
 
Hélène me manque, me manque tant, mais il est dur aujourd’hui pour moi d’être optimiste, j’ai de moins en moins d’espoir même si c’est la seule chose qui me donne la niaque nécessaire à survivre ici. Car c’est bien de survie qu’il s’agit, je ne fais tous les jours que le strict minimum pour passer la journée en cours, point barre.

En plus de la solitude qui commence sérieusement à devenir un problème pour moi, je me retrouve avec le ventre retourné. Je n’ai pas le moindre doute sur le fait que le régime fruits, fruits et fruits n’y est pas pour rien mais bon, je fais avec les moyens du bord et ils ne sont pas terribles :/

Ce n’est pas faute d’avoir tenté d’attraper ce fichu lapin qui vient me narguer presque tous les jours, mais j’ai rien d’un grand prédateur moi, à part peut être le système digestif, et le lapin ne s’y est pas trompé, je ne suis pas une grande menace pour lui.

Je ne suis pas sûr de pouvoir tenir très longtemps dans ces conditions ni même de vouloir tenir d’ailleurs. Mais j’entretiens tout de même un espoir qu’il y ait un espoir qu’Hélène ne soit pas… ne soit pas… je ne peux même pas y penser en fait, c’est trop douloureux... en tout cas tant que l’espoir existera je ne pourrai me laisser mourir.

Tout me ramène à elle, ma solitude bien évidemment en premier lieu mais aussi chaque visite de la carlingue de l’avion, le collier qu’elle m’a offert et qui est maintenant devenu l’objet le plus cher à mes yeux et même lorsque je vais me baigner sous la cascade je ne peux m’empêcher de repenser à notre cascade, celle où pour la première fois… non c’est beaucoup trop dur d’y penser… Hélène je t’aime tant…

Je me sens épuisé à longueur de journée, sûrement que les carences alimentaires commencent à se faire sentir. J’ai perdu du poids, et ce en seulement quelques jours, cela me préoccupe beaucoup mais je ne trouve pas de moyen de varier mon alimentation. Fabriquer un piège ? Pourquoi pas mais les tentatives que j’ai faites sont à faire mourir de rire n’importe quel braconnier de bas étage, un mulot viendrait à bout de mes pièges...

Je « vis » sous mon toit en tôle, plié en 2 toute la nuit pour perdre le moins de chaleur possible mais les nuits sont fraîches et souvent humides et je ne sais comment me protéger efficacement.

Pour terminer avec ce bilan tout plein d’espoir j’ai remarqué cet après midi, non loin de mon campement, une trace peu rassurante sur un de ces vieux arbres qui peuplent cette épaisse forêt. Je n’ai pas trop de doute sur le fait qu’il s’agisse de traces de griffes et le fait qu’elles se trouvent à hauteur d’homme ne me rassure pas du tout sur la taille de leur propriétaire. J’essaie de me convaincre que les traces sont très vieilles et que l’animal en cause est loin maintenant mais cela n’est qu’une vaine tentative pour me rassurer et je dois reconnaître que c’est bien loin de fonctionner.

Voilà l’état dans lequel je suis aujourd’hui et je n’ose pas imaginer dans quel état je serai demain.

Je ne prends même plus la peine de me prévoir des choses à faire pour le lendemain, je ne les tiens jamais et quand je m’y atèle cela se conclut le plus souvent par un échec.

Il est temps que j’essaie de dormir un peu.

Hélène où es-tu ?

...
Réponse #5 Sam 30 Juin 2007, 10:15
Yew
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 21


Copilote du vol A07562, détourné et crashé...



Journalisée
Mercredi 5 avril 2006

Étrange journée aujourd'hui, j'ai voulu sortir de la "routine" qui me rend dingue et suis parti en ballade sur l'île. J'ai beau vivre un calvaire ici cette île est quand même magnifique et en d'autres occasions je pense que la visiter aurait pu être un vrai plaisir... là c'est vrai que je n'arrive pas à totalement m'extasier devant les choses 

J'ai entre autres découvert un second site de crash, faut croire que les turbulences n'étaient pas exceptionnelles, et il semblerait que cet avion soit là depuis bien plus longtemps que le nôtre. Par contre l'état des lieux ne laissait pas de doute sur le fait que là non plus les secours ne sont pas passés, vraiment étrange tout de même à l'heure du flicage et du GPS 

Sûrement que cette île ne figure sur aucune carte et il est fort possible que les étranges phénomènes météorologiques qui entourent cette île la rendent invisible pour les appareillages...

Le but de la journée étant de me changer les idées je ne me suis pas attardé sur cette carlingue, faut dire que je passe tous les jours sur celle de mon avion alors bon...

En me rendant à l'ouest de l'île je suis tombé sur une construction qui semblait très ancienne. Une sorte de temple, très impressionnante en tout cas et les sculptures sur les parois, toutes recouvertes de lianes et lichens, donnaient au lieu une espèce de dimension envoûtante, un calme particulier régnait aux abords de ce temple et j'avais l'impression d'être entouré d'une énergie apaisante...

Je ne suis pas de ceux qui prêtent beaucoup d'importance aux énergies diverses et autres phénomènes que nous ne savons expliquer mais j'ai bien été obligé de reconnaître qu'une ambiance particulière flottait dans ces lieux...

La grande porte d'accès à l'intérieur du temple donnait directement sur un immense escalier qui semblait descendre à perte de vue, faut dire qu'il faisait très sombre là dedans donc à 3 mètres c'était déjà à perte de vue 

Sans aucune lumière, et accessoirement sans aucun courage, je ne suis donc pas descendu dans les entrailles de cette île mais il est maintenant certain qu'elle a été habitée par le passé...

Peut être que je trouverai d'autres vestiges de cette vie passée et que je pourrai en apprendre davantage...

J'avoue que cette découverte m'a ouvert des horizons, j'ai peut-être trouvé quelque chose pour occuper mes journées et je trouve ça incroyablement intéressant de creuser le sujet...

En rentrant vers mon campement en fin de journée je suis passé par la cascade pour me rafraîchir un peu et j'ai été surpris de voir un arbre coupé... Je ne pense pas m'y tromper mais cet arbre était encore debout hier soir et de toute façon il a été coupé de manière nette, sûrement avec une scie...

Je ne serais donc pas seul sur cette île ?

...
Réponse #6 Sam 30 Juin 2007, 10:16
Yew
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 21


Copilote du vol A07562, détourné et crashé...



Journalisée
Vendredi 7 avril 2006

Cela fait maintenant deux jours que je recherche des signes de vie, l'arbre abattu ne laisse aucun doute sur le fait que je ne suis pas le seul encore vivant sur cette île, mais je trouve étrange qu'un rescapé du crash ait amené avec lui, en bagage à main, une scie...

C'est pour cette raison que j'en suis arrivé à la conclusion qu'il y a sûrement un village ou au moins un endroit civilisé dans le coin. Par contre c'est vraiment étrange que je n'aie rien vu qui me conforte dans cette idée sur les deux derniers jours, j'ai quand même parcouru le gros de l'île et hormis les deux carlingues d'avion et le temple que j'ai trouvé, je n'ai croisé aucun autre signe de vie sur cette île, enfin quand je parle de signe de vie je me comprends, les carlingues d'avion niveau signe de vie c'est quand même pas ce qu'on fait de mieux... Hélène... non il ne faut pas que j'y pense... mais elle me manque... elle me manque...

Bref je ne suis visiblement pas seul ici et mon ou mes colocataires ont l'air mieux équipés que moi 

La solitude c'est pas bon, je perds la boule et déjà que mon état physique est loin d'être reluisant, si je me mets à divaguer je suis vraiment mal engagé. Et c'est entre autres pourquoi cet arbre coupé est pour moi un signe d'espoir, c'est peut être léger comme espoir mais je ne peux malheureusement de moins en moins m'accrocher à l'espoir de retrouver Hélène... mais je ne me résoudrai jamais à l'avoir perdue pour de bon.

Il est temps pour moi de retourner sur le lieu du crash, celui de mon avion, celui de mon Hélène... Je ne sais pas ce que je compte y trouver ni même ce que je souhaite y chercher mais peut être que s'il y a d'autres personnes ici je trouverai des signes sur place qui auraient pu m'échapper jusqu'ici.

...

Désert... désert comme au premier jour... désert comme à chaque fois... comment ai-je pu imaginer trouver quelqu'un ou quelque chose ici... mon esprit me joue des tours et tente de me redonner espoir pour mieux s'effondrer par la suite... Je n'y crois plus... je n'en peux plus... et cet arbre abattu alors ? sûrement une idée montée de toutes pièces par mon esprit divaguant...

Tiens... un bruit dans la forêt... sûrement un de ces animaux qui me narguent avec leur viande inaccessible pour moi... et là ça devait en être un gros... pourvu que ce ne soit pas celui qui a laissé des traces près de mon campement...

Je suis fatigué de tout ce cirque... je vais simplement retourner dans mon "abri" et attendre... attendre que personne ne me retrouve... attendre que la faim et la folie fassent de moi leur festin... attendre encore et toujours...

...
Réponse #7 Sam 30 Juin 2007, 10:19
Yew
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 21


Copilote du vol A07562, détourné et crashé...



Journalisée
Lundi 10 avril 2006

C'est définitif je suis seul ici.

L'arbre qui, il y a quelques jours, a éveillé ma curiosité était finalement sûrement déjà au sol depuis mon arrivée, j'ai sûrement dû fabuler sur cette histoire tout simplement comme je fabule sur tout un tas de choses en ce moment.

J'avais retrouvé un regain d'énergie en découvrant ce temple, en découvrant cet arbre que je croyais être un signe de vie sur cette île mais l'euphorie est retombée bien vite... je suis affamé et les fruits me donnent la nausée... je ne peux plus faire un pas sans que mes jambes ne me lancent... je suis incapable de tenir la moindre réflexion sans que mon esprit me trahisse... je ne vois pas le bout du tunnel.

Seulement 18 jours que je suis là et j'ai vieilli de 30 ans. Je ne tiendrai sûrement pas 18 jours de plus. Pourtant je ne veux pas me laisser mourir... non, je ne peux pas plus précisément... pour Hélène je n'ai pas le droit de mourir... je n'ai pas le droit de renoncer... je n'ai pas le droit de douter...

Aujourd'hui mon manque de viande est arrivée à son paroxysme... le lapin qui me nargue encore et toujours s'est comme à son habitude jeté lâchement dans son terrier pour se mettre à l'abri... j'avais toujours laissé passer ça mais là je n'ai pu me contrôler et j'me suis retrouvé en moins de deux avec le bras auxtrois quarts coincé dans le terrier... grand moment de solitude...

Après avoir bataillé pour ressortir, bredouille bien entendu, du terrier, j'ai dû me rendre à l'évidence... ce n'est pas encore aujourd'hui que je vais manger de la viande...

Pour me changer les idées j'ai décidé d'aller me baigner à la cascade, c'est encore la seule chose qui me procure du plaisir sur cette île et malgré la fraîcheur de l'eau je ne manque pas une occasion de m'y rendre. L'eau y est d'une limpidité à toute épreuve et désaltérante au possible.

Après ce petit bain et la nuit tombante je me décidai à rentrer à mon campement mais après un détour par le site du crash, je voulais récupérer un bout de tôle pour me faire une "arme" et avoir plus de chance demain de mettre enfin ce lapin dans mon ventre.

Encore relativement humide, malgré la chaleur étouffante, je me retrouvai rapidement sur la carlingue de l'avion à fouiller à droite à gauche pour trouver le morceau le plus à même de m'aider quand... drôle et étrange surprise... je tombai sur un message écrit de la main d'un homme... et fraîchement écrit qui plus est...


Incroyable !!! Au moment où justement je désespérais complètement, j'ai enfin une lueur d'espoir, vivement demain que je rencontre cette personne...

...
Réponse #8 Sam 30 Juin 2007, 10:19
Yew
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 21


Copilote du vol A07562, détourné et crashé...



Journalisée
Mardi 11 avril 2006

Ce matin je me suis réveillé tout excité, et pour cause, je vais rencontrer dans quelques heures, pour la première fois depuis mon crash sur cette île, une personne vivante… finis les moments de folie à se parler à soi même… fini l’isolement excessif… finie cette survie en solitaire…

Il faut que j’y aille… il faut que je me rende sur le site du crash… il faut que je rencontre cette personne… mais… mais tout n’est jamais aussi simple… j’ai une peur bleue de ce que je vais rencontrer… et si on ne s’entendait pas du tout… et si il y avait incompatibilité d’humeur… et si on ne fonctionnait pas du tout pareil…

Il peut être bien plus difficile de se savoir à deux et en conflit qu’être seul sur une île… mais c’est pas vrai !!! Mon pessimisme essaie encore de me jouer des tours… cette rencontre est vitale et je ne dois pas être le seul à en attendre beaucoup… tout ira bien…

Me voilà fin prêt… en route…

Me voilà à portée de la carlingue… voilà cet homme… il est assis sur un siège et semble tenir quelque chose dans sa main droite…

Encore quelques pas et je me décide enfin à signaler ma présence.

«  Bonjour »

Mon cœur bat à 200 battements minute… cet instant est si important… il se retourne…

« Vous !!! »

Mais c’est pas vrai !!! Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça !!! Sur 152 passagers il faut que le seul qui s’en soit sorti en plus de moi soit ce foutu pirate de l’air !!! Je ne peux pas rester là un instant de plus avec lui… lui qui a assommé mon pilote… lui qui a pointé une arme sur mon Hélène… oh mon dieu Hélène… lui qui a provoqué ce crash… lui qui est responsable de la mort de tant de personnes… lui qui m’a séparé de manière peut être irréversible d’Hélène…

Pour moi la rencontre est terminée, je rentre à mon campement.

« Attendez, ne partez pas, nous avons tous les deux besoin l’un de l’autre »

Besoin l’un de l’autre ? En quoi pourrais-je avoir besoin d’un assassin ? En quoi pourrais-je avoir besoin d’une personne aussi haïssable ? ...
En quoi ? Simplement pour garder un minimum d’équilibre mental... simplement pour pouvoir assouvir mon besoin de parler... simplement pour ne plus être seul sur cette île... simplement parce qu’on a effectivement besoin l’un de l’autre...
Bien obligé de me rendre à l’évidence... il a raison.

Demi-tour... je viens m’asseoir sur un siège à ses côtés.

« Je m’appelle Yew »

Il tient à la main un énorme jambonneau... un jambonneau en vraie viande... un jambonneau comme j’en rêve depuis plus de deux semaines maintenant... un jambonneau comme tous ceux que je suis incapable d’attraper moi-même...

« Moi c’est Jack Sparrow, vous vous doutez bien que c’est un nom d’emprunt mais il y a bien longtemps que mon ancien nom est mort ».

Il me parle mais la faim prend le dessus et je ne l’entends quasiment plus... non je ne peux pas lui demander... je ne peux pas lui offrir cette victoire de me voir le supplier... je ne peux pas lui permettre de prendre dès maintenant le dessus...

Il me tend le jambonneau... mes yeux m’ont trahis... le mal est fait il n’y a plus de raison de se retenir.

En quelques instants je suis venu à bout du jambonneau et ne peux m’empêcher de me sentir énormément redevable à ce Jack Sparrow... sûrement n’est-il pas quelqu’un de bien mais ici et maintenant c’est la seule personne sur laquelle je peux compter... et je me retrouve bêtement à être heureux de ne plus être seul... heureux d’être en compagnie... heureux d’être avec lui... malgré tout ce qu’il représente... étrange psychologie humaine.

« As-tu vu ce temple ancien à l’ouest de l’île ? »

Je décidai de discuter avec lui, de tout de rien mais de me garder de parler de choses qui fâchent, on est là pour un moment, a priori on aura bien des occasions pour aborder le sujet plus tard.

« Bien sûr, je pensais l’explorer un de ces jours mais je m’affaire pour le moment sur mon campement pour le rendre le plus confortable possible… Ah tiens en parlant de l’île je lui ai donné un nom, Inaho, ce nom prendra toute sa dimension si nous sommes plusieurs à lui donner vie ;) »

Il a donné un nom à cette île ?! L’idée ne me serait jamais venue à l’esprit, c’est pourtant une bonne idée, Inaho, je ne sais pas d’où ça vient mais j’aime beaucoup ce nom. S’il a donné un nom à cette île c’est qu’il a fait son deuil sur d’éventuels secours... c’est qu’il a accepté de vivre ici... qu’il se sent maintenant ici chez lui... peut-être est-il temps que je fasse aussi mon deuil et que je regarde la vérité en face...

Et son campement... il dit y travailler depuis le crash... depuis 19 jours... je n’ai passé qu’une demi-journée sur la réalisation du mien... quelque chose me dit qu’il est arrivé à faire quelque chose de plus convaincant que mon bout de tôle appuyé sur un arbre...

La journée est passée à une vitesse folle et déjà la nuit commence à tomber.

« Il commence à se faire tard. Je te propose que l’on se retrouve ici demain matin pour reprendre nos discussions et voir si on peut s’aider pour nos campements »

Qu’on se retrouve demain matin ?? C'est-à-dire que chacun reparte de son côté ce soir ?? Ça fait pas du tout partie de mes options... j’suis pas prêt à me retrouver seul dès maintenant... je ne le supporterais sûrement...

Mais non... non je ne peux pas lui dire... je ne peux pas encore une fois lui montrer à quel point j’ai besoin de lui... je ne pourrais pas lui demander... mon campement a fait l’affaire jusqu’à maintenant et il fera encore l’affaire ce soir... vaine tentative pour me convaincre...

« Tiens il me vient une idée. Pourquoi ne viendrais-tu pas dormir à mon campement ? J’avais prévu de dormir à la belle étoile ce soir et du coup mon campement est libre, ce serait dommage que personne n’en profite ;) Et puis j’apprécierais tellement de déjeuner à deux demain matin. Tu ferais ça pour moi ? »

Incroyable... je suis transparent... non seulement il a su apprivoiser cette île, Inaho, mais il n’est pas pour autant un rustre sans quelques notions de psychologie humaine... il lit en moi comme dans un livre... et présenter ça comme une demande de sa part... sans me renvoyer le poids de mon inquiétude... merci Jack... merci !!

« C’est une bonne idée, j’accepte avec plaisir l’invitation »

En route vers son campement, je ne sais pas trop à quoi m’attendre, sûrement quelque chose d’un peu plus travaillé que le mien, oui bon c’est pas difficile en même temps.
Ah nous y voilà je crois, j’aperçois une lueur au loin ce doit être son feu... houlà... j’étais bien loin du compte... comment a-t-il pu construire tout ça sans rien ?? Son abri semble plus costaud et plus abouti que les cabanes que je faisais avec mon père malgré le fait qu’il n’y ait ici ni clou ni vis... il a même construit un réceptacle pour les eaux de pluie qui ruissellent sur son toit... son feu est parfaitement protégé des intempéries et il semble être en train de mettre en place une sorte de barrière autour de son camp... sûrement une protection contre les animaux qui rôdent dans le coin...

En tout cas une chose est sûre, je n’oserai jamais lui montrer mon campement après ça...

Il s’installe au devant de son abri adossé contre un arbre et me désigne son matelas de feuilles et de fougères.

« Installe toi Yew, nous avons besoin de sommeil »

Je ne me fais pas prier et m’installe volontiers sur ce lit des plus confortables.

« Bonne nuit Jack, et encore merci »

« Bonne nuit Yew »

Vais-je enfin avoir cette nuit réparatrice dont je rêve depuis 19 jours ?

...
« Dernière édition: Ven 07 Sep 2007, 09:20 par Jack Sparrow »
Réponse #9 Jeu 05 Juil 2007, 12:21
Yew
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 21


Copilote du vol A07562, détourné et crashé...



Journalisée
Mercredi 12 avril 2006

Des crépitements… une odeur de fumée… une luminosité inhabituelle au réveil… mais où suis-je ?? Ah oui je suis chez Jack… tiens marrant je dis "chez Jack" comme je le dirais pour une maison… j’oserais jamais parler de mon abri de fortune comme d’une maison… en tout cas la nuit fut fort agréable… ce n’est d’ailleurs pas anodin si pour la première fois depuis que je suis sur cette île… enfin sur Inaho… je ne me réveille pas dès les premiers rayons de soleil…

Et je n’ai pas mal au dos ce matin… c’est relativement plaisant…

Bon c’est pas tout mais va falloir que je me lève quand même… Jack est sûrement déjà debout et je squatte encore son lit…

Effectivement Jack est là… juste devant son abri et il me tend dès ma sortie un bol rempli de jus de fruits… un bol ?! Ah non c’est une demi noix de coco en tout cas il est équipé…
Et avec ça ce sera un morceau de noix de coco… dire que je n’ai pas encore réussi à en ouvrir une seule…

En tout cas c’est fort agréable comme réveil et comme accueil et je m’empresse de le lui faire savoir en lui adressant un sourire…


« Merci »

Nous nous asseyons près du feu et je prends un étrange plaisir à prendre ce petit déjeuner… depuis que je suis sur Inaho je mange quand j’ai faim et quand j’ai de quoi manger sous la main… il semblerait que Jack ait réussit a grader un rythme normal… en tout cas j’avais oublié le bonheur que peut procurer un petit déjeuner dans ces conditions… quoi qu’à bien y réfléchir je n’ai jamais pris de petit déjeuner dans ces conditions…

Tu vas voir qu’il vas faire la vaisselle maintenant :mdr:… tiens c’est bien la première fois depuis bien des jours que j’ai eu une soudaine envie de rire comme ça :)


« Que dirais-tu d’aller voir ton campement ? Je pourrais t’aider à le consolider si il en a besoin. »

Voir mon campement ?! M’aider à le consolider ?! Euh j’sais pas si je suis trop prêt à passer pour le dernier des boulets pas foutu de se faire une cabane… mais bon en même temps s’il peut m’aider à me faire un abri comme le sien je serais bien stupide de dire non… et puis je crois qu’il faut que je m’asseye sur ma fierté pour le moment…

« Avec plaisir, mais prépare-toi psychologiquement parce qu’on passe du 3 étoiles au bidon ville là je te préviens »

Il sourit à ma blague… c’est sympa mais bon c’est pas vraiment une blague en fait…

Allez c’est parti je l’emmène à mon campement… il ne va pas être déçu du voyage…

On approche dangereusement de mon « chez moi » et la honte monte… il est encore temps de faire demi-tour…
Et puis tant pis pour lui il n’avait qu’à pas insister…


« Nous y voilà… bienvenue dans mon campement… »

Ses yeux en disent long… et ça se comprend quand on voit son campement à lui…

« Et bien… cela nous promet une belle journée de boulot, si toutefois des petits travaux sur ton habitacle t’intéressent ;) »

Et comment que ça m’intéresse… par contre il va falloir que je sois une très bonne main d’œuvre sinon il va m’abandonner dans la jungle vite fait lui…

« Euh… les bonnes manières voudraient que je te dise que je me débrouillerai et que ce n’est pas à toi de mettre la main à la patte pour m’aider à refaire mon campement mais la vérité c’est que je me sens incapable de faire seul quelque chose à l’image de ce que tu as fait chez toi et que j’aimerais vraiment pouvoir passer des nuits aussi agréables que celle que je viens de passer, mais dans mon propre abri… »

« Pas de problèmes… et puis ne crois pas que tu t’en tireras à si bon compte… j’aurai besoin plus tard de toi pour m’aider dans plusieurs aménagements de mon campement donc mon coup de main ici n’est qu’une avance sur le coup de main que tu me rendras dans les jours à venir ;) »

Décidément… encore une fois il me permet de m’en sortir sans perdre la face…

« Très bien… je t’aiderai de mon mieux… »

« Allez au boulot… »



Une après midi plus tard nous avions mis sur pied un abri qui me permettrait de dormir au sec et à l’abri des premiers rayons de soleil…
Il m’avait appris tout au long de la journée à attacher entre eux des morceaux de bois… à trouver des moyens de faire tenir des montants… mais cela avait dû l’épuiser… faut dire que je ne suis pas bricoleur pour deux sous et qu’il a dû s’en rendre compte…

« Je vais te laisser Yew, je vais rentrer chez moi et on se retrouve ici même demain matin pour continuer un peu les aménagements si ça te va. »

« Oui nickel… merci beaucoup Jack… pour tout… »

Et il repartit vers son campement me laissant à nouveau seul ici… mais pour la première fois je ne me sentais pas désespéré… j’allais pouvoir dormir à nouveau dans un vrai campement et le reverrais demain matin pour reprendre les travaux… je n’étais plus seul et cela comptait plus que tout… pour le moment…

« Dernière édition: Ven 07 Sep 2007, 09:20 par Jack Sparrow »
Réponse #10 Ven 06 Juil 2007, 02:19
Yew
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 21


Copilote du vol A07562, détourné et crashé...



Journalisée
Jeudi 13 avril 2006

Tiens des bruits de feuilles et de brindilles qui craquent… et il ne fait pas encore totalement jour… il est bien matinal Jack…

C’est quoi cette respiration là… c’est pas Jack ça c’est clair… y’a un cochon sauvage qui vient renifler mon nouvel abri ou quoi…


« GrrrooaarrR !!! »

C’est certainement pas un cochon sauvages ça !!! Les traces dont je me demandais à qui elles appartenaient… je crois que je viens de trouver ma réponse…

J’fais quoi là !!! Crier c’est con… courir c’est con… rester immobile dans mon abri… c’est con…

Vite trouver l’idée la moins con du lot…

J’ai même pas finis de réfléchir que je suis déjà en train de courir… il est con le type quand il s’y met… :/

En tout cas c’était pas forcément là meilleure idée… y’a une espèce de monstre qui me galope au luc !!!


« AU SECOUR !!! JACK !!! »

Oui c’est sur de crier ça vas me sauver la vie… a part faire mourir de rire cet ours avec ma voix légère je ne vais rien y gagner !!!

Une  bonne chose pour moi il a l’air de boiter… il ne pose pas sa patte supérieur droite et c’est tout bon… j’arrive même à prendre un peu d’avance…


« Paf »

Bin oui bien sur contemple l’ours qui te cours derrière plutôt que de regarder où tu mets les pieds… :/ Et c’est pas comme si on était en pleine forêts avec des racines qui dépassent de partout !!!

Relève toi plutôt que de râler !!!

Et maintenant courir… courir très vite sans ne plus se retourner…



Ca fait un moment que je cours et je commence à vraiment être claqué… faut que je me retourne… faut que je sache…

Merde !!! Il est encore là… assez loin mais quand même là !!!

Pour moi la course est finit c’est soit un arbre… soit…

Je pourrais monter dans celui-ci il a l’air costaud et surtout il est là… ce qui est son plus grand avantage il faut bien le reconnaître…


« Grrrooarr !! »

Bon j’suis dans un arbre avec un ours au pied !!! C’est super… j’vais rester là quelques temps et puis à un moment je vais tomber et me faire bouffer… j’adore l’idée… :/

J’ai vraiment une chance pas croyable moi…

« Dernière édition: Ven 07 Sep 2007, 09:21 par Jack Sparrow »
Réponse #11 Mar 24 Juil 2007, 17:58
Yew
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 21


Copilote du vol A07562, détourné et crashé...



Journalisée
Vendredi 14 avril 2006

Respiration rauque… bruits de pas lourds… odeur forte… pas la peine de baisser la tête pour savoir que je ne suis toujours pas seul…

Cet ours ne me laissera jamais tranquille… à croire que je suis le seul gibier dans cette forêt… c’est pas vrai y’avait Jack aussi…

Tiens d’ailleurs il est où lui ?! Il a bien dû voir que je n’étais pas là hier et pourtant pas de nouvelles… il a l’air catastrophé de ma disparition ça fait peur…

Bon c’est pas le problème du moment… il faut que je trouve un moyen de faire partir cet ours pour pouvoir descendre...
Peut être que si j’arrive à casser cette branche… et si je lui envoie sur la tête… il va avoir encore plus envie de me bouffer… logique j’aurais pu m’en douter avant de le faire en fait :/

J’ai la dalle moi… remarque cet ours n’a pas mangé depuis au moins autant de temps que moi… ce qui peut expliquer qu’il attende que je tombe de cet arbre… tout comme j’attends que cet arbre fasse ses fruits… bien que j’aie bien peur qu’à ce petit jeu ce ne soit pas moi le gagnant…

YEW !! YEW !!

Et voilà... mon esprit se remet à me jouer des tours... mais quel humour quand même…

YEW !! YEW !!

Mais c’est pas mon esprit qui me joue des tours, c’est simplement Jack qui est là !!

« JACK !! JE SUIS LA !! JACK !! »

Il m’a recherché finalement… j’étais mauvaise langue… sûrement que je lui cherche des défauts en fait…

En tout cas encore une fois je suis content d’entendre sa voix… je vais vraiment finir par être un boulet moi :/

Je le vois enfin… il est là derrière un arbre avec un arc et des flèches… bien joué Jack tu vas le faire fuir en moins de deux :)

« Yess !! Dans le mille, bien joué Jack !! »

Superbe tir en plein dans le postérieur de mon agresseur… de son agresseur devrais-je dire en fin de compte… :/

Quelle merde il m’abandonne pour s’en prendre à Jack… ça sent le vieux cercle vicieux ça :/

« Profite que j’ai attiré son attention pour fuir, il est encore temps que l’un d’entre nous s’en sorte indemne. »

Il se fout de moi !!!

Il
a tout fait depuis notre rencontre… est le seul à assurer un minimum et maintenant qu’il est en danger me demande de sauver ma peau… je transpire tant que ça lache?!

Hors de question de faire de lui un martyr… hors de question de survivre avec le poids de sa mort sur le dos… hors de question de le laisser gagner encore une fois !!!

C
ette île m’a tout prismon boulot… ma viemon Hélène… et elle croit qu’elle peut à tout jamais aantir ma fierté ?! Faut peut être pas pousser non plus !!!

Cet ours se croit sûrement très impressionnant derrière ses gros poils mais il me faudra bien plus pour m’anéantir totalement !!

J’ai décidé de vivre et de me battre pour ma suivie sur cette île et si je fuis aujourd’hui c’est comme si je n’avais pas pris cette décision… c’est trop pour moi… je vais lui rentrer dans le lard et lui faire comprendre qui je suis…

Une flèche ?! C’est bien suffisant pour mettre les choses au clair…


« Crève saloperie !!! »

Alors comme ça on ne se laisse pas faire et on m’envoie valser ?! Mais c’est pas la fête ici !!

« Prends ça !! Et ça !! Et ça !! »

Je l’ai mis en fuite… et mes jambes ne me portent plus…

« On fait moins le malin mainten…»

« Dernière édition: Ven 07 Sep 2007, 09:21 par Jack Sparrow »
Réponse #12 Ven 27 Juil 2007, 22:28
Yew
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 21


Copilote du vol A07562, détourné et crashé...



Journalisée
Samedi 15 avril 2006

Où suis-je ?? Pourquoi suis-je dans les vapes comme ça ??

Ah oui je me souviens… hier… j’ai comme un peu perdu le contrôle avec toutes ces histoires et me suis laissé envahir par mes émotions. En tant cas si je suis en vie c’est que je suis arrivé à mes fins et que l’ours nous a foutu la paix.

J’ai la dalle… vas falloir que je choppe un truc à manger moi…

« Outch !! »

J’ai quoi au bras moi ?! Sûrement un reste de mon combat… j’m’en sors quand même super bien faut dire…

Jack m’a laissé des fruits… sympa… j’sais pas où il est allé par contre…

Tiens c’est quoi ça dans ma main ?! Oh non !!! Le badge d’Hélène !!

« Hélène !!! »

Pourquoi me filer ça maintenant ?! J’essaie de ne plus y penser et lui me renvoie ça en pleine tête !!

Attends mais… je ne lui ai jamais parlé d’Hélène… comment pourrait-il savoir que je tenais particulièrement à elle ?? Pourquoi me remettre ça et disparaître après ??

Serait-ce possible qu’il sache ??

Je ne peux pas rester là à l’attendre toute la journée… pas après qu’il m’ait donné ce badge… je dois retourner au crash… je dois trouver des choses…

« Dernière édition: Ven 07 Sep 2007, 09:21 par Jack Sparrow »
Réponse #13 Jeu 02 Août 2007, 17:03
Yew
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 21


Copilote du vol A07562, détourné et crashé...



Journalisée
Dimanche 16 avril 2006

Normal… j’me réveille tranquillement installé sur le fauteuil d’un avion complètement en vrac... j’ai l’impression que ma petite sieste s’est prolongée en fin de compte…

J’ai même pas fouillé la carlingue de l’avion hier soir… rien que de venir jusqu’ici m’a épuisé… faut croire que je n’étais pas tout à fait remis de mon coup de sang d’avant-hier…

Bon en tout cas là je me sens bien plus reposé et j’vais pouvoir me mettre au boulot…

C’est pas la première fois que je reviens sur le site mais c’est toujours aussi dur pour moi de voir ces corps… faudrait que je demande à Jack de m’aider un de ces jours à enterrer tout ces gens… ils méritent bien ça…

Pourquoi il m’a refilé ce badge ce con ? Qu’est ce qu’il sait de moi et d’Hélène ? Est-ce que c’est juste une coïncidence ou il savait bien ce qu’il faisait ?
Parce que franchement me filer le badge d’une hôtesse ça n’a aucun sens s’il ne connaît pas notre relation… et s’il sait ça qu’est-ce qu’il sait de plus ? Qu’est-ce qu’il me cache de plus ?
Est-ce qu’il sait si elle est en vie ? Est-ce qu’il a caché son corps pour ne pas que je tombe dessus ?
Qu’est-ce qu’il nous voulait, pourquoi détourner cet avion, pourquoi nous ?

Et merde… rien que de repenser à ce Jack je ne peux m’empêcher de me monter la tête... mais il devra bien à un moment donné apporter des réponses à mes questions…

En attendant j’ai beau retourner tôle et débris en tous genres je ne trouve rien qui pourrait m’aider à en savoir plus sur le sort d’Hélène… j’ai déjà retourné le cockpit un nombre incalculable de fois depuis le crash et toujours rien… si ce n’est que je n’ai trouvé son corps nulle part…

Mais si elle est en vie… où est-elle ?!

Cela ne sert définitivement à rien que je reste ici une minute de plus… je ne trouverai rien… je vais retourner à mon campement pour réparer un peu les dégâts et pouvoir passer la nuit tranquille…



Mais ?! Je ne rêve pas ?! Mon abri était bien détruit… et ce n’est plus le cas…

Et il n’y a pas 50 solutions possibles… cela ne peut être que Jack qui est venu me retaper tout ça…

Je ne sais plus où j’en suis… j’ai envie de le torturer à mort pour qu’il me dise ce qu’il sait et en même temps il m’est d’un tel secours ici… comment lui être totalement hostile…

Je pense qu’une discussion s’impose… j’irai le voir demain pour mettre les choses à plat… je n’aime pas les situations troubles…

Hey ?! On dirait bien que j’ai une nouvelle couverture…

Une peau d’ours ?! L’ours serait-il mort ?! J’ai bien l’impression qu’il y aura encore plus de questions à lui poser que prévu…

Demain soir j’y verrai certainement beaucoup plus clair…

« Dernière édition: Ven 07 Sep 2007, 09:21 par Jack Sparrow »
Réponse #14 Lun 08 Oct 2007, 17:33
Yew
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 21


Copilote du vol A07562, détourné et crashé...



Journalisée
Lundi 17 avril 2006

Qu'est-ce qu'il fait chaud... je déteste me réveiller en nage... c'est super désagréable mais en même temps c'est la première nuit où je n'ai pas froid... super efficace cette nouvelle couverture...

Bon avec ça j'ai passé une superbe nuit... un peu dur de m'endormir avec toutes mes réflexions en tête mais quand je suis parti je suis parti... j'ai même l'impression d'avoir dormi 2 mois...

J'ai bien réfléchi et je pense que j'ai laissé suffisamment de temps à Jack pour se préparer à répondre de ses actes... je pense que notre relation ne pourra pas aller plus de l'avant si on ne met pas certaines choses au point...

Je vais aller récupérer de quoi déjeuner dans la forêt et j'irai lui rendre visite un peu après...

...

Bon en route... j'me demande bien comment il va réagir à mes demandes d'éclaircissement... va-t-il se défiler... va-t-il enfin me dire...

Pourquoi m'a-t-il donné le badge d'Hélène ?!
C'est trop pour n'être qu'une coïncidence...
Rhaaa... j'ai vraiment besoin de réponses...

Et voilà... j'y suis... j'espère qu'il est là...

Personne... ça aurait été si beau... mais je ne suis pas aux pièces... je ne repartirai pas d'ici sans avoir des réponses...

...

Le voilà enfin qui arrive...

« Bonjour Jack »

« Salut, bien dormi ? »

« Ca va » Oui bon j'vais peut être pas lui dire non plus que j'ai super bien dormi... j'aime pas trop montrer à quel point il m'aide dans ma survie ici...

« Merci pour la peau d'ours, c'est pas désagréable. » J'suis pas un sauvage quand même... c'est la moindre des choses de le remercier mais par contre on vas rapidement clarifier les choses...

« Je tiens direct à te prévenir que ce n'est pas une visite de courtoisie, j'ai des questions, beaucoup de questions, dont tu as les réponses et je pense que l'on a assez attendu. »

« Je me doutais bien qu'une telle discussion arriverait à un moment ou à un autre, que dirais tu d'en discuter en grignotant quelques fruits ? J'ai faim comme pas permis. »

J'ai mangé y'a pas super longtemps mais je ne suis jamais contre un petit peu de rab...

« Avec plaisir. »

Bon c'est bien beau de manger mais si je veux mes réponses avant la nuit vas pas falloir que je traine trop...

« Dit moi, pourquoi m'avoir donné ce badge ? Qu'est-ce qui te fait penser qu'il peut me servir ? »... rester évasif... surtout rester évasif pour voir se qu'il est prêt à dire sans que je lui tire les vers du nez...

« Le nom sur le badge allait changer dans quelques mois pour être remplacé par ton nom, vous étiez ensemble depuis 2 ans et habitiez ensemble depuis peu dans un très chic pavillon du côté de Bussy St Georges. Ce vol était ton premier en tant que pilote long courrier et vous étiez ravis de pouvoir partager ce moment, elle en cabine et toi dans le cockpit. C'est pour ça que je me disais bêtement que son badge te rappellerait de bon souvenirs, comme le premier de l'an passé dans l'avion par exemple, mais si tu n'en veux pas je peux le récupérer... »

... qu'est ce qu'il vient de se passer là !!!
Je ne comprends rien... comment sait-il tout ça ?! Comment nous connait-il autant ?!
Je me doutais qu'il savait pour nous mais là c'est au-delà de tout ce que j'avais imaginé...
Je suis au moins fixé sur un point... lui aussi veut aller au bout de tout ça et mettre cartes sur table mais je me demande maintenant si j'y étais vraiment préparé...

«Ok, on est d'accord on va crever l'abcès une bonne fois pour toutes. Pourquoi et comment connais-tu tout ça sur nous ? »
On va gagner du temps en passant par des questions directes...

« Si je suis reconnu dans le "métier" c'est pas parce que j'ai des plus gros bras et que je suis une terreur, moi mon point fort c'est de savoir avant le vol ce qui va se passer durant le vol... enfin 99 fois sur 100...
Ma particularité c'est de détourner des avions avec ma tête et pas avec mon poing.
Quand on me passe une commande et qu'elle me laisse assez de marge je choisis moi-même le vol sur lequel j'aurai le plus de facilités. Je fonctionne toujours avec une prise en otage d'une hôtesse de l'air et les couples hôtesse/pilote sont des énormes aubaines pour moi.
J'ai mes accès dans les bases de données de l'aviation civile et quand un couple comme vous est programmé sur un vol je m'y intéresse très rapidement de plus près. Si tout correspond aux critères de mes clients je pars à la récolte d'info pour être à l'abri des surprises. Quelqu'un vous a suivi ces quelques derniers mois pour que je puisse au mieux adapter mon attitude en vol à ta manière de fonctionner. »


Putain de merde... moi qui croyais que pour détourner un avion il montait juste dans un appareil au hasard et que son arme faisait le reste... mais... suivi pendant quelques mois ?! Je n'ai reçu ma fiche de mission qu'un mois avant le vol ?!

« Tu dis m'avoir surveillé pendant plusieurs mois ?? »

« Je n'ai rien sans rien, mon parcours sans fautes était dû à mes méthodes certes très longues mais très efficaces. »

« Je n'en doute pas mais ce vol ne m'a été confié qu'un mois avant le décollage... »

« Il t'a été confié 28 jours avant le vol plus précisément et j'ai été ravi de voir que vous l'acceptiez d'ailleurs mais tu étais prévu sur ce vol depuis bien plus longtemps crois-moi... »

Comment ce type pouvait-il avoir accès à tant de choses ?! C'est dingue quand même...

« Et tu trouves ça sur internet ?! »

« C'est pas beaucoup plus compliqué que ça oui, il suffit de connaître les bonnes personnes et d'avoir des arguments qui suivent... »

« Je n'en reviens pas... et il suffit de donner quelques biftons de la main à la main pour embarquer une arme à bord aussi ?! »

C'est dingue tout ça... il avait accès à des infos que je n'ai pas...

« Une arme ? Quelle arme ? »

Et voilà... j'me doutais bien qu'il refermerait les portes à un moment donné... monsieur veut garder son image de tête pensante et n'assume pas le fait de menacer des innocents et d'être un danger public...

« Le truc qui fait des trous dans les gens et que t'as héroïquement mis sur la tempe de mon Hélène... »

« Tu as vu une arme toi ? » Ca y est il m'énerve... j'vais l'enclosquer s'il continu à me chambrer comme ça...

« Ecoute, si tu continues à te la jouer énigmatique comme ça on va pas s'entendre !! J'sais pas où tu veux en venir mais arrives-y vite !! »

« J'essaie juste de te dire que tu n'as pas vu d'armes de tes yeux pour la bonne raison qu'il n'y en avait pas. La force de la suggestion n'est pas croyable. Un gars tente de détourner un avion et t'appuie quelque chose sur la tempe tu cherches pas, ton esprit analyse ça comme une arme alors qu'un simple tube métallique parfaitement inoffensif et qui passe les douanes sans problème produit le même effet. On sait tous les deux les effets que produirait une balle de révolver tirée dans un avion, je ne suis ni con ni suicidaire mais je ne suis pas infaillible non plus. Avec une arme, même si on ne veut pas, avec un faux mouvement on a vite fait de plomber la carlingue, avec un tube métallique je te mets au défis de faire un trou dans cette même carlingue...
Du point de vue des otages, vous, c'est du pareil au même, suffit d'être convaincu et convaiquant et le tour est joué. Je ne te cacherai pas que lors de mon premier détournement je n'en menais pas large avec mon arme fictive et que j'étais persuadé que quelqu'un s'en rendrait compte mais la préoccupations des otages est tout autre dans ce genre de cas de situation.
J'vais te dire une bonne chose. Moi mon truc c'est pas de terroriser les passagers, c'est juste de livrer des avions vides à des gens qui n'ont pas les moyens de s'en offrir un. Niveau passagers je fais tout pour que ce soit le moins désagréable possible et ils sont libres au moment même où l'avion se pose à bon port. Je livre l'avion vide et si on me demande de livrer les otages avec je ne fais pas, j'ai assez de commandes pour pouvoir trier. »


Il aurait donc détourné cet avion sans la moindre arme... juste en jouant les durs et nous nous avons plongé... c'est pire que tout ce que j'aurais pu imaginer...
Le fait d'avoir une menace réelle sur le dos justifie la perte de contrôle mais de se laisser impressionner par un simple bout de métal c'est bien trop pour moi...

Je n'ai plus rien à lui dire... je n'ai plus rien à entendre... il va me falloir quelque temps pour digérer tout ça...

Il est temps pour moi de retourner à mon campement...
« Dernière édition: Lun 08 Oct 2007, 17:38 par Jack Sparrow »
Réponse #15 Ven 21 Déc 2007, 16:00
Yew
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 21


Copilote du vol A07562, détourné et crashé...



Journalisée
Mardi 18 avril 2006

Foutu soleil...
Comme si je n'avais pas le droit de temps en temps à une bonne grasse matinée...
Merde quoi... j'me suis couché la tête en vrac avec la haine au coeur... j'ai tourné en rond pendant des heures pour trouver le sommeil et quand enfin je commence un peu a récupérer faut que ce foutu soleil vienne m'empêcher de poursuivre ma nuit...

J'ai envie de rien... je me laisserais mourrir volontier... elle me manque tant... et je ne la reverrais sans doutes jamais...
Qu'elle enflure ce type !!! J'en reviens pas... il connaissait tout de nous et il nous a... il nous a tué en nous crashant ici...
Et moi qui lui avait pardonné... forcé de reconnaitre que j'avais besoin de lui... mon cul oui que j'ai besoin de lui...
"Niveau passagers je fais tout pour que ce soit le moins désagréable possible et ils sont libres au moment même où l'avion se pose à bon port"
Incroyable quand même... pour peu à l'écouter on pourrait croire que c'est un mec bien... faut avoir peur de rien quand même pour se présenter en gentil et détourner des avions...
Il avait pas d'arme ? Et alors... qu'est ce que ça peux bien me foutre maintenant... le résultat final et le même il me semble...

Faut que j'arrête d'y penser... faut que je me change les idées... il me faut du temps... beaucoup de temps...

Un bain... c'est ça qu'il me faut... un bon bain...
J'vais aller à la cascade me poser un peu... ne penser à rien et me détendre... c'est bien ce qu'il me faut je pense...

...

J'ai la dalle... tu crois pas que j'aurais pu penser à prendre trois fruits non ?! Va encore falloir que je me démerde pour trouver un truc à bouffer sur place...

Ca y est... j'entend la cascade... c'est pas trop tôt je commencais à avoir les jambes douloureuses...

Mais qu'elle enflure quand même... et il joue le copain bricoleur depuis le début... sans me parler de rien...

Hey !!! c'est qui ce type !!!

"Euh ... Yew ? ..."

Alors là ça me la coupe !! Un mec qui sort de nulle part se rèche devant moi et il me connait... c'est quoi ce plan ?!

"Euh... euh... Hein ?!"

Superbe amorce... c'est sur il va avoir envie de me parler là...

"Merde t'es qui ?! Tu sors d'où ?! Oui j'suis bien Yew mais... mais t'es qui ?!"

Qui c'est ce type ?! Il a du se détruire l'épaule... il avait déjà un bandage et vu comment il tient debout ça m'étonne que moyennement...

"Ca va l'épaule ?! Tu viens d'où ?!"

"Salut ... Je suis Bing. Ca fait maintenant plusieurs jours que je suis coincé sur cette île, dix pour être précis. Je viens d'en haut ... enfin d'un avion quoi ... j'étais parti enfin maintenant je suis là et c'est pas volontairement ..."

D’un avion ?! Encore un crash… et il y a dix jours… j’étais là moi y’a dix jours comment j’ai fais pour rien voir…
En tout il a l’air d’avoir une sacré blessure… surement lié au crash je suppose…

"Ca c'est pas grand chose, juste un accrochage avec une panthère. T'inquiète pas elle est bien amochée elle aussi."

Une panthère ?! Super… comme si les ours ne me suffisaient pas…

"Je suis désolé de pas pouvoir bavarder très longtemps, et pourtant j'en ai des questions. Mais je préfère ne pas laisser mon amie seule trop longtemps."

Lui aussi connaît quelqu’un de vivant ?! On est donc au moins quatre sur cette foutu île… j’vais peut être pouvoir discuter avec d’autres personnes que l’autre… que l’autre… que l’autre tout court je crois en fait…

 "On m'a dit que tu pouvais m'aider, que tu connaissais quelqu'un ... sur cette île. Quelqu'un qui possèderait quelque chose qui m'aiderait dans ce que je dois faire."

On m’a dit ?! C’est quoi ce trip ?! Quelqu’un qui connais ma présence ici… je ne connais que Jack moi c’est quoi tout ça je capte plus rien…

"Quelqu’un t’a parlé de moi ?! C’est quoi cette histoire ?!"

Se pourrait-il que… cette personne qui l’accompagne pourrait-elle être… non c’est impossible…

"Tu parles d’une amie… elle… elle ne s’appellerait pas… Hélène ?!"

Et si jamais… serait-ce possible ?!

"Non désolé, elle ‘appelle Raquel. Vraiment désolé d’insister mais connais-tu quelqu’un sur cette île ?"

Moi et mes foutues illusions… bien sur que ce n’est pas Hélène…

"La seule personne que je connais ici, c'est Jack ... enfin je croyais le connaitre ... Je peux t'indiquer où le trouver si c'est important mais tu ne m'en voudras pas si je t'accompagne pas. "

Je n’ai plus le courage d’essayer de le retenir un peu d’avantage… j’ai besoin de repos et avant tout… d’être seul…

"C'est parfait, merci beaucoup. Je dois filer désolé mais je suis souvent auprès de cette cascade, peut être nous recroiserons nous un jour où je te présenterais Raquel ."

Le voilà repartis aussi vite qu’il est arrivé… cette île me resserve décidément beaucoup de surprises…

Mais bon pas le temps ni l’envie de m’appesantir sur ça… trop besoin de détente et de faire le vide… à la flotte !!!



Dieu que ça fait du bien… si seulement il existait pour pouvoir en profiter…
Je sens que je ne vais pas tarder à m’endormir ici moi… l’eau est si bonne… et je suis installé à merveille…

J’sais quand même plus où je campe moi avec tout ça…
Réponse #16 Dim 17 Oct 2010, 16:27
Yew
Inahoori
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme

Messages: 21


Copilote du vol A07562, détourné et crashé...



Journalisée
Mercredi 19 avril 2006

Merde j'suis trempé...
Je déteste me réveiller trempe comme ça... il a surement flotté toute la nuit...

Pourtant j'ai cette sensation d'une humidité omniprésente et ma foi moins désagréable qu'a l'accoutumée...

Bien joué champion... t'es pas trempe a cause d'une grosse pluie... t'es juste trempe parce que t'as le cul dans un bassin...

J'ai du m'endormir pendant mon bain... en tout cas ça prouve que j'ai bien eu le résultat attendu... je venais pour me détendre et j'me réveille un bon paquet d'heures plus tard c'est plutôt bon signe niveau détente...

J'suis quand même bien à l'ouest là... je suppose que je ne dors que depuis hier mais on me dirais que j'ai dormi une semaine je ne penserais pas ça impossible pour autant...

Bon qu'est ce qu'il va encore m'arriver aujourd'hui ?!

Le crash d'avion...
            ...le combat contre un ours...
                                     ...la dispute sur une île déserte...
                                                               ...la rencontre surréaliste...
                                                                                         ...c'est fait...

Mais je sens bien que cette île a pas mal de ressources pour me désarçonner...

En attendant je vais commencer par sortir de mon bain parce que j'commence quand même a avoir relativement froid...

...et faim en fait aussi...

Faut que je trouve a manger...

Direction la supérette... je m'achète un sandwich et un paquet de chips et l'affaire est dans le sac...
Bon faut déjà que je construise la supérette et que je trouve une caissière pour m'accueillir et je pourrais enfin manger...
Autre solution trouver a manger directement dans la nature...
Se sera surement moins bon mais y'a des chances que se soit plus rapide quand même... ou pas...

Bon trouver a manger...
Où je cherche déjà pour commencer ?! Dans les arbres... au sol... dans le sol...
Je sais !! Y'a moyen qu'il y ai du manioc sur cette île !!! très bonne idée ça mais je doute qu'il y ai une petite affichette dessus comme dans mon jardiland...
Et du coup vu que je ne connais que la tronche des racines bin j'suis pas rendu...
A moins que... mais si... dans koh lanta ils en chopent a chaque fois... j'me rappelle vaguement a quoi ça ressemble...

Il me reste plus qu'à faire le tour de l'île pour voir si je n'en trouve pas...

Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP SMF 2.0 | SMF © 2011, Simple Machines XHTML 1.0 valide ! CSS valide !